IRAN : "LA BALLE EST DANS LE CAMP US"

tourtaux-jacques Par Le 01/04/2022 0

Dans IRAN

L'Iran tient la dragée haute

Thursday, 31 March 2022 5:20 PM  [ Last Update: Thursday, 31 March 2022 5:20 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La salle à l’hôtel Cobourg où se sont déroulés les pourparlers sur le nucléaire iranien à huis clos à Vienne, en Autriche depuis fin novembre 2021. ©AFP

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a rencontré jeudi 31 mars dans l'après-midi le vice-Premier ministre ouzbek Omar Razzakov pour discuter des relations bilatérales et d’importantes questions régionales.

Lors de cette rencontre, le très haut diplomate iranien félicitant le Norouz (qui marque le Nouvel An iranien) en tant que patrimoine commun des pays de la région, a salué des progrès réalisés dans les relations Téhéran-Tachkent, notamment à la suite de la réunion de la Commission mixte de coopération économique et a expliqué plus en détail l'approche du gouvernement de la République islamique d'Iran dans le domaine des relations de voisinage.

Il a également transmis les salutations du président Raïssi à son homologue ouzbek.

Amir-Abdollahian a qualifié d'importants les potentiels de coopération des deux pays dans le domaine bilatéral, en particulier dans les secteurs de l'économie, du transport et du transit, et pour la mise en exploitation « maximale » des capacités existantes dans le port de Chabahar et le chemin de fer Khaf-Herat.

Le patron de la diplomatie iranienne a également souligné la volonté de son pays de poursuivre la coopération dans le domaine de la technologie et des entreprises fondées sur la connaissance.

La coopération bilatérale sur les questions liées à l’Afghanistan était un autre sujet abordé lors de la réunion. AmirAbdollahian a souligné à cette occasion la nécessité d'utiliser les mécanismes existants entre les deux pays afin d'apporter leur part de contribution à la réalisation de la paix et de la sécurité durables en Afghanistan.

Brossant un tableau détaillé sur les derniers développements liés aux pourparlers de Vienne, le chef de la diplomatie iranienne n’a pas manqué de fustiger l'approche contre-productive des Etats-Unis qui viennent d’annoncer de nouvelles sanctions contre l’Iran, au moment où ils prétendent être proches d'une entente avec Téhéran lors des négociations indirectes qui se tiennent depuis près d'un an à Vienne pour la levée des sanctions et la relance de l'accord de 2015, à l'agonie depuis 2018. 

« Tout dépend désormais de la volonté des États-Unis d'être réalistes ou responsables de l'échec des pourparlers », a prévenu le ministre.

Nucléaire: l'Iran sera dupe?

Nucléaire: l'Iran sera dupe?

« L’Iran a prouvé sa bonne volonté.

Le vice-Premier ministre ouzbek, Omar Razzakov, a pour sa part présenté ses meilleurs vœux à l’occasion de la fête persane de Norouz avant de transmettre les salutations du président ouzbek au président Raïssi et aux hautes autorités iraniennes.

Soulignant l'importance des relations bilatérales dans divers domaines, le diplomate de haut rang s’attarde sur les potentiels existants pour une coopération plus élargie entre les deux pays. Il a également affiché l'intérêt de l'Ouzbékistan à mettre en œuvre les accords entre les deux pays.

Chantage et pression contre l’Iran : les Etats-Unis ne manquent aucune occasion

Le ministère iranien des Affaires étrangères a jugé jeudi que les nouvelles sanctions américaines contre Téhéran étaient un « nouveau signe de la malveillance » de Washington envers l'Iran.

De nouvelles sanctions « mal intentionnées » montrent que les États-Unis ne manquent aucune occasion de faire pression sur les Iraniens, a déploré la diplomatie iranienne par la voix de son porte-parole.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a jugé jeudi que les nouvelles sanctions américaines contre Téhéran étaient un "nouveau signe de la malveillance" de Washington envers l'Iran.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a fait ces remarques jeudi 31 mars, un jour après que le département du Trésor américain a annoncé des sanctions contre un Iranien nommé Mohammad Ali Hosseini et son «réseau de sociétés» en tant que « fournisseurs du programme balistique » de la RII.

« Cette décision est un autre signe de la malveillance du gouvernement américain», a dénoncé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, dans un communiqué.

« Elle prouve que l’administration américaine actuelle, contrairement à ce qu’elle prétend, utilise toutes les occasions pour lancer des accusations sans fondement afin de faire pression sur le peuple iranien dans le cadre de la politique ratée de pression maximale», a-t-il ajouté.

Sanctions US anti Iran : Moscou neutralise!

Sanctions US anti Iran : Moscou neutralise!

Téhéran est prêt à jouer son rôle diplomatique pour la paix en Ukraine, a souligné le président iranien.

« Les États-Unis affirment qu'ils sont prêts à reprendre le respect de l'accord iranien de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (PGAC), alors qu'ils continuent de violer l'accord et la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui l'endosse, a encore fustigé le porte-parole .

Des négociations ont été lancées entre l'Iran et les autres parties du PGAC à Vienne en avril dernier pour remettre les États-Unis en conformité avec l'accord sous la nouvelle administration menée par le démocrate Joe Biden.

Cependant, Washington a continué d’imposer plusieurs sanctions contre l'Iran depuis la reprise des pourparlers. Une approche contre-productive qualifiée par Téhéran de « mauvaise foi ». 

http://french.presstv.ir/Detail/2022/03/31/679473/AmirAbdollahian-Etats-Unis-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire