LE HEZBOLLAH ACCUSE LE 14 MARS DE COUVRIR DAESH ET AL-NOSRA

Le Hezbollah accuse les forces du 14-mars de couvrir Daesh et le front al-Nosra
L’équipe du site

Le Hezbollah a accusé les forces du 14-mars de couvrir les groupuscules terroristes takfiristes stationnés dans le jurd de la localité libanaise de Aarsale, à l’est du Liban, assurant qu’il ne permettra pas qu’ils restent dans cette région et menacent le Liban.

« L’équipe du 14-mars devrait faire attention à ce qui sa passe autour d’eux. Ce qu’ils font est qu’ils offrent une couverture totale aux takfiristes. Nous les accusons de soutenir Daesh et le front al-Nosra », a lancé le chef du bureau exécutif du Hezbollah sayed Hachem Safieddine dimanche, a rapporté notre chaine al-Manar.

La plupart des miliciens délogés des hauteurs du Qalamoune syrien se sont enfuis vers le jurd de la localité libanaise de Aarsale, d'une surface de 400 km2. Depuis, les forces du 14-mars mènent une campagne politique et médiatique pour empêcher le Hezbollah de les y traquer, attisant entre autre les divisions communautaires.

Selon Sayed Safieddine, les forces du 14-mars veulent faire oublier que front al-Nosra appartient à Al-Qaïda et s’attellent pour le présenter comme faisant partie de l’opposition syrienne modérée.

La semaine passée le numéro un de cette milice Abou Mohammad al-Joulani a renouvelé durant un entretien télévisé avec la chaine de télévision qatarie al-Jazeera son attachement à Al-Qaïda et a son dirigeant Ayman al-Zawahiri.

«  Ce qui se passe tout au long de la frontière libanaise de la série orientale a pour but d’envoyer davantage d’engins piégés vers nos régions et d’y attiser encore plus la zizanie, dans le but d’épuiser le Liban dans des batailles internes pour que les Américains et les Israéliens viennent réaliser ce qu’ils veulent », a également accusé le dirigeant du Hezbollah. Ajoutant que la bataille du Hezbollah n’est en aucun cas contre les habitants de la localité de Aarsale, mais contre les terroristes takfiristes qui sont protégés par certains libanais.

Depuis que les groupuscules takfiristes ont enlevé une trentaine de militaires et de gendarmes libanais, ils font la pluie et le beau temps dans cette localité. Plusieurs exécutions y ont lieu.

Le Hezbollah ne permettra pas 

Selon le vice-président du Bureau exécutif cheikh Nabil Qaouk, pas question que la Résistance laisse les terroristes takfiristes en faire à leur guise dans le jurd de Aarsale. « La résistance et les gens honnêtes dans ce pays ne permettront pas après la bataille du Qalamoune que le jurd de Aarsale devienne le siège ou le passage des groupuscules takfiristes », a-t-il dit dimanche.

En réponse aux allégations du ministre de la justice, Ashraf Rifi, l’un des ténors du camp du 14-mars qui s’oppose à toute action du Hezbollah dans cette région, il a dit : «  le slogan de la protection de Aarsale est une juste revendication, mais sa portée est fallacieuse. Son objectif est de protéger les groupes takfiristes qui occupent son jurd ».

Selon lui, « certains libanais veulent que le jurd de Aarsale demeure un poignard dans le dos de la résistance, de l’armée et du peuple libanais ».


Selon le journal libanais al-Bina, les miliciens pourraient très bien tenter une opération d’infiltration vers la Bekaa centrale surtout qu’ils se trouvent assiégés dans le jurd et manquent de soutien logistique depuis que le Hezbollah a coupé leurs voies de ravitaillement entre le jurd de Nahlé et celui de Younine.



Les tribus se préparent

Durant ce week-end, plusieurs tribus libanaises de la Bekaa, du Hermel et des régions proches de Aarsale  se sont concertés et ont déclaré aux medias qu’ils ne peuvent en aucun cas accepter la présence des terroristes takfiristes dans le jurd de Aarsale.

Des sources médiatiques libanaises ont fait état de la création d’une force combattante formée de leur fils, baptisée « Liwa al-Kalaa », la brigade de la citadelle et similaire au « Hachd chaabi » en Irak, pour combattre Daesh.

S’expliquant pour le quotidien libanais al-Joumhouriyya, des sources proches des milieux tribales de la Bekaa ont indiqué qu’elles sont parfaitement engagées dans toute décision prise par le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah et que « la formation d’une brigade combattante a été décidée en raison de la hausse du danger takfiriste ».
 

 

Source: Divers

01-06-2015 - 16:35 Dernière mise à jour 01-06-2015 - 16:35 | 606 vus
 

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau