L'ONU EPINGLE "ISRAËL"

IRIB- Le régime sioniste a intensifié ses actes dévastateurs dans les zones au peuplement palestinien. Dans la foulée, le processus de la destruction des maisons, appartenant aux Palestiniens, en Cisjordanie, poursuit un rythme plus accéléré depuis quelques jours.

La porte-parole adjointe du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Vannina Maestracci, a déclaré : « Israël vient de faire détruire 22 bâtiments appartenant aux Palestiniens. La destruction de ces habitations a privé 78 Palestiniens dont 49 enfants de tout logement».
Vannina Maestracci s’est ensuite dite vivement préoccupée par le rythme accéléré de la destruction des maisons des Palestiniens par les militaires sionistes, dans les zones palestiniennes dont Qods orientale. Par ailleurs, le journal israélien, Maariv, a fait part de la destruction des maisons des combattants palestiniens en Cisjordanie, qui étaient impliqués dans les opérations antisionistes. En vérité, le régime sioniste fait détruire les maisons des Palestiniens qu’il accuse d’acte terroriste afin de priver un plus grand nombre de Palestiniens de leur habitation en Cisjordanie et à Qods. Négligeant les alertes lancées contre la confiscation des terres palestiniennes, l’extension des colonies à peuplement sioniste et la multiplication des bases militaires israéliennes dans les zones palestiniennes, le régime sioniste ne cesse de détruire ou de confisquer les propriétés des Palestiniens afin de les contraindre à quitter leurs terre. La poursuite des actes dévastateurs du régime sioniste à l’encontre des Palestiniens met en évidence de plus en plus le vrai caractère de cette entité, basé sur la destruction, l’expansionnisme et les comportements inhumains. L’expulsion crescendo des Palestiniens, par le régime sioniste, est à l’origine du nombre de plus en plus élevé de réfugiés et de déplacés palestiniens. Le nombre des réfugiés palestiniens s’estime à quelque cinq millions et demi dont la majeure partie vit dans une situation très précaire, dans les camps de réfugiés.
Dans le même temps, le silence de marbre des Etats occidentaux face aux crimes abominables du régime sioniste amincit de jour en jour les chances du rapatriement des réfugiés palestiniens d’autant plus que les plans qu’ils mettent en avant, dans le cadre du processus de compromis, constituent un feu vert au régime sioniste pour qu’il puisse continuer, sans ambages, à fouler aux pieds les droits des Palestiniens. Cela peut se voir explicitement dans le plan malin que la France suit, durant les derniers mois, pour relancer le processus de compromis au Moyen-Orient. L’initiative de France, bourrée de défaillances, néglige beaucoup de droits des Palestiniens et suscite, de ce fait, une grande critique chez l’opinion publique palestinienne. Le plan de France laisse tomber le droit au rapatriement des Palestiniens, ce qui contredit les résolutions de l’Organisation des Nations unies.
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau