EXPLOSION DU PORT DE BEYROUTH : DES LIBANAIS PORTENT PLAINTE AUX USA CONTRE LA SOCIETE QUI POSSEDAIT LE BATEAU QUI TRANSPORTAIT LE NITRATE D'AMMONIUM

tourtaux-jacques Par Le 13/07/2022 0

Dans LIBAN

Explosion du port de Beyrouth: des Libanais portent plainte aux USA contre la société qui possédait le bateau qui transportait le nitrate d’ammonium

 Depuis 3 heures  13 juillet 2022

explosion_port_beyrouth

 Amérique et Europe - Article traduit - USA

 

Rédaction du site

Un groupe de 9 personnes issues des familles des victimes de l’explosion du port de Beyrouth survenue le 4 août 2020, a déposé une plainte aux États-Unis devant le tribunal de Houston au Texas, contre la société américaine TGS Nopec Geophysical, propriétaire de la société de prospection sismique Spectrum et du bateau affrété Rhosus, qui a transporté le nitrate d’ammonium et l’a déchargé au Liban.

Les familles des victimes accusent Spectrum d’être responsable de « la négligence qui a entraîné la mort de leurs proches ». Elles espèrent avec cette plainte clarifier le rôle exact joué par l’entreprise dans l’explosion.

La plainte fait valoir que l’affrètement imprudent d’un bateau « non navigable, transportant des explosifs sans les permis nécessaires, constitue une violation des clauses contractuelles sur les individus, de la législation locale et des meilleures pratiques de l’industrie, ce qui est en fin de compte responsable de cette horrible explosion ».

Selon le journal suisse Le Temps, la plainte accuse la société Spectrum d’avoir affrété en 2013 le bateau Rhosus, pour naviguer jusqu’au port de Beyrouth. C’était un bateau vétuste qui contenait des centaines de tonnes de nitrate, initialement destinées au Mozambique.

Alors que le navire n’était pas censé se rendre à Beyrouth, la société Spectrum l’a envoyé au Liban, pour récupérer l’énorme équipement d’analyse sismique. Mais dès que le navire est arrivé au port, il a commencé à charger 160 tonnes d’équipement de prospection sismique que les autorités libanaises avaient auparavant demandé, sans aucun lien, avec le nitrate d’ammonium.

Le navire a alors déchargé le nitrate d’ammonium et l’a stocké dans le port de Beyrouth, car la charge supplémentaire pouvait entraîner la rupture et l’endommagement permanents du bateau, qui est finalement resté pendant 7 ans dans le port.

Citant l’une des victimes, l’avocate Tania Abu Alam, deux ans après l’explosion, le journal suisse rapporte « beaucoup de zones d’ombre. Le Rhosus qui transportait le nitrate d’ammonium, était un navire de la mort, il était en mauvais état, alors pourquoi Spectrum l’a-t-il loué pour y transporter des engins sismiques? »

L’avocate Zina Wakim, qui représente les victimes aux côtés de l’Américain Adam Ford, s’étonne que « la compagnie ait choisi ce bateau parmi tous les bateaux disponibles, sachant qu’il était déjà à 300% de sa capacité maximale autorisée, avec 2 750 tonnes d’explosifs à son bord, il battait pavillon moldave, ne disposait pas des rampes nécessaires pour transporter les engins sismiques présumés et avait été arrêté par les autorités portuaires espagnoles en raison de dysfonctionnements techniques ».

Une énorme explosion s’est produite dans le port de la capitale libanaise, Beyrouth, le 4 août 2020, tuant plus de 200 personnes et en blessant environ 6 000 autres, ainsi que des dégâts matériels massifs aux bâtiments résidentiels et aux institutions commerciales.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2377102

    

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire