ISRAËL

ISRAËL

APRES LES MENACES DU HEZBOLLAH, "ISRAËL" CHANGE L'ADRESSE DE SES BASES MILITAIRES

« Israël » change l’adresse de ses bases militaires

 Depuis 1 minute  18 février 2019

mur_maritime

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Israël prépare l’évacuation des bases militaires et des installations situées tout au long du littoral de la Palestine occupée, depuis le nord jusqu’au sud, affirme la télévision libanaise al-Mayadeen Tv.

La raison avancée officiellement par les autorités de l’occupation israélienne est le besoin de grandes surfaces destinées à construire des zones résidentielles, en raison du manque dont souffre la ville de Tel Aviv.

Mais les considérations militaires et sécuritaires ne sauraient être écartées. D’autant que le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a plusieurs fois menacé de bombarder les bases militaires israéliennes, en cas de guerre, tout en avertissant le peuple israélien de s’en écarter.

Selon les médias israéliens, les bases qui devraient être évacuées sont les suivantes : les maritimes de Zekim et Atlit, l’aérienne de Belmakhim, et l’Institut David pour les industries militaires et sécuritaires. Sachant  que ce dernier fait partie du consortium Raphael pour les industries sécuritaires dans le golfe de Haïfa.

Alors que la base Zekim  se situe non loin de la bande de Gaza. Elle a été le théâtre d’une importante opération de résistance effectuée par le Hamas en juillet 2014. Quant à celle de Atlit, située au sud de Haïfa, elle est l’une des installations les plus sensibles en Israël. Elle renferme le quartier général des unités d’élites marines à leur tête Shayetet 13.

S’agissant de la base aérienne Belmakhim, elle s’étend sur une superficie de 5 km2 et constitue l’une des bases principales les plus actives. Elle compte dans sa flotte des hélicoptères et des drones. Elle renferme aussi la plateforme de lancement vers l’espace des fusées Arrow et  Chavit.  Elle a pendant longtemps servi pour y transférer les avions et les troupes depuis d’autres bases. Du coup, on ne peut croire les assertions israéliennes selon lesquelles son transfert vise à chercher des surfaces plus grandes, évoque al-Mayadeen.

Citant des rapports israéliens, cette dernière rapporte qu’ en échange de ces bases, une multitude de bases seraient édifiées sur l’ensemble du territoire. Elles devraient aussi s’étendre sur une superficie de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés et leur coût est estimé à des dizaines de millions de dollars.

La télévision libanaise estime que l’annonce de ces nouvelles évacuations  intervient au moment où des estimations israéliennes n’écartent pas l’éclatement d’une guerre en raison d’une erreur d’estimation. Alors que l’armée israélienne poursuit la politique de « la bataille entre les guerres », en allusion aux frappes qu’elle effectue en Syrie. Plus est-il qu’elle compte élargir son champ d’action vers l’Irak et le Liban. Mais d’autres estimations néanmoins que ces changement sont plutôt poussées par les menaces du numéro un du Hezbollah.

https://french.almanar.com.lb/1258204


 

L'ARMEE DE TERRE ISRAELIENNE DEBOUSSOLEE N'EST PAS EN CAPACITE DE REMPORTER DES VICTOIRES

‘Israël’: une armée de terre déboussolée

 Depuis 1 jour  12 février 2019

armee-isr

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Parler du manque de préparation des forces terrestres de l’armée israélienne n’est plus simplement un avertissement donné par un comité d’experts ou venant de plaintes de soldats israéliens, ce fait est désormais soulevé par l’institution militaire elle-même et le haut commandement de l’armée de ce régime factice.

Selon ISNA, dans un document secret Yair Golan, l’ancien adjoint du chef d’état-major de l’armée israélienne a clairement déclaré ne pas faire confiance au haut commandement de l’armée de terre. Il a mis en garde contre des scénarios qui attendent le front intérieur et qui n’ont pas été vus dans l’histoire du régime durant toutes les guerres menées avec les pays arabes.

Le rapport est remarquable à cet égard que celui qui l’a élaboré est l’un des commandants supérieurs de l’armée et l’un de ceux qui se sont portés candidats pour remplacer Gadi Eizenkot, le chef d’état-major des forces armées israéliennes.

Ce qui compte le plus, c’est le fait aussi que ce rapport ne repose pas uniquement sur des estimations théoriques, mais également sur des expériences sur le terrain.

Golan a souligné qu’en raison d’un manque de confiance dans les capacités de l’armée de terre et la crainte des pertes, il n’y a pas eu d’attaque terrestre contre la bande de Gaza en 2014. Ce manque de confiance dans les forces terrestres a également eu un effet irréparable sur la confiance des officiers eux-mêmes et sur leur capacité à remporter des batailles d’après Golan.

Le chef de l’Institut de recherche stratégique d’AlQuds, Efraim Anbar, a déclaré que « cette peur existe depuis de nombreuses années…, depuis la seconde guerre contre le Liban (2006) ».

Golan dit que le problème essentiel auquel ‘Israël’ sera confronté est le coup qui sera porté au front intérieur lors de la guerre à venir face à laquelle la défaite de 1973 n’était qu’une simple promenade.

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/1249987


 

"ISRAËL" : GUAIDO SERT NOS INTERETS

Israël: Guaido sert nos intérêts

 Depuis 11 heures  6 février 2019

guaido4

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Un journal israélien a rapporté qu’il est dans l’intérêt de Tel-Aviv de reconnaître Juan Guaido comme le président du Venezuela.

Israel Hayom vient d’écrire en évoquant la situation interne au Venezuela que la reconnaissance par Tel-Aviv de Juan Guaido, le président autoproclamé du Venezuela, permettrait de « dompter le Hezbollah ».

« Nicolas Maduro et Hugo Chavez avaient auparavant pris position en faveur du Hezbollah et contre Israël », ajoute le journal, qui explique : « Le plus pour Israël dans cette affaire, c’est le fait que le Venezuela ait rejoint les autres pays de l’Amérique latine hostiles au Hezbollah. »

Le journal vient à ce titre de publier un autre article mardi, le 5 février 2019 intitulé : « Les Salvadoriens élisent un ami d’Israël à la présidence ».

Benjamin Netanyahu a été après Donald Trump, l’un des premiers responsables politiques étrangers à reconnaître l’ex-président de l’Assemblée nationale du Venezuela comme « président en exercice » de ce pays.

 

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1242001


 

UN GENERAL ISRAELIEN: "NOS FORCES TERRESTRES NE SONT PAS PRETES AU COMBAT"

Un général israélien : ‘nos forces terrestres ne sont pas prêtes au combat’

 Depuis 7 heures  3 février 2019

golan

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Dans un document classifié obtenu par le quotidien israélien Yediot Aharonot, l’ancien chef d’état major adjoint, Yair Golan met en garde contre les « dommages irréversibles » causés par le manque de confiance au sein des forces terrestres de Tsahal. « L’armée de l’air ne peut pas gagner seule une guerre », rappelle-t-il.

Le Ynet a fait état d’un taux élevé de frustration au sein de l’armée d’occupation israélienne lors de la guerre contre Gaza en 2014.

Selon ces documents secrets, publiés samedi soir 2 février par le Yediot, l’ancien chef d’état major adjoint affirme que « les commandants de l’armée israélienne craignaient de lancer une opération terrestre à Gaza en raison de l’ampleur des pertes prévues. En même temps, il était impossible de stopper les tirs de roquettes depuis Gaza sans effectuer cette offensive terrestre ».

Golan a ajouté : « l’armée de l’air a largué 1200 missiles et roquettes de hautes précisions contre des cibles vides… Seulement pour atténuer l’état de frustration dans les rangs de nos soldats ».

Et de prévenir : « la répétition de la guerre de 2014 causera des dégâts énormes et inévitables. Vu que seule une offensive terrestre pourra véritablement éliminer la menace des missiles ».

« Israël ne pourra pas supporter les tirs des milliers de missiles au centre de son front interne », a-t-il fait savoir.

Les documents ont également cité les propos d’un des généraux de l’armée, dont le nom n’a pas été révélé. Ce dernier a lancé : « Oubliez l’offensive terrestre, elle est dangereuse ».

Sources: Ynet + AlQuds al-Arabi

https://french.almanar.com.lb/1238294


 

EN CAS DE GUERRE, "ISRAËL" RISQUE DE TOUT PERDRE

Iran : qui dit guerre, dit la fin d'Israël

Mon Jan 28, 2019 6:4PM

Le général de brigade Hossein Salami, commandant adjoint du CGRI, à la tribune de la première conférence nationale sur la structure défensive et sécuritaire de l'ordre islamique à Téhéran le 28 janvier 2019. ©Tasnim

Le général de brigade Hossein Salami, commandant adjoint du CGRI, à la tribune de la première conférence nationale sur la structure défensive et sécuritaire de l'ordre islamique à Téhéran le 28 janvier 2019. ©Tasnim

Tout le tort fait par Israël finira par le conduire à sa fin et la reprise des territoires occupés de la Palestine, a affirmé le général de brigade Hossein Salami, commandant adjoint du Corps des gardiens de la Révolution islamique.

« Notre stratégie consiste à éliminer Israël de la géographie politique du monde. Ce qui ne va pas tarder à se concrétiser », a répondu le commandant adjoint du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général de brigade Hossein Salami, interrogé au sujet de l’hypothèse sur une éventuelle prise pour cible des positions de l’axe de la Résistance par Israël lors d’un point de presse à l’occasion de la première conférence nationale sur l’architecture de défense et de la sécurité de la Révolution islamique.

Lire aussi : L’Iran préservera tout ce qu’il a en Syrie (Général Jaafari)

« Une guerre déclenchée par Israël conduira à son élimination et à la reprise des territoires occupés », a-t-il poursuivi.

« Il faut que les Israéliens sachent que s'ils continuent à faire le mal, ils n'auront plus aucune place en Palestine occupée ; pas même le moindre cimetière pour y être enterrés », a-t-il mis en garde.

Le commandant en chef de la Force navale du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) avait pour sa part mis en garde les ennemis contre tout calcul erroné dans le golfe Persique.

PressTV-Le CGRI met en garde les USA

PressTV-Le CGRI met en garde les USA

Le Corps des gardiens de la Révolution islamique a mis en garde les ennemis de l'Iran contre tout calcul erroné dans le golfe Persique.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/28/587024/En-cas-de-guerre-Isral-risque-de-tout-perdre


 

"ISRAËL" RECONNAIT "LE NOUVEAU POUVOIR AU VENEZUELA". QUI SE RESSEMBLE, S'ASSEMBLE !

Juan Guaido

Israël reconnaît «le nouveau pouvoir au Venezuela»

© REUTERS / Carlos Garcia Rawlins

INTERNATIONAL

URL courte

25236

À l’instar de plusieurs pays, dont les États-Unis, l’État hébreu a annoncé reconnaître Juan Guaido comme nouveau Président vénézuélien, a fait savoir le 27 janvier le Premier ministre israélien.

Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche qu’Israël reconnaissait le chef du Parlement Juan Guaido qui s'est autoproclamé président vénézuélien.

«Israël se joint aux États-Unis, au Canada et à la plupart des pays d'Amérique du sud et des pays d'Europe en reconnaissant le nouveau pouvoir au Venezuela», a fait savoir le chef du gouvernement israélien dans une vidéo.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice» du pays et a prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

 

Nicolas Maduro

© REUTERS / ADRIANA LOUREIRO

Ultimatum de 8 jours: Nicolas Maduro rétorque aux pays européens, dont la France

Nicolas Maduro a estimé que les États-Unis avaient essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays le 23 janvier. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non constitutionnel.

 

Le 27 janvier, la France, l'Espagne, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique ont annoncé qu'ils seraient prêts à reconnaître Juan Guaido comme Président du Venezuela, si aucune élection n'était annoncée dans un délai de huit jours.

https://fr.sputniknews.com/international/201901271039802824-israel-reconnaissance-guaido


 

LE PAKISTAN NE RECONNAÎTRA JAMAIS "ISRAËL"

Le Pakistan ne reconnaîtra jamais Israël

 Depuis 1 jour  25 janvier 2019

pakistan2

 Monde islamique - Pakistan

 

Le porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères, Mohammad Faisal, a annoncé lors d’une conférence de presse hebdomadaire que la position du Pakistan envers Israël n’avait pas changé et qu’Islamabad ne reconnaîtrait jamais ce régime, rapporte Mehr News.

Des publications occidentales ont lancé une rumeur selon laquelle le Pakistan aurait rétabli ses relations avec le régime israélien. Mais Islamabad a souligné qu’il ne serait jamais prêt à reconnaître Israël en tant qu’État.

Il s’est ensuite penché sur la réponse de New Delhi à l’invitation d’Islamabad pour négocier sur le corridor frontalier de Kartarpur. « Nous travaillions pour entretenir de bonnes relations avec les pays de la région. Malheureusement, le gouvernement indien a répondu de façon infantile aux multiples appels à la négociation d’Islamabad », a-t-il indiqué.

Le Pakistan a relancé son invitation que New Delhi avait initialement rejetée, lui proposant deux dates.

Au sujet de la présence de Daech au Pakistan, Mohammad Faisal a précisé que le groupe terroriste n’était pas présent dans le pays.

Quant aux pourparlers de paix en Afghanistan, il a affirmé que le Pakistan et le Qatar œuvraient activement pour le bon déroulement des pourparlers de paix avec les talibans.

 

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1227360


 

DES DRONES NON IDENTIFIES ONT PHOTOGRAPHIE DURANT DES MOIS UNE BASE "SECRETE" DE L'ARMEE DE L'AIR ISRAELIENNE

Des drones non identifiés photographient depuis des mois une base secrète israélienne

 Depuis 8 heures  24 janvier 2019

drones_baseisr

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Des médias israéliens ont rapporté que des drones ont survolé ces derniers mois une base secrète de l’armée de l’air israélienne et en ont pris des images, sans que l’armée israélienne ne puisse en identifier les opérateurs en temps réel.

Selon le site en ligne du journal Israel Hayom, proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ce sont les militaires stationnés sur cette base secrète qui avaient constaté de petits drones équipés de caméras qui photographiaient leurs activités. « Ils en ont informé leurs commandants, mais ni ces petits avions sans pilote ni ceux qui les ont téléguidés n’ont été identifiés », lit-on sur les colonnes du journal.

Selon un autre site israélien, koi de 9 en Israël, Yoav Limor, un porte-parole de Tsahal, a confirmeé le mercredi 23 janvier qu’une base secrète de Tsahal a été filmée à plusieurs reprises ces derniers mois.
Le site assure que cet événement inquiète énormément les commandants de la région ainsi que le quartier général de l’armée de l’air et les services de renseignements. D’autant que les tentatives de localisation des responsables n’ont pas porté de fruit.

Une source proche du dossier a déclaré pour le site que la zone étant une base militaire secrète, les informations recueillies peuvent être très sensibles ce qui pose problème. Même si le tournage a été réalisé de manière innocente et non par un élément hostile, la simple exposition de l’activité de ces installations est susceptible de causer des dommages sécuritaires importants.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1226084


 

LES TRAUMATISMES DE GUERRE FONT DES RAVAGES DANS L'ARMEE ISRAELIENNE. NEUF SUICIDES DE SOLDATS EN 2018

Un nombre élevé de suicides dans l’armée israélienne

 Depuis 5 heures  11 janvier 2019

soldats-pleurs

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Neuf soldats israéliens se sont suicidés en 2018 selon des chiffres publiés ce mercredi par l’armée du régime israélien.

Malgré les mesures préventives des responsables militaires, le nombre des tentatives de suicide parmi le personnel de l’armée israélienne reste très élevé.

Selon la Direction des ressources humaines des forces armées israéliennes citée par Haaretz, après chaque incident, la police militaire ouvre une enquête et met en place un comité dans l’unité au sein de laquelle le suicide a eu lieu. L’enquête s’achève après un délai de 30 jours, à l’issue duquel l’avocat général des forces armées informe les familles des victimes. Deux fois par an, un comité dirigé par des membres expérimentés de la direction se réunit avec des  directeurs d’hôpitaux, des psychiatres et d’autres professionnels pour discuter des moyens de prévenir les suicides.

D’autres chiffres publiés par l’armée israélienne font état de la mort de 43 autres soldats durant l’année dernière, dont deux dans des accidents militaires et 14 dans des accidents de la route.

Mais quelles sont alors les raisons qui poussent les soldats à se suicider ? La raison principale est qu’ils sont obligés de suivre des ordres qui vont à l’encontre de leurs principes et de leurs valeurs morales.

La multiplication du nombre des soldats qui se donnent la mort inquiète vivement l’état-major de l’armée israélienne, surtout que les enquêtes n’ont permis de définir aucune cause précise à cette tendance.

Israël, dont les forces militaires ont été vaincues en 2006 par le Hezbollah, se targue d’avoir l’une des armées les plus performantes de la région. Et pourtant, l’état-major israélien est bien conscient des failles organiques dont souffre son armée, notamment l’absence de motivation des jeunes soldats, qui préfèrent s’amuser plutôt que se battre.

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1209298


 

CUISANT AVEU D'UN GENERAL ISRAELIEN

Israël reconnaît l’absence de tout signe de faiblesse chez l’État iranien

Tue Dec 18, 2018 7:8PM

Des militaires iraniens. (Photo d’archives)

Des militaires iraniens. (Photo d’archives)

Un général israélien a reconnu que l’État iranien bénéficiait d’une remarquable stabilité et qu’il ne s’était pas affaibli malgré ce que disent certains.

Selon le quotidien en ligne Rai al-Youm, « nombreux sont les analystes politiques étant d’avis que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu poursuivait ses efforts pour consolider les relations entre Tel-Aviv et les pays arabes, notamment les monarchies du golfe Persique, afin d’en tirer des profits politiques pour les prochaines élections prévues au mois de mai. »

Pour bien saisir les difficultés rencontrées par Israël pour normaliser ses relations avec les pays arabes, il faudrait faire attention aux positions de Yaïr Golan, l’ancien chef d’état-major adjoint de l’armée israélienne. Celui-ci a déclaré qu’il fallait agir avec prudence face aux pays arabes du golfe Persique. « Il ne faut pas compter sur ces pays, car ils ne partagent pas les mêmes valeurs que les nôtres », a-t-il souligné.

Yaïr Golan, l’ancien chef d’état-major adjoint de l’armée israélienne. (Photo d’archives) 

Yaïr Golan a réaffirmé qu’il ne fallait pas exagérer l’amélioration des relations entre Israël et les pays arabes du golfe Persique.

« Nous pourrions partager certains intérêts avec l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Oman et d’autres émirats de cette région, mais nous ne partageons pas les mêmes valeurs. Il ne faut pas exagérer l’importance de ces relations bien qu’elles s’annoncent importantes », a déclaré l’ancien chef d’état-major adjoint de l’armée israélienne.

Israël : les options stratégiques de l’Iran

Selon Modern Diplomacy, douze groupes terroristes opérant pour la plupart dans le sud de la Syrie et qui s’opposent aux forces de l’armée syrienne et à ses alliés sont soutenus par Israël.

Ces propos de Yaïr Golan mettent en évidence les litiges entre les centres de décision à Tel-Aviv. Yaïr Golan avait auparavant souligné que le sort d’Israël serait tracé à Gaza, à Ramallah et à Tulkarem et non pas à Beyrouth, à Damas ou à Téhéran.

« Au contraire de ce que certains disent sur l’affaiblissement de l’Iran et de l’État iranien en raison des sanctions américaines, l’État iranien reste stable et aucun signe d’ébranlement ne se manifeste. La haine contre Israël règne toujours en Iran. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir militaire d’un pays qui souhaite qu’Israël soit rayé de la carte », a-t-il réaffirmé.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/12/18/583329/Yair-Golan-Netanyahu-Israel-Arabie-saoudite-Emirats-Iran-normalisation-armee-iranienne