LES USA PIRATENT LES SIONISTES QUI NE SAVENT PLUS A QUEL SAINT SE FIER

 

Les services de renseignements américains et britanniques ont réussi à «casser» les codes cryptés émis par les drones israéliens au cours d'une mission d'espionnage baptisée «Anarchist», révèle vendredi le quotidien israélien Yediot Aharonot après déclassification des documents par l'armée israélienne.

Ces missions, qui se déroulent depuis 18 ans, précise le journal, à partir d'une base située à Chypre, permettraient aux Américains et aux Britanniques d'observer toutes les opérations israéliennes à Gaza, en Syrie et même en Iran. Selon un haut responsable israélien, il s'agirait d'un «véritable séisme» pour «Israël», «la fuite la plus grave dans les annales du renseignement» de l’entité sioniste.

Selon les documents fournis par l'ex-employé de la NSA Edward Snowden, les Américains et les Britanniques auraient suivi en direct les vidéos émises par les avions sans pilote israéliens à partir d'une base située dans une région montagneuse de l'île de Chypre. L'ancien analyste de l'agence américaine a également fourni une série de captures de vidéos offrant un rare aperçu de la flotte des drones israéliens, un des secrets les mieux gardés de l'entité sioniste.

Les images présentées montrent différents types d'avions sans pilote, y compris ce qui semble être des drones transportant des missiles. Bien que les frappes de drones israéliens aient largement fait l'objet de rapports, officiellement, «Tel Aviv» a toujours refusé de confirmer l'utilisation de drones armés.

Selon Ynet, le 28 janvier 2010 les analystes britanniques du service d'interception des communications GCHQ, basé à Chypre, ont capturé six minutes d'une vidéo de ce qui semble être un Heron TP, un drone géant fabriqué par «Israël Aerospace Industries». Cet appareil serait armé de missiles et pourrait être utilisé dans un système stratégique au cours d'une opération en Iran.

«Cet accès est indispensable pour maintenir une lecture des manœuvres et des opérations israéliennes et par conséquent pour un aperçu des futurs développements dans la région», peut-on lire dans un rapport du GHCQ publié par Snowden dont les documents pointent particulièrement les campagnes menées par l'armée israélienne à Gaza et principalement l'offensive «Plomb durci» en 2008.

Aucune agence de renseignement, américaine, britannique ou israélienne, n'a souhaité réagir à ces informations qui ont également été publiées par le site Intercept et le journal allemand Der Spiegel.

Source : i24 et rédaction

 
 

 

 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau