L'IRAN NE MENACE PAS LES PAYS ISLAMIQUES

Zarif: l’Iran n’est pas une menace pour les pays islamiques
L’équipe du site

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a affirmé ce lundi, que "l’Iran soutenait  l'Irak dans sa lutte contre le terrorisme ", soulignant "  la nécessité de ne pas permettre à l'organisation Daash de nuire à l'Islam à travers ses opérations " a rapporté la chaine satellitaire iranienne AlAlam.

Zarif a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari ,  tenue à Bagdad :  "Je suis venu à l'Irak aujourd'hui afin d'assurer que l'Iran soutient  le peuple et le gouvernement irakiens dans sa guerre contre le terrorisme", appelant à "l'adoption d'un nouveau dialogue sur la base de la fraternité et de la coopération afin de combattre l'extrémisme et le terrorisme efficacement ".

Et de poursuivre :  "il est nécessaire d'adopter le dialogue pour éliminer les malentendus, il est temps que la région soit gérée sur la base d'un partenariat  impliquant tous"…

Concernant l'accord nucléaire , Zarif a déclaré que " l'accord résolvait  un bon nombre de  problèmes avec les pays de la région ", soulignant que " Téhéran compte soumettre sa puissance  au service de la coopération conjointe ".

Il a ajouté que "l'accord nucléaire iranien apportera certes plus de paix dans la région, et a réglé un problème qui était artificielle et créé de toutes pièces, l'accord contribuera à faire face à des problèmes communs dont le plus important l'extrémisme et le sectarisme".

Et de souligner :  "l'Iran tend la main à tous , tel est notre message à la région", notant  que " son pays  a tourné la page du passé et souhaite soumettre sa force au service de coopération".

Il a ajouté que " la République islamique d'Iran a prouvé au cours des négociations nucléaires que le dialogue permet de surmonter les politiques qui encouragent  la guerre et que la diplomatie  est la meilleure option pour régler nos différends , tel est notre message aux pays frères et voisins de la région ".

"Nous ne n’avons aucun problème dans la région et nous pouvons profiter de nos points communs et certes il y en a beaucoup , afin d'élever le niveau des relations entre les pays de la région et s’opposer à l'extrémisme et au terrorisme" a insisté Zarif.

Zarif a expliqué que "l’Iran pourrait avoir une position  à l'égard des développements en Syrie, au Yémen et en Irak différents des positions de certains pays voisins , mais je vous le dis en toute franchise : la sécurité de tous les pays dans la région fait partie de  de la sécurité de l'Iran et nous ne ménagerons aucun effort pour installer le dialogue et favoriser la coopération afin d'établir la stabilité et la sécurité dans la région ".

Zarif a confirmé que " l'Iran ne constituera jamais une menace pour tous les pays islamiques dans la région et les Iraniens ont oublié le passé afin de construire un avenir meilleur »".

"Nous pensons que les pays de la région devraient jouer un  rôle plus important et efficace  dans la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme, et nous avons toujours parlé avec nos amis notamment  la Turquie et ce malgré nos différends  dans certains situations où elle recourt à la force, en dehors de ses frontières géographiques " a-t-il indiqué.

Pour ce qui est de  l'agression saoudienne  contre le Yémen ,  Zarif a déclaré:" Nous croyons que l'utilisation de la force contre le peuple yéménite n’aboutira à rien".

 Concernant sa visite régionale, qui l’a conduit, dans trois pays voisins, le ministre iranien des Affaires étrangères a indiqué : "Cette tournée régionale a été effectuée, dans le but de donner de l’essor aux relations avec les pays littoraux du golfe Persique. Dans ce cadre, nous avons discuté avec les autorités koweïtiennes et qataries, des intérêts généraux de la région et du monde de l’Islam, de la paix et de la sécurité internationale, et ces consultations se poursuivront, en Irak, aussi'.

Après sa visite aux mausolées de l’Imam Hussein (béni soit-il) et du vénérable Aboulfadel dans la ville sainte de Karbala, le chef de la diplomatie iranienne  Zarif s’est rendu à la ville sainte de Najaf où il a effectué il a visité le saint mausolée de l’Imam Ali (béni soit-il). Et ensuite il a été reçu par l’Ayatollah Ali Sistani.

Lors de cette rencontre, M. Zarif a brossé un tableau clair du processus et des résultats des négociations entre l’Iran et les 5+1 sur le nucléaire iranien.

 

Source: Médias

27-07-2015 - 20:02 Dernière mise à jour 27-07-2015 - 20:02 | 600 vus

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau