LE SECRETAIRE GENERAL DU HEZBOLLAH LIBANAIS, SEYYED NASRALLAH : « LES USA, LES PIRES ASSASSINS, HYPOCRITES HORS PAIR! »

tourtaux-jacques Par Le 03/01/2022 0

Dans LIBAN

Nasrallah: "USA, pires assassins, hypocrites hors pair!"

Monday, 03 January 2022 6:28 PM  [ Last Update: Monday, 03 January 2022 7:32 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Capture d'écran de la chaîne Al-Manar montrant le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors d'un discours télévisé le lundi 3 janvier 2022. ©Al-Alam

Le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah, a prononcé un discours le lundi 3 janvier à l’occasion du deuxième anniversaire de la mort en martyr de l’ancien commandant de la force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général de corps d’armée Qassem Soleimani, et de son camarade de combat et numéro 2 des Unités de mobilisation populaire d’Irak, Abou Mahdi al-Mohandes.

Tout au début de son discours, Seyyed Hassan Nasrallah a tenu également à présenter ses condoléances à l’occasion de la mort en martyr de l’ancien ambassadeur d’Iran à Sanaa, Hassan Irlou, un homme qui a beaucoup aidé le Hezbollah libanais, selon les dires de son secrétaire général.

En ce qui concerne l’assassinat du général martyr Soleimani, Nasrallah a affirmé : « Nul besoin de mener une enquête pour déterminer les auteurs de ce “crime” ; les États-Unis l’ont officiellement revendiqué. Ce crime a certes des conséquences sur divers plans, notamment des conséquences militaires et ce sera toujours le cas à l’avenir. »

Nasrallah a rappelé qu’avant l’assassinat du général Soleimani, les Américains avaient commis d’autres crimes en Irak. « Tout le monde se souvient des crimes commis à la prison d’Abou Ghraib ; de même, le rôle de l’Amérique dans la création de Daech est indéniable et elle est complice dans tous les crimes de ce groupe terroriste », a-t-il ajouté.

« Washington a inventé Daech afin de faire revenir son armée en Irak ; l’Amérique est un criminel, un hypocrite dont l’Histoire n’a jamais eu de semblable », a indiqué Nasrallah, et d’ajouter : « l’Iran était la première partie à rester aux côtés du peuple irakien face à un Daech que les Américains avaient amené au pays. La sécurité dont jouit aujourd’hui l’Irak a été obtenue par le sang des martyrs. »

Ailleurs dans son discours, Nasrallah a affirmé qu’il serait injuste de faire un parallèle entre une Amérique criminelle et meurtrière, et l’Iran, qui a toujours soutenu l’Irak. « Idem pour toute sorte de comparaison entre l’Iran et l’Arabie saoudite ».

À tous les Résistants...

À tous les Résistants...

« L’Arabie saoudite envoyait des terroristes suicidaires et des voitures piégées en Irak pour massacrer le peuple irakien, alors que l’Iran y expédiait ses fils pour protéger le peuple irakien », a-t-il précisé.

« Hadj Qassem se lança dans la résistance contre les usurpateurs américains. Il a eu un rôle important dans l’établissement des groupes de résistance en Irak ». « Il leur fournissait des aides financières et sous forme d’armement ; mais en plus, il leur donnait de l’espoir et de la confiance en soi, jusqu’à ce que la grande victoire a été réalisée », a affirmé Nasrallah en allusion à la victoire de la Résistance irakienne dans la lutte pour obtenir le retrait total des forces occupantes américaines de ce pays.

À ce sujet, le secrétaire général du Hezbollah est entré dans les détails. « Ben Salmane l’a annoncé lui-même :“les Américains nous ont demandé de propager la pensée wahhabite.” Le prince Tayef ben Abdelaziz a parlé de centaines de Saoudiens qui ont effectué des attentats suicides en Irak ; il a lui-même affirmé que les services de renseignements irakiens étaient au courant du fait que l’Arabie saoudite gérait les opérations suicides ».

Nasrallah a également affirmé que les États-Unis étaient responsables de tous les crimes commis par Israël en Palestine et dans toute la région. « La partie qui a massacré les Syriens et poussé la Syrie dans une guerre dévastatrice était l’Amérique ». « Et ceux qui sont venus protéger et sauver le peuple syrien, c’étaient le martyr Soleimani et ses camarades de combat », a ajouté Nasrallah, avant de souligner : « Les auteurs de ce crime recevront leur châtiment ici-bas ; c’est la promesse, non-seulement des Iraniens, mais de tous les révolutionnaires et épris de liberté dans le monde. »

« C’est encore la base américaine d’al-Tanf en Syrie qui recrute de nouveaux éléments pour Daech », a-t-il précisé.

Quant à la guerre au Yémen, Nasrallah a indiqué que les USA ont été les premiers responsables de cette guerre d’agression dont l’exécution avait été confiée à l’Arabie saoudite.

Soleimani : la Résistance continue

Soleimani : la Résistance continue

Général Soleimani, soldat courageux et dévoué de l’ordre sacré de la République islamique.

« Les États-Unis sont aussi responsables des crimes d’Israël au Liban, toutes ces guerres, ces frappes aériennes, toutes ces tueries. Comment  peuvent-ils s’attendre à ce que nous voyions en l’Amérique un pays ami ? »

« L’Arabie saoudite a soutenu les terroristes ; nous n’avons pas attaqué l’Arabie ; ce sont les Saoudiens qui sont devenus complices de la guerre contre la région. Le terroriste est celui-même qui envoie des milliers takfiristes en Syrie et en Irak. » « Quant à nous, nous sommes fiers d’avoir résisté face à ces criminels qui ont comploté contre notre pays et notre peuple », a-t-il affirmé.

« Et partout où des meurtriers américains étaient présents, le général Soleimani l’était aussi pour changer le rapport de force », a-t-il indiqué.

« Ceux qui sont impliqués dans l’assassinat des commandants de la victoire, que ce soit des planificateurs ou des auteurs, ils seront punis pour leurs actes criminels dans ce monde avant de passer au jugement dernier », a réitéré Nasrallah, d’après qui « l’assassinat criminel des commandants de la victoire a provoqué une nouvelle étape d’éveil et ouvert un nouveau chapitre dans la bataille ».

Hassan Nasrallah a aussi et surtout affirmé que la tolérance envers la présence des forces américaines en Irak c’est accepter que les commandants Soleimani et Al-Mohandes soient assassinés pour une seconde fois.

« Le sang précieux de nos martyrs nous apprend que la tyrannie se poursuivra tant que l’Amérique a une mainmise sur la région », a souligné le chef du mouvement de résistance libanais.

Et pour finir, Nasrallah a ajouté : «  Les Américains finiront par se retirer de cette région ; le sang des martyrs nous apprend que l’Amérique est l’origine de l’agression et de l’occupation dans la région. Donc, considérez en tout temps, l’Amérique comme ennemi. »

USA en Irak: le temps des cercueils!

USA en Irak: le temps des cercueils!

Ultimatum de la Résistance expiré; 1ère méga-opération, imminente.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/01/03/674008/discours-nasrallah-anniversaire-mort-martyre-soleimani-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire