LA DECHEANCE DE NATIONALITE DE CHEIKH QASSEM VA ENFLAMMER LA REGION

Soleimani: la déchéance de nationalité de cheikh Qassem "va enflammer" la région
L’équipe du site

Le général Qassem Soleimani, chef de la division Qods (opérations extérieures) des Gardiens de la révolution a affirmé que "la déchéance de la nationalité de cheikh Issa Qassem par le régime des alKhalifa  va enflammer  le Bahreïn et la région", a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam. 

Dans un communiqué , le général Soleimani a déclaré que "le régime du Bahreïn sait sûrement que l'agression contre l'ayatollah Issa Qassem est une ligne rouge qui, une fois franchie, va non seulement enflammer le Bahreïn et toute la région, mais en plus  le régime bahreïni risquerait d'affronter une résistance armée provoquant ainsi  la chute de la dynastie des AlKhalifa".

Et de poursuivre : "Le peuple musulman bahreïni souffre de l'oppression  depuis des années , il supporte  l'injustice, la discrimination et  l'humiliation et  la violence inhumaine du régime Al Khalifa .L'arrogance des Khalifa ne connait pas de limites car  ils ne cessent de multiplier leurs crimes quotidiennement , ils augmentent  la pression contre le peuple du Bahreïn, profitant de la noblesse de ce peuple , de son mouvement pacifique mais aussi du silence des  Nations Unies , des États-Unis et d'autres pays occidentaux."

Et d'ajouter: " l'arrestation de cheikh Ali Salman et du reste des dirigeants du Bahreïn sans compter les militants  politiques et les dignitaires religieux,  est illégale. Or, c'est  le silence des groupes internationaux qui  a encouragé les Khalifa de poursuivre dans leur arrogance et de menacer aujourd'hui le caractère sacré d'un haut dignitaire religieux chez les musulmans chiites à Bahreïn, l'ayatollah Cheikh Issa Qassem afin de perturber  l'esprit des gens de la région et à Bahreïn ".

Il  a dénoncé le comportement du régime des Al Khalifa à l'égard du mouvement pacifique des Bahreïnis qui revendique des réformes politiques et sociales, en soulignant que le régime de Manama semble s'être trompé dans l'évaluation de la "colère" de son peuple.

Et de conclure :  " les protecteurs des AlKhalifa doivent savoir que toute atteinte contre l'ayatollah Cheikh Issa Qassem et la poursuite des pressions extérieures contre les Bahreïnis, signera le début d'un soulèvement sanglant dont la responsabilité reposera sur tous ceux qui ont légiféré  l'arrogance des gouverneurs du  Bahreïn."
 

 

Source: Agences

21-06-2016 - 09:03 Dernière mise à jour 21-06-2016 - 14:49 | 659 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=310220&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

 


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau