L'INDIGESTE SURPRISE IRANO-RUSSE POUR L'OCCIDENT !!!

jeudi, 28 mai 2015 11:36

la désagréable surprise irano-russe pour l'Occident !!!

 
 
IRIB- Le magazine on line, «Business Insider», a écrit, dans un article, que six entreprises agro-alimentaires iraniennes ont reçu la permission d’exporter leurs produits en Russie.

L’article ajoute que la porte-parole du Bureau fédéral de l’inspection des services phytosanitaires dit avoir accordé la permission à quatre entreprises agro-alimentaires d’Iran d’exporter leurs produits, en Russie, dont quatre producteurs de produits laitiers et deux producteurs de poulets. La livraison des marchandises commencera, après le parachèvement de certaines procédures. L’article de «Business Insider» ajoute que les exportations de viande, de produits laitiers, de fruits et de  poissons vers la Russie sont interdites par certains pays occidentaux. L’acheminement des produits alimentaires iraniens, en Russie est le dernier volet de la coopération Téhéran/Moscou, sous la loupe, depuis l’an dernier. «Récemment, on a été témoin de rapports, sur la transaction pétrolière contre marchandises, et l’annulation de la livraison des missiles S-300 russes à l’Iran, immédiatement, après l’accord-cadre nucléaire entre l’Iran et les 5+1», peut-on lire, dans cet article. Dans l’optique de l’auteur de cet article, les analystes ont diverses interprétations de la coopération irano-russe. Tom Nicolas, professeur à l’Ecole de Guerre de la Marine des Etats-Unis, estime que les liens Moscou/Téhéran sont un signe de l’inefficacité de la politique américaine. Dans un entretien avec «Business Insider», il a déclaré que le transfert du système balistique S-300 vient à l’appui de cette réalité que la Russie et l’Iran pourraient accéder à tout ce qu’ils souhaitent, sans aucune pression, de la part des Etats-Unis. L’autre revers de la médaille, pour certains experts, révèle que le rapprochement immédiat de la Russie avec l’Iran, après l’entente nucléaire, illustre la crainte de Moscou de son isolement accru, sur la scène internationale, isolement, qui peut s’intensifier, après l’amélioration éventuelle des relations Téhéran/Washington, suite à un véritable accord nucléaire. Selon l’expert russe, Nicolaï Kozkanov, les relations irano-russes sont loin d’une union politique-économique, mais en dépit de toutes les réalités et des efforts, pour accéder à un accord nucléaire, sur fond d’un éventuel échec des négociations nucléaires ou de l’absence d’un bon résultat, Téhéran considère ses relations avec Moscou comme un pis-aller. En résumé, il écrit que le niveau des contacts actuels de Moscou avec Téhéran est sans précédent, après l’effondrement de l’ex-Union soviétique. Bien qu’il existe, encore, des capacités, pour une amélioration des relations bilatérales, toutefois, il y a de sérieux obstacles, susceptibles d’entraver ou d’interrompre la coopération Iran/Russie.

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/370641-l’occident-reste-bouche-bée,-devant-les-nouveaux-contrats-irano-russes


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau