L'IRAN, UNE CYBER-PUISSANCE !

Tue May 17, 2016 2:54PM
Les progrès réalisés après l'attaque de Stuxnet contre les sites nucléaires iraniens sont éblouissants, disent les analystes américains.
Les progrès réalisés après l'attaque de Stuxnet contre les sites nucléaires iraniens sont éblouissants, disent les analystes américains.

La revue américaine The Trumpet a publié un article où il aborde "les capacités iraniennes dans le domaine cybernétique".

"Après l'attaque à la stuxnet contre les installations nucléaires iraniennes en 2009, les scientifiques ont mis la bouchée double, et ce fut en 2010 qu'ils ont réussi à faire face à ce genre d'attaques. Depuis, ces capacités défensives vont en s'améliorant et font de l'Iran la sixième cyber-puissance du monde".  

Sans révéler la source de ses informations, la revue divise en trois section la "cyber-armée iranienne" et écrit : 

1 Une première section composée de techniciens volontaires agit comme les modèles russes et chinois. il s'agit d'activités de propagandes qui visent à contrer toute tentative de renversement du système politique. C'est le Corps des Gardiens de la RI qui soutient cette branche.

2 Une seconde section réunit les alliés de l'Iran au Moyen-Orient comme le Hezbollah. Ces alliés participent activement à des cyber-attaques contre les ennemis de la RII. 

3 Mais la cyber-élite iranienne se réunit au sein de la troisième section, directement placée sous le commandement des Pasdaran. ce sont des cyber-soldats les plus compétents, soit des cyber-commandos. Et c'est leur spécialité qui les différencient d'autres cyber-armée du monde, des Chinois ou des Russes. En effet, ces cyber-soldats ne piratent pas les données jugées utiles, comme le font les Chinois ou les Russes, mais ils agissent via des logiciels en persan et ils laissent passer aucune occasion pour porter des coups aux ennemis. 

A la fin de l'article, l'auteur se réfère au Conseil suprême de l'espace virtuel en Iran, "veritable instance de guerre", placé sous la supervision du Guide Suprême de la Révolution islamique, commandant en chef des forces armées iraniennes. 

"Quelques 1500 cyber-activistes travaillent au sein de ce Conseil ultra-organisé et les organisateurs sont aussi coriaces dans leur travail que des responsables iraniens du secteur nucléaire ou balistique". 

le texte finit évidemment par une diabolisation de l'Iran, qui pourrait " menacer l'Occident via ses capacités cybernétiques" : "Ce n'est pas seulement l'énergie fissile iranienne qui demandait à être contrée. D'un pays presque étranger à ce genre de technologie, l'Iran est devenu en l'espace de quelques années une vraie cyber-puissance". 

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/17/466072/Iran-une-cyberpuissance


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau