"ISRAËL" S'INQUIETE DES PROGRES SCIENTIFIQUES DE L'IRAN

 

Israël s’inquiète sérieusement du progrès scientifique de l’Iran..
L’équipe du site

Selon une étude réalisée par un institut israélien «  la montée en puissance de l'Iran dans le domaine de la science et de la technologie ainsi que dans la recherche risque fort de menacer la supériorité israélienne, d’où une action rapide est nécessaire afin de maintenir notre avantage contre les Iraniens».

 
Depuis la signature de l'accord nucléaire entre l'Iran et l'Occident, l’entité sioniste ne cesse de mettre en garde contre les conséquences de la levée des sanctions sur l'infrastructure militaire de l'Iran. Toutefois, une étude israélienne souligne qu’en fait les israéliens sont non seulement préoccupés  par  les capacités militaires iraniennes, mais tout autant par leurs progrès  scientifiques réalisés sous le poids des sanctions et donc les israéliens se demandent où serait  l’Iran quand elle sera totalement  libérée des sanctions sans compter les investissements qu’elle attire des quatre coins du Monde ?

L’étude  académique a montré pour la première fois que la République islamique d’Iran a réussi à réduire ses lacunes dans le domaine de la science et de la technologie par comparaison à l’entité sioniste voire qu’elle a désormais atteint un niveau de supériorité qualitative par rapport à l’entité sioniste.


Réalisée par la fondation Samuel Neeman   pour l'étude des politiques nationales de l’Institut des sciences technologiques Takhnion,  l’étude établit une comparaison scientifique entre l’Iran et l’entité sioniste dans le domaine des progrès scientifiques.


Selon la chaine israélienne Canal 2 ,  l’étude a comparé le nombre des étudiants en Iran, en Turquie et en « Israël » durant la dernière décennie.  Les résultats ont montré le taux sur mille ( ndrl : nombre des étudiants par rapport à mille citoyens) des étudiants universitaires en n'a pas changé au cours de la dernière décennie de sorte qu’il est  resté à 14 / mille, tandis que ce taux a doublé en Iran au cours de la période mentionnée pour atteindre les  25 étudiants/mille.
Or, selon l’experte israélienne, D.Dafna Ghantz,  un tel pourcentage aurait de conséquences évidentes au niveau du développement scientifique et technologique de l'Iran.

De plus, l’étude montre que, selon l'Indice international Shaghngahay  de classement  des universités dans le monde, la ligne graphique des universités iraniennes est ascendante  alors  que celle des universités israéliennes est descendante.


Dans le domaine de la recherche, le nombre de thèses  délivrées par les universités iraniennes est deux fois plus nombreux que celui des  thèses délivrées par les universités israéliennes.

En termes de qualité, l’entité sioniste jouit toujours, selon les données de cette étude, d’une supériorité de qualité dans les domaines de l'informatique, des sciences naturelles, mais pas en mathématiques. Cela signifie que l'écart là aussi risque de se  réduire, sachant qu’au cours du dernier concours des  Olympiades des Sciences pour les écoles secondaires, ce sont  les étudiants de l'Iran et de la Turquie qui ont remporté le concours.

De même, l’étude montre que l'Iran devance Israël dans deux domaines qui « sont sources de préoccupation pour beaucoup dans la division du renseignement militaire de l'armée israélienne», selon les termes du rapport de canal 2.


En effet,  il s’agit du domaine de la guerre cybernétique  où l’Iran a non seulement réussi à créer  des systèmes de défense anti-piratage pour tous ses site sensibles, mais en plus elle est capable de lancer des attaques cybernétiques contre des sites israéliens voire recueillir des informations sur Israël.


« Cette nouvelle situation a obligé l’entité sioniste à renforcer la sécurité de son système de défense cybernétique  afin de faire face aux performances des  pirates informatiques Iraniens », écrit l’étude.

Le deuxième domaine dans lequel l’Iran a réalisé des progrès inquiétants, est celui des missiles.  


«L'Iran achète la technologie de la Corée du Nord et la Chine, mais aussi elle  développe différents types de missiles et de satellites, à la fois dans le domaine de la recherche de l'espace ou dans le domaine des missiles balistiques».

Enfin, l’étude aborde un autre domaine de compétition entre l’Iran et l’entité sioniste :  la suprématie  dans le domaine des sciences et de la culture».
Selon les rapports de l'UNESCO, l'Iran a proposé un plan stratégique avec des objectifs , plan qui peut évaluer le développement de la science dans le milieux universitaire ou dans une économie de marché.


Cette vision a pour ambition de présenter la République islamique d’Iran comme  la première dans la région. Surtout que  les rapports de l'UNESCO indiquent qu'Israël souffre d'une pénurie en main-d'œuvre, en dépit de ses exploits technologiques, universitaires, ou dans l'industrie.  Voire la demande en ingénieurs et techniciens dépasse l'offre.

Dr Ghantz a expliqué lors de son intervention sur les conclusions de ladite recherche que « l'Iran encourage d’étudier les sciences dans les écoles et investit dans la réhabilitation de ses élèves et de ses programmes ».
 Elle a souligné que «la conclusion de cette recherche est que tous les ministeres concernes doivent se mobiliser afin de maintenir la suprématie  d’Israël dams le domaine technologique et scientifique
 

 

Source: Journaux

08-12-2015 - 17:00 Dernière mise à jour 08-12-2015 - 17:00 | 514 vus
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau