L'IRAN MET LES POINTS SUR LES i. LE SANG-FROID DES IRANIENS A DES LIMITES

L’Iran hausse le ton davantage: le sang-froid des Iraniens a des limites

L’équipe du site

Sur le dossier yéménite, le ton des responsables iraniens ne cesse de monter.

Ce mardi, le chef d’état major des forces interarmées en République islamique d’Iran  le général Massoud al-Jazaïri a mis en garde qu’« un feu immaitrisable », pourrait très bien s’allumer dans la région, alors qu’un bateau d’aides humanitaires destinées au peuple yéménite est en route vers ce pays  victime d’une offensive saoudienne féroce depuis le 25 mars dernier.
 
«  Toute agression contre ce navire d’aides iraniennes peut allumer un feu dans la région que ni les Etats-Unis ni l’Arabie saoudite ne peuvent contenir », a-t-il menacé dans un entretien avec la chaine de télévision iranienne arabophone al-Alam.

Depuis le déclenchement de la guerre contre le Yémen, l’Arabie avec l’aide son allié américain lui inflige un siège maritime en empêchant les bateaux d’amarrer dans ses ports.

«  J’espère que l’aide humanitaire parviendra au peuple yéménite. C’est la moindre chose que nous pouvons lui faire. Sinon, il faudrait s’attendre à ce que nous prenions d’autres mesures dont nous parlerons dans l’avenir », a ajouté Jazaïri.

Et de menacer de nouveau : «  Je le dis franchement. Le sang-froid des Iraniens a ses limites et l’Arabie, ses nouveaux politiciens, les Américains et tous les autres devraient savoir que leur tentatives de se jouer de la République islamique sur la question de l’acheminement de l’aide aux pays de la région pourraient très bien faire allumer un feu dont la maitrise sera hors de portée ».

Assimilant ce que l’Arabie saoudite faisait contre le Yémen à ce qu’Israël faisait contre la Palestine occupée, le général iranien a appelé l’opinion publique mondiale et les organisations internationales de défense des droits de l’homme à se réveiller de leur léthargie et à aider le peuple yéménite qui d’après ses termes « fait l’objet d’une guerre d’extermination ».

 

USA: l'aide à travers l'ONU

Selon les Américains, les Iraniens devraient livrer leur aide via l'ONU et une plate-forme internationale à Djibouti, plutôt que directement dans le pays en guerre.
 
"Nous surveillons" ce bateau, a indiqué le colonel Steven Warren, le porte-parole du Pentagone. "Nous sommes au courant des déclarations iraniennes selon lesquelles ils prévoient de le faire escorter par des navires militaires", a-t-il ajouté.
"Nous appelons les Iraniens à faire ce qu'il faut, c'est à dire à livrer leur aide humanitaire en accord avec les règles de l'ONU, via la plate-forme de distribution qui a été établie à Djibouti", a-t-il ajouté.
Toute autre manière de livrer l'aide "ne serait pas la bonne chose", a estimé le porte-parole.
   
Le bateau, le Shahed selon l'agence de presse iranienne Irna, a été expédié par le Croissant Rouge iranien et transporte 2.500 tonnes d'aide humanitaire.
Il se trouvait mardi matin dans le golfe d'Oman, selon le site Marine traffic, qui suit le trafic maritime mondial.
   
Le porte-parole du Pentagone s'est refusé à dire ce que feraient les Etats-Unis si le bateau iranien cherchait à accoster directement au Yémen.
   
Selon l'agence de presse Irna, citant l'amiral iranien Hossein Azad, le bateau d'aide humanitaire doit être escorté par des navires militaires iraniens.

 

Sources: al-Alam, AFP





Source: Médias

12-05-2015 - 23:43 Dernière mise à jour 12-05-2015 - 23:58 | 941 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=236267&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau