LIBAN

LIBAN

LIBAN : LE HEZBOLLAH FRAPPE DAECH

Attaque à la roquette de la Résistance libanaise contre les positions de Daech

Mon Apr 24, 2017 1:28PM

L'armée libanaise se déploie dans les hauteurs de Ras Baalbek, le 24 janvier 2014. ©The Daily Star

L'armée libanaise se déploie dans les hauteurs de Ras Baalbek, le 24 janvier 2014. ©The Daily Star

Suite à une attaque à la roquette de la Résistance libanaise contre le centre de commandement de Daech dans les hauteurs du district de Ras Baalbek, plusieurs terroristes ont été tués ou blessés.

Selon Al-Mayadeen, le centre pris pour cible se trouve dans le gouvernorat de la Bekaa, à l’est du Liban.

Les forces de la Résistance ont également ciblé les positions de Daech dans les montagnes d’al-Zouitni et Mossoul dans les hauteurs de Ras Baalbek.

Le 23 avril, l’armée libanaise avait fait état de l’arrestation de 10 terroristes après une opération éclair dans la région de Vadi al-Hasan du gouvernorat de la Bekaa.

Par ailleurs, un chef du Front al-Nosra a été interpellé au nord du Liban, il y a deux semaines, par les forces de sécurité qui mènent une lutte préventive contre le terrorisme depuis des années.

http://presstv.com/DetailFr/2017/04/24/519287/Liban-attaque--la-roquette-contre-le-centre-de-commandement-de-Daech--Ras-Baalbek


 

L'ARMEE LIBANAISE ABAT UN EMIR RELIGIEUX DE DAECH. AUX SUIVANTS...

Liban : l’armée abat un émir religieux de Daesh

 Depuis 3 heures  22 avril 2017

wadi_hoson

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

arrestation_terroriste_daesh2L’armée libanaise et le renseignement militaire libanais ont réalisé un important coup de filet de ce samedi dans la région de Arsale, où certaines poches sont infestées par des miliciens syriens, dont ceux de la milice wahhabite terroriste Daesh.

Selon Média de guerre,antenne médiatique de la Résistance en Syrie, durant l’opération qui a eu dans la région Wadi Hoson à l’aube, l’un des émirs religieux de la milice terroristes wahhabite a été tué. Il s’agit de Ala’ Al-Halabi, qui est originaire de la localité syrienne d’Al-Qarat.

Dans un communqué de l’armée libanaise, cette dernière indique avoir arrêté « 10 terroristes dangeureux », soulignant que son unité a fait l’objet de tirs de la part des terroristes qui se sont suivis par des accrochages au cours desquels l’émir religieux de Daesh a péri.

Il s’agit selon le texte du terroriste Hassan al-Mleis qui avait participé à l’assaut lancée en Aout 2014 contre le siège des Forces de sécurité intérieure à Aarsale et au kidnapping des militaires libanais

A cette date, une trentaine de militaires libanais avaient été enlevés par les deux milices issues d’Al-Qaïda le arrestation_terroriste_daeshfront al-Nosra et Daesh, qui avaient participé à l’attaque . Ceux qui avaient été kidnappés par le Nosra ont été libérés ultérieurement, alors que ceux enlevés par Daesh son toujours en captivité. Certains d’entre eux ont été exécutés, tandis que le sort des autres est totalement inconnu et l’éventualité qu’ils aient été exécutés n’est plus exclue.

Média de guerre assure que c’est cet émir qui aurait décrété la mise à mort des militaires libanais .

Durant l’opération de perquisition, 4 syriens figurent parmi les capturés .

Auparavant, un terroriste libanais recherché, Wael Al-Fliti, avait été arrêté lors de la perquisition de sa maison dans arrestation_terroriste_daesh1la zone même, ainsi que son frère et un autre homme recherché.

Ils sont soupçonnés d’activités de contrebande d’armements, de soutien aux groupes takfiristes terroristes et d’appartenance à Daesh.

http://french.almanar.com.lb/368476


 

LE DERNIER MESSAGE DE HEZBOLLAH A "ISRAËL" : "ISRAËL" EST ET SERA TOUJOURS L'ENNEMI N°1 DU HEZBOLLAH.

Le dernier message du Hezbollah à Israël

Sat Apr 22, 2017 3:46AM

La parade du Hezbollah en 2008 à Beyrouth. ©Getty

La parade du Hezbollah en 2008 à Beyrouth. ©Getty

Le Hezbollah a décidé de faire visiter les régions frontalières du sud du Liban à Israël.

Le site libanais El Nashra revient sur la récente décision du Hezbollah, de faire visiter les régions frontalières du sud du liban à Israël, une "démarche éminemment politique" et El Nashra écrit: "Alors que le Liban politique examine la réforme de la loi électorale, le Hezbollah a organisé un meeting médiatique dans le Sud du pays en présence des journalistes libanais et étrangers. Et ce n'est pas sans raison que cette décision est prise à ce moment".

Pour le site, le choix médiatique du Hezbollah "n'est pas anodin". La Résistance a l'intention de faire comprendre que ses activités sur le plan national (l'examen de la loi électorale) ne pourraient à aucun prix détourner son attention des évolutions qui se déroulent sur le plan régional et qui le visent : les mesures prises par Washington pour lui imposer à lui et à ses alliés des sanctions supplémentaires et sa guerre contre le terrorisme en Syrie ne l'éloignera pas de son objectif premier : faire face à Israël. Cette mesure médiatique est moins une déclaration de guerre ou une violation de la résolution 1701 qu'un quintuple message:

1 Le meeting médiatique a été marqué par les propos d'un haut commandant de la Résistance. Le Hezbollah scrute "les moindres agissements israéliens et leurs manœuvres militaires frontalières d'envergure"

2 Au cours de son meeting médiatique le Hezbollah a bien expliqué au public les modalités et les objectifs des manœuvres d'Israël. Le message est clair: rien n'échappe à l’œil vigilant du Hezbollah ni en termes militaires ni en termes géopolitiques. Cette attitude rassure les habitants du Sud libanais et provoque une vague de panique au sein des colonies de peuplement du nord du Liban.

3 Les manœuvres militaires récurrentes d'Israël à la frontière libanaise prouvent une troisième réalité: c'est désormais Israël qui se prépare à faire face au Hezbollah. C'est ce qui va à l'encontre des menaces quotidiennes de recourir à l'action militaire que formule Israël contre le Hezbollah.

4 Par ce meeting médiatique, le Hezbollah a souligné à nouveau ses capacités à étendre le combat en territoires occupés si Israël venait à déclencher une nouvelle guerre contre le Liban. C'est un message à l'adresse de l'opinion libanaise, israélienne, arabe et internationale.

5 Le dernier message contenu dans ce geste : six ans de guerre en Syrie n'ont en rien atteint la puissance militaire du Hezbollah. Il n'y a eu non plus aucun changement dans l'ordre des priorités du Hezbollah. Israël est et sera l'ennemi numéro 1 du Hezbollah.

http://presstv.com/DetailFr/2017/04/22/518954/message-Hezbollah-Isral



 


 

TOURNEE MEDIATIQUE DU HEZBOLLAH AU SUD LIBAN : "ISRAËL" A PEUR

Une tournée médiatique du Hezbollah au sud : « Israël a peur »

 Depuis 6 heures  21 avril 2017

tournee_sud4

 Hezbollah - Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

Rédaction du site

tournee_sud6Le Hezbollah a organisé le jeudi 20 avril une tournée médiatique dans le sud Liban, à la frontière avec la Palestine occupée, à laquelle ont été conviés une cinquantaine de représentants des médias locaux, arabes et internationaux au Liban.

« Cette tournée a été organisée pour montrer les mesures défensives qu’est en train de prendre l’ennemi », a expliqué le porte-parole du Hezbollah, Mohammad Afif, juché sur une colline le long de la « Ligne Bleue », la ligne de cessez-le-feu.

En tenue de camouflage et portant des lunettes de soleil, un commandant militaire du Hezbollah identifié comme Haj Ihab, affirme aux journalistes que l’entité sioniste renforce ses positions sur la position Hanita, près de la colonie frontalière de Shlomi. « Celle-ci avait été érigée sur le village palestinien Al-Bastat, et compte aujourd’hui quelques 4.000 colons tournee_sud3israéliens », a-t-il tenu à préciser.

« Comme ses positions se trouvent sur la frontière et que l’ennemi craint que la résistance avance vers elles, il a érigé une falaise, des bermes en terre supplémentaires et a disposé des blocs de ciment », a-t-il soutenu.
« L’ennemi, d’après notre lecture, croit deviner que la résistance va entrer à partir de ce point vers les colonies, c’est-à-dire à partir de la colonie de Shlomi », a-t-il poursuivi.

Derrière lui, au-delà d’un champ, apparaît un poste militaire israélien en haut d’une colline. Une partie de la pente semble avoir été creusée au bulldozer pour créer une falaise qui serve tournee_sud2d’obstacle naturel en cas d’assaut depuis les lignes du Hezbollah.

La journaliste de l’AFP a également pu voir une patrouille israélienne composée de deux véhicules blindés et d’un bus blanc emprunter une route à travers un champ et deux bulldozers en action.

« Ces mesures défensives démontrent que c’est Israël qui a peur », assure le commandant du Hezbollah.

Selon l’AFP, le long du parcours emprunté par les journalistes depuis la ville méridionale de Naqoura, étaient positionnés des combattants du Hezbollah en tenue de combat, le visage camouflé de rayures vertes et noires et arborant les drapeaux tournee_sud5jaunes du mouvement. Certains avaient en main des fusils automatiques, d’autres des RPG.

Ces derniers mois, les spéculations vont bon train sur la possibilité d’une nouvelle guerre entre Israël et le Hezbollah, près d’une décennie après leur dernière confrontation.

Les 34 jours de guerre en 2006 avaient entraîné la mort de 1.200 personnes au Liban, pour la plupart des civils, et 160 Israéliens en grande majorité des soldats.

Un nouveau conflit pourrait être encore plus meurtrier. Le chef d’état-major israélien Gadi Eisenkot a averti récemment que « la prochaine guerre aura plusieurs cibles: l’Etat libanais et les tournee_sudgroupes terroristes opérant sur son territoire et sous son autorité ».

« Nous ne disons pas ce que la résistance fait, mais nous n’avons pas peur de les affronter (les Israéliens) », souligne Haj Ihab.

Malgré le ton belliqueux, Mohammad Afif insiste sur le fait que pour le Hezbollah, « les possibilités d’une guerre sont minces ».
Sur la ligne de démarcation, où officiellement patrouillent armée libanaise et casques bleus de l’ONU, la tension n’était pas perceptible.

Des lacunes dans le système défensif

Fait marquant dans les propos de l’officier de la résistance: il a exposé au détail près les unités de l’armée israélienne mobilisées à la frontière avec le Liban, avec leur nom et leur nature.

Ce fait a été soulevé par certains médias israéliens.

tournee_sud7« Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons voir une officier du Hezbollah en tenue militaire parler avec autant d’éloquence des différentes formations de défense de l’armée israélienne , à une distance d’un pouce de la frontière avec Israël. Ceci s’est passé jeudi au sud du Liban », a constaté le site en ligne de la chaine de télévision israélienne Canal 10.

Ce dernier a également remarqué qu’en parallèle aux images de cette tournée, le commandant de l’unitée de Galilée, chargée de la frontiere avec le Liban, le général Amir Beraam  a donné une déclaration dans laquelle il a mis en garde contre le calme qui règne dans la région et « qui ne devrait surtout pas nous fourvoyer », selon ses termes.

« Les intentions de notre ennemi de l’autre côté de la barrière n’ont pas changé. C’est la situation stratégique au Moyen-Orient  qui peut faire croire que la confrontation n’est pas imminente, mais ils s’y préparent », a conclu le site.

A son tour, la chaine 2 de la télévision israélienne s’est penchée aussi sur cette tournée: « Dans une démarche exceptionnelle, le Hezbollah a effectué une tournée pour les journalistes au Liban, a proximité de la barrière frontalière au nord. Durant l’exposé de la tournée qui a été photographiée, un commandant de l’organisation a parlé des lacunes à la frontière et des conditions au sol et du système de défense israélien ».

Commenant cet exposé, le site en ligne israélien « Kol Heizmann », a évoqué « des lacunes dans le système défensif israélien ».

Alors que le général de réserve israélien Ave Eitam commentait la tournée au micro de la radio israélienne en disant: « Le Hezbollah se promène tout au long de la frontière pour montrer que l’Etat d’Israël  est en retraite ».

Sources: AFP, Al-Ahed, Al-Manar

http://french.almanar.com.lb/366408


 

LORS DE LA PROCHAINE GUERRE AVEC LE HEZBOLLAH, LA FORCE AL-RADWAN PENETRERA DANS LA GALILEE ET "ISRAËL" SOUFFRIRA

Dans la prochaine guerre avec le Hezbollah, la force Al-Radwan pénétrera dans la Galilée et «Israël» souffrira

La question des fermes de Chebaa occupe ces jours-ci la Une des soucis de l'entité sioniste à tous les niveaux, malgré tout ce qui a été publié concernant les préparatifs pour la prochaine guerre avec le Hezbollah, notamment les rapports sur les équipements, les armes … mais ce qui a remonté à la surface, fut l’article publié par le journal «Israël Today», qui reflète la situation interne de l'entité usurpatrice et l'horreur et la crainte à ce sujet.

Dans la prochaine guerre avec le Hezbollah, la force Al-Radwan pénétrera dans la Galilée et «Israël» souffrira

Le journaliste sioniste «Yoav Limor» a publié un rapport dans le journal «Israël Today» concernant la situation des soldats israéliens dans les fermes de Chebaa occupées au sud Liban, et comment les soldats sionistes vivent sous le regard des hommes du Hezbollah jour et nuit.

Le rapport indique que la zone des fermes de Chebaa semble la plus controversée et la plus calme aussi, surtout après que le Hezbollah est devenu une armée en pleine et due forme avec sa participation à la guerre contre les groupes extrémistes en Syrie. Une armée qui voudrait faire du mal à l'entité israélienne dans la «troisième guerre» pour marquer dans les esprits des israéliens, des libanais et du monde entier qui est le vainqueur et qui est le vaincu.

L'auteur se réfère à cette contradiction provoquée par les fermes de Chebaa «d'une part c’est la région la plus paisible du monde, et d'autre part, c’est une région extrêmement menaçante qui peut se transformer d’un état à l’autre en quelques secondes, voici ce qui se passe là-bas à chaque fois que le Hezbollah rompt le calme depuis le retrait de l'armée israélienne du Liban ... cette région est comme un terrain informel entre ‘Israël’ et le Hezbollah, où les frappes sont, apparemment, légitimes et logiques».

L'écrivain continue, «le bataillon (Rotem) de la Brigade Givati est responsable de la région, selon les soldats du bataillon, le plus grand défi consiste à maintenir la capacité et la grande vigilance. La menace est très importante là-bas et si quelque chose arrive, la situation se complique très vite.»

Limor indique que «le Hezbollah ne se cache et n’essaye pas de se camoufler. Au contraire il tient à montrer à tout le monde qui est le chef de la maison», affirmant que «le long de la frontière il y a des dizaines de positions du Hezbollah, il y a des forces qui patrouillent constamment du côté libanais pour montrer qu'elles sont sur place et recueillir des renseignements».

Limor a ajouté que la «troisième guerre contre le Liban peut se déclencher ou se développer à partir de là», soulignant que les scénarios de la guerre sont innombrables, mais le principe qui guide le Hezbollah est «la victoire». «Si en 2006 le Hezbollah ne voulait pas perdre, dans l'avenir il voudrait certainement beaucoup plus. Le parti voudrait nuire à «Israël», en lui arrachant la victoire, il voudrait creuser dans la conscience des israéliens, des libanais et du monde entier qui est le vainqueur et qui est le vaincu.

Limor a souligné que «cela se fera probablement par trois branches: le premier et le plus important c’est le feu des dizaines de milliers de roquettes et de missiles en possession par le parti, capables de frapper chaque point d’Israël, la preuve : si le Hamas a réussi dans la dernière confrontation à tirer en moyenne 120 roquettes par jour, le Hezbollah est capable de lancer le quadruple. La plupart des roquettes sont à courte portée, ce qui signifie que la vie dans l'alentour de Haïfa-Tibériade sera un défi difficile à surmonter, mais le Hezbollah a l’intention de lancer aussi un coup très dur à «Tel Aviv» (par des missiles à longue portée comme le M-600). Actuellement il s’investit dans le perfectionnement de ces missiles sur le plan de leur exactitude et la taille de leur tête explosive pour augmenter leur capacité destructive».

La seconde branche toujours selon le journaliste israélien concerne les différents types de surprises: des avions sans pilote, les petits drones (certains d'entre eux transportant des charges explosives), les commandos et les bateaux rapides, les frappes des cibles stratégiques, la cyber-attaque... Tout cela afin que les frappes contre «Israël» soient aussi douloureuses que possible, pouvant même le paralyser.

Alors que la troisième branche, est liée à la confiance reflétée par les mots de sayed Hassan Nasrallah au sujet de l’«occupation de la Galilée» par la force «Al-Radwan», les forces d'élite du parti. Cette force, selon l’écrivain israélien, est «censée pénétrer à l’intérieur des territoires israéliens, occuper une colonie ou une région tout en lançant des roquettes dans les zones internes pour provoquer un maximum de pertes».

Limor continue, «toute personne qui visite la région du Nord ne peut qu'être attirée par l'ampleur des travaux d'ingénierie en cours pour tenir le Hezbollah plus loin que possible. La mise en place de rochers, la construction des murs… l’armée israélienne a déplacé la ligne de démarcation, et surveille de près comment le Hezbollah agit derrière la frontière, et se prépare à rendre les choses difficiles pour l'armée israélienne dans la prochaine confrontation.»

Source : Al-Ahed, traduit par l'équipe du site

18-04-2017 | 14:52

 

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22797&cid=293#.WPZgONKLQ2w



 

COMMUNIQUE DE SOUTIEN DU HEZBOLLAH AU SOULEVEMENT DES PRISONNIERS PALESTINIENS

Le Hezbollah appelle à la grande solidarité avec le soulèvement des prisonniers palestiniens

Le Hezbollah a publié le communiqué suivant :

Le Hezbollah félicite la doyenne des détenues palestiniennes, la prisonnière libérée Lina Ahmad al-Jarbouni qui a lutté pendant 15 années dans les prisons de l’occupation sioniste. Elle est enfin sortie, la tête haute, brandissant la bannière de la Palestine qu’elle n’a point abandonnée durant son incarcération par les bandes terroristes criminelles.

Le Hezbollah appelle à la grande solidarité avec le soulèvement des prisonniers palestiniens

Le rôle joué par la prisonnière libérée tout au long des années d'internement incarne le rôle de la femme engagée qui résiste fermement et qui ne fléchit pas devant la torture. Sa volonté n'a point été brisée en détention. Ce rôle traduit la position palestinienne fixe face aux occupants quels que soient les défis et les sacrifices.

Le Hezbollah salue de même l’Intifada des prisonniers dans les prisons d’occupation qui constitue le prolongement de la bataille des ventres vides. Elle place l’ennemi sioniste face aux prisonniers qui se soulèvent dans leur journée, pour réclamer leurs droits et condamner les exactions terroristes commises par les soldats de l’ennemi.

Le Hezbollah voit dans ce soulèvement héroïque le vrai visage du peuple palestinien. Un soulèvement qui nécessite une large solidarité arabe et islamique pour le faire réussir et parvenir à réaliser toutes les revendications, dont la relaxation de tous les prisonniers et détenus.

Source : Les relations médiatiques du Hezbollah, traduit par l’équipe du site

18-04-2017 | 09:57

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22793&cid=319#.WPZYYNKLQ2w


 

AU LIBAN, DANS LE CAMP DE SAÏDA DES COMBATS SPORADIQUES CONTINUENT. BILAN : 8 MORTS

Liban: les combats continuent dans un camp palestinien, le bilan passe à 8 morts

 Depuis 2 heures  10 avril 2017

ain

 Liban - Moyent-Orient

Au moins huit personnes ont été tuées dans les combats sporadiques qui opposent depuis vendredi des factions palestiniennes à un groupe takfiriste dans le plus grand camp palestinien du Liban, a-t-on appris de source médicale.

Un correspondant de l’AFP, qui se trouve à la périphérie du camp dans la ville de Saïda, dans le sud du pays, a fait état d’affrontements sporadiques et de bruit de tirs après une nuit d’intenses combats.

Le bilan des heurts s’est aggravé à huit morts, dont cinq civils, selon des sources médicales. Il y a au moins 40 blessés, dont trois dans un état grave et parmi eux un garçon de quatre ans.

Les accrochages avaient éclaté vendredi soir lorsque les principales organisations palestiniennes du camp d’Aïn Héloué se sont déployées en vertu d’un nouveau plan de sécurité, selon une source au sein du mouvement palestinien Fatah.

Ces forces ont été la cible de tirs venant d’un quartier du camp tenu par des groupes takfiristes, opposés à ce plan de sécurité.

En raison des affrontements, l’armée libanaise a pris des mesures à l’entrée du camp, fermant la voie rapide qui passe à côté d’Aïn Héloué.

En outre, le ministère libanais de la Santé a annoncé l’évacuation vers d’autres établissements des patients de l’hôpital public de Saïda qui est adjacent au camp.

Lundi, le ministère de l’Education a ordonné par précaution la fermeture de toutes les écoles, privées comme publiques, à Saïda et ses environs.

Dans le camp, des organisations de charité palestiniennes ont distribué du pain et de l’eau aux habitants les plus affectés par les combats qui ont endommagé plusieurs réserves d’eau.

Aïn Héloué, où vivent 61.000 Palestiniens, dont 6.000 venus de Syrie, abrite différents groupes armés et est régulièrement le théâtre d’affrontements entre les principales organisations et des petits groupes takfiristes.

A la suite d’une convention établie il y a un demi-siècle, l’armée libanaise ne pénètre pas dans les camps où la sécurité est assurée par un comité conjoint regroupant les principales factions palestiniennes.

Source: Agences

http://french.almanar.com.lb/349644


 

LE HEZBOLLAH : L'OFFENSIVE US CONTRE LA SYRIE PLANIFIEE PAR "ISRAËL" ET FINANCEE PAR LES PETRODOLLARS SAOUDIENS

Hezbollah : l’offensive US contre la Syrie planifiée par Israël et financée par les pétrodollars saoudiens

 Depuis 31 minutes  10 avril 2017

cheikhnabil

 Liban - Moyent-Orient

« Le combat du Hezbollah contre les terroristes du Front al-Nosra et de Daech se poursuivra jusqu’à leur éradication totale en Syrie », a martelé le membre du Conseil exécutif du Hezbollah, cheikh Nabil Qawouq.

« Après leur attaque, les États-Unis n’ont pas pu mettre la Syrie à genoux, modifier la position du Hezbollah et de l’Iran et altérer l’équation militaire sur les champs de bataille en Syrie. Or, la poursuite de la guerre jusqu’à l’éradication entière des terroristes est la meilleure riposte « , a-t-il précisé.

Dans la nuit du 6 avril, les États-Unis ont lancé unilatéralement une attaque au missile contre la base aérienne de Chaayrate en Syrie. Selon le cheikh Qawouq, cette offensive a été planifiée par « Israël » et financée grâce aux pétrodollars saoudiens.

Soulignant que le régime de Riyad incitait les États-Unis à poursuivre les frappes contre la Syrie, ce responsable du Hezbollah libanais a réitéré: « Aujourd’hui les masques sont tombés. Ceux qui ont encouragé en 2006 Israël à attaquer le Liban, encouragent maintenant les États-Unis à lancer une nouvelle agression contre la Syrie. Nous n’avons pas oublié que les Saoudiens avaient misé en 2006 sur notre défaite et incité le régime de Tel-Aviv à raser la ville de Bint Jbeil (sud Liban) ainsi que la banlieue du sud de Beyrouth. Les prises de position du régime saoudien n’ont pas changé. De notre côté, nous poursuivrons notre combat. Le Hezbollah est toujours prêt à lutter contre le Front al-Nosra et Daech, et campera sur sa position initiale. »

« Le Hezbollah est bien disposé à affronter le régime israélien sur les frontières communes du Liban et de la Palestine occupée », a-t-il ajouté.

Pour le cheikh Qawouq, la frappe américaine contre la Syrie représente une menace directe pour le Liban et la souveraineté de ce pays, avant de déclarer: « Si l’un des 59 missiles américains violait l’espace aérien du Liban et frappait les villes et les villages du pays, est-ce que ça ne représenterait pas un danger pour le Liban ? ».

Avec PressTV

http://french.almanar.com.lb/349589


 

ATTENTATS EN EGYPTE : LE HEZBOLLAH APPELLE A UNE VERITABLE ALLIANCE FACE AUX TERRORISTES ET A LEURS PARRAINS

Attentats Egypte : Le Hezbollah appelle à une véritable alliance face aux terroristes et à leurs parrains

 Depuis 2 heures  10 avril 2017

hezbollah2

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

Le Hezbollah a condamné les attentats odieux commis par le groupe takfiro-wahhabite contre les églises de Tanta et Alexandrie en Egypte.

Le mouvement de résistance libanais a présenté ses condoléances aux familles des martyrs innocents et souhaité un prompt rétablissement à tous les blessés.

« Les tueries menées par des bandes criminelles, sous couverture de la religion, est l’un des grands malheurs qui frappe notre nation. Ces crimes sont planifiés par des grandes puissances et des forces régionales qui soutiennent politiquement, financièrement et médiatiquement les terroristes. Leur objectif est de fractionner nos sociétés et de semer la division et la discorde entre les fils de la nation ayant coexisté pendant des décennies en se partageant les richesses de leur pays et en contribuant à sa construction et à sa défense », a affirmé le Hezbollah dans un communiqué publié dimanche.

Et d’ajouter: « le fait de cibler les fidèles dans les églises le jour de la fête incarne la barbarie dans tous ses sens et l’absence d’humanité chez ces groupes terroristes. Ces attentats visent à faire fuir les chrétiens de Sinaï et des autres régions en Egypte, en Syrie, en Irak et au Liban. Ils ouvrent également la voie à la zizanie et à la division ethnique et confessionnelle au profit de l’ennemi sioniste ».

Le Hezbollah s’est dit « aux côtés de l’Egypte et de son peuple dans ces moments douloureux ». Et de conclure le communiqué en appelant à « la vigilance face au grand complot qui vise notre nation et à l’union dans une véritable et seule alliance face aux terroristes et à leurs parrains régionaux et internationaux ».

Il convient de rappeler que plus de 44 Egyptiens ont été tués et des dizaines d’autres blessés dimanche suite à des attentats contre deux églises à Tanta et en Alexandrie, revendiqués par Daesh.

AlManar

http://french.almanar.com.lb/348929


 

LE HEZBOLLAH ESTIME QUE L'INITIATIVE IDIOTE DE TRUMP OUVRE LA VOIE A UNE HAUTE TENSION DANGEREUSE DANS LA REGION

Hezbollah : la frappe américaine « ouvre la voie à une haute tension dangereuse » dans la région

 Depuis 2 minutes  7 avril 2017

hezbollah

 Moyent-Orient - Syrie

Rédaction du site

Le Hezbollah a mis en garde contre l’exacerbation de la tension dans la région au risque d’atteindre « une phase dangereuse », dans un communiqué où il a condamné l’offensive américaine contre la base aérienne d’Al-Chaayrate dans la province de Homs, au centre de la Syrie à l’aube de ce vendredi.

« Ce nouveau crime illustre l’obstination de l’administration américaine à aller de l’avant dans son comportement agressif contre notre nation, au service de l’entité sioniste et de son avidité », a déploré le texte.

Et de poursuivre : « ces agressions injustes n’auront aucun impact sur le moral de l’armée syrienne héroïque qui a réalisé des victoires contre les terroristes soutenus par les Américains et leurs supplétifs dans les différentes régions syriennes. Elles n’auront aucun impact non plus sur l’axe de la résistance qui soutient l’Etat syrien dans sa guerre contre le terrorisme ».

Qualifiant l’initiative de Trump « d’idiote », le Hezbollah estime toutefois « qu’elle ouvre la voie à une haute tension dangereuse dans la région laquelle contribuera à compliquer davantage la situation sur le plan mondial ».

http://french.almanar.com.lb/345211