MOYEN-ORIENT : L'IRAN PLAIDE POUR UN ROLE PLUS ACTIF DE LA CHINE

Moyen-Orient : Téhéran plaide pour un rôle plus actif de la Chine

 Depuis 4 heures  23 octobre 2019

destroyer-chinois

 Iran - Monde islamique

 

Le haut conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales, Ali Akbar Velayati, s’est entretenu ce mardi 22 octobre, avec l’envoyé spécial de la Chine pour les affaires liées au Moyen-Orient, Zhai Jun, des questions d’intérêt commun et des relations bilatérales Téhéran-Pékin.

Le haut conseiller de l’Ayatollah Khamenei a qualifié de « positive » la position de Pékin envers la RII.

« La Chine est un pays important avec qui nous entretenons de très profondes relations qu’apprécie la RII dans le cadre des interactions stratégiques bilatérales. »

Velayati s’est dit fier d’avoir contribué dès le début à l’établissement de telles relations. Il s’est également voulu rassurant sur le fait que les relations stratégiques sino-iraniennes suivront un rythme ascendant.

« En égard à la situation névralgique sévissant dans la région et aux importantes évolutions qui y sont en cours, nous souhaitons que la Chine fasse preuve d’une présence active dans la région », a affirmé le haut conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales qui a plaidé pour le développement des coopérations régionales.

Le Dr Velayati n’a pas manqué de parler de la Syrie :

« Cela fait 8 ans que la Syrie fait l’objet de l’agression des puissances étrangères et des terroristes. Dès le début, l’Iran a soutenu le pays ami et frère qu’est la Syrie et c’était aussi le cas pour l’Irak qui, faute d’appui iranien, serait tombé aux mains des terroristes. Et aujourd’hui aussi, la grande préoccupation, c’est le Yémen qui fait l’objet d’une invasion. »

Le Dr Velayati a pourtant auguré d’un avenir prometteur pour la région :

« J’ai la certitude qu’un avenir prometteur attend la région, qu’une victoire définitive attend la Syrie, l’Irak et le Yémen. J’ai aussi la certitude que la région retrouvera la sécurité et que dans les rapports de force sur la scène régionale, les pays de l’axe de la Résistance seront en position de force à l’avenir. Cette région reviendra un jour à ceux-là mêmes auxquels elle appartient. »

Pour sa part, l’envoyé spécial de la Chine pour les affaires liées au Moyen-Orient, Zhai Jun, a tenu à remercier l’Iran pour ses coopérations constructives dans la région, ajoutant :

« Les relations entre Pékin et Téhéran sont au beau fixe. Les deux pays ont largement développé leurs relations stratégiques et leurs relations bilatérales sont profondes. »

Le haut diplomate chinois a qualifié d’hypersensible la région moyen-orientale qui « doit retrouver le calme ». En ce qui concerne les relations Iran-Arabie saoudite, Zhai Jun a affirmé qu’il s’agissait là de deux pays importants de la région qui devraient opter pour des relations amicales.

Les deux hommes ont échangé leurs points de vue au sujet du développement des liens bilatéraux et des plans régionaux et internationaux.

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1533281


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire