LES GUERRIERS D’OPERETTE D’ARABIE PREPARENT UNE GUERRE CONTRE L’IRAN

Riyad se pérapre à affronter militairement l'Iran

Fri Jun 24, 2016 8:35AM

La grande guerre pour laquelle Riyad se prépare.

La grande guerre pour laquelle Riyad se prépare.

Un conseiller militaire saoudien affirme dans une lettre à l'adresse du roi Salmane ce qui en est d'une " future guerre contre l'Iran". Daily Beastrevient sur cette lettre qui contiendrait en effet " les recommandantions du prince anti-iranien des Saoud, Mohammad Salmane".

" Mohamamd Salmane cherche à réduire l'influence de l'Iran dans la région, que ce soit de manière directe ou indirecte. Depuis qu'il a été nommé à la tête du ministère de la Défense, le prince Mohammad a tout fait pour prouver au monde entier à quel point sa haine est primaire envers les " Fars et les chiites". C'est lui qui a déclenché la guerre contre le Yémen malgrès la ferme opposition d'une partie de la famille royale. Il pensait pouvoir réduire l'influence iranienne via cette guerre qui reste à l'heure qu'il est une défaite stratégique."

"Au cours de sa récente rencontre avec le président Obama à Washington, il a évoqu ce qu'il qualifie de " démarche déstabilisatrice de l'Iran dans la région". Ben Salmane a accepté de faire en sorte que les tensions se réduisent au Moyen Orient (!)". Daily Beast revient sur cette notion de " tensions réduites" et écrit : " en effet Riyad et Washington devront travailler à ce que les tensions qui marquent leurs relations s'estompent et que leur alliance contre l'Iran soit renforcée"

Daily Beast poursuit : " les Etats Unis n'ont plus peur d'un Iran renforcé ce qui inquiète au plus haut point l'Arabie saoudite. Riyad sent ne plus pouvoir compter sur Washington et sur cette base commence à réfléchir à ses propres capacités". " Dans sa lettre à l'adresse du roi Salmane, le général saoudien Fares Ben Sayf al Harbi prévoit " une grande bataille contre les perses et les chiites". Le général reconnait l'intelligence et le nombre important des soldats iraniens pour dire : pour les mettre en échec, nous, les saoudiens devront être plus intelligents et plus forts. en plus, nous devrons être sûrs que nous n'irons pas les combattre seuls. Dans le temps, Riyad pouvait compter sur les Etats Unis, ce n'est plus le cas à présent. l'une des menaces les plus grandes des chiites est dirigée contre les infrastructures pétrolières saoudiennes dans le Golfe (persique).

Les mercenaires colombiens de Riyad. (Archives)

La marine iranienne, les missiles et les forces asymétriques du Corps des Gardiens de la Révolution islamique pourraient s'attaquer à nos raffineries et à nos sites pétroliers off-shore et on-shore.

Ben Seyf ajoute : " Or l'Arabie saoudite dispose des moyens propres pour se défendre contre l'Iran. Il faut que nous élargissions nos investissements dans notre marine, notre force d'aviation, dans notre secteur de défense anti-aérienne. l'Arabie saoudite est aujourd'hui sur le point d'acquérir des sousmarins allemands et d'optimiser ses missiles "Patriot". Mais au lieu de s'acheter des navires de guerre américains très coûteux, il nous faut des destroyers, des bâtiments de guerre plus petits et plus rapide pour contrer la masse énorme des submerscibles iraniens.

Il faudrait un régiment d'helicoptère Apach à déployer près de Zahran car selon les dires des américains, ce sont ces hélicoptères combinés aux missiles "Helfire" pour faire face aux vedettes rapides iraniens". 

Le général saoudien pousse encore plus loin son analyse et propose au Roi " d'attaquer l'Iran"! : " la défense ne suffit pas. l'Arabie saoudite se devra de se doter de capacités d'attaquer les sites pétro gaziers iraniens. Pour ce faire, il faut copier sur les perses. c'est à dire installer sur les côtes des missiles anti-navire et des missiles balistiques et se montrer ainsi bien menaçant à l'égard de l'Iran"; 

" La Chine, la Russie et le Pakistan sont des Etats qui pourront nous fournir des missiles anti navire et des missiles balistiques. il faut prendre l'exemple sur les Emirats et avoir uen force terrestre et une force d'intervention maritime. l'Arabie saoudite souffre malheureusement d'une défaillance au plan d'effetifs humains et de forces fléxibles et capables de s'adapter aux techniques nouvelles. Donc il faudrait recruter de bons mercenaires. Ces mercenaires pourront être formés par la CIA . Les takfirites pourront faire partie de ces mercenaires tout comme AL Nosra, Daech qui pourront occuper la première linge de combat contre les Chiites. ces groupes n'aiment pas le trône saoudien mais pourront être utilisés pour détourner l'attention des perses"

Le général saoudien revient ensuiet sur des pays qui constituent, selon lui, des alliés potentiels de Riyad dans sa guerre directe contre l'Iran :"Riyad peut compter sur l'armée égyptienne pour uen offensive terrestre contre l'Iran. La Turquie aussi est intéressée par une guerre anti chiite et il y a peu de raison qu'Ankara soutienne l'Iran face à l'Arabie saoudite. on pourrait avoir même la garantie des turcs si on se garde bien de soutenir les Kurdes"

Le général saoudien finit sa lettre par l'idée la plus ingénieuse qui soit : l'alliance entre Riyad et Tel-aviv contre Téhéran.

"L'élimination des sionistes aura certes lieu à long terme mais pour le moment les sionistes pourront être nos meilleurs alliés face aux perses. mais l'alliance ne devrait pas être publique. Les sionistes ont de bons rapports avec les baloutches iraniens"

"Les Américains font face à un défi diplomatique de taille. S'ils restent à nos côtés dans notre guerre contre l'Arabie saoudite, notre guerre sera courte et décisive. sans eux, nous risquons de faire la même erreur que Saddam. Riyad a tout intérêt à ce que Hillary Clinton devienne la future présidente des Etats Unis. Elle sera à nos côtés. Quoi qu'il en soit la guerre contre l'Iran sera difficile"

http://presstv.com/DetailFr/2016/06/24/471919/La-Grande-guerre-de-Ben-Salmane


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau