LES DIRIGEANTS SAOUDIENS DOIVENT ETRE JUGES COMME CRIMINELS DE GUERRE

Dehgan appelle à juger les dirigeants saoudiens en tant que criminels de guerre

 09 Oct, 2016 17:10  9 octobre 2016

chamkhani2

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

Le ministre iranien de la Défense,  le général de brigade Hussein Dehghan a condamné, ce Dimanche, « le carnage commis par l’aviation saoudienne qui a bombardé une cérémonie de deuil  organisée dans la capitale yéménite Sanaa, provoquant des centaines de martyrs et de blessés, a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews .

Dehghan a déclaré dans un communiqué que « les dirigeants saoudiens ont commis un crime de guerre et donc ils sont censés être jugés pour un tel acte » soulignant que « que garder le silence  envers cet acte barbare et banaliser les crimes  du régime saoudien signifie une implication dans ces crimes ».

Il a décrit  le régime saoudien  » de régime arrogant , aux pulsions sauvages  » ajoutant que  tous les massacres qu’il a commis au Yémen ne peuvent pas être oubliés ou les ignorer, il faut donc punir leurs auteurs ».

Pour sa part, le SG du Haut- Conseil  de la sécurité nationale iranienne, Ali Chamkhani a affirmé que » les  États-Unis étaient tout autant impliqués dans ce crime , car c’est avec leurs armes que des centaines d’innocents ont été bombardé hier à Sanaa, et donc eux-aussi doivent assumer leur responsabilité ».

Chamkhani a déclaré dans un communiqué publié ce dimanche, que « l’opinion publique occidentale doit prendre connaissance du rôle des gouvernements occidentaux dans la poursuite de cette guerre. Ainsi, les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis jouent un rôle central dans l’agression militaire contre le Yémen et les massacres perpétrés contre le peuple innocent  de ce pays »

Par ailleurs, il a déclaré que  » l’opération d’attaque conduite par l’armée yéménite contre une frégate des Emirats Arabes Unis  s’inscrit dans le cadre de la défense de la souveraineté du Yémen et une riposte contre l’agresseur ».

Source: Agences

http://french.almanar.com.lb/40819


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau