LE PSYCHOPATHE OBAMA ANNONCE DE NOUVELLES SANCTIONS US CONTRE L'IRAN

Barack Obama, lors d’un discours spécial consacré à la mise en œuvre de l’accord sur le nucléaire iranien, 17 janvier 2016

De nouvelles sanctions américaines contre l'Iran

© REUTERS/ Yuri Gripas
 
International
 
URL courte
 
031104

Les sanctions prévoient une interdiction sur toutes les transactions financières pour six ressortissants iraniens et trois sociétés émiraties et chinoises et leurs avoirs aux États-Unis seront gelés.

 

Bien que les sanctions européennes et américaines visant l'Iran aient été levées le 16 janvier, Washington a imposé dimanche de nouvelles sanctions.

Plus précisément, le département américain du Trésor a porté sur sa liste noire des sociétés et des personnes physiques soupçonnées d'être impliquées dans le développement de missiles balistiques pour l'Iran. Ce sont les deux sociétés émiraties Candid general trading LLC et Mabrooka trading Co. LLC, ainsi que la société Anhui Land Group Co. Ltd enregistrée à Hong Kong.

 

Les sanctions prévoient une interdiction sur toutes les transactions financières avec ces personnes et sociétés, alors que leurs avoirs dans les banques américaines doivent être gelés.

 

Washington avait auparavant annoncé élaborer de nouvelles sanctions visant Téhéran qui avait lancé un missile à longue portée en octobre dernier en violation de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu. Le président iranien Hassan Rohani a rejeté les suppositions voulant que l'Iran ait l'intention de créer des missiles capables de porter des charges nucléaires. Selon lui, la vocation des missiles balistiques se résume à assurer la défense du pays.

Entre-temps, le président américain Barack Obama a déclaré, lors d'un discours spécial consacré à la mise en œuvre de l'accord sur le nucléaire iranien, que les Etats-Unis comptaient imposer de nouvelles sanctions contre Téhéran en raison du développement des missiles balistiques iraniens.

 

Il a également souligné que l'accord historique ne résolvait pas tous les différends existant entre Washington et Téhéran, cependant, il créait des opportunités pour solutionner des questions importantes.

 

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont adopté samedi soir la levée des sanctions économiques et financières contre l'Iran, juste après le feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique à la mise en œuvre de l'accord nucléaire signé en juillet avec les grandes puissances.

http://fr.sputniknews.com/international/20160117/1021008209/washington-teheran-nouvelles-sanctions.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau