IRAN : TOUTE ATTAQUE SUR LE BATEAU HUMANITAIRE DECLENCHERA UNE GUERRE

Cargo iranien

L'Iran met en garde contre toute attaque visant son navire d'aide au Yémen

© Flickr/ kartografia
 
International
 
(mis à jour 13:29 13.05.2015) URL courte
Opération militaire au Yémen (67)
 
3476541
 
Le navire iranien Shahed, transportant 2.500 tonnes d’aide humanitaire, se dirige vers le port yéménite de Hodeidah (ouest). Il doit arriver au Yémen pendant la trêve de cinq jours, annoncée mardi soir par les parties au conflit, les rebelles chiites et la coalition arabo-sunnite menée par Ryad.

 
L'Iran lancera une guerre contre tout Etat qui osera attaquer son navire Shahed qui se dirige au Yémen avec un chargement d’aide humanitaire, a prévenu mercredi le chef d'état-major adjoint des Forces armées iraniennes, le général de brigade Massoud Jazayeri, cité par l'agence FARS.

"Toute attaque contre le bateau du Croissant rouge iranien déclenchera une guerre dans la région, incendie qui serait définitivement hors de tout contrôle", a déclaré le général à la chaîne Al-Alam.

D'autre part, le général saoudien Ahmed Asseri, porte-parole de la coalition, a affirmé que le bateau d'aide humanitaire iranien ne serait pas permis de gagner le Yémen sans une concertation préalable et le "feu vert" des Nations unies.

Après sept semaines de raids aériens, une trêve humanitaire de cinq jours est entrée en vigueur au Yémen. Elle a été précédée de nouveaux combats entre rebelles houthis et partisans du président Rabbo Mansour Hadi. Ces cinq jours de cessez-le-feu doivent permettre l'acheminement de vivres et d'aide humanitaire aux populations yéménites durement touchées par les combats.

 
Les tensions entre Ryad et Téhéran se sont accentuées depuis le lancement des opérations de la coalition arabe au Yémen le 26 mars dernier. Les Saoudiens ont à plusieurs reprises accusé les Iraniens de fournir des armes aux rebelles, ce que l’Iran dément formellement.

Les mises en garde américaines laissent entrevoir la possibilité d’une confrontation dans les eaux qui bordent le Yémen, un passage extrêmement fréquenté, où des tensions sont déjà apparues entre Washington et Téhéran après la saisie d’un cargo par l’Iran suite à un litige commercial.


http://fr.sputniknews.com/international/20150513/1016054394.html#ixzz3a272yAH2


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau