L'IRAN ET LE VENEZUELA POUR UNE REUNION D'URGENCE DES PAYS PETROLIERS

Téhéran soutient Caracas pour une réunion d’urgence des pays pétroliers
 

L'Iran "soutient les efforts" entrepris par le Venezuela en vue d'une réunion extraordinaire des pays exportateurs de pétrole, a affirmé le ministre iranien du Pétrole à l'issue d'une rencontre mercredi soir à Téhéran avec son homologue vénézuélien.

"Les positions de la République islamique d'Iran et du Venezuela dans le secteur pétrolier ont toujours été proches", a affirmé Bijan Zanganeh, selon le site de son ministère.

"L'Iran soutient les efforts du Venezuela pour améliorer les marchés pétroliers et leur stabilité".

Le ministre vénézuélien, Eulogio del Pino, était à Téhéran dans le cadre d'une tournée dans plusieurs pays producteurs de pétrole, membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Il s'est déjà rendu à Moscou et, après Téhéran, doit notamment se rendre dans plusieurs pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite.

Son objectif est d'obtenir l'accord de ces pays pour une réunion extraordinaire des pays producteurs et exportateurs de pétrole, membres et non-membres de l'Opep comme la Russie, en vue d'enrayer la chute du prix de l'or noir.

La décision en novembre 2014 de l'Opep --sous la pression de l'Arabie saoudite-- de ne pas réduire l'offre pour soutenir le marché en baisse a provoqué un effondrement des cours, tombés de 110 à 30 dollars le baril.

Une situation préoccupante qui prive les pays exportateurs de ressources budgétaires cruciales.

M. del Pino a affirmé que plusieurs pays, "Iran, Irak, Oman, Russie et quelques autres, ont accepté de tenir cette réunion" extraordinaire à la suite d'une invitation lancée mi-janvier.

"Nous demandons à d'autres pays membres de l'Opep de prendre leur responsabilité historique pour la stabilité des marchés".

L'Iran a annoncé en janvier une augmentation majeure de sa production pétrolière de plus de 500.000 barils/jour, affichant ainsi sa détermination à profiter sans délai de la fin de la plupart des sanctions internationales, levées après un accord sur son programme nucléaire avec les grandes puissances.

Membre de l'Opep, l'Iran produit actuellement 2,8 millions de barils par jour et en exporte un peu plus d'un million.

Avec AFP

 

Source: Agences

04-02-2016 - 10:37 Dernière mise à jour 04-02-2016 - 10:37 | 123
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau