ISRAËL

ISRAËL

"ISRAËL" MANQUE DE SOLDATS A CAUSE DES REFUS MASSIFS DE JEUNES ISRAELIENS DE FAIRE LE SERVICE MILITAIRE

Israël en manque de soldats!

Fri Aug 18, 2017 10:18AM

Des soldats israéliens. (Photo d'archives)

Des soldats israéliens. (Photo d'archives)

La presse israélienne confirme la hausse régulière du nombre de jeunes israéliens qui "refusent de rejoindre les rangs de l'armée" ce qui ne va pas sans inquiéter le système militaire israélien.

Alors qu'Israël dit ne pas hésiter à attaquer Gaza et qu'il s'oppose de toute ses forces à l'idée d'une trêve généralisée en Syrie, les informations font état de défections massives au sein de l'armée israélienne. Le journal libanais Al-Akhbar citant la presse israélienne confirme une hausse régulière du nombre de jeunes israéliens refusant de rejoindre les rangs de l'armée ce qui ne va pas sans inquiéter l'appareil militaire israélien.

"C'est pour la troisième année consécutive que le nombre des recrûs destinés à servir dans les unités de combat est en baisse, et ce, au profit des unités de renseignements et de cybercombat", écrit le journal.

Le quotidien Israël Hayom fait écho de son côté aux inquiétudes des généraux de l'armée israélienne de voir "les jeunes fuir la guerre, et de refuser d'être engagé dans les unités d'élite comme Golani.

Le journal tente de jeter la faute aux "soldates israéliennes qui occupent toutes les places au sein des unités de garde-frontières ou encore des unités chargées de sécurité intérieure".

Pour contrer ce phénomène, l'armée israélienne a un plan qu'il compte mettre au point avec l'aide du Département de la sécurité et du ministère de l'Éducation : faire la promotion de la guerre !

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/08/18/532126/Isral-en-manque-de-soldats


 

ARRESTATION DE 300 SOLDATS ISRAELIENS DESERTEURS. BRAVO JEUNES GENS !

Entité sioniste : Arrestation de 300 soldats israéliens ayant déserté l’armée

 Depuis 7 heures  14 août 2017

soldats-deserteurs

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

La police d’occupation israélienne a arrêté 300 soldats ayant fui le service militaire, à l’issue d’une campagne d’arrestation à grande échelle qui a duré une semaine, rapporte les médias israéliens, cité par le site d’information PalToday.

Il y’a plus d’un mois, quelque 200 militaires israéliens, prétendant souffrir d’une maladie de la peau, avaient également essayé d’échapper aux manœuvres militaires.

Dans la foulée, les responsables médicaux ont  révélé qu’il s’agissait d’un coup monté, et qu’ils avaient avalé des médicaments provoquant des éruptions cutanées afin de se faire passer pour malades et induire ainsi en erreur leurs supérieurs. Ces militaires ont également été convoqués devant la Cour martiale, rapporte PressTV.

Les généraux de l’armée d’occupation israélienne ont annoncé à plusieurs reprises que les jeunes israéliens n’avaient plus de motivation pour servir l’armée, ce qui fait craindre le pire à une armée israélienne presque impliquée de façon indirecte dans toutes les guerres que traversent la région.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/530462


 

LE MOSSAD : LES CHANGEMENTS EN COURS AU MOYEN-ORIENT NE PROFITENT PAS A "ISRAËL"

Mossad : les changements en cours au Moyen-Orient ne profitent pas à Israël

Sun Aug 13, 2017 2:22PM

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avec Yossi Cohen, alors conseiller pour la sécurité nationale. ©AFP

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avec Yossi Cohen, alors conseiller pour la sécurité nationale. ©AFP

Les changements en cours dans région ne vont pas le sens des intérêts du régime israélien, a confirmé ce dimanche 13 août le chef du Mossad, Yossi Cohen.

« L’Iran, après l’accord nucléaire, n’a eu de cesse d’accroître sa puissance », a constaté Yossi Cohen, en allusion aux récents changements qui se sont produits sur l’échiquier moyen-oriental.

« Mis à part l’Iran et le Hezbollah, sont présentes dans la région d’autres forces de provenance diverse qui leur offrent leur soutien, et notre mission consiste à stopper toutes ces forces », a-t-il affirmé.

Le chef de Mossad a conclu en disant que l’Iran avait accru sa présence dans des zones qui étaient naguère contrôlées par Daech.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/08/13/531619/Yossi-Cohen-lIran-booste-sa-force


"ISRAËL" FORME DE JEUNES ETUDIANTS SAOUDIENS AUX USA

« Israël » forme de jeunes saoudiens aux États-Unis

 Depuis 2 heures  9 août 2017

 

wikileaks-file

 Arabie saoudite - Monde arabe - Pays du Golfe

 

 

De nouveaux documents déclassifiés par le site WikiLeaks témoignent du fait que l’ambassade d’ »Israël » aux États-Unis a formé des dizaines de jeunes étudiants saoudiens.

L’organisation britannique de surveillance des médias, Middle East Monitor a écrit que le communiqué de presse du ministère saoudien des Affaires étrangères publié par le site de WikiLeaks, prouvait le rapprochement des relations entre Riyad et Tel-Aviv, rapporte l’agence de presse iranienne Tasnim.

D’après les documents que WikiLeaks a récemment déclassifiés, l’ambassade israélienne à Washington a formé des dizaines de chercheurs saoudiens dans le cadre d’un projet du département d’État américain. Ce projet vise à former des jeunes afin de gérer leur société et coopérer avec leurs homologues internationaux.

Un autre objectif de ce projet est de former une nouvelle génération de jeunes dirigeants, actifs sur le plan social et politique qui pourront devenir des spécialistes des relations internationales.

WikiLeaks a levé un coin de voile sur un document spécial des journalistes étrangers en Arabie saoudite, document qui comprend un protocole officieux sous l’égide des États-Unis et qui renforce les relations entre l’Arabie saoudite et « Israël » sous prétexte d’une coopération académique.

Le message envoyé par le ministère saoudien des Affaires étrangères à l’ambassade de Riyad à Washington exige des informations complémentaires sur un groupe de dizaines de chercheurs saoudiens reçus à l’ambassade d’Israël à Washington pour participer à des cours sur la formation de dirigeants sous la supervision de l’administration américaine.

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/524962


 

"ISRAËL" FORME DE JEUNES ETUDIANTS SAOUDIENS AUX USA

« Israël » forme de jeunes saoudiens aux États-Unis

 Depuis 2 heures  9 août 2017

wikileaks-file

 Arabie saoudite - Monde arabe - Pays du Golfe

 

 

De nouveaux documents déclassifiés par le site WikiLeaks témoignent du fait que l’ambassade d’ »Israël » aux États-Unis a formé des dizaines de jeunes étudiants saoudiens.

L’organisation britannique de surveillance des médias, Middle East Monitor a écrit que le communiqué de presse du ministère saoudien des Affaires étrangères publié par le site de WikiLeaks, prouvait le rapprochement des relations entre Riyad et Tel-Aviv, rapporte l’agence de presse iranienne Tasnim.

D’après les documents que WikiLeaks a récemment déclassifiés, l’ambassade israélienne à Washington a formé des dizaines de chercheurs saoudiens dans le cadre d’un projet du département d’État américain. Ce projet vise à former des jeunes afin de gérer leur société et coopérer avec leurs homologues internationaux.

Un autre objectif de ce projet est de former une nouvelle génération de jeunes dirigeants, actifs sur le plan social et politique qui pourront devenir des spécialistes des relations internationales.

WikiLeaks a levé un coin de voile sur un document spécial des journalistes étrangers en Arabie saoudite, document qui comprend un protocole officieux sous l’égide des États-Unis et qui renforce les relations entre l’Arabie saoudite et « Israël » sous prétexte d’une coopération académique.

Le message envoyé par le ministère saoudien des Affaires étrangères à l’ambassade de Riyad à Washington exige des informations complémentaires sur un groupe de dizaines de chercheurs saoudiens reçus à l’ambassade d’Israël à Washington pour participer à des cours sur la formation de dirigeants sous la supervision de l’administration américaine.

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/524962


 

"ISRAËL" ENVISAGE D'APPLIQUER LA PEINE DE MORT AUX PERSONNES RECONNUES COUPABLES DE CRIMES TERRORISTES

« Israël »: les crimes terroristes pourraient devenir passibles de la peine de mort

 Depuis 1 heure  7 août 2017

israel

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

 

no author

L’occupation israélienne envisagent d’élargir l’application de la peine capitale aux personnes reconnues coupables de crimes terroristes. Le premier ministre Benyamin Netanyahou appuie pleinement ce projet.

Le gouvernement de l’occupation israélienne pourrait introduire un projet de loi, soumis par la députée du parti Likoud, Naava Boker, prévoyant la peine de mort pour les terroristes, relate le journal russe Izvestiya, après avoir consulté le document en question.

Selon le média, le projet de loi a reçu le soutien sans réserve du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Il est à noter que, si elle était votée, cette loi permettrait de condamner à mort les personnes engagées par une organisation terroriste qui auraient causé la mort d’au moins deux individus.

Pour le moment, la peine maximale encourue pour crimes terroristes est la réclusion à la perpétuité.

D’après les experts, la nouvelle initiative pourrait être liée aux attaques terroristes dont le nombre a augmenté ces derniers temps. Ils doutent pourtant que ce projet de loi soit adopté et proposent de régler le problème existant par d’autres moyens.

Source: Avec Sputnik

https://french.almanar.com.lb/521915


 

"ISRAËL" VIENT D'ACHEVER LA CONSTRUCTION D'UN MUR DE LA HONTE DE 42 KM

Israël poursuit sa politique raciste d’édification de murs

Thu Aug 3, 2017 3:40PM

Le ministère de la Défense a indiqué dans un communiqué avoir installé ce matin les derniers blocs de béton achevant la construction d’un mur de 42 km entre Tarqumiya et Mitar. ©The Times of Israel

Le ministère de la Défense a indiqué dans un communiqué avoir installé ce matin les derniers blocs de béton achevant la construction d’un mur de 42 km entre Tarqumiya et Mitar. ©The Times of Israel

Dans le cadre du projet de mur de séparation, les autorités israéliennes ont annoncé qu’un tronçon de 42 km, dont les travaux avait débuté en janvier, avait été achevé au sud d’al-Khalil en Cisjordanie.

Barrière de séparation, grillage de séparation, clôture de sécurité, zone de clôture, barrière antiterroriste, muraille de protection : les dénominations abondent dans les bouches israéliennes. Néanmoins, quel que soit le nom donné à cette hideuse construction en blocs de ciment de 8 mètres, l’objectif reste le même : séparer.

Ce « mur de la honte », appellation donnée par les opposants à ce projet, part du point de passage de Tarqumiya à l’est d’al-Khalil et arrive au point de passage de Mitar dans le sud des monts de Judée.

Le 9 juillet 2004, le projet s’était heurté au verdict consultatif de la Cour pénale internationale de La Haye le jugeant illégal et exigeant sa démolition et le paiement d’une indemnisation à tous ceux à qui ce projet a porté préjudice.

Malgré cela, le régime israélien, en faisant fi de cette décision, a poursuivi les travaux de construction jusqu’à ce que la longueur du mur atteigne 402 kilomètres en 2016, sur un total prévu de 703 km.

À ce projet vient s’ajouter la construction de blocs comprenant 1 000 logements dans la colonie de Betar Illit en Cisjordanie, à laquelle le Premier ministre israélien a donné son feu vert, alors que la résolution 2334 du Conseil de sécurité interdit pourtant toute nouvelle colonie sur les terres privées des Palestiniens.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/08/03/530604/Israel-la-construction-du-mur-de-la-honte


 

L'EPOUSE DE NETANYAHU INTERROGEE POUR FRAUDE. ELLE AURAIT DETOURNEE DE L'ARGENT PUBLIC

L’épouse de Netanyahu interrogée dans le cadre d’une enquête pour fraude

 Depuis 2 heures  3 août 2017

netanyahu_epouse

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

La police israélienne a interrogé mercredi l’épouse du Premier ministre Benjamin Netanyahu, soupçonnée d’avoir détourné de l’argent public pour des dépenses d’ordre privé, ont rapporté les médias.

Les médias rapportaient dans le même temps que M. Netanyahu pourrait faire face, dans le cadre de soupçons de corruption, à un témoignage à charge de la part de son ancien chef de cabinet.

Selon la radio publique, Sara Netanyahu a été interrogée pendant deux heures sur des allégations selon lesquelles elle aurait utilisé de l’argent public pour des dépenses personnelles dans les résidences privée et officielle du couple.

Comme lors de précédents interrogatoires de Sara Netanyahu ou de son époux, la police n’a pas fait de déclarations.

Mais c’est surtout le Premier ministre qui faisait la Une de la plupart des journaux mercredi, y compris celle d’Israel Hayom, un quotidien gratuit pro-Netanyahu.

Selon la presse, des responsables de la justice seraient sur le point de conclure un accord avec son ancien chef de cabinet, Ari Harow, qui apporterait des preuves contre M. Netanyahu en échange de son immunité pour des délits dont il est lui-même soupçonné.

Ari Harow fait l’objet d’une enquête depuis plus de deux ans pour des soupçons de corruption, abus de confiance, conflit d’intérêt et fraude, rapporte le Yediot Aharonot, grand quotidien populaire du pays.

Selon le journal Haaretz, M. Harow a donné aux enquêteurs des informations sur deux des enquêtes en cours concernant le Premier ministre.

L’une est basée sur des soupçons selon lesquels M. Netanyahu a reçu, de façon illégale, des cadeaux de personnalités très riches, dont le milliardaire australien James Packer et un producteur à Hollywood, Arnon Milchan.

L’autre se fonde sur des soupçons selon lesquels M. Netanyahu aurait cherché à conclure un accord secret avec le propriétaire du Yediot Aharonot.

L’accord, qui n’aurait pas été finalisé, aurait garanti à M. Netanyahu une couverture positive de la part du journal, en échange de quoi il aurait aidé à réduire les opérations d’Israel Hayom, le principal concurrent du Yediot.

Ces informations ont mis en ébullition le monde politique, menant à des spéculations sur une éventuelle démission de M. Netanyahu.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a déclaré mercredi au site d’informations en ligne Ynet que M. Netanyahu n’était pas obligé, légalement, de démissionner s’il était inculpé.

« Pour le moment, il n’y a pas d’accusations contre lui et il n’existe pas de recommandations pour l’accuser », a-t-elle dit.

« Ce genre de décision appartient au procureur général et au procureur de l’Etat », a-t-elle ajouté.

Source: AFP

https://french.almanar.com.lb/517515


 

EN "ISRAËL" LE TOURISME DE LA MORT EN PLEIN ESSOR (VIDEO)

21 juillet 2017

Le tourisme de la mort en plein boom en Israël (vidéo)

« Apprendre à tuer un Palestinien pour 100 € seulement » : tel est l’argument de vente de l’une des nombreuses entreprises israéliennes proposant aux touristes des stages de tir à balles réelles sur cibles « terroristes ».

« Dans la vie, ils sont comptables, banquiers ou hommes d’affaires. Certains sont déjà retraités. Mais aujourd’hui, ces touristes de Hong Kong se prennent pour des commandos de l’armée israélienne spécialistes en contre-terrorisme », raconte Judy Maltz, du quotidien Haaretz.

La journaliste a effectué un reportage auprès de la société Caliber 3, installée dans la colonie illégale du Gush Etzion, en Cisjordanie occupée.

 

 

Le moniteur, qui se la joue Rambo, aboie ses ordres :

« Vous allez apprendre le mot ’ feu ! ‘ en hébreu : il faut crier « ’esh !, esh ! ; allez, plus fort, j’entends rien là les mecs ». 


Après avoir tiré quelques balles réelles sur les cibles –en l’occurrence, la photo d’un jeune Palestinien armé d’une fronde, ou une autre, montrant un Palestinien muni d’un simple keffieh-, les banquiers de Hong Kong ont l’air moins inhibés, et certains manifestent une certaine jouissance, raconte Judy Malz.

Le « tourisme militaire », est une institution aussi vieille qu’Israël, où les casernes ont toujours organisé des journées « portes ouvertes », à l’attention des Israéliens en premier lieu.


Mais en ces temps de néo-libéralisme, l’idée de faire du bourrage de crâne un business également lucratif a prospéré, et les start-ups privées ont essaimé, en direction d’une clientèle étrangère, seule susceptible de payer, les touristes juifs états-uniens notamment.

« Aujourd’hui, un séjour en Israël ne peut pas se limiter à Yad Vashem, la Mer Morte ou un tour de la Vieille Ville de Jérusalem. D’où l’idée de vendre quelque chose de plus excitant aux touristes. Aux Américains, en particulier, nous disons : ‘Dans votre pays, vous avez le droit d’avoir des armes ; nous on va vous apprendre à vous en servir », argumente l’un de ces marchands de mort.

Susan Parker, mariée et mère de deux garçons de 10 et 13 ans, abonde : « Nos fils en ont marre qu’on les traîne dans des musées. Alors, quand on leur a dit qu’ils allaient tirer avec un vrai fusil, ils ont tout de suite été d’accord ».

A Caliber 3, il en coûte 115 dollars pour une « aventure de tir » de deux heures, comprenant la simulation d’un attentat suicide, des séances de tir sur cibles arabes, et une démonstration de chiens d’attaque à glacer d’effroi tout survivant des camps SS. Mais les moniteurs expliqueront ensuite à leur clientèle que les chiens de l’armée la plus morale du monde ont une perception aigüe du prix d’une vie humaine, pas comme ces Palestiniens qui sont moins que des animaux.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : http://www.haaretz.com/misc/article-print-page/1.800375

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article13250&lang=fr



 

"ISRAËL" MIJOTE DE NOUVELLES EXCUSES POUR BOMBARDER LA SYRIE

Israël est déjà en train de mijoter de nouvelles excuses pour bombarder la Syrie

 Depuis 23 heures  20 juillet 2017

avion_israelien

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Le cessez-le-feu dans le sud de la Syrie négocié par la Russie et les États-Unis a été une immense douche froide pour Tel-Aviv.

Selon le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le cessez-le-feu est inacceptable parce qu’il « perpétue la présence militaire iranienne en Syrie ». Un peu court.

Un cessez-le-feu est une cessation temporaire des hostilités. C’est tout. L’étendue de la présence de l’Iran en Syrie une fois que la lutte sera terminée est une affaire distincte. Et l’idée qu’Israël pense que le Hezbollah devrait faire ses bagages et rentrer chez lui simplement parce qu’il y a une trêve dans le sud de la Syrie n’a pas beaucoup de sens.

Mais en fait, cela n’a rien à voir.

Malheureusement, il semble qu’Israël pourrait effectivement totalement ignorer le cessez-le-feu. L’un des experts de sécurité nationale les plus respectés d’Israël a averti l’Iran qu’Israël prendra des mesures actives pour empêcher l’accroissement de la présence de Téhéran en Syrie:

Le Major-Général à la retraite de l’armée israélienne Yaakov Amidror, qui a été conseiller de la sécurité nationale auprès du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et actuellement membre éminent du Centre Begin-Sadat pour les études stratégiques de l’Université Bar-Ilan, a déclaré que si les Iraniens continuaient à exploiter le récent cessez-le-feu syrien négocié par la Russie et les États-Unis pour renforcer leur présence dans le pays « , cela pourrait amener l’armée israélienne à intervenir et à détruire toutes les tentatives de construction d’infrastructures en Syrie ».

« Nous ne laisserons pas les Iraniens et le Hezbollah être les vainqueurs de la guerre longue et très brutale qui se déroule en Syrie, ni les laisser tourner leur attention sur Israël », a déclaré Amidror lors d’une conférence organisée par The Israel Project.

[…]

« Israël devrait l’empêcher quel qu’en soit le prix », a déclaré Amidror, ajoutant qu’il ne « voyait pas ce qui pourrait l’empêcher ».

Et là est le problème: Israël a été autorisé à bombarder la Syrie en toute impunité depuis le début du conflit. Tel Aviv a évidemment tort de croire que le droit international ne s’applique pas à Israël, mais qui va l’arrêter?

Oh, et qu’est-ce qui arrivera au cessez-le-feu quand Israël commencera à se fabriquer des excuses pour pouvoir pilonner le Hezbollah?

Sources : Russia-insider; traduit par Réseau international.

https://french.almanar.com.lb/497033