LES PRINCIPAUX POINTS DU DISCOURS DE SAYED NASRALLAH

S.Nasrallah: Les Kamikazes auraient fait mieux d’éradiquer "Israël"
L’équipe du site

Le secrétaire général du Hezbollah a affirmé lors d’un discours retransmis ce vendredi par AlManar, qu’Israël aurait été déjà éradiqué si tous les Kamikazes qui ont frappé l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan, la Syrie et autres avaient été dépêchés en Palestine.

Lors d’une cérémonie de soutien à la Palestine organisée à Beyrouth par l’Union internationale des Oulémas de la Résistance, Sayed Nasrallah a fait état de plans visant à transformer le peuple palestinien en l'ennemi de la nation.

Et d'affirmer: "Il est essentiel de rectifier la nature de la bataille en Palestine. Il ne s’agit pas d’un conflit israélo-palestinien.

Au contraire, le peuple palestinien, en tant que représentant de cette Oumma, lutte depuis des décennies et se trouve sur les fronts avancés pour défendre les lieux saints, les biens, et l’avenir de cette nation face à cette entité qui représente les forces colonialistes".

 

Voici les principaux points de son discours :

Tout d’abord je voudrais remercier les Oulémas de la Résistance pour l’organisation de cette conférence de soutien à l’intifada relancé en Palestine, notamment lors de cette période cruciale.

Selon notre expérience dans le travail de la Résistance, nous voyons que les Résistants sur le terrain ont besoin de toutes formes de soutien médiatique et autres pour s’affirmer de plus en plus.

Des attaques surprenant le monde

Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine reflète un esprit de Jihad (lutte) très avancé. Nous assistons à des attaques quotidiennes démontrant une volonté et une foi surprenant le monde. La majorité de ces attaques aboutissent au martyre de l’assaillant.

Cette Intifada a semé la terreur au sein de l’entité sioniste et a affecté son économie. Alors que rien n’a changé par rapports aux Palestiniens, qui sont quotidiennement soumis aux menaces, à la détention…

La simplicité des armes utilisées dans cette intifada : le couteau ou la voiture, ne requièrent pas de soutien logistique et financier. De plus, ces armes ne peuvent pas être confisquées ou interdites. La volonté mène à la créativité.

La nouvelle intifada a surpris les sionistes et leurs renseignements qui se rejettent les responsabilités.

Pas de désespoir, mais une détermination

Ce qui se passe en Palestine ne résulte pas du désespoir des jeunes moujahidines, tel qu’ « Israël » et certains Arabes cherchent à le faire propager.  Les désespérés expriment leur démoralisation par la drogue et autres.

Par contre, la nouvelle génération en Palestine est dotée d’une conscience profonde et est déterminé dans son choix de la Résistance.

Il est connu qu’Israël n’est pas un produit purement sioniste. Une volonté internationale a implanté cette entité dans notre région, et cette entité jouit jusqu’à nos jours d’un soutien international.

Rectifier la nature de la bataille en Palestine

Il est essentiel de rectifier la nature de la bataille en Palestine. Il ne s’agit pas d’un conflit israélo-palestinien.

Au contraire, le peuple palestinien, en tant que représentant de cette Oumma, lutte depuis des décennies et se trouve sur les fronts avancés pour défendre les lieux saints, les biens, et l’avenir de cette nation face à cette entité qui représente les forces colonialistes et jouit de leur soutien.

Cette entité a récemment réclamé aux Etats-Unis 5 milliards de dollars d’aides en échange de l’accord sur le nucléaire iranien.

Des efforts sont déployés par l’ennemi israélien, par certains centres d’études, et même certaines parties arabes ou islamiques pour déformer cette réalité. Et ce, pour dire à tous ceux qui brandissent le slogan de la résistance contre Israël, vous voulez être Palestiniens plus que les Palestiniens eux-mêmes, c'est-à-dire royaliste plus que le roi !?

D’où les efforts à faire taire les voix, comme ce qui se passe aujourd’hui avec (la chaine panarabe) ALMayadeen.

"Israël" aurait été éradiqué

Si nous avions dépêché en Palestine tous les Kamikazes qui ont tué les innocents en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Syrie, au Nigeria et autres, Israël aurait été éradiqué.

Ils (les parties anti-Résistance) dépensent de grosses sommes d’argents, transfèrent de grandes quantités d’armes, décrètent des fatwas (erronés) pour mobiliser les jeunes que nous devons pleurer et verser des larmes de sang, vu qu’ils ont perdu leur vie d’ici bas et celle de l’au-delà. L’Afghanistan est plus sacré que la Palestine et la mosquée d’AlAqsa ?

Qu’est ce que le monde arabe a fait lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982, lors de l’agression israélienne contre le Liban en 1996 et en 2006, et la guerre contre Gaza en 2008. Les manifestations de sympathie ne dépassaient pas les 100 mille participants.

Ces guerres avaient eu lieu avant l’éclatement des conflits dans notre région, qui ont amplifié les pertes affectant la cause palestinienne.

Certains même sont convaincus qu’Israël ne représente plus de danger aux peuples de la région, et ils n’ont plus de devoir religieux ou autre envers la Palestine.

Animosité créee envers le peuple palestinien

Pis encore c’est l’animosité créee envers le peuple palestinien au lieu de celle contre "Israël". L'objectif est de transformer le peuple palestinien en un ennemi ou rival. Une majorité des peuples de la nation se sentent indifférents envers les destructions et les tueries israéliennes exercées à l’encontre des Palestiniens.

Même lors de la dernière guerre israélienne contre Gaza, certains même ont osé appeler Netanyahu à massacrer les Palestiniens.

Raison pour laquelle, il faut durement œuvrer pour faire face à ces idées erronées et aux tentatives de division confessionnelle.

Mobiliser de nouveau l'Oumma

L’Union des Oulémas ainsi que les centres d’études sont invités à discuter de ces points et de trouver les solutions convenables, afin de mobiliser l’Oumma. Certes, il est impossible de mobiliser toute l’Oumma, mais on est capable de sensibiliser la moitié, ou le tiers…Faute de quoi, notre bataille principale à l’encontre d’Israël subira des pertes, c’est pour cela qu’il faut agir pour limiter les dommages.

Face aux grands sacrifices des jeunes palestiniens, il est nécéssaire de soutenir cette intifada, qui est capable d’imposer au gouvernement israélien de ne pas s’approcher de la mosquée AlAqsa. Cette responsabilité incombe à la nation.

Nous avons pleinement confiance en Dieu et en sa victoire. Il faut œuvrer pour être les artisans de cette victoire.

 

Source: Spécial notre site

06-11-2015 - 17:44 Dernière mise à jour 06-11-2015 - 20:29 | 918 vus
 
 
 
 
 
 
 

A l'occasion de la rencontre internationale des oulémas pour le soutien à la Palestine, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéo-conférence devant des dizaines d'oulémas rassemblés à Beyrouth.

Voici les idées principales de son discours:

 

"Que la paix de Dieu soit sur vous. En ce moment de soutien à l'intifada rénovée en Palestine, et à l'ombre des exploits des combattants de la résistance sur le terrain au Liban, nous affirmons que tous ces combattants ont besoin de toute forme de soutien, surtout qu'ils sont exposés au martyre à chaque instant et ils ont besoin donc de tout ce qui leur remonte le moral.

Nous assistons à chaque jour à des opérations martyres. Ce grand nombre d'opérations relève de la grande foi des Palestiniens qui surprend le monde, malgré les armes primitives utilisées. Cette arme n'a pas besoin de soutien logistique ni de financement important. On ne peut confisquer ces armes. Ceci nous amène à dire que tout est possible lorsque la volonté existe chez un peuple quelconque. Israël a été choqué par ces opérations  qui ont affecté largement le secteur économique et social.

Quant aux Palestiniens, il n'y aura pas de grands changements au niveau de leur mode de vie. Ils vivent déjà incarcérés, réprimés, et soumis aux mesures draconiennes de l'ennemi. On ne peut que rejeter les allégations sionistes selon lesquelles les actes palestiniens relèvent du désespoir. Au contraire, les jeunes palestiniens ont fait ce choix de résistance par conviction et par croyance en Dieu et à sa promesse.

Il est clair qu'Israël n'est pas le produit d'un projet sioniste exclusivement. Il est le produit d'une volonté internationale qui a implanté cette Entité dans notre région. Celle-ci jouit depuis toujours de toute forme de soutien occidental.

Quand on aborde la question de la Palestine, on prétend qu'il existe deux parties en conflit: la direction et les colons sionistes d'une part, et le peuple palestinien dans les territoires occupés et dans la diaspora de l'autre. 

Mais en réalité, Israël est le représentant du projet colonial hégémonique de l'Occident contre notre région. Israël se situe à la ligne de front de ce projet. Le peuple palestinien combat, lutte et défend depuis des dizaines d'années en tant que défenseur en première ligne des intérêts de la nation, de ses ressources, de ses lieux saints. Il est erroné de délimiter le conflit comme étant un conflit exclusif entre Palestiniens et Israéliens.

D'aucuns nous tancent d'être plus royalistes que le roi, de vouloir défendre les Palestiniens. C'est faux. Est-ce que les lieux saints islamiques et chrétiens en Palestine appartiennent aux Palestiniens seuls? La nation doit aborder ce conflit sous cet angle.

La partie adverse est fortement présente sur place. L'Entité sioniste jouit de tout le soutien médiatique, financier et militaire occidental. De l'autre côté, on muselle toute voix qui défend la cause palestinienne comme c'est le cas actuellement avec la chaine al-Mayadeen.

Pour Israël, les Occidentaux sont dans l'obligation de le soutenir voire de payer des sommes d'argent incommensurables.

Cette évaluation est négative, mais nous sommes appelés à trouver des solutions parce que cette bataille va se poursuivre. Cette bataille historique dans laquelle nous devons assumer nos responsabilités.

Le comportement de la nation des un milliard des musulmans est futile, infructueux. Certains avancent que chaque pays est préoccupé par ses propres affaires. Il y a cinq ans déjà, tout le conflit dans le monde arabe n'existait pas.  Et des parties arabes soutenaient Israël depuis bien longtemps.

En 1982 lors de l'invasion sioniste du Liban, en 1996 lors de l'offensive "Raisins de la colère" contre le Liban, en 2006 dans la guerre de juillet, et en 2008 dans la guerre contre Gaza, le monde arabo-islamique observait un mutisme flagrant.

La nation des un milliard de musulmans est depuis toujours inerte. Sans doute, les nouveaux événements ont augmenté les pertes encore plus. Parce que des parties arabes qui pouvaient fournir certaines aides aux Palestiniens par le passé, ne sont pas en mesure de le faire actuellement, vu leur préoccupation sur d'autres scènes.

Plusieurs gouvernements arabes et islamiques, des peuples, des mouvements arabes prétendent de nos jours que ce qui passe en Palestine, relève de la responsabilité du peuple palestinien seul.

En effet, on a longtemps oeuvré pour faire l'apologie de cette idée. Des centres de décision se sont efforcés pour promouvoir cette théorie et malheureusement, certaines références religieuses musulmanes ont adopté ce point de vue. Pourtant, la cause de la Palestine est une obligation religieuse que tout musulman doit respecter.

Par ailleurs, Israël ne constitue plus, aux yeux de ces Arabes, de danger ni de menace. Pour la plupart des peuples et des élites arabes, Israël ne menace aujourd'hui que les Palestiniens.

Sachez que même si le projet sioniste du Grand Israël a échoué,  Israël demeure implanté en Palestine et menace la vie de la population de Gaza et les Palestiniens de Cisjordanie.

Les médias ont le devoir de réhabiliter la pensée des peuples arabes, ils doivent réaliser qu'Israël est un danger pour la vie et les ressources arabes.

La capacité de distinguer entre l'ennemi et l'ami a plongé les populations arabes dans la confusion. Par le passé, les combattants islamiques de par le monde se sont mobilisés pour libérer l'Afghanistan de l'occupation soviétique.

Ceci n'est pas le cas en Palestine. Est-ce que l'Afghanistan est plus sacré que la Palestine?

Aujourd'hui en Syrie, une forte mobilisation a lieu à travers le monde islamique. Pourquoi ce n'est pas le cas en Palestine? Si on avait cherché les assaillants qui se sont fait exploser en Irak, en Syrie, au Liban et ailleurs contre les populations, s'ils avaient été convoqués pour combattre Israël, Israël n'aurait point survécu.

Il ne faut pas oublier de souligner la dangerosité de la campagne médiatique arabe menée ces dernières années contre le peuple palestinien. Ce peuple qui a été présenté comme un ennemi pour les autres peuples arabes.  

Tous les complots ourdis ont présenté le peuple palestinien comme l'ennemi du peuple jordanien dans les années 1970, et ensuite contre le peuple libanais. Lors de la guerre irako-iranienne, certains ont profité du contexte politique pour montrer que l'Iran est contre le peuple palestinien.

Tout a été exploité pour extirper le peuple palestinien de la conscience collective arabe. Et ces tentatives se poursuivent à ce jour. Dans les guerres précédentes contre Gaza, on trouvait un certain niveau de compassion et de sympathie dans les cœurs des Arabes. Mais dans la dernière guerre, nous avons entendu des voix arabes appeler Netanyahu à éliminer le peuple palestinien.

Nous devons tenter d'amoindrir les pertes et le peuple palestinien a une obligation pour mettre à échec ces tentatives.

Un autre danger qui s'impose: dans le passé, les chrétiens soutenaient les droits des Palestiniens, mais aujourd'hui, certains ont donné un aspect confessionnel à ce conflit.

Là encore on met en garde contre le projet de division sectaire entre sunnites et chiites.

Nous sommes tous appelés à dresser la liste des obstacles, et à chercher des solutions. Si l'on arrive à attirer le un cinquième des peuples arabes vers la cause palestinienne, on réussira au moins à limiter les pertes subies par cette cause.

Cette intifada est apte à défendre la mosquée d'al-Aqsa et les lieux saints. Elle peut imposer à l'administration de l'ennemi de préserver nos lieux saints. Nous sommes tous appelés à tout faire pour réaliser les objectifs de l'intifada.

Nous avons confiance en Dieu qui a promis la victoire inévitable aux combattants. Mais nous avons la responsabilité de faire partie de ce combat.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau