LE DEVOIR DES GARDIENS DE LA REVOLUTION : DEFENDRE LES PEUPLES OPPRIMES

Les Gardiens de la Révolution révèlent le rôle de l’Iran en Syrie
L’équipe du site

Le commandant en chef des Gardiens de la Révolution, le général Mohammad Ali Jaafari a affirmé  que "le rôle de l'Iran en Syrie est essentiellement d'ordre consultatif  dans le domaine militaire,  mais aussi offrir un soutien logistique et de réhabilitation, sans compter augmenter la capacité de combat" a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Le général Jaafari a déclaré en marge de sa visite à une base des Gardiens, dans la province du Kurdistan que " notre devoir en République islamique d'Iran, s'inscrit essentiellement dans le cadre de la défense des peuples opprimés qui ne peuvent pas affronter les  conspirations des ennemis de l'Islam et celles de l'entité  sioniste.  Nous offrons notre aide et notre soutien aux peuples ou aux gouvernements qui nous le demandent".

Interrogé sur les capacités de dissuasion de l'Iran face aux menaces étrangères, le général Jaafari a répondu : " l'armée américaine et celle des forces de l'occupation sioniste, ont perdu leur bataille face aux  habitants de Gaza , elles ont été vaincues par les factions armées qui se sont inspirées de la révolution islamique telles que le  Hezbollah au Liban.  Et donc,  comment seront-ils en mesure de faire face à l'Iran qui jouit d'une base populaire croyante, jouissant de toutes ces capacités et cette puissance militaire?!".

Et de poursuivre : " l'Iran a, depuis des années,  dépassé le stade de la disponibilité et de la  dissuasion face aux menaces ennemies".

Sur le plan interne, le général Jaafari a salué les tâches des combattants des gardiens, chargés de la surveillance des frontières, avant de souligner que "la stratégie des Gardiens est de garantir la sécurité des zones frontalières, en  intégrant les habitants aux dispositifs de sécurité, mais aussi  lutter contre la privation et  améliorer le niveau de la vie des habitants".

"Nos tâches sont multiples. Au-delà de nos dispositifs sécuritaires, nous nous engageons aussi à améliorer les conditions de vie des habitants des zones frontalières, comme par exemple dans les provinces du Kurdistan et de l'Azerbaïdjan de l'Ouest, et à dynamiser le marché d'emplois au niveau local", a déclaré le général Jaafari.

 

 

Source: Médias

11-08-2016 - 13:16 Dernière mise à jour 11-08-2016 - 13:16 | 19 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=319834&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau