L’IRAN CRITIQUE LA POSITION SCANDALEUSE DE L’ONU ENVERS LE YEMEN

Chamkhani critique la position "scandaleuse" de l'ONU envers le Yémen

Tue Aug 16, 2016 12:1PM

Le Corps des Gadiens de la Révolution islamique.(Photo d'illustration)

Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique.(Photo d'illustration)

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, le contre-amiral Ali Chamkhani, a accordé une interview exclusive à l'agence IRNA, dans laquelle il a décrit son point de vue sur les dernières évolutions politiques, militaires et sécuritaires de la région.

***

La Résistance: un élément important de la sécurité

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale a estimé que face à la montée des risques terroristes et du fanatisme takfiriste, les pays de la région devraient investir dans une stratégie qui a déjà prouvé son efficacité dans certaines parties de la région. "Pour mieux assurer la sécurité, il faut compter sur les forces de résistance locales et faire engager les habitants dans les dispositifs de sécurité", a-t-il estimé.

M. Ali Chamkhani a rappelé qu'en Irak, en Syrie, au Yémen, en Palestine et au Liban, la Résistance s'est fondée sur un engagement populaire au niveau local, et constitue une approche pratique pour sauvegarder "les valeurs fondamentales d'une nation face au diktat des puissances étrangères".

"Cette stratégie de résistance a prouvé son efficacité dans un pays comme le Yémen où le peuple, au-delà des clivages ethniques ou confessionnels, a réussi à résister depuis plus de 500 jours à l'agression d'un pays voisin. Les Yéménites n'ont pas permis que les éléments à la solde de l'Arabie saoudite ou les groupes liés à al-Qaïda puissent déterminer le sort de leur pays", a déclaré le contre-amiral Chamkhani.

Le Yémen:

Interrogé par le journaliste de l'IRNA sur le point de vue de Téhéran envers le processus du dialogue de paix pour le Yémen, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale a déclaré :

"Aujourd'hui, les Nations unies et tous les États qui prétendent défendre le règlement de la crise au Yémen par les moyens pacifiques, se trouvent devant une sérieuse épreuve. Ils doivent prouver leur sincérité par un soutien fort à la formation du Conseil administratif, la réouverture du Parlement et la reprise des négociations de paix entre les différents groupes yéménites."

Ali Chamkhani a estimé que la formation du Parlement était un élément très positif pour le rétablissement de la paix au Yémen, à condition que tous les groupes adhèrent à ce Parlement et que les agresseurs saoudiens mettent fin à la guerre qu'ils ont déclenchée contre le Yémen.

Il a demandé ensuite aux organisations internationales d'agir efficacement contre les interventions étrangères dans les affaires du Yémen, en condamnant surtout l'embargo que l'Arabie saoudite impose à ce pays. Il a critiqué aussi les Nations unies et leur secrétaire général, Ban Ki-moon, pour leur prise de position "scandaleuse" envers la catastrophe humanitaire au Yémen.

"Je regrette que le secrétaire général de l'ONU ait sacrifié les intérêts des Yéménites, en fermant les yeux sur le massacre des civils, surtout des enfants, et sur la destruction des infrastructures civiles du Yémen tout simplement pour ne pas perdre les dollars que le régime saoudien promet aux Nations unies", a déclaré le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale.

L'Iran à la première ligne du combat contre le terrorisme:

Le contre-amiral Ali Chamkhani a évoqué ensuite les mesures très efficaces prises par l'Iran pour se battre contre le terrorisme, notamment dans les zones frontalières: "L'Iran s'appuie sur l'expérience de ses services de renseignement et la puissance de ses forces armées pour assurer sa sécurité et sa stabilité sur l'ensemble de son territoire."

Il a ajouté que Téhéran était prêt à offrir ses services et ses expériences en matière de la sécurité et de la lutte antiterroriste à tous les pays de la région qui se trouvent devant d'importants défis sécuritaires.

"Alors que l'axe de la Résistance porte des coups durs aux groupes terroristes et extrémistes, ceux qui soutiennent ces groupes tentent de créer de nouveaux défis sécuritaires pour l'Iran, en essayant de réactiver certains groupes contre-révolutionnaires qui ont été mis hors de circuit il y a longtemps. Mais qu'ils sachent que leur soutien politiques et médiatiques à ces groupes, et l'argent qu'ils leur promettent, seront tous inutiles.", a ajouté le contre-amiral Chamkhani.

Un avertissement aux puissances qui soutiennent les terroristes et les bandits:

M. Ali Chamkhani a rappelé que lors de leurs rencontres avec les autorités occidentales, les diplomates iraniens ont toujours averti leurs interlocuteurs que le soutien que les pays occidentaux accordent, d'une manière ou d'une autre, aux groupes terroristes en Syrie, leur coûterait cher.

"Nous leur avons dit que tôt ou tard ces terroristes rentreraient dans leurs pays d'origine et y créeraient d'important défis sécuritaires et sociaux", a-t-il précisé. Il a ajouté que ces avertissements ont été également adressés aux pays voisins le long des frontières orientales et occidentales de l'Iran.

Source: IRNA 

http://presstv.com/DetailFr/2016/08/16/480281/Chamkhani-critique-la-position-scandaleuse-de-lONU-envers-le-Ymen


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau