LIBAN : DES RELIGIEUX SUNNITES FUSTIGENT L'EXECUTION DE CHEIKH NIMR

Des religieux sunnites libanais fustigent l’exécution de cheikh Nimr
L’équipe du site

Le Front d’Action Islamique, une instance libanaise qui rassemble d’éminentes personnalités sunnites libanaises a dénoncé avec virulence l’exécution du religieux saoudien cheikh Nimr Baqer al-Nimr par les autorités saoudiennes.

« Malgré le fait que nous ne sommes pas d’accord avec lui dans tout ce qu’il dit, mais le verdict de son exécution n’est pas du tout justifié », a déclaré le secrétaire général de l’Union des Ulémas de la Resistance (UUR) cheikh Maher Hammoud qui participait à la réunion convoquée par le FAI ce jeudi.  

En Islam, il n’y pas lieu de châtier quiconque qui critique le gouverneur, a-t-il assuré donnant à l’appui comme exemple l’histoire d’un homme  qui à  l’époque du messager Mohammad s’était emporté contre sa personne en raison de sa pauvreté. « Alors le prophète est subvenu à ses besoins, et ne l’a pas éliminé », a rapporté cheikh Hammoud. Et de poursuivre : «  N’est nullement bénéfique un gouverneur qui refuse d’écouter le conseil… Hélas, tout conseil est interdit en Arabie ».

D’après lui, celui qui veut défendre les sunnites, -en allusion au slogan affiché par le régime wahhabite dans sa guerre contre les Chiites-, se doit d’absorber tout le monde.

S’interrogeant sur la partie qui voudrait pousser la nation vers un nouveau conflit, il a accusé Ryad de mettre à exécution les plans des Américains et des Sionistes. «  Tout complot ourdi par Washington et Tel Aviv trouvera à Ryad  celui qui le faire exécuter», a-t-il déploré.

Il s’est étonné durant son intervention qu’un député arabe puisse insulter en toute liberté le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, alors que cheikh Nimr est exécuté pour avoir critiqué le régime en Arabie.


Selon lui, ce dont souffre la Bande de Gaza (en allusion au siège qui lui est imposé), n’est pas seulement dû à Israël, mais aussi aux Etats arabes, dont l’Arabie saoudite.

Cheikh Zouheir Joed, le coordonnateur général du FAI a quant à lui  estimee que l’exécution de cheikh Nimr n’a pas de fondement dans les écoles sunnites.

«  Toutes les allégations saoudiennes pour justifier l’exécution de cheikh Nimr sont infondées, de point de vue humain et religieux, et n’ont rien à voir avec toutes les écoles du sunnisme », a-t-déploré en appelant l’école égyptienne d’al-Azhar d’assumer ses responsabilités et  à défendre les écoles sunnites du wahhabisme.

« Le martyr cheikh Nimr n’est pas le martyr des chiites seulement mais de toute la nation », a-t-il affirmé.

« Cherchez Israël et les Etats-Unis derrière tout ce qui se passe aujourd’hui dans notre monde arabe », a-t-il conclu.

Quant a l’ancien député libanais Zahi al-Khatib, il a appelé tous les nationalistes et progressistes arabes à hausser la voix contre les Saoud et a dévoiler leur rôle dangereux contre la nation, qualifiant l’exécution de cheikh Nimr de violation des droits internationaux. 

 
 
07-01-2016 - 19:18 Dernière mise à jour 07-01-2016 - 19:23 | 1168 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau