L’IRAN SE RESERVE LE DROIT LEGITIME D’EXPLOITER LE CHAMP GAZIER D’AL-DURRA, COMMUN AVEC LE KOWEIT ET L’ARABIE

tourtaux-jacques Par Le 26/03/2022 0

Dans IRAN

L’Iran se réserve le droit d’exploiter le champ gazier d’Al-Durra, commun avec le Koweït et l’Arabie

 Depuis 11 heures  26 mars 2022

Saïd Khatibzadeh

Saïd Khatibzadeh

 Article traduit - Iran - Monde islamique

 

 

Rédaction du site

Le ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé, ce samedi 26 mars, que son pays avait le droit d’investir dans le champ gazier d’Al-Durra, qui est commun avec le Koweït et l’Arabie saoudite.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a déclaré dans un tweet que « le champ gazier Arash-Durra est un champ commun entre l’Iran, le Koweït et l’Arabie saoudite, et que certaines parties de celui-ci sont situées dans les eaux frontalières entre l’Iran et le Koweït ».

Et d’ajouter que : « son pays se réserve le droit d’exploiter le champ gazier conjoint d’Arash-Durra ».

Le Koweït a signé un document avec l’Arabie saoudite pour développer le champ de Durra, qui devra produire un milliard de pieds cubes de gaz par jour et 84 000 barils par jour de condensat, selon un communiqué publié le lundi 21 mars par la compagnie Kuwait Petroleum Corporation.

Citant M.Khatibzadeh, les médias iraniens ont rapporté que: « la récente décision du Koweït et de l’Arabie saoudite sur le cadre d’un document de coopération est contraire à ce qui avait été précédemment négocié et illégale ».

« Tout travail lié à l’exploitation et au développement de ce champ doit être fait en coordination avec les trois pays », a-t-on ajouté de mêmes sources.

 

Source: Traduit à partir d'AlMayadeen

https://french.almanar.com.lb/2287078

    

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire