LIBAN : DAESH VOULAIT FAIRE EXPLOSER LA PROCESSION DE ACHOURA

 

Liban: la cellule Daesh projetait de faire exploser la procession de Achoura
L’équipe du site
 

La cellule Daesh de Aïn el-Hélwé, tous les medias en parlent tellement les attentats qu’elle préparait était dangereux et prévus pour les jours prochains.

Dans son répertoire étaient arrêtées des attaques aux voitures piégées contre les processions de la commémoration de Achoura, prévues pour samedi dans la Banlieue sud de Beyrouth. Les véhicules étaient préparés dans le camp palestinien situé au sud de la ville de Saïda.

Cette cellule avait aussi planifié de tuer l’ancien député et allié du Hezbollah Oussama Saad, (via une voiture piegée aussi)  ainsi qu’un dirigeant du mouvement palestinien Fatah, Mahmoud Issa.  Connu sous le pseudonyme Lillino, celui-ci est très connu pour son animosité à l’égard des islamistes takfiristes dans le camp palestinien de Aïn al-Helwé.

Une caserne de l’armée libanaise, des barrages militaires ainsi que le centre culturel religieux al-Zahra, tous les trois situés à Saïda, auraient dû selon leur plan faire l’objet d’attaques à la bombe et de suicidaires. Ces derniers ont d’ores et déjà été recrutés et leurs noms ont été délivrés.

Les forces de sécurité prévoyaient que ces attentats devaient précéder la déclaration de la naissance de la filière de la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique) au Liban.

 A noter que les trois terroristes de cette cellule qui  ont été arrêtés depuis trois jours sont tous des Palestiniens.

Leur surveillance avait commencé depuis quelques mois lorsque les forces de sécurité libanaises ont capté une recrudescence des activités de Daesh dans le camp palestinien . Grâce entre autre à leurs tentatives de collecter des allégeances pour Daesh et son dirigeant Abou Bakr al-Baghdadi et de recruter des agents, en le cotisant généreusement.


L'histoire des deux jumeaux


Deux d’entre sont des frères jumeaux, Ziad et Jihad Kaouche .

Ce dernier est ce que daesh appelle l’émir législatif, lequel joue le rôle de juge religieux. Il a fait ses études en religion en Algérie et s’était surtout fait remarquer par son  prosélytisme calme et rien d’autre. On ne sait pas très bien quand s’est faite sa conversion vers la nébuleuse wahhabite takfiriste.   

Quant au premier, Ziad, également étudiant en religion en Algérie, il semble être l’agent exécutif et de coordination de la cellule. C’est lui qui a fondé une cellule unifiée d’opérations et de liaisons entre tous les groupuscules terroristes dans tous les camps palestiniens.     

Il a avoué s’être rendu à Raqqa, fief syrien de Daesh, y avoir rencontré des responsables pour s’entendre sur  les attaques à préparer au Liban, et apporter avec lui les fonds nécessaires.

C’est en rentrant de la Syrie, que Ziad a été arrêté par les forces de sécurité libanaises à l’aéroport international de Beyrouth, puis rejoint par son frère Jihad qui, curieusement a  acquiescé sans hésitation une convocation.

En rentrant au Liban, c’est la Turquie, qui était le passage incontournable et nullement inquiétant du terroriste de Daesh.

 

Rédigé et traduit par notre site al-Manar

Sources: al-Akhbar, Assafir. 



    
 

 

Source: Médias

23-10-2015 - 20:02 Dernière mise à jour 23-10-2015 - 20:02 | 945 vus

 

 
 
 
 
 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau