L'IRAN RENFORCE SES CAPACITES DEFENSIVES

 
Le développement de ses capacités défensives est la priorité des priorités de la RII....

Le développement de ses capacités défensives est la priorité des priorités de la RII....

Oct 19, 2015 17:54 UTC  

IRIB- La phase finale de la manœuvre conjointe «Muharram», organisée par l’armée de la RII, a commencé, lundi, dans le Nord-Ouest et l’Ouest de l’Iran.

Le général de brigade Mohammad Mahmoudi, commandant adjoint de l’armée de la RII, pour les affaires exécutives, et Porte-parole de la manœuvre "Muharram", a déclaré : «Au cours de la phase finale de la manœuvre "Muharram", les forces de Réaction rapide, soutenues par les chasseurs-bombardiers de l’aviation iranienne, accompliront leur mission. Les forces de Réaction rapide seront héliportées vers les zones d’opération, les hélicoptères de combat ouvriront le feu, l’artillerie tirera un feu lourd et les chasseurs F-4, les drones et les hélicoptères procèderont à des photographies aériennes. Les avions de combat F-5 et Saëgheh bombarderont de vastes régions et le système anti-aérien de Mesbah sera, également, dévoilé». La promotion des capacités défensives et du niveau des formations modernes, le déplacement rapide des forces et des équipements, les actions militaires, dans des conditions difficiles, et l’indépendance tactique, dans les zones de la DCA anti-aérienne, comptent parmi les objectifs de la manœuvre "Muharram". Cette manœuvre porte un message de paix, d’amitié et de solidarité, à destination des amis et des pays voisins de l’Iran, et elle cherche à mettre au grand jour la disponibilité de Téhéran, face aux menaces des ennemis. A l’occasion de la manœuvre "Muharram", les équipements et les tactiques les plus modernes de l’armée iranienne sont employés, et y sont impliqués des bombardiers, des avions de chasse, des avions de transfert et des ravitailleurs. Le renforcement de la capacité militaire et défensive reste au cœur de la stratégie militaire de la RII, pour pouvoir contrer les menaces. Le test du missile balistique, à longue portée, "Emad", dont toutes les étapes de la conception et de la fabrication ont été effectuées par les scientifiques du ministère iranien de la Défense, a eu une vaste répercussion à l’extérieur de l’Iran et a suscité, de nouveau, des débats, chez les médias et les autorités occidentales, sur le renforcement des capacités défensives de la RII. Ces campagnes d’intoxication et de désinformation sont lancées, alors que les capacités balistiques, en tant qu’un des principaux éléments défensifs, dans les politiques stratégiques et défensives de la RII, restent un facteur déterminant, dans la sécurité nationale du pays. La plupart des autorités américaines et européennes préfèreraient restreindre la puissance et les capacités balistiques de l’Iran. Leur volonté de nouer les négociations nucléaires et l’accord final à la question des missiles balistiques de l’Iran vient à l’appui de cette affirmation. Etant sous le coup des sanctions militaires, la RII doit renforcer sa capacité dissuasive, afin de pouvoir gagner une guerre asymétrique, face à ses ennemis, et pour cela, elle a besoin de capacités balistiques bien renforcées. Selon les experts, l’investissement sur le renforcement des systèmes nécessaires au développement de ce secteur constitue un investissement de valeur, qui aura un rôle majeur, pour neutraliser les menaces et défendre les intérêts de la sécurité nationale de la RII.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau