ISRAËL

ISRAËL

MISSILES: L'INDE ANNULE SON CONTRAT AVEC "ISRAËL"

L’Inde demande l’annulation du contrat d’achat de missiles à Israël

 Depuis 12 heures  11 décembre 2018

spike2

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Le gouvernement indien a l’intention d’annuler pour la deuxième fois l’accord sur l’achat de missiles antichars Spike fabriqués par le régime israélien.

New Delhi demande des tests supplémentaires sur les missiles Spike, produits par Rafael Ltd dont le système de détection infrarouge supporte mal les températures élevées

L’armée indienne a fait part de ses inquiétudes quant au fonctionnement de ces systèmes dans un climat chaud et désertique.

Jeudi dernier, une autorité indienne a déclaré que le ministère de la Défense avait l’intention d’annuler son contrat avec Rafael Ltd afin que les compagnies nationales puissent développer des missiles de fabrication locale.

Les experts israéliens considèrent la demande formulée par l’Inde de tester de nouveau les systèmes balistiques comme le retrait de New Delhi du contrat de 500 millions de dollars.

L’Inde et Israël ont signé en 2014 un contrat d’un montant de 500 millions de dollars pour acheter et puis produire 8000 missiles Spike antichars. En août dernier, la première usine israélienne a été construite en Inde.

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1165100


 

PREMIERE DECULOTTEE D' "ISRAËL"

Les armes israéliennes disparaissent sous les yeux des radars israéliens

Sun Dec 9, 2018 11:10AM

Les soldats israéliens. (Photo d'archive)

Les soldats israéliens. (Photo d'archive)

L'opération "Popcorn" ainsi que l'ont baptisée certains commentateurs, faisant peu de cas de l'appellation israélienne ''Bouclier du Nord'',  se poursuit sur le front nord israélien émaillée de "malencontreux événements". Cette opération visait en effet à déplacer l'épicentre de la défaite militaire israélienne de Syrie au Liban. En cinq jours de fouilles, l'armée israélienne dit avoir localisé deux tunnels : pour le premier, il a du mal à fournir des preuves fiables et se voit discréditer par la faiblesse de ses arguments, et pour le second tunnel, il demande, au chef de la Finul de se charger de la mission de le localiser, vu que plus personne ne semble prendre au sérieux Israël qui ayant perdu tous ses combats anti-Résistance sur terre, cherche désormais à se faire une santé en sous-sol.

Le site DEBKAfile affirme d'ailleurs que l'enjeu est désormais bien plus grand pour le régime de Tel -Aviv puisqu'il faudrait justifier aux yeux des colons et du monde que la mobilisation d'autant de moyens de renseignement, de logistique et d'armements valait bien le coup et que surtout, Israël est prêt à aller jusqu'au bout. Mais les complications refont surface : des mitraillettes magnétiques appartenant aux militaires israéliens auraient été "subtilisés" le long des frontières avec le Liban. Le terme "subtiliser" est employé par les Israéliens pour éclipser la défaite que constitue d'ors et déjà " Bouclier du Nord". Cette opération se déroule sous l’œil scrutateur des caméras du Hezbollah qui suivent de près les moindres agissements des militaires israéliens. Ces derniers se trouvent d'ailleurs dans le viseur des commandos de la Résistance, à en croire les informations divulguées par la presse en Israël. 

Selon cette même presse, dans la soirée du samedi 9 décembre, deux mitraillettes magnétiques appartenant  ont été volées près de la région de la Galilée, là où Israël dit traquer en ce moment des "tunnels hezbollahis" pour éviter que les commandos du Hezb ne s'y infiltrent. Et bien cette opération de "subtilisation" se serait donc déroulée alors que l'armée israélienne déploie des centaines de soldats dans la zone et que ses équipements d'écoute et d'interception y tournent à plein régime. La presse israélienne s'en alarme déjà.  "Les armes ont été volées après avoir été retrouvées, semble-t-il, sans surveillance, dit Yedioth Ahronoth.

Raï al-Youm évoque autrement cet échec: Les armes en question se trouvaient à bord des véhicules blindés. Ce sont des FN MAG qui ont été ainsi "dérobés" échappant ainsi à la vigilance des systèmes de surveillance et de contrôle d'Israël alors que "Tsahal" est dans un état d'alerte maximal? Que devra faire Israël, si ces FN MAG finissaient par échoir à Zahiya du sud, fief du Hezbollah?" 

Yediot Aharonot  évoque l'enquête de la police et de l'armée qui est en cours mais qui n'a rien donné.

Lire aussi : Les forces spéciales israéliennes à la portée du Hezbollah

"Les investigations ont montré que les mitraillettes ont été volées par un motard au moment où la visibilité des militaires israéliens avait été réduite à cause des brouillards et ce n’est que deux après que les militaires israéliens s’en sont aperçus". Et le journal d'ajouter : " Selon une source sécuritaire israélienne le vol du samedi soir menace sérieusement la sécurité des militaires israéliens. Tandis que pour les Libanais l’incident est devenu un sujet de rigolade".

Tunnels: à quoi joue Israël?

L’annonce de l'opération « Bouclier du nord » a suscité une série de spéculations sur les efforts du régime israélien pour déclencher une nouvelle guerre contre le Liban.

Accompagné des ambassadeurs résidant à Tel-Aviv lors de sa visite sur les frontières septentrionales des territoires occupés, Benjamin Netanyahu a menacé, jeudi 6 décembre, que ses forces pourraient entrer sur le les territoires libanais en vue de détruire complètement les tunnels. C'est un objectif déjà raté même les journaux israéliens ont publié des caricatures pour se moquer de lui et de ses prétendues opérations de destruction des tunnels du Hezbollah libanais. La résolution 1701 à laquelle se réfère Israël pour justifier l'opération " Bouclier du Nord" est quotidiennement violé par Israël qui viole impunément depuis l'adoption du texte le ciel libanais. 

Les médias israéliens se moquent de Netanyahu

Les journaux israéliens ont publié des caricatures pour se moquer de Netanyahu et de ses prétendues opérations de destruction des tunnels du Hezbollah libanais.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/12/09/582404/Liban--Isral-sest-fait-cambrioler


 

"ISRAËL" ENTERRE SON "DOME DE FER"-PASSOIRE

Tel-Aviv utilise des systèmes laser coûteux pour faire face aux missiles de la Résistance

Fri Dec 7, 2018 2:39PM

Les missiles de la Résistance continuent d’être le cauchemar de Tel-Aviv. ©Pars Today

Les missiles de la Résistance continuent d’être le cauchemar de Tel-Aviv. ©Pars Today

Soucieux de faire face aux missiles tirés par la Résistance, l’armée israélienne a dépensé de fortes sommes d’argent en vue d’équiper son Dôme de fer de nouveaux systèmes laser.

L’armée israélienne a beaucoup dépensé pour ses nouveaux systèmes laser antimissiles, a rapporté le quotidien israélien Globes.

Le coût de ce projet s’élèvera à plusieurs milliards de shekels, a écrit l’agence de presse iranienne ISNA.

« Il y a deux ans et demi, Avigdor Liberman, qui était alors ministre des Affaires militaires, avait été chargé de travailler sur la conception et la production de systèmes laser qui fonctionneraient dans le cadre du boucler antimissile. Le financement de ce projet se poursuit », a ajouté ce quotidien.

PressTV-Le Dôme de fer, un grand « bluff »

« La Résistance palestinienne a réussi à changer la donne dans le conflit face aux Israéliens », a-t-on appris d’un expert militaire palestinien.

« Si le financement de ce projet continue de la même manière durant les trois prochaines années, nous parviendrons à acquérir des systèmes laser antimissiles », a affirmé une source au sein du ministère israélien des Affaires militaires.

PressTV- le Dôme de fer est une "plaisanterie"

Selon le général Firouzabadi, l’inefficacité du système de défense antimissile israélien, Dôme de fer, a été portée au grand jour au fur et à mesure des agressions armées d’Israël contre Gaza.

Parmi les problèmes auxquels le projet est confronté, le journal a fait allusion à la nécessité de fournir une quantité élevée de carburant pour assurer le fonctionnement des systèmes, ainsi que de résoudre les problèmes qu’a rencontrés le moteur des systèmes et d’améliorer leur capacité à intercepter les missiles lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises.

« Les élites militaires et politiques israéliennes sont d’avis que le Dôme de fer a perdu de son efficacité, alors que ce système a intercepté, depuis son installation en 2011, quelque 2 000 missiles », a précisé ce quotidien.

Dôme de fer, une vraie passoire

La précision grandissante des roquettes de la Résistance palestinienne constitue un nouveau défi pour la défense aérienne d’Israël.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/12/07/582250/Isral-Dme-de-fer-capacit-systme-laser-antimissile-Avigdor-Liberman


 

LA POLICE ISRAELIENNE RECOMMANDE L'INCULPATION DE NETANYAHU POUR CORRUPTION

Israël: La police israélienne recommande l'inculpation de Netanyahu pour corruption

JUSTICE Cette troisième affaire de corruption qui touche le Premier ministre israélien pourrait le fragiliser...

20 Minutes avec AFP

 — 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 2 décembre 2018.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem le 2 décembre 2018. — Gali Tibbon/AP/SIPA

Une troisième affaire de corruption qui pourrait signer la fin de Netanyahu ? La police israélienne a recommandé dimanche l’inculpation du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une troisième affaire de corruption qui pourrait faire chanceler le chef du gouvernement à la tête d’une majorité fragilisée ces dernières semaines. La police a déjà recommandé l’inculpation de Benjamin Netanyahu dans deux autres affaires de corruption en février. Il a été entendu plus d’une dizaine de fois en tant que suspect ou témoin dans différentes investigations.

Quelle suite ?

Il revient désormais au procureur général de décider d’inculper ou non le Premier ministre et sa femme Sara pour l’acceptation de « pots-de-vin », « fraude » et « abus de confiance ». La police recommande aussi l’inculpation de Mme Netanyahu pour « obstruction » à l’enquête. Le chef du gouvernement a immédiatement rejeté dimanche les conclusions de la police. « Je suis sûr que dans ce cas les autorités compétentes, après avoir examiné la question, parviendront à la même conclusion : qu’il n’y avait rien parce qu’il n’y a rien », a-t-il répondu dans un communiqué. Lors de leur réunion hebdomadaire, les ministres du Likoud (droite), le parti de M. Netanyahu, ont exprimé leur soutien au chef du gouvernement. « Merci beaucoup mais vous devez prendre cela bien plus sérieusement que je ne le fais », leur a-t-il répondu.

Soupçons de corruption

Le couple est soupçonné d’avoir tenté de s’assurer une couverture favorable de la part du site d’informations Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, principal groupe de télécommunications israélien, propriétaire de Walla. Entre 2012 et 2017, le Premier ministre et son entourage sont « intervenus sur le contenu publié par le site d’information 'Walla' et ont cherché à influencer la nomination de personnes » afin de « publier des articles et des photos flatteuses, supprimant le contenu critiquant le Premier ministre et sa famille », a précisé la police dans son communiqué résumant les conclusions de l’enquête.

Sont également mis en cause le principal actionnaire de Bezeq, Shaul Elovitch, et son épouse Iris, soupçonnés d’avoir versé les pots-de-vin, ainsi que leur fils Or, accusé de fraude.

Appel à la démission

Dans l’opposition, le chef des travaillistes Avi Gabbay a appelé Benjamin Netanyahu à démissionner. La dirigeante du parti de gauche Meretz, Tamar Zandberg a estimé sur Twitter qu'« Israël doit organiser des élections maintenant », le Premier ministre étant accusé du « plus grave délit selon la loi israélienne ». Légalement, rien n’oblige Benjamin Netanyahu à démissionner s’il est inculpé, tant qu’il n’a pas été condamné et tous les recours épuisés.

