NUCLEAIRE IRANIEN : LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE PERSISTE ET SIGNE

Transmis par Sayed Hasan
 


 

 

 

 

(Voir l’article précédent : « Le triomphe de la République Islamique »)

 

En annexe, traduction du discours de Sayed Khamenei suite à l'accord nucléaire

 

 

Le 18 juillet 2015, dans son premier discours consécutif à l’accord sur le nucléaire iranien conclu quatre jours auparavant, Sayed Ali Khamenei, le Guide Suprême de la Révolution Islamique, a adressé un message retentissant à l’Occident, et en particulier aux Etats-Unis et à Israël, démentant la propagande qui transforme une victoire éclatante de l’Iran en victoire de la diplomatie occidentale. Et afin de mieux souligner la détermination de la République Islamique d'Iran et son hostilité fondamentale à l'impérialisme américain, qui restera toujours pour elle le « Grand Satan » (de même qu’Israël restera la « tumeur cancéreuse qui doit disparaître de l’existence »), Sayed Khamenei a prononcé son discours en tenant à la main rien moins qu’un fusil d’assaut : c’est là un fait exceptionnel, surtout pour une telle autorité religieuse, dans une mosquée et à l’occasion du discours commémorant la fin du mois de Ramadan et l’Aïd-al-Fitr, un jour de fête dans tout le monde musulman. 

 

 

 

Bien entendu, afin de ne pas contrevenir à l’euphorie impériale qui se vante d’avoir fait plier l’Iran, les médias dominants n’y ont pas fait la moindre référence. L’Associated Press a même pu faire un compte rendu de ce discours avec une photo assez claire sans faire le moindre commentaire à ce sujet, tandis que Reuters a fait le choix de publier une photo de Sayed Khamenei datant de 2012. Pourtant, ce fait absolument unique méritait d'être mentionné selon les standards occidentaux, et aurait même pu aller dans le sens de la diabolisation du régime iranien et de ses supposées velléités agressives et expansionnistes. Mais l'heure est à l’autosatisfaction et à l’auto-congratulation, et les presstituées, comme leurs maîtres, n'ont que faire de la réalité des faits ou de l'exigence de cohérence.

 

Plusieurs points de ce discours sont à retenir.

 

En premier lieu, Sayed Khamenei ne fait preuve d'aucun triomphalisme suite à cet accord. Il reste très circonspect, et rappelle que cet accord doit encore être scruté et validé par les plus hautes autorités de l'Iran – aucune référence, en revanche, à son approbation inévitable par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, instance nulle et non avenue aux yeux du Guide Suprême. Dès le lendemain de la conclusion de l’accord, Sayed Ali Khamenei avait adressé un message en ce sens au Président Hassan Rouhani, dans lequel, après avoir félicité l'équipe des négociateurs iraniens, il soulignait : 

 

« Cependant, il est nécessaire d'étudier très soigneusement le texte qui a été préparé, de sorte qu'il puisse ensuite suivre le processus légal qui a été déterminé pour qu'il soit accepté. Ensuite, en cas de ratification, il est nécessaire d'être à l'affût des éventuelles violations des accords par la partie adverse et de veiller à ce qu'ils ne soient pas bloqués. Vous savez très bien que certains des six gouvernements participants ne sont fiables en aucune façon. Je m'attends également à ce que notre cher peuple continue à préserver son unité et sa quiétude afin que nous puissions assurer les intérêts nationaux dans un environnement calme et raisonnable. » 

 

La méfiance, et même la défiance vis-à-vis des Etats-Unis et de leurs alliés (notamment la France, qui s'est distinguée par son hostilité à l'Iran due à sa servilité pro-Israël ; il y a fort à parier que l'Iran s'en souviendra, et que les entreprises françaises auront plus de mal à participer à la ruée vers l'or perse qui s'annonce) reste donc maximale, à juste titre. Fort de son expérience, l’Iran, loin de fonder de quelconques espoirs sur des accords conclus avec les Etats-Unis, ne compte – après Dieu – que sur lui-même, sur l’unité, l’éveil, la résistance et les facultés d'innovation de son propre peuple, et la sagesse de ses dirigeants. Une guerre ouverte reste un horizon possible, bien que non souhaité, et l’Iran continue à s’y préparer avec une grande confiance en ses capacités.

 

Sayed Khamenei a également tenu à réaffirmer les principes intangibles de la République Islamique et de sa politique extérieure, pour lesquels aucune compromission, aucune négociation même ne sont envisagées. Le dialogue Iran/Etats-Unis s’arrête à la question nucléaire et n’a pas vocation à s’étendre à d’autres questions. L’hostilité de l’Iran au gouvernement américain, considéré comme « le cœur de l’Arrogance mondiale », est inconditionnelle, de même que son hostilité à l’Etat d’Israël : « Mort à l’Amérique » et « Mort à Israël » resteront les slogans fondamentaux, constitutifs de l’identité même de la République Islamique et du peuple iranien – et John Kerry devrait savoir qu’il s’agit de bien plus que de simple rhétorique. Dans ce sens et de manière prévisible, Sayed Khamenei a réaffirmé le soutien indéfectible de la République Islamique aux peuples opprimés de la région, qu'il s'agisse du soutien humanitaire, diplomatique et moral pour le Bahreïn et le Yémen, ou du soutien total (économique, financier, militaire, etc.) pour les pays et mouvements de l'Axe de la Résistance – Irak, Syrie, Hezbollah, Hamas, Jihad Islamique et autres factions de la Résistance palestinienne. Du reste, Sayed Khamenei n'a pas même fait cette distinction, parlant simplement de soutien continu aux uns et aux autres.

 

 

Enfin, Sayed Khamenei a fait référence à la marche de l’histoire en soulignant les multiples errements et revers des Etats-Unis depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, appelés à se répéter. Le Guide Suprême de la Révolution Islamique, qui est également l’autorité ultime à laquelle se réfèrent des dizaines de millions de musulmans chiites du monde entier, tant en Orient qu’en Occident – dont le Hezbollah, qui le considère comme rien moins que le dirigeant de la Communauté Islamique dans son ensemble –, confirme que loin d'être un archi-conservateur, comme le prétend la propagande occidentale, il reste à l’avant-garde des luttes politiques et sociétales internationales, à l’exemple d’un pays comme Cuba. Cela peut être difficile à concevoir en Occident, historiquement habitué à voir des autorités religieuses « traditionnelles », comme le pape pour l’Eglise catholique, avoir des positions conservatrices voire réactionnaires sur nombre de questions de politique internationale et être attachés à maintenir l'ordre établi et à enseigner la résignation aux peuples. Pourtant, c'est bien sur l'Islam et en son nom que la République Islamique fonde sa politique, et l'Iran est voué à jouer un rôle de premier plan dans le monde de demain.

 

 

Les nations et forces chiites sont aujourd'hui, par leurs actions, les plus représentatives de l'opinion publique des pays musulmans et des intérêts authentiques de leurs peuples, et on peut s'attendre à ce que grâce à l'aide internationaliste de l'Iran (et non pas sous sa tutelle intéressée), leur aura grandisse au sein du monde islamique de manière inversement proportionnelle à celle de l'Arabie Saoudite, qui se révèle aux yeux de tous comme un outil Usraélien, tandis que Téhéran apparait le seul espoir de la Palestine. Par ailleurs, on voit se forger et se renforcer une alliance objective entre l'Iran et ses alliés des BRICS et de l'OCS, en particulier avec la Russie traditionnellement orthodoxe, qui est aujourd'hui le principal adversaire de l'impérialisme américain à l'échelle mondiale et le champion de la défense du droit international. On peut aujourd'hui distinguer, avec de plus en plus de clarté, un avenir ou les équilibres des puissances classiques seront rétablis, ainsi que les forces et les valeurs traditionnelles, pour le meilleur intérêt des peuples et de la paix entre les Nations.

 

Sayed Hasan

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

 

Discours de Sayed Ali Khamenei, Guide Suprême de la Révolution Islamique, le 18 juillet 2015, à l’occasion de la prière de l’Aïd-al-Fitr commémorant la fin du mois de Ramadan

 

Section politique du discours

 

 

 

Vidéo de Franco Persia (2e partie du discours seulement) : https://www.youtube.com/watch?v=sGMceQM-i8A

 

 

Transcription :

 

Première partie du discours :

 

 

 

 

[…] 

 

Je tiens à vous féliciter tous, chers frères et sœurs, cher peuple iranien, et tous les musulmans à travers le monde en cette occasion bénie de la fête de l’Aïd. Je vous recommande à vous tous qui dites des prières et à moi-même d’observer la crainte de Dieu, la piété, la sauvegarde de l’âme et d’éviter les péchés.


Cette année, le mois de Ramadan fut un mois béni dans le vrai sens du mot. En ce mois, les bénédictions divines furent abondamment déversées sur les créatures. Les signes de ces bénédictions ont pu être constatées dans le jeûne des individus pendant les longues et chaudes journées du Ramadan, dans les grandes assemblées de lecture du Coran qui se sont tenues dans tout le pays, dans les grandes assemblées d’invocations et de supplications – où des milliers de jeunes, de personnes âgées, d’hommes et de femmes se sont engagés dans les invocations et les supplications, et où ils ont parlé à leur Seigneur d’une manière pure et humble –, dans les dons de charité, dans les grands repas de rupture du jeûne qui sont heureusement devenus courants depuis plusieurs années maintenant, dans les mosquées, dans les rues et, enfin, dans le rassemblement de la magnifique Journée d’Al-Qods (Jérusalem). Ce sont là des signes de la miséricorde divine. Le peuple a massivement participé à ces grands rassemblements dans une chaude journée d’été, alors qu’ils étaient à jeun et alors qu’ils avaient veillé la nuit précédente – la 23e du mois de Ramadan –, à l’occasion des Nuits du Destin (al-Qadr).


Telle est la bonne manière de connaître le peuple de l’Iran. Tels sont les Iraniens. C’est le peuple de l’Iran qui donne une telle image de lui-même, tant sur la scène de l’adoration de Dieu durant le mois de Ramadan que sur la scène de la lutte contre l’Arrogance [impérialisme américain], de la manière adéquate pour chacune. Notre peuple ne devrait pas être connu à travers les paroles hostiles des autres. Au contraire, il doit être connu par lui-même, à travers ses slogans, à travers ses mouvements et à travers de tels reflets magnifiques. Tel est le peuple d’Iran. L’image que l’ennemi tente de donner du peuple iranien – malheureusement, certains individus obtus les répètent – par le biais de la propagande est fausse et mauvaise. Le peuple d’Iran est ce même peuple qui a montré ses différents aspects et dimensions en ce mois de Ramadan.


Par la grâce de Dieu, vous allez tous réussir votre épreuve aujourd’hui [l’acceptation par Dieu du jeûne et des prières de Ramadan]. En plus de réussir ce test, certains d’entre vous – par la grâce de Dieu – vont recevoir des récompenses et atteindre la transcendance spirituelle en ce jour. Les slogans du peuple d’Iran ont montré ce que sont nos orientations. Durant la Journée d’Al Quds (Jérusalem), le slogan de « Mort à Israël » et « Mort à l’Amérique » a secoué la scène du pays. Et ces slogans n’étaient pas spécifiques à Téhéran et aux grandes villes. Le pays tout entier a fait retentir ces slogans et s’est inscrit dans ce mouvement.


O Dieu, accepte ce que le peuple d’Iran a réalisé par Ta miséricorde et Ta bonté. O Dieu, déverse abondamment Ta grâce, Ta miséricorde et Tes bénédictions infinies sur notre peuple. O Dieu, répands sans réserve Ta miséricorde et Ton pardon sur nos chers martyrs, sur notre Imam [Khomeini] magnanime (béni soit-il) et sur tous ceux qui ont aidé et soutenu le peuple sur cette voie.


« Au nom de Dieu, le Clément, le Tout Miséricordieux,

J’en prends le temps à témoin :

L’humanité court à sa perte,

Hormis ceux qui croient, pratiquent les bonnes œuvres et se recommandent mutuellement la droiture et l’endurance ! » [Coran, sourate 103].

 

Deuxième partie du discours :

 

 

[...]


Les événements qui se sont produits dans notre région durant le mois de Ramadan et avant cela étaient et restent des événements très graves et préoccupants, et même catastrophiques. Malheureusement, des mains malfaisantes ont fait du mois de Ramadan un mois néfaste pour les peuples de la région. De nombreux peuples musulmans et croyants, que ce soit au Yémen, au Bahreïn, en Palestine, en Syrie, en Irak, etc., ont vécu des jours et un jeûne particulièrement ardu à cause des complots maléfiques des ennemis. Tous ces événements sont importants pour notre nation et notre peuple.


Une autre question est interne, et c’est la question des négociations nucléaires. Dans ce contexte, il est nécessaire de soulever quelques points à cet égard.

 

Les premier point est un remerciement aux responsables qui sont impliqués dans ces négociations longues et difficiles, le Président [Hassan Rouhani] et en particulier l’équipe des négociateurs qui ont vraiment fourni beaucoup de travail et d’efforts dans ce sens. Ils seront très certainement récompensés par Dieu, et cela que le texte qui a été préparé soit ratifié par les canaux légaux prévus ou non. Nous avons également eu l’occasion de le dire à ces frères en personne.

 

Bien sûr, pour que cet accord soit adopté, il existe un processus légal bien défini qui doit être suivi pour qu’il puisse être approuvé. Et avec la Grâce de Dieu, il le sera. Nous attendons de nos responsables en charge du sujet une étude minutieuse qui tienne compte des affaires du pays et des intérêts nationaux de l’Iran, de sorte que lorsque cet accord sera présenté à la nation, ils puissent garder la tête haute, et qu’il en aille de mêle devant Dieu, le Très-Haut.

 

Le point suivant est celui-ci : que cet accord soit ratifié ou non, avec l’aide de Dieu, aucune exploitation abusive de celui-ci ne sera autorisée. [Audience : Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Khamenei est notre Guide. Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (Guidance du Juriste). Mort à l’Amérique. Mort à l’Angleterre. Mort aux hypocrites et aux ennemis de Dieu. Mort à Israël.] Il ne sera permis à personne de ne serait-ce qu’égratigner les principes fondamentaux de la République Islamique. Les capacités défensives et tout ce qui touche à la sécurité du pays seront protégés, par la Grâce de Dieu, même si nous savons parfaitement que les ennemis insistent particulièrement sur ce point précis. Pour toutes les questions de protection, de défense et d’intérêt national, notamment dans ce climat de menaces créé par ses ennemis, la République Islamique ne se soumettra jamais aux demandes abusives de ses ennemis. [Audience : Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Khamenei est notre Guide. Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (Guidance du Juriste). Mort à l’Amérique. Mort à l’Angleterre. Mort aux hypocrites et aux ennemis de Dieu. Mort à Israël.]

 

 

Le point suivant est celui-ci : que cet accord soit ratifié ou non, nous ne retirerons pas notre soutien à nos amis dans la région, qu’il s’agisse du peuple palestinien opprimé, du peuple opprimé du Yémen, du peuple et du gouvernement syriens, du peuple et du gouvernement irakiens, du peuple opprimé du Bahreïn ou des combattants sincères de la Résistance au Liban et en Palestine. Tous continueront à bénéficier de notre soutien.

 

Le point suivant est que malgré ces négociations et ce texte préparé par les différentes parties, il n’y aura de toute façon pas la moindre modification de notre politique vis-à-vis du gouvernement américain arrogant. [Audience : Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Dieu est Le plus Grand. Khamenei est notre Guide. Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (Guidance du Juriste). Mort à l’Amérique. Mort à l’Angleterre. Mort aux hypocrites et aux ennemis de Dieu. Mort à Israël.] Comme nous l’avons déjà déclaré à maintes reprises, nous ne négocions pas avec les américains sur les différentes questions internationales ou régionales. Il n’y a aucune négociation sur les questions bilatérales. Parfois, sur des sujets exceptionnels comme le nucléaire, et dans notre intér&ecir

NUCLEAIRE IRANIEN : LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE PERSISTE ET SIGNE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau