"ISRAËL" ADMET : TOUTE FRAPPE CONTRE LE HEZBOLLAH EST UN COUP DE FOLIE

Tel Aviv admet: Toute frappe contre le Hezbollah est un coup de folie
 

Le message du secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a été bien reçu par les autorités israéliennes. Tel est le constat des médias et analystes sionistes, qui se sont attelés à calmer les colons suite aux menaces de Sayed Nasrallah de frapper les réservoirs d’ammoniac à Haïfa.

Les dirigeants israéliens ont expliqué à leur opinion publique que les menaces du Hezbollah visent avant tout à avorter toute agression future contre le Liban, une agression qualifiée de « coup de folie »  par les commentateurs politiques sionistes.

A ce propos, le ministre de l’insertion israélien Zeïv Alkin a appelé à « prendre très au sérieux les menaces de Nasrallah sans pour autant faire preuve de panique ».

Selon lui, « le Hezbollah est un ennemi qu’il ne faut pas sous-estimer, c’est un ennemi difficile qui possède un arsenal immense de missiles déployés à notre frontière au nord ».

« Cependant, les Israéliens doivent prêter attention aux propos de Nasrallah qui a dit ne pas prévoir de guerre prochaine entre Israël et le Hezbollah. Les Israéliens doivent aussi réaliser que l’armée israélienne est plus forte que le Hezbollah, sans négliger les capacités militaires du parti », a-t-il déclaré.

Le ministre de l’environnement s’est contenté de s’engager à transférer les réservoirs d’ammoniac de Haïfa d’ici trois ans, alors que l’ancien ministre de la sécurité Amir Peretz a appelé à ne pas paniquer, puisque « le Hezbollah est effectivement dissuadé ».

Selon ses propres termes : « Jadis, le Hezbollah menaçait en temps de guerre et exécutait ses menaces, comme en 2006 lorsqu’il a bombardé le navire militaire. Mais aujourd’hui, il profère des menaces pour l’avenir. La personnalité de Nasrallah est étudiée en profondeur par l’institution sécuritaire israélienne. Nous devons prendre tous ces éléments en considération. Nous devons aussi suivre les développements sur l’acquisition par le Hezbollah de la technologie et systèmes balistiques, sans paniquer ».

Les médias aussi ont tenté de calmer les esprits des colons. La dixième chaine de télévision israélienne a souligné dans un reportage que le message de dissuasion de Sayed Hassan Nasrallah vise à empêcher Israël de déclencher une offensive contre lui.

Pour ladite chaine, il existe « une liste de raisons qui se tiennent derrière les menaces de Nasrallah : L’Arabie Saoudite et la Ligue Arabe ont classé le Hezbollah parmi les organisations terroristes, et c'est une mesure inouïe. Certains pensent donc que le moment est opportun pour lancer une frappe contre lui. Les menaces de Nasrallah servent à dissuader Israël ».

A ce sujet, le correspondant des affaires militaires de la même chaine israélienne a évoqué « des rumeurs qui ont circulé au Liban ces dernières semaines sur une planification d’une attaque israélienne ».

Et de rapporter de responsables sécuritaires : « Si des propositions pareilles sont faites à l’institution sécuritaire, elles seront immédiatement rejetées parce qu’elles sont un coup de folie, surtout dans la foulée des menaces de Nasrallah et de ses déclarations sur les capacités à agir contre les réacteurs nucléaires et les réservoirs d’ammoniac à Haïfa ».

Traduit du site Al-Akhbar

 

Source: Sites web

23-03-2016 - 10:52 Dernière mise à jour 23-03-2016 - 10:52 | 299 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau