ISRAËL

ISRAËL

SELON UN GENERAL ISRAÉLIEN, "ISRAËL" NE PEUT PLUS COMPTER SUR SON ARMÉE DE TERRE

« Israël » : on n’a plus confiance dans l’armée de terre

 Depuis 12 minutes  18 janvier 2020

soldats_israeliens

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

« La force terrestre de l’armée israélienne a perdu sa confiance en soi. Le Hezbollah a formé un commando dont la mission est de franchir les frontières et de prendre le contrôle des cités dans le nord des territoires occupés », a déclaré Yitzhak Brick, un général israélien cité par le site web de la télévision libanaise al-Mayadeen qui a recueilli ses propos sur Youtube et les a traduits.

« Israël est confronté à une menace existentielle », a averti cet ancien inspecteur de l’armée israélienne.
« Nous n’avons pas préparé notre front interne dans le cadre d’un plan quinquennal pour faire face aux 1 000 à 2 500 missiles qui pourraient être tirés en notre direction. Des centaines de ces missiles seront tirés sur les zones d’habitation », a ajouté Yitzhak Brick.

« Tout cela se passe devant nos yeux et personne ne le prend au sérieux. Le Hezbollah a formé 11 unités de commando de plusieurs milliers de membres. Ils ont combattu en Syrie. Leur mission pendant la guerre consistera à franchir les frontières, et à prendre le contrôle des cités dans le nord. Il en est de même pour le Hamas dans le Sud », a-t-il avancé.

Selon lui, les chefs militaires israéliens imaginent qu’il y devrait y avoir le moins de pertes humaines possible.
« Ce qui est bien… Mais ceci va avoir un impact sur les décisions qui seront prises parce qu’ils ne sont pas prêts à activer l’armée de terre pour ne pas qu’il y ait des pertes », a-t-il estimé.

De l’avis de Brick, une nouvelle situation règne de nos jours « celle qu’on ne peut pas compter sur l’armée de terre. Il ajoute: «  si nous nous étions comportés de la sorte dans les guerres précédentes, nous ne serions pas vivants aujourd’hui ».
Et de conclure selon al-Mayadeen TV : «  lorsqu’on n’a pas confiance dans l’armée de terre et que tu ne veux pas de pertes dans les vies, l’armée de terre perd sa confiance en soi »

http://french.almanar.com.lb/1619345


 

LES JEUNES ISRAÉLIENS PLUS PESSIMISTES QUE LES PALESTINIENS

Les jeunes israéliens plus pessimistes que les palestiniens: le « conflit ne se réglera jamais »

 Depuis 6 minutes  16 janvier 2020

carte_palestine

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

La majorité des israéliens et palestiniens pensent que le conflit israélo-palestinien ne « se réglera jamais », révèle une enquête du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) publiée jeudi.

Sur les 16.000 jeunes de 16 nationalités interrogés, les Israéliens et les Palestiniens sont ceux qui sont « les plus pessimistes » pour ce qui a trait aux « perspectives de paix », explique le CICR. Mais les Israéliens le sont nettement plus que les Palestiniens, malgré les conditions déplorables qu’ils font vivre aux Palestiniens.

Selon cette institution, plus de trois Israéliens sur cinq (65%) pensent que la paix ne se concrétisera jamais –taux le plus « pessimiste » des pays sondés– tandis qu’il y a un peu plus d’espoir chez les jeunes Palestiniens (52%).

Pour cette étude, le CICR a interrogé des jeunes âgés 20 à 35 ans de huit pays en « paix » et huit pays « en conflit » pour « explorer les différents points de vue des milléniales sur les conflits, l’avenir de la guerre et les valeurs qui sous-tendent le droit international humanitaire ».

Les résultats indiquent « que les milléniaux sont stressés face à l’avenir, que les tensions accrues au Moyen-Orient risquent d’approfondir ces craintes » et que près de la moitié pensent qu’il est « plus probable qu’improbable qu’il y ait une troisième guerre mondiale ».

Les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens autour de la solution dite à deux Etats –israélien et palestinien– coexistant l’un à côté de l’autre sont au point mort. En raison du refus des dirigeants israéliens de respecter le droit international sur cette question. D’autant qu’ils disposent d’un soutien américain sans faille qui leur permet de poursuivre la colonisation de la Cisjordanie qui devrait faire partie de l’Etat palestinien.

Depuis que l’administration de Donal Trump a reconnu la totalité de la ville sainte de Jérusalem al-Quds comme étant la capitale de l’entité sioniste, les Palestiniens, boycottent l’initiative américaine pour résoudre le conflit, et accusent l’administration Trump d’avoir rompu avec le « consensus international » et de soutenir la colonisation de la Cisjordanie occupée.

Sources: AFP; Al-Manar

http://french.almanar.com.lb/1617618


 

3 F-16 ISRAÉLIENS DISPARUS !

Israël : une armée incapable de faire face aux inondations

Mon Jan 13, 2020 5:23PM

Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne  gravement endommagé lors des fortes précipitations qui ont inondé une base militaire dans le sud d'Israël, le 13 janvier 2020. ©Haaretz

Un avion de chasse de l'armée de l'air israélienne gravement endommagé lors des fortes précipitations qui ont inondé une base militaire dans le sud d'Israël, le 13 janvier 2020. ©Haaretz

Des avions de combat sophistiqués d'Israël ont été endommagés lors d'inondations dévastatrices qui ont entraîné des dégâts se chiffrant à des sommes colossales à la base aérienne Hatzerim.

Cité par le journal Haaretz ce lundi 13 janvier, un responsable militaire israélien affirme que des dizaines de millions de shekels de dégâts auraient pu être évités, comme le reprochent l'armée et les autorités civiles.

Les fortes tempêtes de pluie qui ont fait rage à travers les territoires occupés la semaine dernière ont causé des dizaines de millions de shekels (monnaie israélienne) de dommages aux avions de chasse et au matériel d'entretien dans la base militaire Hatzerim située dans le sud des territoires occupés, alors que les hangars et les ateliers de réparation étaient inondés.

Lire aussi : Syrie : la Russie aurait bien aveuglé le système de défense antiaérienne d'Israël

L'armée de l'air israélienne a en outre, dû secourir des soldats cantonnés dans la zone proche des avions, mais elle déploie tous ses efforts pour éviter toute fuite d’informations en la matière.

Un haut responsable de l'armée de l'air israélienne vient d’admettre que huit des avions de combat les plus avancés d'Israël avaient été gravement endommagés, ajoutant que cela aurait pu être évité si l'armée s'était préparée à l'avance à la tempête.

Aïn al-Asad frappée: le séisme en Israël!

Aïn al-Asad frappée: le séisme en Israël!

Aïn al-Asad frappée: la guerre Israël/Hezbollah devra se solder par la capitulation d'Israël à moins que...

Il a ajouté que les jets qui avaient été transférés des hangars aux pistes de la base avant les tempêtes de pluie sont restés intacts. Selon les estimations de l'armée de l'Air, si tous les avions de chasse avaient été retirés des hangars au préalable - ce qui était techniquement possible - les dommages à tous les avions auraient été évités. L'armée a refusé de divulguer le nombre d'avions de combat stationnés dans la base inondée.

Tout en admettant que les dommages aux jets auraient pu être évités, le responsable a reproché aux autorités civiles de ne pas avoir construit de systèmes de drainage des eaux de pluie. Le responsable a déclaré que la base en question est située dans une zone sujette aux inondations et que l'armée de l'air est incapable de drainer les eaux de crue.

Mais l'armée de l'air est responsable de l'évacuation des eaux de pluie accumulées dans les structures des bases de l’armée, y compris les hangars dans lesquels les avions endommagés étaient stationnés.

Lire aussi : Trump a menti... le coup du 8 janvier a été royal (DEBKAFILE)

L'eau de pluie a atteint la hauteur des ailes des avions qui ont été remorqués à des ateliers de réparation seulement après avoir été inondés. Certains équipements de maintenance ont été irrémédiablement endommagés et l'armée a refusé de répondre si des armes, comme des missiles ou des bombes, avaient été endommagées.

Bien que les prévisions météorologiques prévoient de fortes inondations, aucune préparation n'a été faite pour éviter d'éventuels dommages, a fait noter Haaretz.

« En raison des conditions météorologiques difficiles la semaine dernière, des ruisseaux près de la base de l'armée de l'air dans le sud ont débordé et inondé certaines parties de la base, endommageant plusieurs avions. Ils seront réparés et renvoyés en vol dans les prochains jours. De plus, l'eau de pluie a été pompée de la base ce week-end », s’est permis de prétendre le porte-parole de l’armée dans un communiqué.

Situé dans le désert du Néguev à l’ouest de Beersheba à environ 35 km de la bande de Gaza, la base aérienne de Hatzerim de l’armée de l’air israélienne a été construite au début des années 1960 par la force aérienne de l’armée britannique la Royal Air Force sur les anciens villages palestiniens d’Yasour et d’el-Qastine. Elle abrite à présent les avions de combat F-16.

Damas frappé: le royal fiasco d'Israël!

Damas frappé: le royal fiasco d'Israël!

Selon Avia. Pro, des avions de chasse israéliens auraient confondu des leurres avec des batteries de la DCA syrienne...

http://french.presstv.com/Detail/2020/01/13/616100/F16-dIsral-disparus


 

EN "ISRAËL", LES PARTIS DE GAUCHE S'ALLIENT POUR CONTRER NETANYAHU

Israël: les partis de gauche s'allient pour contrer Netanyahu

  • 13/01/20 à 10:11
  • Mise à jour à 10:11
  • Source : AFP

Le Vif

Le parti travailliste israélien et le parti de gauche Meretz ont annoncé lundi leur alliance en vue des élections législatives du 2 mars avec l'objectif de contrer le Premier ministre de droite Benjamin Netanyahu.

Benjamin Netanyahu

Le chef du parti travailliste-Gesher, Amir Peretz et celui du parti Meretz, Nitsan Horowitz, présenteront une liste commune nommée "EMET" (vérité) lors des prochaines élections, ont indiqué les deux formations dans un communiqué commun.

"Peretz et Horowitz comptent mettre l'accent sur le message d'union et sur l'espoir de changement politique qui sera le coeur social et la direction politique du prochain gouvernement après la fin de l'ère Netanyahu", souligne le communiqué.

La scène politique israélienne est en pleine ébullition avant les nouvelles législatives, les troisièmes en un an, convoquées après l'échec de M. Netanyahu et de son rival centriste Benny Gantz à former une coalition de gouvernement à l'issue des élections de septembre.

L'opposition de gauche cherche à s'unir pour empêcher le Likoud du Premier ministre, au pouvoir depuis 2009 et inculpé de corruption dans trois affaires différentes de remporter le scrutin de mars.

Le parti travailliste et Meretz qui ont obtenu respectivement 6 et 5 sièges aux élections de septembre cherchent à s'unir sur une liste commune pour éviter des déperditions de voix au cas où ils n'atteindraient pas le seuil d'éligibilité, fixé à 3,25% de l'ensemble des voix, dans le système proportionnel israélien.

https://www.levif.be/actualite/international/israel-les-partis-de-gauche-s-allient-pour-contrer-netanyahu/article-news-1238311.html


 

"ISRAËL" : NETANYAHU MIS EN EXAMEN POUR CORRUPTION, FRAUDE ET ABUS DE CONFIANCE

Benyamin Netanyahou

Benyamin Netanyahou mis en examen pour corruption

© AP Photo / Sebastian Scheiner

INTERNATIONAL

URL courte

11764

S'abonner

Le procureur général d'Israël a décidé de mettre en examen le Premier ministre Benyamin Netanyahou, soupçonné de corruption dans le cadre de différentes affaires.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a été mis en examen pour corruption, fraude et abus de confiance dans différentes affaires, a annoncé jeudi soir le procureur général d'Israël.

«Le procureur général Avichaï Mandelblit a décidé d'inculper le Premier ministre Benyamin Netanyahou pour corruption, fraude et abus de confiance dans l'affaire 4.000», qui concerne un échange présumé de bons procédés avec le patron d'une société de télécoms, indique un communiqué de la Justice cité par l'AFP.

Dans cette «affaire 4.000», aussi appelée dossier Bezeq, du nom d'un groupe israélien de télécoms, la justice soupçonne M.Netanyahou d'avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de Bezeq en échange d'une couverture médiatique favorable d'un des médias de ce groupe, le site Walla.

 

Benyamin Netanyahou

© SPUTNIK . ALEKSEÏ FILIPPOV

Netanyahou renonce à former un nouveau gouvernement israélien

Le procureur général a aussi décidé de mettre en examen M.Netanyahou pour «fraude et abus de confiance» dans les deux autres dossiers sur lesquels il devait se prononcer, soit les affaires «1.000», dans laquelle le Premier ministre est soupçonné d'avoir reçu de luxueux cadeaux de la part de richissimes personnalités, et «2.000», dans laquelle ce dernier aurait tenté de s'assurer une couverture favorable dans le plus grand quotidien du pays.

 

M.Netanyahou, le plus pérenne des Premiers ministres de l'Histoire d'Israël, devient aussi le premier chef de gouvernement de l'Histoire de ce pays à être mis en examen alors qu'il est toujours en fonction, rappelle l’AFP.

Cette décision du procureur général pourrait avoir d'importantes conséquences politiques alors que les députés israéliens ont maintenant trois semaines pour trouver un Premier ministre qui a le soutien d'au moins 61 d'entre eux (sur 120).

https://fr.sputniknews.com/international/201911211042464712-benyamin-netanyahou-mis-en-examen-pour-corruption/


 

DE QUOI LA JUSTICE EST-ELLE LE NOM EN "ISRAËL"?

 Dans la nuit du jeudi 31 octobre de très importantes forces militaires israéliennes ont pénétré dans l'appartement de Khalida Jarrar à Ramallah et l'ont enlevée. Cette nuit-là d'autres Palestiniens ont été arrêtés tel l'écrivain Ali Jaradat.

Khalida Jarrar, députée palestinienne est membre du FPLP et de l'association de soutien aux prisonniers palestiniens et de défense des droits humains Addameer. Elle milite pour faire comparaître les dirigeants israéliens devant la Cour Pénale Internationale.

Depuis 2015, Khalida Jarrar a passé près de trois années dans les prisons israéliennes (à noter la convention de Genève interdit aux puissances occupantes de transférer les prisonniers hors du territoire occupé). En juillet 2017, elle avait été kidnappée, elle sera libérée le 28 février 2019.

Khalida a toujours été maintenue en prison sous le régime de la détention administrative, celle-ci permet d'incarcérer pour six mois indéfiniment renouvelables des femmes, des hommes ou des enfants palestiniens sans inculpation, ni jugement ce qui ne leur permettra pas d'avoir accès à leur dossier ni d'assurer leur défense avec l'aide d'un avocat.
Pour qu'Israël puisse se prévaloir du nom de démocratie, nous lui demandons de respecter le droit international et de renoncer à la détention administrative.

Le gouvernement français ne peut ignorer les dérives du gouvernement israélien, il doit maintenant prendre des sanctions contre celui-ci.

Le Parti communiste français poursuit sa lutte pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens de Marwan Barghouti à Khalida Jarrar, cette libération est un préalable à une paix juste et durable.

Parti Communiste Français
Paris, le 2 novembre 2019

source :  http://international.pcf.fr/113280


 

EN "ISRAËL", ON LIQUIDE LES JUIFS NOIRS

Israël : les juifs éthiopiens ne décolèrent pas

Thu Jul 4, 2019 5:46PM

Heurts entre forces de l’ordre et manifestants après une mobilisation d’Israéliens d'origine éthiopienne contre les violences policières, le 30 avril 2015. ©Reuters

Heurts entre forces de l’ordre et manifestants après une mobilisation d’Israéliens d'origine éthiopienne contre les violences policières, le 30 avril 2015. ©Reuters

Les protestations se poursuivent toujours à Haïfa, dans les territoires occupés, où un jeune Israélien de 18 ans a été abattu par un policier israélien, le 29 juin. Cette bavure policière a provoqué la colère des juifs d’origine éthiopienne - descendants des « communautés falasha » - qui s’estiment déjà maltraités et mal considérés.

Selon le site de la chaîne Al-Jazeera, le lundi 1er juillet au soir, un millier de personnes se sont rassemblées près du poste de police de Kiryat Haim et ont essayé de le prendre d’assaut. Les manifestants ont lancé pierres et bouteilles et tiré des engins pyrotechniques, rapporte la police. Trois policiers ont été blessés. La vague de protestation a aussi touché les villes de Tel-Aviv et Haïfa.

Deux manifestants qui transportaient des cocktails Molotov ont été arrêtés mercredi soir.

La police avait fait état d’opérations de blocages routiers dans le nord et le sud des territoires occupés par Israël. Les axes routiers menant à Ayalon ont été rouverts. Suite aux heurts avec les forces de la police, cinq manifestants ont été arrêtés.

À Kiryat-Ata, des protestataires se sont rassemblés contre les violences policières et ont tenté d’obstruer les routes.

La mort du jeune Israélien d’origine éthiopienne Salomon Tikka a provoqué la colère dans sa communauté, dont beaucoup de membres disent que les jeunes vivent dans la crainte permanente de mauvais traitements policiers, parce qu’ils sont noirs.

PressTV-Israël: les éthiopiens  se révoltent

PressTV-Israël: les éthiopiens se révoltent

Les colons israéliens d’origine africaine sont descendus dans la rue en protestation contre le racisme et la violence des militaires israéliens.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/07/04/600155/Israel-les-juifs-ethiopiens-ne-decolerent-pas


 

NEUF SOLDATS ISRAELIENS CONDAMNES POUR LEUR REFUS DE PARTICIPER A DES EXERCICES SIMULANT UNE GUERRE CONTRE GAZA

Des soldats israéliens refusent de participer à des exercices contre Gaza

 Depuis 9 heures  3 avril 2019

soldats-israeliens2

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Une peine de prison a été émise contre les soldats israéliens coupables d’avoir refusé de participer à des exercices simulant une guerre contre Gaza.

Neuf soldats de la 51e brigade du Golan ont été condamnés à 20 jours de prison pour avoir refusé de participer à des exercices de simulation de guerre contre la bande de Gaza.

Les soldats ont refusé de prendre part aux exercices alors qu’ils étaient en état d’alerte sur une base militaire dans le sud des territoires occupés.

Le samedi 30 mars, Israël a subi un cuisant échec face à la solidarité impressionnante des millions de Palestiniens qui se sont réunis sur la frontière de Gaza pour célébrer le premier anniversaire de la Marche du grand retour ainsi que la Journée de la terre. Le rassemblement était tellement immense et les manifestants tellement soudés que l’armée israélienne a dû reconsidérer ses annonces précédentes sur le lancement d’une attaque contre Gaza si nécessaire. Frustrés, les responsables israéliens songent désormais à éliminer physiquement les dirigeants de la Résistance palestinienne.

Naftali Bennett, ministre israélien de l’Éducation, a exprimé sa colère contre Yahya al-Sinouar, chef du Hamas, pour avoir pris part à l’anniversaire de la Marche du grand retour et à la Journée de la terre aux côtés de plusieurs millions de Palestiniens.

« Après le tir de plus de mille missiles et les ballons incendiaires qui ont amené les Israéliens à se réfugier dans des abris, Yahya al-Sinouar devait être éliminé physiquement plutôt qu’être libre de nous dicter ses conditions et de nous narguer en se promenant en toute insouciance », a-t-il déclaré.

 

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1309871



 

ALGERIE : DE NOMBREUX MANIFESTANTS BRANDISSENT DES PANCARTES CONTRE MACRON ET UNE FRANCE QUI SOUTIENT BOUTEFLIKA ET A LAQUELLE JE NE M'IDENTIFIE PAS

Alger: nombreuses pancartes contre la France et Macron, accusés de soutenir Bouteflika

folder_openAfrique access_timedepuis 14 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Pour le 4e vendredi consécutif, de nombreux manifestants étaient rassemblés à Alger pour montrer leur désaccord avec le président en place, Abdelaziz Bouteflika. Cette fois-ci, de plus en plus de pancartes incriminant la France étaient brandies, accusant l'ex-puissance coloniale de soutenir le maintien au pouvoir du chef de l'Etat algérien.

Renonçant lundi à sa candidature à un 5e mandat, contestée dans la rue, Abdelaziz Bouteflika a reporté l'élection présidentielle jusqu'à l'issue d'une prochaine «conférence nationale» censée réformer le pays, prolongeant de fait son actuel mandat au-delà de son expiration le 28 avril.

Une décision «saluée» quelques heures plus tard par le président français Emmanuel Macron qui a aussi appelé à «une transition d'une durée raisonnable».

«Halte à l'ingérence»

Vendredi, les manifestants portaient plusieurs pancartes rappelant les 132 ans de domination coloniale française, entre 1832 et 1962, année de l'indépendance du pays, conquise au prix de huit ans de guerre sanglante.

«La France, 132 ans ça suffit, halte à l'ingérence», indique une pancarte. «L'Elysée, stop! On est en 2019, pas en 1830», date de la conquête de l'Algérie par la France, souligne une autre.

D'autres dénoncent une présumée collusion entre Paris et le pouvoir algérien. «Résistance à l'alternance désignée par la France», peut-on lire sur une grande banderole.

«Non à un système béni par la France!», dénonce une pancarte. «FLN = Réseau de lobbying de la France», indique une autre en anglais, en référence au Front de Libération nationale (FLN) au pouvoir depuis l'indépendance de l'Algérie.

Certaines pancartes ironiques s'adressent directement au président français: «Macron, tu es trop petit pour l'Algérie d'aujourd'hui».

«Macron, occupe-toi de tes Gilets jaunes», peut-on lire sur une grande banderole qui fait référence à la contestation en France des «Gilets jaunes» qui critiquent la politique du président Macron.

https://french.alahednews.com.lb/30496/307


 

"ISRAËL" VA INSTALLER DES SYSTEMES DE BROUILLAGE CANCERIGENES DANS TOUTES LES PRISONS OU SONT DETENUS DES PALESTINIENS

‘Israël’ va installer des systèmes de brouillage cancérigènes dans les prisons

 Depuis 6 heures  27 février 2019

prisonniers

 Moyent-Orient - Palestine

 

Le club des prisonniers dans les geôles israéliennes  de l’occupation a appelé à des protestations massives en Cisjordanie, à Gaza et à AlQuds et dans tous les territoires occupés. Il a révélé que les autorités d’occupation planifient pour l’installation de systèmes de brouillages cancérigènes dans toutes les prisons où elles incarcèrent des Palestiniens.

Dans un communiqué publié, le mardi 26 février, le club a appelé les Palestiniens à s’unifier et à resserrer leurs rangs sur la question des prisonniers et la mosquée Al-Aqsa. Il a insisté sur la nécessité de renoncer aux différends pendant cette phase délicate.

Et d’ajouter : « il incombe aux factions de la résistance une responsabilité nationale et morale d’assumer leur rôle dans cette confrontation ».

« Les menaces de l’occupation de nous frapper avec une main de fer ne nous effrayeront pas », a-t-il toutefois souligné.

Par milliers, les Palestiniens, résistants ou simples civils, croupissent dans les prisons israéliennes, en toute illégalité au regard du droit international.

‘Israël’ détient 5500 prisonniers palestiniens, dont près de 500 détenus administratifs et des centaines d’enfants, selon Al-Dameer (La Conscience) , le groupe de défense des droits des prisonniers palestiniens basé à Jérusalem AlQuds occupée.

L’emprisonnement de masse est une stratégie mise en œuvre depuis 1967 pour tenter de briser la résistance du peuple palestinien.

Depuis cette date, l’écrasante majorité des familles palestiniennes ont au moins un de leurs membres qui a été fait prisonnier par les autorités de l’occupation israélienne.

 

Sources: AlMayadeen + Agences

https://french.almanar.com.lb/1270117