LE PRESIDENT ROHANI : NOUS NE PERMETTRONS A AUCUN PAYS DE DIVISER L'IRAK

Rohani: Nous ne permettrons à aucun pays de diviser l’Irak
L’équipe du site

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé que la stabilité de l'Irak et  sa sécurité revêt une importance majeure pour la  République islamique de l' Iran, soulignant que " seul le peuple irakien  décide de son propre avenir sachant que  l'Iran ne  permettra  à aucun pays de provoquer la zizanie  en Irak ".

S'exprimant lors d' une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien, Fouad Massoum en visite à Téferan, il a ajouté : " nous ne ménageront aucun effort pour préserver la stabilité sécuritaire de l'Irak , car cette stabilité revêt pour l'Iran une importance stratégique".

Il a poursuivi: " Nous avons discuté de questions régionales ainsi que de la crise syrienne, de la situation au Yémen avec le président irakien".

Concernant le Yémen , le président Rohani a souligné : " il est de la responsabilité de tout Etat d'oeuvrer pour aboutir à  un accord de cessez-le-feu  réel et immédiat au Yémen et de sauver le peuple yémenite".

Rohani a indiqué : "tout ceux qui pensent qu'ils peuvent utiliser le terrorisme comme un outil pour réaliser leurs objectifs dans la région se sont trompés."

Pour sa part, le président Massoum  a déclaré que" tout le monde en Irak se bat  contre Daesh" soulignant que " nous  sommes reconnaissants de l'appui fourni par la République islamique d'Iranpour lutter contre le terrorisme sachant que le takfirisme représente   une menace pour tous les pays de la région et non seulement pour l'Irak ".

Il a poursuivi:" Je remercie la République islamique de l'Iran son aide accordée aux réfugiés irakiens qui ont échappéde l'enfer de Daesh".

Concernant le Yémen, Massoum a déclaré que "la guerre au Yémen menace la  division dans ce pays, soulignant que "depuis le premier jour,  l'Irak s'est opposé à  l'intervention militaire contre le Yémen".

Sur la crise syrienne  le président irakien qu'il ne peut pas quitter le Alomurellarhabiyan en Syrie, ajoutant que les vues entre les Irakiens et les Iraniens à proximité de questions politiques dans la région.

Par ailleurs, Massoum a annoncé que " la  période à venir sera témoin de la construction de  lignes de chemin de fer entre l'Iran et l'Irak : "Nous avons discuté de la construction d'un gazoduc reliant l'Iran à l'Irak, ainsi que d'une voie ferroviaire".

"Nous cherchons à profiter de toutes les expériences de la République islamique de l'iran , dont la désertification en Irak, notant que la République islamique a une expérience vaste et riche dans tous les domaines, y compris dans la construction de  routes commerciales, dans l'industrie , dans la médecine".

Source: Médias

13-05-2015 - 18:07 Dernière mise à jour 13-05-2015 - 18:07 | 691 vus

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau