L'IRAN, PORTE-ETENDARD DE LA VERITABLE LUTTE ANTI-TERRORISTE

 

IRIB – Le Président iranien a qualifié l’Iran de porte-étendard de la lutte contre le terrorisme.

Recevant, samedi, les nouveaux ambassadeurs d’Iran, dans différents pays du monde, le Président iranien Hassan Rohani a affirmé qu’une opportunité se présentait en faveur de l’entente et de la coopération, depuis l’accord nucléaire entre l’Iran et les 6. « L’Iran est considéré comme étant le porte-étendard de la véritable lutte contre le terrorisme », a affirmé Hassan Rohani, et d’ajouter que la plus importante priorité de la RII consistait actuellement en l’entente et la solidarité au sein du monde musulman. « L’Iran donne la priorité à l’unité et la solidarité du monde de l’islam sur fond de l’interaction constructive et du respect. La RII cherche à ouvrir un nouveau chapitre dans ses liens avec le monde entier et cette approche est tout à fait perceptible après le plan global d’action commun », a affirmé Hassan Rohani selon lequel l’entente sur le plan d’action commun a révélé l’importance décisive de l’Iran dans les équations mondiales. Inviter l’Iran à prendre part aux négociations sur la Syrie et reconnaître le rôle décisif de Téhéran en Asie de l’Ouest sont une réalité qui caractérise l’approche occidentale après l’obtention du plan d’action conjoint, d’autant que l’Iran s’impose comme un poids axial dans la lutte contre le terrorisme. Ces dernières années, l’Iran s’est affirmé comme un partenaire fiable dans les efforts collectifs de règlement de la crise d’insécurité dans la région névralgique ouest-asiatique et sans l’Iran, les efforts collectifs dans le cadre de la lutte contre le terrorisme s’avéreront inefficaces. Les consultations accordées par les Iraniens en Syrie et en Irak sont l’exemple de la sérieuse contribution iranienne à la lutte contre le terrorisme. Aujourd’hui, l’Irak et la Syrie sont à la première ligne de la lutte contre le terrorisme qui menace les frontières de l’Europe et des Etats-Unis. Les attentats de Paris et l’allégeance du meurtrier des 14 victimes de l’attaque de San Bernardino avec Daech sont en fait le résultat de la politique ambivalente de l’Occident dans la lutte contre le terrorisme ; or, la poursuite de cette approche ne fera qu’augmenter les menaces contre la paix et la sécurité universelles. Dans de telles conditions, la coopération avec la RII sur le chemin de la lutte anti-terroriste est une exigence indéniable que reconnaissent même les grandes puissances.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau