ISRAËL

ISRAËL

MISE EN GARDE A TRUMP DE PERSONNALITES ET MILITANTS POUR LA PAIX ISRAELIENS CONTRE SA DECISION DE TRANSFERER L'AMBASSADE US A JERUSALEM AL-QODS

Jérusalem Al-Quds: des personnalités israéliennes mettent en garde Trump

 Depuis 14 minutes  6 décembre 2017

trump_jerusalem200

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Une voix dissonante parmi les Israéliens qui semblent se réjouir dans leur ensemble de la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem Al-Quds comme capitale d’Israël,  25 ex-ambassadeurs, personnalités académiques et militants pour la paix  israéliens ont adressé un message au président américain, le mettant en garde contre sa décision de transférer l’ambassade de son pays  à Jérusalem al-Quds occupée.

« Nous sommes préoccupés par les rapports qui indiquent que le président Trump envisage sérieusement de reconnaitre unilatéralement Jérusalem comme étant la capitale d’Israël… sachant que le statut de Jérusalem pour les trois principales religions monothéistes se trouve au cœur du conflit arabo-palestinien,  qu’il  faudrait régler dans le cadre d’un règlement global », est-il écrit dans la lettre qui a été remise à l’émissaire américain pour le processus de paix Jesson Greenblat, a rapporté le journal israélien Haaretz, selon le site de la télévision libanaise al-Mayadeen TV.

Ce message est signé par le Groupe d’action politique. Celui-ci est présidé par Ron Vondak et compte dans ses rangs des diplomates israéliens et personnalités académiques, dont Ilan Baruch, Alone Leïl, Elie Bar Navi…

Et la lettre de poursuivre : «  les Etats-Unis n’ont jamais ignoré la vérité que Jérusalem est la patrie de deux groupes nationaux. Le communiqué du président qui reconnait Jérusalem comme capitale d’Israël dénigre les aspirations palestiniennes à cet égard, et  d’approfondir  l’inégalité entre les deux protagonistes et nuit aux possibilités de paix pour les générations et pourrait enflammer la région ».

https://french.almanar.com.lb/684187


 

INTENSES RECHERCHES D' "ISRAËL" POUR RETROUVER L'HEROÏQUE PALESTINIEN QUI A TUE L'UN DE SES SOLDATS

Israël: intenses recherches pour retrouver l’auteur de l’opération qui a tué un soldat d’occupation

 Depuis 1 heure  1 décembre 2017

soldats-occ

 Moyent-Orient - Palestine

 

Des centaines de policiers israéliens menaient vendredi d’intenses recherches pour retrouver le ou les auteurs de l’opération à l’arme blanche qui a tué un soldat de l’occupation.

Différentes unités de policiers et de gardes-frontières prenaient part aux recherches, et des barrages ont été dressés dans et autour d’Arad (sud de l’entité sioniste), a dit un porte-parole de la police d’occupation, Micky Rosenfeld.

Le soldat, âgé de 19 ans selon les médias israéliens, a été poignardé sur le haut du corps et a succombé à ses blessures, a-t-il dit. Il a été découvert agonisant près d’un arrêt de bus, selon les secours.

Cette attaque intervient quelques heures après le martyr d’un Palestinien touché par une balle tiré par des colons, en Cisjordanie occupée.

Israël cible des positions du Hamas à Gaza

Et puis à Gaza l’armée d’occupation a confirmé jeudi avoir procédé à de nouvelles frappes aériennes contre deux cibles supplémentaires du Hamas à Gaza.

Selon la version de l’occupation, dix à quinze obus de mortier avaient été tirés depuis la bande de Gaza par le Jihad islamique palestinien contre une de leurs unités militaires opérant autour de travaux logistiques près de la clôture frontalière, sans faire de blessés.

Les tirs de mortier ont été effectués en réaction à la destruction par l’armée d’occupation du tunnel reliant le sud de la bande de Gaza au territoire occupé le 30 octobre, où douze Palestiniens sont tombés en martyre, a-t-on indiqué de même source.

Les responsables militaires de l’occupation ont également déclaré qu’ils savaient exactement à quelle organisation attribuer ces tirs, mais tenaient le Hamas, au contrôle de la bande de Gaza, comme responsable de l’agression.

Les forces d’occupation ont ciblé plus tôt quatre positions du Hamas à Gaza, utilisant des avions de chasses et des tanks.

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/676861


 

"ISRAËL" EQUIPE UN DE SES NAVIRES DE GUERRE D'UNE BATTERIE DE SON SYSTEME ANTI-MISSILE IRON DOME

« Israël » équipe un navire de guerre d’une batterie anti-missiles

 Depuis 11 heures  27 novembre 2017

navireisraelien

 Entité sioniste - Monde islamique - Moyent-Orient

 

no author

« Israël » a équipé lundi l’un de ses navires de guerre d’une batterie de son système anti-missile Iron Dome qui a été opérationnel pour la première fois en mer, a indiqué un responsable de l’armée.

Le général de brigade Zvika Haimovitch, des Forces aériennes israéliennes (FAI), a indiqué que la batterie installée sur la corvette Lahav avait été testée avec succès et serait un élément précieux pour la sécurisation des champs gaziers offshore d' »Israël ».

« Aujourd’hui, les FAI ont mis en place une nouvelle strate pour défendre et protéger les biens énergétiques d' »Israël » en Méditerranée », a-t-il dit à des journalistes. « Il s’agit d’une étape significative », a-t-il ajouté.

« Israël » développe sa production de gaz à partir des champs de Tamar et de Leviathan, découverts en 2009 et 2010. Le champ de Tamar, dont la production a débuté en 2013, dispose de réserves s’élevant jusqu’à 238 milliards de m3. Il fait partie des gisements gaziers très prometteurs découverts ces dernières années au large des côtes d' »Israël ».

L’exploitation de Leviathan doit débuter en 2019 quand les réserves de Tamar commenceront à se tarir. Le gisement de Tamar se trouve à 130 km au large de Haïfa, une ville portuaire dans le nord d' »Israël » située à moins de 50 km de la frontière libanaise.

Source: AFP

https://french.almanar.com.lb/671596


 

L' AMBASSADEUR D' "ISRAËL" A L'ONU REVELE QUE CERTAINS PAYS REPRESENTANTS DE PAYS ARABES ECHANGENT AVEC NOUS DES ACCOLADES

L’ambassadeur israélien à l’ONU: certains représentants arabes échangent avec nous des accolades

 Depuis 3 heures  27 novembre 2017

danidanone

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du siteL’ambassadeur  de l’entité sioniste aux Nations Unies , Danni Danone a révèlé un changement évident dans le comportement de certains pays arabes, allant dans le sens d’une normalisation claire et nette dans dans les relations arabo-israéliennes.

 

En effet, selon des sources médiatiques israéliennes, M.Danone a affirmé que si  « dans le passé, certains   ambassadeurs de pays arabes ont marché de l’autre côté du couloir de l’ONU afin de nous éviter,   aujourd’hui ils n’hésitent pas à me  serrer la main et à échanger des salutations ou des accolades. Voire,   certains d’entre eux n’hésitent pas  à coopèrer  avec nous dans les coulisses ».

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/671299


 

L'ONU AFFIRME QU' "ISRAËL" VIOLE LE DROIT INTERNATIONAL AU GOLAN ET DANS LES TERRITOIRES OCCUPES

«Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU

Le Comité spécial de l’ONU chargé d’enquête sur les pratiques israéliennes dans les territoires occupés affirme que les pratiques de l’entité israélienne au Golan syrien occupé et dans les territoires palestiniens qui se basent sur la discrimination raciale, constituent une violation flagrante du droit international des droits de l’homme.

«Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU

Dans un rapport publié jeudi, le comité a fait allusion aux tentatives d’«Israël» de concrétiser sa décision d’annexer le Golan syrien occupé et d’imposer le fait accompli sur ses habitants, à travers son annonce lancée au mois de juillet dernier de mener des élections locales dans quatre villages au Golan syrien occupé.

Le rapport a également abordé la proclamation par les autorités d’occupation de construire 1600 nouvelles unités de colonisation au Golan et de planifier de saisir 20 mille feddans des territoires entourant le village de Majdal Shams.

Le rapport a exprimé la crainte d’imposer des méthodes d’études dans les écoles aux villages syriens, surtout que de telles méthodes renforcent la partition sectaire entre les habitants locaux.

Le comité a enfin réclamé à l’entité israélienne de mettre fin à son occupation de la Cisjordanie, y compris al-Qods oriental et le Golan syrien occupé, conformément aux résolutions /242 / et /497/ de l’ONU.

Source : Sana et rédaction

16-11-2017 | 15:27

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=25242&cid=293#.Wg3bAEriZPY


 

HAÏFA CREVE DE PEUR A L'IDEE QUE SES RESERVOIRS D'AMMONIAC SOIENT CIBLES PAR LE HEZBOLLAH

La municipalité de Haïfa a exigé la démolition des réservoirs d’ammoniac

Thu Nov 16, 2017 2:9PM

La ville de Haïfa. (Photo d’archives)

La ville de Haïfa. (Photo d’archives)

Dans les territoires occupés par Israël, la municipalité de Haïfa a appelé à la suppression de tous les réservoirs d’ammoniac de la ville.

Selon le site du journal israélien Yediot Aharonot, la plainte de la municipalité de Haïfa sollicitant la démolition de toutes les installations liées aux activités de stockage d’ammoniac fait suite à un précédent verdict de la Cour suprême israélienne rendant nécessaire le déplacement de ces réservoirs.

Plus tôt, le tribunal de Haïfa avait émis le 1er avril l’ordre de déplacer les réservoirs d’ammoniac de la région de la baie de Haïfa, et ce, un jour après que le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah eut menacé de les prendre pour cible avec des roquettes.

« Si ces réservoirs explosent de quelque façon que ce soit, qu’il s’agisse d’un problème technique ou à cause des missiles du Hezbollah, près de 17 000 habitants de la ville perdront la vie », avait de son côté prévenu Yaïr Lapid, ancien ministre israélien de l’Économie, lors d’un discours dans le cadre d’une réunion d’urgence sur les dangers des réservoirs d’ammoniac.

« Les sionistes craignent que la Résistance ne vise les réservoirs de Haïfa, causant des centaines de morts et de blessés dans leurs rangs », avait précédemment déclaré le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/16/542417/Bombe-atomique-du-Hezbollah


 

L'ARABIE, MEILLEURE AMIE D' "ISRAËL"

Haaretz: L’Arabie, meilleur ami d’Israël

 Depuis 8 minutes  16 novembre 2017

arabie_israel1

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Israël n’a pas d’allié meilleur que l’Arabie saoudite, a affirmé le quotidien israélien Haaretz, pour commenter les derniers évènements au Moyen-Orient.

« Elle combat le Hezbollah et a destitué le Premier ministre libanais qui coexiste avec lui depuis u an », a-t-il expliqué dans son article, intitulé « Saoudite… nous t’aimons ».

Selon le journal israélien, il n’y aucun pays dans le monde, même les Etats-Unis,  qui s’attelle avec autant d’ardeur contre l’Iran.

Le quotidien israélien estime que l’Arabie a fait la guerre au Yémen et avertit le Hamas contre toute intention de renouveler ses relations avec Téhéran, tout en faisant pression sur Washington pour sortir de sa torpeur et œuvrer contre la menace iranienne.

Le Haaretz a même assuré qu’Israël serait heureux de rejoindre l’axe sunnite.

« Avec tous mes respects pour le prince héritier Mohamad Ben Salmane qui œuvre avec bravoure pour destituer plusieurs ministres dans sa guerre contre la corruption et n’a pas peur de faire face à l’oligarchie religieuse saoudienne », a-t-il aussi salué.

D’après le tabloïd israélien, « le royaume saoudien est le rêve de l’Etat juif, indiquant que le comportement de Riyad à l’encontre de Téhéran « casse un axiome sur lequel Israël a édifié sa stratégie sécuritaire », laquelle était basée sur l’idée que les Etats arabes voudraient l’éliminer.

Et voila que l’Arabie saoudite place l’Iran comme ennemi final, se réjouit le journal israélien.

Le journal israélien rapporte que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne cesse de se vanter de la qualité des relations qu’il a instaurées avec des Etats arabes, mêmes ceux qui n’ont pas conclu de traité de paix avec Israël.

« L’alliance avec l’Egypte est plutôt bien aux frontières sud. La coopération calme et stratégique va bien aussi avec la Jordanie. Les Emirats arabes Unis se sont transformés en un partenaire serein », rappelle l’article. Selon lequel l’avantage de l’alliance avec l’Arabie saoudite est qu’elle est « gratuite » pour Israël.

« Au moment où Israël se réjouit qu’un missile balistique ait été tiré depuis le Yémen jusqu’à la capitale saoudienne et fête la destitution ou la démission du Premier ministre libanais Saad Hariri, car il considère que ce sont des motifs qui consolident la lutte contre l’Iran, il se referme sur lui-même chaque fois que quelqu’un évoque l’initiative de paix saoudienne », déplore le journal.

Estimant que le fait d’avoir un ennemi commun va pousser l’Arabie saoudite et les Etat arabes à oublier « la question détestable appelée le processus de paix », le Haaretz en appelle Israël à ne pas rater l’occasion de s’allier avec l’Arabie saoudite, en allusion au prix politique requis sur la scène palestinienne pour y parvenir.

https://french.almanar.com.lb/657886


 

POUR LA PREMIERE FOIS ISRAËL COPARRAINE AVEC L'ARABIE UNE RESOLUTION DE L'ONU ADOPTEE PAR 108 PAYS CONDAMNANT LA SYRIE

Israël coparraine une résolution de l’ONU avec l’Arabie Saoudite pour la 1ère fois

 Depuis 4 heures  16 novembre 2017

Danny Danone, ambassadeur d'Israël à l'ONU

Danny Danone, ambassadeur d'Israël à l'ONU

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Pour la première fois de son histoire, la délégation israélienne aux Nations Unies a coparrainé mardi au Conseil des droits de l’homme une résolution avec l’Arabie saoudite, a rapporté mercredi le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, cité par i24.

La résolution, adoptée par 108 pays, a condamné le gouvernement syrien pour diverses « violations des droits de l’homme ».

« Le régime d’Assad, avec le plein soutien de l’Iran, a massacré son peuple sans pitié et avec une cruauté incompréhensible pendant des années », a prétendu Dany Danon l’ambassadeur d’Israël, qui a massacré des dizaines de milliers de Palestiniens et arabes depuis 1948.

De son côté, l’ambassadeur saoudien, dont le pays a détruit le Yémen et massacré des milliers de civils, a condamné « la grave détérioration de la situation des droits de l’homme en Syrie, notamment les meurtres aveugles et les attaques intentionnelles contre les civils ».

« Encore une fois, ce comité s’est réuni pour discuter d’un projet de résolution arbitraire proposé par les Etats-Unis, l’Angleterre, la France, Israël, l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui soutiennent le terrorisme, incitent à la sédition, détruisent les pays et occupent la terre », a déclaré de son côté l’ambassadeur syrien à l’ONU, Bashar al-Jaafari, cité par l’Agence de presse arabe syrienne.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/656995


 

DES COLONS ISRAELIENS CREENT UNE UNITE MILITAIRE AU SEIN DE L'ARMEE DU REGIME DE TEL-AVIV

Des colons israéliens créent leur propre armée

Thu Nov 9, 2017 12:50PM

Les colons israéliens d’Itimar ont attaqué les Palestiniens habitant à Naplouse. (Photo d’archives)

Les colons israéliens d’Itimar ont attaqué les Palestiniens habitant à Naplouse. (Photo d’archives)

Après les multiples revers de l’armée israélienne, les colons décident de s’organiser pour contrer d’éventuelles attaques.

Des sources israéliennes ont annoncé qu’a vu le jour une unité militaire composée des colons israéliens, dont la mission consiste à défendre les colonies de peuplement situées dans la région d’al-Aghwar, dans la vallée du Jourdain, à l’est de la Cisjordanie.

Le quotidien israélien Yediot Aharonot a fait part ce jeudi 9 novembre de la formation d’une unité militaire composée de colons israéliens au sein de l’armée du régime de Tel-Aviv.

Selon ce quotidien, l’objectif de la création de cette unité militaire est de soutenir les colons de la région d’al-Aghwar face aux opérations de la Résistance palestinienne.

La formation de cette unité, qui bénéficie du soutien de l’armée israélienne, a commencé il y a un an dans la localité d’al-Aghwar.

Environ 8 500 colons abritent dans 31 colonies de peuplement dans la région d’al-Aghwar.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/09/541567/Isral-se-dote-dune-nouvelle-arme


 

"ISRAËL" FRAPPE POUTINE LORS DE SA VISITE EN IRAN

Pourquoi avoir attaqué la Syrie en pleine visite de Poutine en Iran ?

Thu Nov 2, 2017 11:36AM

Un avion de chasse israélien. (Photo d’illustration)

Un avion de chasse israélien. (Photo d’illustration)

Mercredi dans la soirée, au moment même où le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Khamenei, recevait le président russe, Vladimir Poutine, Israël a envoyé ses chasseurs-bombardiers à Homs, dans l’ouest de la Syrie. Les dernières informations ne font état d’aucune victime.

Par ce geste, les dirigeants de Tel-Aviv ont sans doute cherché à mettre à l’épreuve le degré de sincérité de Poutine quand il a conseillé aux « amis israéliens », par la voix de son ministre de la Défense, le général Choïgou, en visite il y a à peine dix jours à Tel-Aviv, de « rester calme » et de ne plus chercher noise ni à l’armée syrienne ni à ses alliés. Car jusqu’à la dernière minute, Israël y a cru : Poutine et ses lieutenants se sont rendus en Iran pour mettre ce pays à la porte de la Syrie et lui offrir sur un plateau d’argent le Golan et pourquoi pas le sud fertile de la Syrie ». Or ce matin, l’heure n’est plus à l’optimisme dans le QG de l’armée israélienne et dans le bureau de Netanyahu. 

Le président russe, Vladimir Poutine, reçu par l’Ayatollah Khamenei, le 1er novembre 2017. ©IRNA

À peine tiré, probablement depuis le ciel libanais, le missile israélien a provoqué une violente riposte de la DCA du 72e régiment de l’armée syrienne déployé à Homs, qui, selon des informations pas encore confirmées, aurait réussi à toucher l’aviation israélienne. C’est dire à quel point Poutine, « homme de volonté et d’action », comme l’a qualifié le Leader de la Révolution lors de leur rencontre hier, tient à l’alliance qui unit la Russie à l’axe de la Résistance, alliance si merveilleusement productive depuis sa formation en Syrie et qui, aux dernières nouvelles, ne veut plus laisser Israël agir à sa guise. Le coup de tonnerre de Tel-Aviv a donc fait un flop. 

Mercredi, Téhéran et Moscou en sont venus à afficher un front commun, quitte à défier non seulement Israël — qui semble ne pas être prêt à tirer une leçon de ses colossales erreurs en Syrie —, mais surtout les États-Unis. L’Iran et la Russie disent vouloir « isoler les Américains » et vu les antécédents de leurs coopérations au Moyen-Orient, l’axe US/Israël a tout intérêt à prendre cette menace au sérieux.  

Modus operandi

En 2015, quand Poutine a atterri à bord de son avion présidentiel à Téhéran avant de se diriger dans les bureaux du Leader de la Révolution, l’armée syrienne vivait des moments difficiles. L’axe USA/Tel-Aviv occupait par terroristes interposés de grandes régions syriennes du Nord au Sud. Une heure d’entretien a suffi pour tirer au clair les grandes lignes de la stratégie militaire à suivre, stratégie qui devait contrer celle des néocolonialistes. Deux ans plus tard, Daech, ce superbe outil à répandre le chaos, est quasi inexistant en Irak et agonise en Syrie, et ce, au grand dam d’Israël et des États-Unis qui multiplient plans et contre-plans sans jamais réaliser que la partie est déjà perdue : l’alliance anti-impérialiste a désormais l’intention d’en finir avec l’ordre unipolaire et ses manifestations qui paralysent les peuples depuis des décennies et que sont, entre autres, le dollar, l’arme des sanctions et un droit international à géométrie variable.

Mercredi soir, pour la énième fois consécutive, les dirigeants israéliens se sont montrés déconnectés de la réalité : alors qu’à Beyrouth, un congrès international travaillait à la mise en œuvre d’une stratégie de résistance qui séduit désormais jusqu’en Europe, l’armée israélienne a tiré à l’aveuglette un énième missile sur Homs. Sans comprendre que les temps ont changé et que pour « maîtriser l’ennemi », il faudra beaucoup plus que de vains feux d’artifice.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/02/540734/Syrie-Isral-a-frapp-Poutine