Fragilisé par la démission du ministre de la Défense, le nationaliste Avigdor Lieberman, le 14 novembre et par le retrait de son parti Beiteinou de la coalition, le gouvernement ne dispose plus que d’une majorité d’une voix au Parlement (61 députés sur 120).

Un parfum d’élections anticipées

Mais Benjamin Netanyahu, en passe de battre le record de longévité d’un Premier ministre --il est en poste depuis 2009-- jouit d’une solide popularité, et, surtout, fait face à une opposition qui ne semble pas en mesure de le battre si des élections étaient organisées aujourd’hui. L’échéance est normalement fixée à novembre 2019, mais depuis des mois flotte un parfum d’élections anticipées.

Deux autres affaires de corruption

La police a recommandé l’inculpation du chef du gouvernement dans deux autres affaires de corruption, sa femme Sara étant, elle, en procès pour une affaire de frais de bouche. Les policiers soupçonnent Benjamin Netanyahu et des membres de sa famille, d’avoir reçu pour un million de shekels (285.000 dollars) cigares de luxe, bouteilles de champagne et bijoux de la part de richissimes personnalités, en échange de faveurs financières ou personnelles.

Dans un autre dossier, ils le suspectent d’avoir tenté de conclure avec le propriétaire du Yediot Aharonot un accord pour une couverture plus favorable de la part du plus grand quotidien israélien payant.

https://www.20minutes.fr/monde/2385855-20181202-israel-police-israelienne-recommande-inculpation-netanyahu-corruption


 

"ISRAËL" CONVOITE LE PETROLE TCHADIEN

‘Israël’ convoite les ressources pétrolières du Tchad

 Depuis 11 heures  28 novembre 2018

tchad-neten

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Le site web israélien DEBKAfile a levé implicitement un coin du voile du vrai objectif de la visite du président tchadien en Israël, après 44 ans de rupture.

« Idriss Déby entend renforcer les relations du Tchad avec Israël pour ainsi obtenir une contribution israélienne dans les conflits contre le réseau al-Qaïda et le groupe Daech à travers le continent africain, tout en profitant déjà d’une contribution américaine et française. L’armée tchadienne, disposant d’un effectif de 250 000 soldats, se bat sur trois fronts, près des frontières du sud de la Libye, une zone notamment riche en ressources pétrolifères. C’est là où passent les pipelines qui mènent aux ports, réservés à l’exportation, sur les côtes de la Méditerranée.

Dans le même temps, l’armée libyenne est impliquée dans une lutte contre les rebelles et les mercenaires tchadiens qui opèrent dans le sud de la Libye. Le président tchadien avait déjà fait allusion aux agissements des forces anti-gouvernementales à l’intérieur du territoire libyen. Le deuxième front sur lequel se bat l’armée tchadienne est le front de Boko Haram ; les forces multinationales (Tchad, Nigeria, Afrique centrale, etc.) luttent contre les terroristes de Boko Haram, et les forces tchadiennes bénéficient du soutien des États-Unis.

Outre ces deux fronts, l’armée tchadienne est impliquée dans une autre coalition militaire appelée la “Force conjointe du G5 Sahel”, qui a pour mission de lutter contre les groupes terroristes. »

DEBKAfile ajoute qu’Israël était prêt à offrir ses aides militaires, logistiques et en renseignement à l’armée tchadienne pour qu’elle puisse réussir à mener la lutte sur ces trois fronts.

Par ailleurs, lors de sa visite en Israël, le président tchadien s’est dit prêt à assurer une médiation entre Tel-Aviv et Khartoum. Le Soudan, de son côté, ne s’est pas réjoui de cette initiative.

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé, le mardi 27 novembre, qu’il se rendrait bientôt au Tchad dans le cadre d’une visite officielle, afin de revivifier les relations diplomaties entre ‘Israël’ et le Tchad.

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1144354



 

GAZ: "ISRAËL" DAME LE PION A LA RUSSIE

Israël signe un accord gazier avec l’Europe grâce au financement émirati

Sun Nov 25, 2018 12:48PM

Le gisement de gaz Tamar en Méditerranée. ©Noble Energy

Le gisement de gaz Tamar en Méditerranée. ©Noble Energy

Avec le soutien politique de l’Europe et l’aide financière des Émirats arabes unis, le régime israélien vient de signer un protocole d’accord pour la construction d’un oléoduc sous-marin qui acheminera du gaz naturel vers l’Europe.

Après la normalisation de facto des relations avec certains régimes arabes tels que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, Israël a décidé d’en profiter pour signer, après deux jours de discussions avec l’Italie, la Grèce et Chypre, le protocole d’accord de construction du plus long et du plus profond pipeline sous-marin qui reliera la Palestine occupée à l’Europe.

Le projet sera financé à l’aide des Émirats arabes unis.

Reliant le champ gazier situé au large des côtes palestiniennes à celui d’Aphrodite (au large de Chypre), en passant par la Crète, la Grèce et l’Italie, cette installation aura une capacité annuelle d’environ 0,3 à 0,45 milliard de mètres cubes. Le pipeline sera construit à une profondeur de 500 m sous la mer.

De gauche à droite, les représentants de Chypre, de la Grèce, d’Israël, de l’Italie et de l’Union européenne lors de la signature du protocole d’accord. ©AFP

Ce projet avait été présenté pour la première fois en 2017 par Yuval Steinitz, ministre israélien de l’Énergie, à l’Union européenne qui a accepté de consacrer un budget de 100 millions d’euros aux études de faisabilité de ce plan.

La construction du gazoduc durera cinq ans et sa mise en service est prévue pour 2025.

« Nous étions mécontents pendant plusieurs décennies de l’influence arabe en Europe dans le domaine de l’énergie, et maintenant, avec l’exportation du gaz vers l’Europe, nous deviendrons les rivaux des Arabes », a déclaré le ministre israélien de l’Énergie.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/25/581083/Oloduc-IsralEurope-financ-par-Abou-Dhabi


LA BETE IMMONDE NETANYAHU ET SON GOUVERNEMENT FASCISTE DANS LA TOURMENTE

« Israël »: le gouvernement de Netanyahou dans la tourmente

 Depuis 8 heures  20 novembre 2018

netanyahu

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

no author

Le gouvernement Netanyahou pourrait-il tomber? La police israélienne a fait savoir ce mardi 20 novembre qu’elle recommandait l’inculpation du ministre de l’Intérieur israélien. Avec les déboires judiciaires des Netanyahou et la démission récente du ministre de la Défense Lieberman, Tel-Aviv vit une crise politique et judicaire d’importance.

Nouvelle secousse juridico-politique en « Israël ». Micky Rosenfeld, porte-parole de la police, a déclaré ce mardi 20 novembre qu’il existait des preuves de délits de fraudes et d’abus de confiance en lien avec des transactions immobilières contre le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri et demanderait donc au Procureur de l’inculper.

L’histoire va-t-elle se répéter? En mars 2000, Aryeh Deri avait déjà été condamné à trois ans de prison pour abus de confiance, fraude et corruption. Son délit remontait au début des années 90, où, à l’époque, il occupait le poste de ministre de l’Intérieur —comme aujourd’hui. Face à la pression, il avait donc été contraint de démissionner en 1993.

La prudence est de rigueur, la justice n’ayant pas commencé son travail et le prévenu clamant son innocence, se félicitant aussi que le chef d’inculpation de corruption n’ait pas été retenu.

Cependant, cette enquête du «FBI israélien»- le Lahav 433, chargé d’enquêter sur les crimes et la corruption à l’échelle nationale- pourrait affaiblir encore davantage le gouvernement de Benjamin Netanyahou. Ce dernier est lui aussi dans le viseur des limiers anticorruptions. Netanyahou doit faire face à plusieurs enquêtes, notamment celle qui touche le géant des télécommunications Bezeq, enquête qui par ailleurs, vise aussi sa femme Sara.

Sur un plan personnel, l’image des Netanyahou est ternie depuis des années par des affaires judiciaires. En octobre dernier, Sara Netanyahou a même siégé en tant que prévenue pour la première fois dans la salle d’audience du tribunal de première instance de Jérusalem. Les chefs d’inculpation: fraude et abus de fonds publics.

Cette annonce risque donc d’être une nouvelle épine dans le pied du Premier ministre israélien. Ce dernier doit faire face à une fronde au sein même de son gouvernement. Elle a débuté récemment par la démission du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, qui était en désaccord avec la mise en place d’un cessez-le-feu entre Tel-Aviv et Gaza après deux jours de combats intenses où 15 personnes (14 Palestiniens et 1 Israélien) ont perdu la vie.
Dénonçant une «capitulation devant le terrorisme», Avigdor Lieberman a appelé à des élections anticipées. Il a été rejoint par ses collègues de l’Intérieur, de l’Éducation, Naftali Bennett, et des Finances, Moshe Kahlon. Mais ce dernier est isolé au sein du gouvernement depuis que les deux autres ministres sont rentrés dans le rang, ce lundi 19 novembre. En effet, Aryeh Deri et Naftali Bennett, le ministre de l’Éducation, ont abandonné leurs menaces de démissionner. Bennett, qui avait annoncé sa démission s’il n’obtenait pas le poste à la Défense, a perdu son bras de fer face à Netanyahou, qui en plus de ses fonctions de Premier ministre et de ministre des Affaires étrangères, occupe dorénavant celui de ministre de la Défense.

Si la possible démission d’Aryeh Deri pourrait finalement soulager Netanyahou, elle pourrait aussi fragiliser davantage la coalition en place et donc le gouvernement, mais aussi l’image personnelle du Premier ministre, risquant d’être associée aux déboires de son ministre.

L’éclatement du gouvernement Netanyahou IV avait donc été repoussé ce lundi 19 novembre. Avec cette nouvelle affaire, des élections —prévues en 2019- anticipées vont possiblement être remises à l’ordre du jour.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1132573


 

ONU: LE NAZI NETANYAHU JUBILE APRES LE REFUS DE SON COMPLICE US DE CONDAMNER L'ANNEXION DU GOLAN

Netanyahu jubile après le refus US de condamner l’annexion du Golan à l’Onu

 Depuis 49 minutes  19 novembre 2018

netanyahu2

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

no author

Le chef du gouvernement israélien a remercié Donald Trump après que les États-Unis ont pour la première fois voté contre une résolution de l’Onu condamnant l’annexion du plateau syrien du Golan.

Benjamin Netanyahu a promis que son pays «restera pour toujours» sur les hauteurs du Golan suite au vote américain contre la résolution de l’Onu condamnant l’annexion du plateau syrien par l’État hébreu.

«Je veux remercier le Président Trump et l’ambassadrice Haley pour ce vote important et juste qui va totalement de pair avec ma politique», a déclaré le chef du gouvernement lors du conseil des ministres.

«Israël restera pour toujours sur le plateau du Golan qui restera à jamais dans nos mains», a souligné M.Netanyahu.

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté samedi par 151 voix la résolution qualifiant de «nulle et non avenue» l’annexion du Golan par « Israël ». Les États-Unis et « Israël » ont été les seuls à voter contre le document, tandis que 14 pays se sont abstenus.

Le vote de Washington constitue une rupture avec la position des précédents gouvernements américains qui se sont abstenus, dans le passé, lors du vote annuel sur cette question qui revêt toutefois un caractère non contraignant.

Depuis 1967, « Israël » occupe quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l’entité sioniste sur ce territoire.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a qualifié cette annexion d’illégale par sa résolution 497 adoptée le 17 décembre 1981. Environ 510 km2 du plateau du Golan restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1130868


 

 

"ISRAËL" ATTAQUE LA CISJORDANIE

Cisjordanie : 15 Palestiniens blessés par les forces israéliennes

Sat Nov 17, 2018 6:30PM

Des soldats israéliens tirent des gaz lacrymogènes sur des Palestiniens en Cisjordanie. (Photo d'archives)

Des soldats israéliens tirent des gaz lacrymogènes sur des Palestiniens en Cisjordanie. (Photo d'archives)

Le régime d’Israël ne s’est toujours pas remis des affrontements qui ont secoué Gaza la semaine dernière. L’Égypte est intervenue comme médiateur pour instaurer un cessez-le-feu en urgence. Un ministre israélien a même reconnu qu’Israël avait accepté le cessez-le-feu par crainte des missiles de la Résistance. Le calme est donc revenu à Gaza. Les Palestiniens ont remporté une grande victoire face à Israël, mais les autorités de Tel-Aviv continuent de filer un mauvais coton.

Israël a perdu sa dissuasion

Une opération secrète des forces spéciales israéliennes a mal tourné dimanche soir dans la bande de Gaza. L’incident aurait pu s’arrêter là, mais les affrontements ont duré deux jours

Selon des sources palestiniennes, 15 Palestiniens ont été blessés par balles lors d’un raid des forces militaires israéliennes contre un village du sud de Naplouse, en Cisjordanie.

L’irruption a eu lieu ce samedi dans le village d’Ourif. Les forces israéliennes ont fait usage de balles et de bombes lacrymogènes et sonores.

Les équipes de secours ont également été passées à tabac. Certains secouristes ont même été blessés par balles.

D’autre part, l’agence de presse Maa a rapporté qu’une autre attaque avait eu lieu près de Qalandia, au nord de la ville occupée de Qods.

Neuf Palestiniens ont été interpellés à travers toute la Cisjordanie. Un jeune Palestinien a également été blessé par balles à l’est du camp d’al-Barij, au centre de la bande de Gaza.

Le Centre d’information palestinien sur les prisonniers a indiqué qu’au total, depuis le mois d’octobre, l’armée israélienne avait arrêté au moins 400 Palestiniens dans diverses parties de la Cisjordanie, de Qods et de la bande de Gaza, dont 62 enfants et adolescents, 16 femmes et jeunes filles.

Pourquoi Israël a capitulé?

Selon le ministre israélien de la Coopération régionale, Israël a accepté le cessez-le-feu par crainte des missiles de la Résistance.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/17/580322/15-Palestiniens-blesses-par-les-forces-israeliennes-en-Cisjordanie



 

LA SECURITE D' "ISRAËL" EST AU PLUS BAS DEPUIS LA GUERRE D'OCTOBRE 1973

La sécurité de Tel-Aviv est au plus bas depuis la guerre d’octobre 1973

Sat Nov 17, 2018 2:34PM

La sécurité de Tel-Aviv au plus bas. (Illustration)

La sécurité de Tel-Aviv au plus bas. (Illustration)

Zvika Fogel, ex-chef du Commandement du Sud de l’armée israélienne, a vivement critiqué les dirigeants politiques et militaires d’Israël en leur reprochant d’avoir fait passer leur carrière politique et personnelle avant l’avenir d’Israël, a écrit le quotidien israélien Yediot Aharonot.

Zvika Fogel est d’avis que l’armée israélienne a perdu sa capacité de dissuasion face au Hamas.

« La situation sécuritaire israélienne est à son plus bas niveau depuis la guerre du 6 octobre 1973. Lors de cette guerre, l’Égypte et la Syrie ont infligé un lourd revers à Israël », a précisé Fogel.

Missiles de la Résistance plus forts que les Patriot ?

Un site web israélien reconnaît les capacités militaires et balistiques en pleine croissance des mouvements de la Résistance à Gaza.

Il faut rappeler que le ministre israélien des Affaires militaires, Avigdor Lieberman, a donné il y a deux jours sa démission à la suite d’un accord entre le cabinet de Benjamin Netanyahu et le Hamas sur un cessez-le-feu.

Les missiles du Hamas effraient Israël

L’amélioration des liens Téhéran-Hamas et les fortes capacités balistiques du Hamas inquiètent plus que jamais Israël.

https://french.almanar.com.lb/1128613