L'IRAN PARTICIPERA AUX POURPARLERS SUR LA SYRIE A VIENNE

 

 
 

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif se rendra en fin de semaine à Vienne pour participer à des pourparlers internationaux sur la Syrie, a annoncé mercredi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

«Nous avons reçu l'invitation et il a été décidé que le ministre des Affaires étrangères participerait aux pourparlers», a déclaré la porte-parole, Marzieh Afkham, citée par la télévision d'Etat.

C'est la première fois que l'Iran, allié du régime de Damas, sera représenté à une réunion internationale sur la Syrie, la RépubliqueTéhéran participera aux pourparlers sur la Syrie à Vienne. islamique n'ayant pas été invitée à participer aux conférences qui s'étaient tenues à Genève en 2012 et 2014.

Les chefs de la diplomatie russe, américaine, saoudienne et turque vont discuter jeudi soir à Vienne du conflit syrien et doivent être rejoints vendredi par leurs homologues iranien, égyptien, irakien et libanais, «invités par les États-Unis, si ces pays répondent présents», a indiqué mercredi une source diplomatique russe.

Mme Afkham n'a pas précisé qui avait lancé l'invitation à l'Iran, ni quand M. Zarif quitterait Téhéran pour Vienne.

Une première rencontre quadripartite Etats-Unis/Russie/Arabie Saoudite/Turquie s'était déroulée vendredi dernier dans un palace viennois pour évoquer les perspectives de règlement de la guerre en Syrie, qui a fait plus de 250.000 morts depuis 2011, selon l’ONU.

Le secrétaire d'État américain John Kerry avait alors déclaré espérer qu'une nouvelle réunion internationale se tienne mais dans un format «plus large».

«Nous nous attendons à ce que l'Iran soit invité à participer», a indiqué mercredi le porte-parole du département d'Etat, John Kirby.

John Kerry a déclaré qu'il fallait l'aide de la Russie et de l'Iran pour inviter le président syrien Bachar el-Assad à la table des négociations.

La France, l’UE et le Liban présents

Contrairement à la précédente réunion de Vienne, vendredi dernier, la France sera présente. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a ainsi déclaré que le dîner de travail ayant réunion mardi soir au quai d'Orsay les alliés occidentaux et arabes de la France dans le dossier syrien, était «une préparation de la réunion à Vienne», précisant que la France serait représentée par le chef de la diplomatie, Laurent Fabius.

L'UE a également été invitée.

Le Liban sera également présent. Une source informée au Palais Bustros a confirmé que le ministère libanais des Affaires étrangères a reçu une invitation. Selon la même source, c'est le ministre Gebran Bassil qui se rendra à Vienne, où il évoquera notamment la question des réfugiés syriens, alors que le Liban en accueille plus de 1,2 million.

L'ancien secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan, a estimé mardi qu'une solution était possible si la Russie et les États-Unis parvenaient à «travailler ensemble». A l'issue de la première conférence sur la Syrie (Genève 1), le 30 juin 2012, les grandes puissances avaient signé un plan de règlement du conflit prévoyant une transition politique, mais qui est resté lettre morte. «Il était peut-être trop tôt en 2012. Mais aujourd'hui nous voyons des contacts qui n'étaient pas possibles en 2012», a estimé M. Annan.

Source: agences et rédaction

28-10-2015 | 14:41

 

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16444&cid=309#.VjEbUytc7ao


 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau