ISRAËL

ISRAËL

"ISRAËL" CHERCHE A CACHER SES CRIMES DE GUERRE

Le régime d’Israël interdit quiconque de filmer ses militaires

Sat Jun 23, 2018 6:26PM

Un soldat israélien plaque un enfant palestinien sur un rocher lors d’affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens. ©AFP

Un soldat israélien plaque un enfant palestinien sur un rocher lors d’affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens. ©AFP

La Knesset a approuvé un projet de loi qui interdit de filmer les militaires israéliens opérant en Cisjordanie.

Dans le but d’éviter tout interrogatoire des militaires israéliens commettant toutes sortes de crimes à l’encontre des Palestiniens, le Parlement israélien, la Knesset, vient d’approuver un projet de loi visant à interdire de filmer ses militaires opérant en Cisjordanie, a apporté la chaîne Al-Mayadeen.

La loi prévoit une peine de prison allant de trois à dix ans pour tous ceux qui filment les militaires israéliens, sous prétexte que cela perturbe les opérations.

Selon les experts interviewés par des chaînes israéliennes, la loi menace avant tout les médias et tous ceux qui veulent savoir ce qui se passe réellement sur le terrain. Accuser les caméramans de menacer la sécurité d’Israël démontre que l’armée israélienne viole non seulement toutes les lois internationales lorsqu’il s’agit des Palestiniens, mais aussi limite la liberté d’expression et des médias.

De plus, le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Ardan, cherche à garantir l’impunité des forces de police, notamment de celles des frontières, a noté le correspondant de la chaîne Al-Mayadeen.

PressTV-ONU: la colonisation israélienne est un crime

Pour le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, la construction de colonies juives est au regard des lois internationales un "crime de guerre".

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/23/565882/Que-cache-Isral-


"ISRAËL" : L'EPOUSE DE NETANYAHU INCULPEE POUR FRAUDE ET ABUS DE CONFIANCE POUR DETOURNEMENT DES FONDS PUBLICS A DES FINS PERSONNELLES

«Israël»: Sara Netanyahou inculpée pour fraude

Sara Netanyahou, l'épouse du Premier ministre israélien, a été mise en examen jeudi pour avoir détourné des «fonds publics» à des fins personnelles dans les résidences privée et officielle du couple.

«Israël»: Sara Netanyahou inculpée pour fraude

L'acte d'inculpation fait mention de «fraude» et «abus de confiance», a annoncé le «ministère de la Justice» dans un communiqué de presse.

Sous le coup d'une enquête de police qui dure depuis plus d'un an, Sara Netanyahou est accusée d'avoir fait passer «359.000 shekels» (près de 86.000 euros) de repas fins aux frais du contribuable entre 2010 et 2013.

La semaine dernière, plusieurs rapports indiquaient que son inculpation était probable suite à l’échec de la mise en place d’un accord entre les avocats de la défense et de l'accusation.

Sara Netanyahou a toujours démenti ces accusations.

Source: agences et rédaction

21-06-2018 | 15:41

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27575&cid=293#.WywOGaczZPY


 

COMMENT "ISRAËL" CONSTRUIT SON EMPIRE ET ABAT SES ENNEMIS

Comment « Israël » édifie son empire et abat ses ennemis

 Depuis 8 heures  20 juin 2018

grand_israel

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

« L’Iran est un ennemi trop redoutable pour être combattu, surtout après la défaite humiliante en Syrie. »

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec le projet du Grand Israël (plan Oded-Yinon), il vise à étendre les frontières d’Israël de l’Egypte à l’Iran. Comment ? En faisant la guerre ? Non, c’est beaucoup plus insidieux.

Il suffit de jeter un coup d’œil sur les 25 dernières années et les guerres que les Etats-Unis ont menées pour « apporter la démocratie » ou faire un « changement de régime », et vous verrez se dessiner une carte simple.

Si un parti au pouvoir, est contre Israël, réalise des progrès dans un pays ne subissant pas l’influence des banques centrales appartenant aux Talmudistes, Israël convainc les Etats-Unis et ses alliés crédules que ce pays prospère est gouverné par un gouvernement maléfique, obsédé par la fabrication d’armes chimiques ou nucléaires, etc. Des sanctions suivent, après quoi le gouvernement du pays visé accepte de détruire ses capacités défensives sur la base de l’assurance que les sanctions seront levées et que le gouvernement sera traité équitablement.

Vous pouvez voir où cela mène…. une fois les armes détruites, Israël convainc ses alliés en utilisant les médias qui lui sont dévoués en Occident, que le régime qui leur faisait confiance est cruel et doit être changé pour des « raisons humanitaires », ainsi une guerre civile interne est déclenchée ou un attentat sous un faux drapeau est monté contre les Etats-Unis ou ses alliés, orchestré par Israël et le pays en question sera désigné comme bouc émissaire du jour.

Est-ce que cela semble incroyable ? Regardons les régimes qui ont été changés sous ce prétexte, l’Egypte, la Libye, l’Irak.

Tous avaient quelques points communs : les moyens de se défendre contre Israël, l’absence de banques appartenant aux Talmudistes et des gouvernements stables qui font des progrès dans leur pays.

Tous ont été désarmés avec des promesses de soutien, après quoi ils ont été renversés par l’instigation et le financement d’une guerre civile, là où une guerre civile était tout simplement impossible.

Ceux qui faisaient confiance aux Etats-Unis et à ses alliés ont été destitués et parfois exécutés en public (par exemple Mouammar Kadhafi, qui a fait de la Libye un Etat avancé avec des soins de santé et une éducation gratuits et a mis en garde contre la « crise actuelle des réfugiés » si la Libye était déstabilisée).

Une fois que le gouvernement a été désarmé et ensuite déposé et que ses dirigeants ont été exécutés, une banque centrale contrôlée par les Talmudistes est rapidement établie et les réserves d’or disparaissent. Par exemple, la guerre civile ukrainienne : au moment où ils ont pris le contrôle d’une partie de l’Ukraine que la Russie n’a pas récupérée, ils ont établi une banque centrale et volé les réserves d’or à la faveur de l’obscurité.

Maintenant, si vous regardez la carte du Moyen-Orient, vous voyez l’influence et les frontières d’Israël grandir; toujours suivant ce même plan, la Syrie était la prochaine cible, diaboliser Assad, inciter à la guerre civile, l’encadrer comme une « urgence humanitaire » et financer la dissolution d’un pays stable pour renforcer Israël.

MAIS ! Ils ne le font jamais directement mais en finançant et en armant des « combattants de la liberté » et en poussant leurs alliés à défendre « les pauvres enfants », etc.

La Russie est finalement intervenue après avoir vu la débâcle et la stupidité effrontée et la répétition de la stratégie irakienne et égyptienne en Libye. Avec la réticence du président Trump à mener des guerres israéliennes, Israël a finalement été contraint de passer au premier plan et d’attaquer la Syrie sous prétexte d’attaquer l’Iran. Au moment d’écrire cet article, Israël a bombardé la Syrie plus de 100 fois en 2017. La prochaine fois, ce sera l’Iran.

Mais leurs plans de guerre insidieux ont été contrecarrés par une Russie intelligente. Elle-même ayant souffert sous la torture juive et l’extermination de quelque 50 millions de chrétiens par les bolcheviks dans l’Holodomor.

Aujourd’hui, Israël planifie et mijote frénétiquement toutes sortes de faux drapeaux pour que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France deviennent de bons petits caniches et sauvent les « pauvres Syriens » tout en exportant discrètement la plupart des terroristes syriens vers la Suède et l’Europe.

Mais attendez ! Il y a plus ! Ce n’est pas parce qu’Israël a perdu la Syrie qu’il va reculer. Les Israéliens et les Juifs ne sont pas si simples.

Israël finance également une guerre par procuration au Yémen. 

Alors maintenant, au Yémen, ils ont un problème d’image. Le gouvernement yéménite est entièrement sous contrôle israélien et les « rebelles » sont des nationalistes qui tentent de reprendre leur pays. En Syrie, Israël a fait valoir que les rebelles étaient le bon peuple qui n’était absolument pas financé par Israël, les États-Unis et le Mossad-Pentagone. La débâcle syrienne a fini par coûter aux États-Unis environ 1 000 milliards de dollars.

Pas de problème, dit le groupe de réflexion de Tel Aviv. Nous nous contenterons de présenter les rebelles Houthis comme des «terroristes» et le gouvernement yéménite comme assiégé. Personne ne remarquera cette volte-face. Vous n’y croyez pas ? Il suffit d’aller sur Google et de taper Yémen et de voir comment ils ont encadré ce conflit.

Et, remarquez autre chose, Israël n’est pas dans le tableau, il fait combattre l’Arabie Saoudite dans cette guerre.

Si vous voulez voir où se trouve le prochain point chaud, après la Syrie, regardez au Yémen. L’Iran est un ennemi trop redoutable pour qu’on puisse le combattre, surtout après la défaite humiliante de la Syrie.

On pourrait écrire un million de mots supplémentaires à ce sujet, mais ce n’est qu’une introduction pour vous faire comprendre comment Israël met en place son propre empire non pas directement mais en attaquant ses amis, en rejetant la faute sur les pays qu’Israël veut détruire, en faisant combattre leurs amis dans les guerres israéliennes et en aidant les choses en provoquant une guerre civile à l’intérieur de ces pays.

Une fois que vous comprenez cette formule simple, la prochaine fois que vous verrez un titre tapageur à propos d’une « crise humanitaire dans un pays anti-israélien », vous saurez exactement ce qui se passe, qui le finance et, surtout, la question qui répond à tout….cui bono ?

Par Ryan Forst
Source : Russia-insider

https://french.almanar.com.lb/935295


 

"ISRAËL" DETIENT 80 OGIVES NUCLEAIRES

"Israël détient à elle-seule toutes les ogives nucléaires du Moyen-Orient"

Mon Jun 18, 2018 6:9PM

Nombre d'ogives nucléaires par pays. ©Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com

Nombre d'ogives nucléaires par pays. ©Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com

Le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que toutes les ogives nucléaires existant au Moyen-Orient appartiennent  au régime israélien.

Se référant aux statistiques publiées par un institut indépendant, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a affirmé que les 80 têtes nucléaires existant au Moyen-Orient sont toutes à la disposition de ceux qui cherchent sans cesse une guerre contre l'Iran.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères. (Photo d'archives)

Sur sa page Twitter, M. Zarif a écrit : « Toutes les 80 ogives nucléaires existant au Moyen-Orient appartiennent à Israël ».

« Il existe au moins 80 ogives nucléaires au Moyen-Orient. Aucune d’elles n’appartient à l'Iran. Elles sont toutes entre les mains d’un régime belliciste qui ne cesse d’accuser l’Iran d’être ambitieux », lit-on dans le message de M. Zarif.

Selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), consacré aux conflits, à l'armement, au contrôle des armes et au désarmement, plus de 14000 ogives nucléaires existent dans le monde dont 80 sont à la disposition du régime de Tel-Aviv.

Israël vend des informations nucléaires à Riyad

Israël vend à l’Arabie saoudite des informations qui permettraient au royaume de développer ses armes nucléaires.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/18/565377/Iran-Zarif-Isral-ogives-nuclaires-Moyen-Orient-SIPRI


 

UN DEPUTE ISRAELIEN PROCLAME LA SUPREMATIE DE LA "RACE JUIVE"

Un élu israélien proclame la suprématie de la «race juive»

 Depuis 6 heures  14 juin 2018

race_juive

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

 

Un député du parti au pouvoir en Israël Likoud a déclaré mercredi que la «race juive» était la plus intelligente du monde et possédait le «capital humain le plus élevé», parce que, selon lui, le public israélien ne gobait pas les accusations de corruption contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

«La race juive représente le capital humain le plus élevé, le plus intelligent, le plus compréhensif», voici des affirmations du député israélien Miki Zohar qui a tenté ainsi de soutenir le Premier ministre israélien entraîné dans une enquête de corruption, écrit The Times of Israel.

L’élu du Likoud, le parti au pouvoir en Israël, a fait ces commentaires lors d’un débat radio avec le journaliste politique Dan Margalit portant sur les enquêtes de corruption, dans le cadre desquelles le Premier ministre israélien serait soit un suspect, soit un témoin.

Citant de récents sondages qui montrent que M. Netanyahu jouissait d’un fort soutien malgré trois enquêtes contre lui, l’élu du Likoud affirme que les médias n’ont pas convaincu le public israélien que le Premier ministre était incapable de diriger le pays.

«Je peux vous dire quelque chose de très simple», a déclaré le parlementaire lors du débat sur Radio 103FM. «Vous ne pouvez pas tromper les Juifs, peu importe ce que les médias ont écrit. Le public en Israël est un public qui appartient à la race juive, et toute la race juive représente le capital humain le plus élevé, le plus intelligent, le plus compréhensif. Le public sait ce que le Premier ministre fait pour le pays et à quel point il est excellent dans son travail.»

Ces affirmations ont conduit à une dispute sur Twitter avec Ahmad Tibi, du parti de la Liste unifiée, qui provoque souvent l’ire d’autres élus en raison de son soutien ouvert aux Palestiniens.

En réponse aux déclarations sur la «suprématie des Juifs», le député de la Liste unifiée a tweeté une photo de M. Zohar avec le message: «Un élu dans « l’État juif » présente: la théorie raciale.»

Puis, M. Tibi a publié une photo de lui-même en lisant le livre d’Amos Elon «La pitié de tout», qui examine comment l’Holocauste a mis fin à la culture juive allemande.

Zohar a répondu: «Et sur la couverture arrière il y a une photo d’Albert Einstein, un autre Juif qui a apporté de bonnes choses au monde.»

«Quel est le lien entre vous et Einstein?», a répliqué M.Tibi. «Ce n’est même pas une relation de parenté.»

Dans un entretien avec Hadashot TV news, le député du Likoud a d’abord nié avoir parlé de la suprématie de la «race juive», mais, présenté avec un enregistrement de ses commentaires précédents, a réitéré: «Le peuple juif et la race juive représente le capital humain le plus élevé qui existe.»

«Que pouvez-vous faire? Nous avons été bénis par Dieu… et je continuerai à le dire à chaque occasion», a-t-il déclaré. «Je ne dois pas avoir honte du fait que le peuple juif soit le peuple élu, et comporte les personnes les plus intelligentes et les plus spéciales du monde.»

L’élu a encore tenu à citer de nombreuses innovations et découvertes faites par les Juifs, et a déclaré qu’Israël avait accompli plus de choses en 70 ans que certains peuples en des milliers d’années.

«Vous pouvez comprendre pourquoi nous gagnons généralement beaucoup de prix Nobel», a-t-il conclu.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/930015


 

"ISRAËL" A CREE UN NOUVEAU MISSILE QUI POURRAIT MENACER DE DESTRUCTION LE PANTSIR-S RUSSE

Israël a développé un nouveau missile qui pourrait menacer le Pantsir-S russe

 Depuis 6 minutes  13 juin 2018

pantsir1

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

Selon l’agence russe Sputnik, les Industries militaires israéliennes (IMI) et les Industries israéliennes d’aérospatiale (IAI) sont aux derniers stades de développement d’un nouveau missile air-sol baptisé Rampage.

L’engin est conçu pour être lancé à partir d’un avion de chasse à une distance de 150 km de la cible, ce qui doit lui permettre de ne pas être détecté par les systèmes d’interception de l’ennemi.

Long de 4,7 mètres et pesant environ 500 kilos, le missile devrait entrer en production courant 2019. Sa commercialisation pourrait commencer la même année.

Le Rampage sera notamment capable de contrôler l’étendue de diffusion de ses éclats, ce qui devrait réduire au minimum les dommages collatéraux de sa frappe. Selon Boaz Levi, directeur de la Division des missiles et de l’aérospatiale de l’IAI cité par Ynet, le coût du missile serait d’environ un tiers du coût des projectiles similaires proposés aujourd’hui dans le monde.

Le nouveau missile sera adapté à toutes les plates-formes d’attaque, dont les chasseurs F-15, F-16 et F-35, et sera employé contre les batteries anti-aériennes, les entrepôts d’armement et les bases logistiques ennemis. L’ogive du missile sera guidée par un système GPS.

Selon The Drive, le Rampage pourrait être utilisé dans la campagne militaire menée par Israël en Syrie. En mai 2018, l’aviation israélienne a détruit un système antimissile russe Pantsir-S1 de l’armée syrienne, souligne Sputnik.

Ces derniers jours, il a été question que l’armée syrienne a dépêché ses Pantsir-S dans le sud de la Syrie, afin d’empêcher l’entité sioniste d’intervenir dans la bataille qui aura lieu dans cette région afin d’en déloger les groupes terroristes.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/928992


 

LE BON MONSIEUR NETANYAHU VEUT "SAUVER LES IRANIENS DE LA FAMINE"... ET SORTIR L'IRAN DE LA SYRIE"

Enième manipulation: Netanyahu veut « sauver les Iraniens de la famine »… Et sortir l’Iran de la Syrie

 Depuis 9 heures  11 juin 2018

netan_iran

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Leila Mazboudi

Alors qu’il affame le peuple palestinien tout en usurpant sa patrie, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu veut soi-disant sauver le peuple iranien de la famine.

Il a exprimé cette douteuse volonté dans une déclaration en anglais postée par vidéo sur les réseaux sociaux, indique l’agence russe Sputnik.
Il y expose les évaluations faites par les autorités iraniennes elles-mêmes lesquelles précisent que 96% des territoires du pays étaient en proie à des degrés divers de sécheresse et que 50 millions de personnes pourraient être contraintes de quitter leurs demeures en raison des changements climatiques.

«Israël sait comment prévenir une catastrophe écologique en Iran. Je veux partager ce savoir avec le peuple iranien… Nous lancerons un site en farsi contenant des consignes détaillées expliquant comment recycler les eaux usées, sauver les récoles et nourrir les familles», a-t-il argué dans la vidéo.

Netanyahu a aussi promis de traduire vers le farsi et publier en ligne les technologies avancées de gestion de l’eau qui permettraient à des millions d’Iraniens de lutter contre la sécheresse et d’éviter la famine.

Tandis que le «régime iranien crie « mort à Israël », Israël crie en retour « vie au peuple iranien »», a-t-il dit ajoutant que le peuple iranien était bon et digne.
Le peuple iranien «ne doit pas tenir tête seul à ce régime rude. Nous sommes avec vous», a poursuivi Netanyahu.

Il n’est pas précisé quand Netanyahu a tenu ces propos, sachant qu’il se trouvait la semaine passée dans une tournée européenne afin de persuader les dirigeants européens de se retirer de l’accord nucléaire conclu avec l’Iran en 2015, comme l’a fait le président américain Donald Trump.

Selon Sputnik, il a aussi tenté de les convaincre d’élaborer un accord international obligeant l’Iran à se retirer de la Syrie et a allégué avoir atteint son but.
«Les leaders ont donné leur accord au principal but que j’ai indiqué et qui consiste à rédiger un accord global selon lequel l’Iran devra quitter la Syrie, l’ensemble du territoire syrien. Il s’agit du but de mon déplacement qui a été en grande partie atteint», a-t-il précisé.

Ayant perdu son principal pari en Syrie, la destitution du président syrien Bachar al-Assad, pilier principal  de l’axe de la résistance contre l’ennemi israélien au Moyen-Orient, le Premier ministre israélien s’est mis à réclamer le retrait de l’Iran et du Hezbollah et d’autres groupes alliés de ce pays.

Le numéro un de la résistance Sayed Hassan Nasrallah lui a répondu avec virulence le vendredi dernier (8 juin), lors de la commémoration de la Journée mondiale d’al-Quds : « même si le monde entier s’accorde pour que nous quittions la Syrie, rien ne nous amènera à le faire. Seule la direction syrienne est apte à nous le demander et nous acquiescerons avec grand plaisir ».

En se prononçant devant les ministres, après avoir dit qu’il a conquis Berlin, Paris et Londres dans son projet pour sortir l’Iran de la Syrie, Netanyahu a paru toutefois moins certain, en soulignant que le retrait de l’Iran serait «un long processus».
«Je crois que si vous vous fixez un but, si vous savez où vous vous dirigez, vous avez beaucoup de chances d’y arriver. En tout cas, j’ai montré que nous entreprendrons des mesures fermes contre les tentatives d’établir une présence contre nous ainsi que contre des attaques contre nous», a-t-il résumé.

Le projet de Netanyahu ne peut qu’être lié à la vidéo adressée au peuple iranien et dans laquelle il se présente en saint sauveur. Il fait partie de l’une de ses manipulations infestes et semble être destiné à enfoncer un clou dans la relations entre le peuple iranien et sa direction politique et religieuse.
La manipulation précédente a été celle de la mise en scène sur les archives iraniennes nucléaires dérobées, révélant un soi-disant projet militaire nucléaire, et manifestement destinée à persuader les Occidentaux à se retirer de l’accord nucléaire.
Elle n’a toujours pas porté ses fruits.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/927672


 

"ISRAËL" MENACE PLUS QUE JAMAIS

Le rêve des Palestiniens de prier à Qods n’est pas loin de se concrétiser

Sat Jun 9, 2018 3:39PM

Les Palestiniens prient sur l’esplanade des Mosquées à Qods. (Photo d’illustration)

Les Palestiniens prient sur l’esplanade des Mosquées à Qods. (Photo d’illustration)

Les évolutions dans la région du Moyen-Orient témoignent du fait que la fin du régime d’Israël approche.

La décision inepte de Trump de transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Qods a suscité une vague de protestation non seulement dans le monde musulman, mais aussi dans le monde entier. Cette décision a engendré de grandes évolutions dans les territoires occupés et au Moyen-Orient et a fait connaître à Israël des jours difficiles qui précipiteront la fin de ce régime illégal, censée se produire dans 25 ans selon la prévision il y a trois ans du Leader de la Révolution islamique d’Iran.

Israël de plus en plus vulnérable

En effet, les gains géopolitiques de l’axe de la Résistance sur le terrain en Syrie et en Irak, en dépit des complots ourdis par les Américains et leurs alliés, ont fait tomber à l’eau le plan américano-israélien de recomposer le Moyen-Orient sous prétexte de lutter contre Daech. En plus des échecs patents que les forces de la Résistance ont fait subir aux terroristes en Syrie et en Irak ainsi que la libération des territoires occupés par Daech, ces gains ont créé un corridor terrestre stratégique reliant Téhéran, Bagdad, Damas et Beyrouth et ont permis de mettre en place dans la région du Golan les infrastructures pour battre les sionistes. Les autres régions stratégiques du régime d’Israël, notamment le nord des territoires occupés, sont à présent la cible des missiles et des obus de mortier du gouvernement de Damas. Cela témoigne de la vulnérabilité croissante de Tel-Aviv ; l’annonce officielle de la stratégie de l’Iran de fournir des armes à la Cisjordanie a donné de nouvelles dimensions à la promesse du Leader de la République islamique.

PressTV-Golan : Israël/Hezbollah, qui chassera l’autre ?

Israël dit se faire à l’idée d’un maintien d’Assad au pouvoir à condition que le Hezbollah soit mis à la porte de la Syrie. Le Hezbollah quittera-t-il le pays de sitôt ?

Les deux crises auxquelles est confronté Israël

Depuis sa création illégale en 1948, Israël fait face à deux crises concernant respectivement sa légitimité et sa sécurité. S’y ajoute l’actuelle crise sociale et politique sans précédent qui sévit à l’intérieur. À propos de l’effondrement et de l’anéantissement d’Israël, Abraham Borg, ancien président de la Knesset, dit : « Les Israéliens demandent à leurs enfants où ils aimeraient être dans 25 ans. Devant le visage déconcerté de leurs parents, ils répondent tout simplement qu’ils n’en ont aucune idée. Les Israéliens sont de plus en plus nombreux à être amenés à avoir une idée incertaine concernant l’avenir ». De même, selon un sondage sur l’immigration diffusé en 2014 à la chaîne 10 de la télévision israélienne, plus de 500 000 Israéliens sont prêts à quitter Israël à cause des mauvaises conditions de vie, sans oublier que 50 % des colons dans les territoires occupés soit pensent à partir soit préparent leur départ.

En matière de sécurité, il faut dire que les Israéliens sont dans la tourmente. Lors des derniers conflits, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis 2014, une grande partie des territoires occupés a été la cible des roquettes et des obus de la Résistance palestinienne. Les bombardements intensifs ont prouvé l’inefficacité du Dôme de fer israélien. De sorte que Tel-Aviv a une fois de plus reculé au profit de l’axe de la Résistance et a été contraint d’accepter le cessez-le-feu proposé par Le Caire.

Nous prierons bientôt à Qods

Lors d’une rencontre avec le ministre syrien des Awqaf, le Leader de la République islamique avait espéré que « dans un avenir pas très lointain, nous verrons le jour où vous ferez votre prière collective à Qods ». Les circonstances actuelles montrent que la concrétisation de ce rêve est plus proche que jamais. On fêtera bientôt la libération de Qods du joug des barbares sionistes.

Nasrallah : "Nous prierons à Qods"

Le secrétaire général du Hezbollah a appelé les Israéliens à "s’en retourner d’où ils sont venus"


 

"ISRAËL" N'EST PLUS INVINCIBLE

Plus personne ne croit en la prétendue invincibilité d’Israël

Fri Jun 8, 2018 1:34PM

En signe de soutien au peuple palestinien, les Iraniens manifestent le vendredi 8 juin 2018. ©Mehr News

En signe de soutien au peuple palestinien, les Iraniens manifestent le vendredi 8 juin 2018. ©Mehr News

À l’occasion de la Journée mondiale de Qods, le général de brigade Ahmad-Reza Pourdastan a donné un discours dans lequel il a décrypté les circonstances auxquelles est actuellement confronté Tel-Aviv.

« La Résistance a obtenu des victoires en dépit du silence de certains États arabo-musulmans voisins d’Israël face à la brutalité de Tel-Aviv à l’égard des Palestiniens », a déclaré le général de brigade Ahmad-Reza Pourdastan, cité par l’agence de presse IRNA, lors de son discours prononcé à l’occasion de la Journée de Qods dans le sud-est de la capitale Téhéran.

Le général de Brigade Ahmad-Reza Pourdastan. (Archives)

« Pour assurer le retour du peuple innocent de la Palestine à sa terre ancestrale, le monde musulman est déterminé à lui venir en aide et à éliminer littéralement le régime d’Israël », a affirmé le général.

« Les faits témoignent du commencement du compte à rebours de l’anéantissement d’Israël dans un délai même plus court que celui de 25 ans prévu par le Leader de la République islamique », a-t-il ajouté.

« Suite à la Révolution islamique en Iran, le soutien à Israël a été ébranlé et a été transmis aux États arabes du golfe Persique, qui devaient dorénavant servir de ceinture de protection aux sionistes », a-t-il poursuit.

« La décision de l’Imam Khomeiny de décréter le dernier vendredi du mois de ramadan comme “Journée mondiale de Qods” a redonné du sens à l’aspiration du peuple palestinien, qui avait été affaiblie voire oubliée par les compromis, et en a fait une préoccupation majeure du monde musulman », a expliqué Pourdastan, directeur du Centre d’études stratégiques de l’armée iranienne.

« L’échec d’Israël dans la région a marqué la fin de ses ambitions. Craignant l’influence et la force des centaines de jeunes Palestiniens, Tel-Aviv n’a d’autre choix que de s’entourer d’une clôture de barbelés et d’ériger de longs murs autour des territoires qu’il occupe », a conclu le général Pourdastan.

L’Iran célèbre, massivement, la Journée de Qods

L’Iran et plusieurs pays musulmans du monde préparent de grandes manifestations pour célébrer la Journée mondiale de Qods.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/08/564324/Isral-nest-plus-invincible


 

NETANYAHU S'EST CASSE LES DENTS EN EUROPE

La tournée européenne de Netanyahu est un échec

Thu Jun 7, 2018 4:58P

Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahu pendant une conférence de presse conjointe au Palais de l’Élysée, le 5 juin 2018. ©AFP

Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahu pendant une conférence de presse conjointe au Palais de l’Élysée, le 5 juin 2018. ©AFP

Le Premier ministre israélien n’est pas parvenu à convaincre les dirigeants européens de suivre la politique anti-Iran du président américain.

L’objectif principal de la tournée européenne du Premier ministre israélien était d’obtenir le soutien des principaux dirigeants européens à sa position hostile à l’Iran. En Allemagne, en France et en Grande-Bretagne, Netanyahu a réitéré ses fameuses mises en garde contre l’accord sur le nucléaire iranien conclu en juin 2015 ainsi que contre la présence de l’Iran en Syrie, ont expliqué les correspondants d’Al-Mayadeen et de la chaîne 13 de la télévision israélienne.

Les deux chaînes confirment que l’opposition à la présence de l’Iran en Syrie est le seul sujet sur lequel ont convergé la partie israélienne et les dirigeants européens. Toutefois, Netanyahu n’a pas entendu ce qu’il souhaitait. Alors qu’il menace de recourir à la force pour contrer la présence de l’Iran en Syrie, les dirigeants européens s’y sont unanimement et fermement opposés et ont souligné la nécessité d’une solution politique.

Macron, ami de Netanyahu ou de l’Iran ?

Au cours de sa tournée européenne, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu cherche à fédérer ses alliés à l’encontre de l’Iran.

Par ailleurs, conjointement à la tournée européenne de Netanyahu, une haute délégation sécuritaire russe s’est rendue à Tel-Aviv et a rencontré Avigdor Lieberman, le ministre israélien des Affaires militaires, pour faire le point sur les évolutions en Syrie, a révélé le correspondant de la chaîne Al-Mayadeen.

Un rassemblement anti-Netanyahu en Allemagne

Des activistes des droits de l’homme se sont rassemblés lundi devant le Bundestag en signe de protestation contre la visite du Premier ministre israélien en Allemagne.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/07/564243/Netanyahu-sest-cass-les-dents-en-vain