MULTIPLICATION DES CRITIQUES CONTRE LES POLITIQUES DE NETANYAHOU

 

IRIB- Suite à l'échec des politiques du premier ministre du régime sioniste, Benjamin Netanyahou, à contrecarrer la nouvelle vague d'Intifada du peuple palestinien et à régler les problèmes dans les territoires occupés, un autre responsable de ce régime a appelé à la démission de Netanyahou.

Le chef du parti sioniste, Israël Beitnou, et ancien ministre des Affaires étrangères du régime de Tel-Aviv, Avigdor Libermann, est monté au crénaux contre les politiques sécuritaires, politiques et économiques de Benjmain Netanyahou. " Netanyahou et ses alliés tels Moshé Yalon, ont créé des conditions difficiles pour Israël et pour sortir de cette situation, la meilleure solution réside dans la démission de ces personnes", a-t-il déclaré.

Selon Libermann, le premier ministre israélien, en adoptant des politiques irréfléchies, a créé une situation difficille pour les citoyens sur le plan intérieur et sur le plan extérieur aussi, ses politiques ont abouti au boycott des produits des colonies israéliennes sur les marchés européens.

Avec la montée des critiques contre le fonctionnement du premier ministre du régime sioniste, un certain nombre de responsables de haut rang de ce régime ont pointé, au cours des dernières semaines, les politiques du cabinet de Netanyahou, appelant à la démission de ce dernier. Le chef du parti Yesh Atid, le député Yaïr Lapid, s'est déclaré préoccupé, la semaine dernière, par l'avenir du régime sioniste en raison des politiques erronées du Premier ministre de ce régime. Il avait averti que le gouvernement israélien était dans l'incapacité d'entreprendre une action positive, que de grandes fractures étaient apparues et que pour cette raison, le gouvernement Netanyahou était condamné à la chute d'ici un mois. Aux dires de Lapid, sur le plan international, Israël se trouve dans la pire situation, depuis sa création et sur le plan politique, aucune question n'est pas examinée sérieusement.

Le chef du parti travailliste, Isaac Herzog, chef de file de l'opposition à la Knesset, parlement du régime sionsite, avait, lui aussi, évoqué, l'échec des politiques du premier ministre de ce régime, à contrer l'Intifada de Qods. " Non seulement, les politiques de Netanyahou et de Yalon n'ont pas stoppé les combats de la nation palestinienne, mais au contaire, elles ont contribué à l'expansion de l'Intifada des Palestiniens au cours des derniers mois, mettant en péril la souveraineté d'Israël", avait-il constaté.

Les critiques formulées par les resposnables sionistes contre les politiques du cabinet israélien mené par Netanyahou, interviennent alors que le secrétaire général de l'ONU a lancé, récemment, une violente diatribe contre le régime de Tel-Aviv, en particulier pour la poursuite de la colonisation dans les territoires occupés et la répression de l'Intifada des Palestiniens. " Les Palestiniens ont le droit de résister face aux forces d'occupation et cette résistance est un droit international reconnu", avait souligné Ban Ki-moon.

Ceci étant dit, le nouveau tour de la résistance anti-sioniste du peuple palestinien a fait basculer les équations du régime sioniste pour élargir son occupation et son expansionnisme en Palestine. En plus, des critiques internes et des condamnations internationales se multiplient contre les politqiues expansionnistes et criminelles du régime de Tel-Aviv. La persistance de ce processus mettra certes en péril non seulement le cabinet israélien, mais aussi la souverainté de cette entité d'occupation.

Feb 23, 2016 05:37 UTC

http://francophone.sahartv.ir/infos/commentaire-i26734-les_critiques_se_multiplient_contre_les_politiques_de_netanyahou_dans_la_r%C3%A9gion


 

 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

MAHI Zohra
  • 1. MAHI Zohra | 23/02/2016

Si Lieberman crtique son compère Netanyahou ce n'est pas pour faire moins dans le crime et l'opression mais pour faire davantage ! Ce vamprie n'-t-il pas appelé à couper la tête des Palestiniens à la hâche. Ce n'est donc pas un tendre démocrate qui se préoccupe des victimes mais un bourreau qui trouve qu'on ne vas pas assez vite en besogne!!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau