TSAHAL DEMENT NETANYAHU : PAS DE TECHNOLOGIE POUR DETECTER LES TUNNELS

Tsahal dément Netanyahu: Pas de technologie pour détecter les tunnels
L’équipe du site

L'armée d'occupation israélienne a démenti les allégations du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu sur « la percée technologique acquise par l’armée israélienne dans la détection de tunnels ».

Selon le commandant de la région Sud, le général Eyal Zamir, dans tous les cas, un plan d’évacuation temporaire des colonies proche de la bande de Gaza, doit être exécuté en cas de guerre.

Lors d'une conférence, intitulée « La menace des tunnels », tenue mercredi dans la colonie de Sderot dans le sud de l’entité sioniste, des habitants des colonies proches de la frontière avec la bande de Gaza, des journalistes et des opposants politiques ont pour leur part fustigé le gouvernement de Netanyahu, l’accusant d’avoir échoué dans le règlement de la question des tunnels.

Ils ont dit craindre la présence d’un nombre important de tunnels menant jusqu’aux territoires occupés et pas encore découverts. Une des chaines des télévisions israéliennes a également émis des craintes sur la présence de tunnels creusés par le Hezbollah à la frontière libanaise.

Pas de ‘dôme d’acier souterrain’

Citant des sources militaires, le chroniqueur militaire du quotidien Haaretz, Amos Harel, rapporté par le quotidien libanais As-Safir, a qualifié d’ « exagération » les propos de Netanyahu sur une solution proche des tunnels creusés par la résistance à Gaza. Et d’ajouter : « il n’y a pas de ‘dôme d’acier souterrain’, il s’agit d’une simple tentative d’essayer plusieurs appareils le long des frontières avec Gaza, d’une longueur de 50 km. Ce qui implique qu’on a encore besoin d’au moins deux ans. Donc pas de percée technologique dans ce sens ».

Rappelons que Netanyahu avait salué lundi l’armée d'occupation israélienne pour ce qu’il a appelé une percée technologique dans la détection de tunnels, quelques heures après que l’armée a annoncé qu’elle avait localisé un tunnel partant du sud de la bande de Gaza jusqu’aux territoires occupés.

Netanyahu a prétendu que le système de détection de tunnels développé par « Israël » était le seul au monde dans son genre, mais il n’a pas donné de détails sur la technologie qui a conduit les soldats israéliens à découvrir le tunnel. Et d’ajouter : « Israël » investit une « fortune » afin de vaincre les efforts palestiniens pour creuser sous la frontière.

L’auteur présumé de l’opération de Jérusalem succombe

Sur un autre plan, un jeune palestinien a succombé à ses blessures à la suite de l’opération à la bombe contre le bus à Jérusalem occupée mardi, a annoncé mercredi l'hôpital où il était soigné.

Il s'agit d'Abdel Hamid Abu Sorour, 19 ans, du camp de réfugiés d'Aïda à Bethléem en Cisjordanie occupée, selon le ministère de la Santé palestinien.

Dans le camp d'Aïda où ses proches recevaient les condoléances, des posters du Hamas célébraient la mémoire du jeune homme, le présentant comme un "martyr combattant des Qassam", la branche armée du mouvement, et "l'auteur de l'opération dans le bus 12 à Jérusalem".

Le Hamas qui avait dès lundi, comme d'autres factions de résistance palestiniennes, "salué" l'opération n'a toutefois pas revendiqué cette attaque.

Les forces d’occupation ont indiqué lundi "qu'une bombe a explosé dans la partie arrière du bus, provoquant un incendie" et blessant une vingtaine d’Israéliens.

Depuis, aucune nouvelle information n'a filtré, la justice d’occupation ayant décrété un ordre de censure sur tous les détails.

Depuis mardi, les médias spéculaient sur le fait qu'un des blessés pourrait être l'auteur de cette opération.

 

Source: Divers

21-04-2016 - 11:16 Dernière mise à jour 21-04-2016 - 11:34 | 486 vus
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau