LIBAN : ALMANAR DEVOILE UNE CELLULE TERRORISTE TRES DANGEREUSE

 
 
Liban: AlManar dévoile une des cellules terroristes les plus dangereuses
L’équipe du site

Dix jours après les attentats terroristes de Bourj Barajneh, l’image devient de plus en plus claire. L’instigateur de ces attentats ainsi que ses assistants ont désormais été déterminés par les forces de sécurité libanaises.

Le cerveau de cette cellule a été identifié comme Sattam Chatiwayi, d’origine syrienne, né en 1984. Il se trouve actuellement dans le jurd d’Ersal (ville frontalière avec la Syrie).

Sattam coordonne avec deux assistants au Liban: l’un à Beyrouth nommé Abdel Karim Cheikh Ali et l’autre au nord appelé Bilal Bakkar.

Ces deux assistants œuvrent pour leur part avec trois exécuteurs : Awad Darwich, Mostafa Khoza et Khaled Zeineddine.

Il convient de noter que Abdel Karim cheik Ali, Awad Darwich et Mostafa Khoza ont été détenus par les forces de sécurité libanaises.

« Cette cellule a été mise en place il y a an sur ordre du groupe takfiriste Daesh depuis Raqqa, leur fief en Syrie », ont confirmé les sources sécuritaires libanaises citées par AlManar.

Et d’ajouter : « cette cellule avait comme objectif de prendre pour cible les partisans de la résistance dans la banlieue sud de Beyrouth, et dans la région de Jabal Mohsen à Tripoli (nord) ».

Les services de sécurité libanaises ont arrêté le Kamikaze présumé de Jabal Mohsen Ibrahim Jamal, ainsi que le passeur Ibrahim Rayed qui faisait entrer  illégalement les terroristes en provenance de la Syrie vers le Liban.

L’armée et les forces de sécurité libanaises ont en outre saisi plusieurs ceintures explosives.

Bombardement de l’armée visant Daesh à Ersal

Samedi, l’armée libanaise a bombardé les positions des terroristes de Daesh dans la localité frontalière d’Ersal (Est du Liban).

Selon la chaîne de télévision panarabe Al-Mayadeen, les terroristes de Daesh ont essuyé de lourdes pertes suite à ces bombardements.

Il y a deux jours, les forces militaires libanaises avaient également pilonné cette région, obligeant les miliciens de Daesh et de ceux du Front al-Nosra à se retirer de leurs positions.

Le chef de l'armée promet de frapper le terrorisme d’une main de fer

Dans ce contexte, le commandant en chef de l'armée, le général Jean Kahwagi, a affirmé samedi que la bataille de l’armée contre le terrorisme se poursuivra sans répit.

A l'occasion du 72e anniversaire de l'indépendance du Liban, le général Kahwagi a appelé tous les soldats « à resserrer leurs rangs et à rester sur le qui-vive, tant aux frontières sud (face à Israël) qu'à l'est du pays (face aux takfiristes), pour frapper le terrorisme d'une main de fer ».

 

Source: Divers

22-11-2015 - 11:45 Dernière mise à jour 22-11-2015 - 11:45 | 1287 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau