LIBAN EMBRASE : LE HEZBOLLAH REAGIT

Le Hezbollah s’oppose aux mesures de rigueur économique

Fri Oct 18, 2019 6:42PM

Les soldats de l'armée libanaise montent la garde pendant que les manifestants prennent part à une protestation contre la crise économique, dans la ville portuaire de Sidon, au Liban, le 18 octobre 2019. ©Reuters

Les soldats de l'armée libanaise montent la garde pendant que les manifestants prennent part à une protestation contre la crise économique, dans la ville portuaire de Sidon, au Liban, le 18 octobre 2019. ©Reuters

Le Hezbollah a déclaré que les protestations populaires au Liban mettaient en évidence une grave crise économique.

Le cheikh Ali Daamouch, vice-président du Conseil exécutif du Hezbollah, a déclaré, ce vendredi 18 octobre, que les protestations populaires en cours au Liban prouvaient à quel point le peuple souffrait de la crise économique.

« Nous avions déjà averti que les politiques économiques erronées dont l’imposition de lourds impôts aux citoyens entraîneraient une explosion de la situation car les Libanais ne pouvaient plus tolérer une aggravation de la situation économique », a déclaré le cheikh Ali Daamouch.

Il a ajouté que les Libanais criaient leurs souffrance et qu’il fallait les entendre. « Il faut que les protestations soient de nature pacifique et que la situation ne se déstabilise pas. Il ne faut pas endommager les avoirs privés et publics. La crise actuelle émane d’une colère qui n’a pas été engendrée uniquement par le gouvernement en place. Les précédents gouvernements en sont également responsables », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter: « Il ne faut pas pointer du doigt l’actuel gouvernement comme étant le seul responsable de cette crise vieille de trente ans. Il ne faut pas non plus accuser le Hezbollah d’avoir été responsable des mesures qu'il a rejeté et essayé d'empêcher d’autant plus que le Hezbollah s’oppose à l’imposition de toute sorte d’impôt aux couches défavorisées et moyennes de la société. »

Liban : le coup de force US/Israël?

Liban : le coup de force US/Israël?

Les États-Unis veulent la peau d'un gouvernement libanais qui compte des ministres issus de la Résistance. 

Le cheikh Ali Daamouch a ajouté: « La position du Hezbollah a été claire dès le départ. Nous avons explicitement annoncé être opposés à une réduction des revenus et des salaires ; nous rejetons l'imposition de tout nouvel impôt sur les revenus de la classe défavorisée, que ce soit ou non inclus dans le cadre du budget. Cela a toujours été la politique de base du Hezbollah lors des réunions du gouvernement sur le budget de 2019 et 2020. (...) Notre position est connue de tous. »

Le vice-président du Conseil exécutif du Hezbollah a ensuite préconisé le ciblage des privilèges de la classe politique et des avoirs banquiers.  

« Il faut renforcer les productions industrielles et agricoles et prévenir le gaspillage des biens. Il faut lutter contre la corruption et procéder à des réformes fondamentales et ciblées », a-t-il déclaré.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/10/18/608996/Le-Hezbollah-soppose-aux-mesures-de-rigueur-economique


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Chahi Hilal
non ils s opposé a la démission du gouvernement t et soutiennent les mesures

Jacques Tourtaux
Il ne faut pas se tromper de combats et d'ennemis.
Les corrompus veulent éjecter les ministres libanais issus de la Résistance, notamment les ministres du hezbollah et se débarrasser du président Aoun, un homme intègre.
Ce sont les corrompus qui veulent chasser du pouvoir ceux qui ne sont pas corrompus et bien sûr prendre leur place.
Je rappelle que les dernières élections au Liban ont été gagnées par le hezbollah et que Sayed Nasrallah, le chef du hezbollah soutient les légitimes revendications populaires mais dénonce certains ministres corrompus qui sont des pro USA/Israël et bien sûr, comme, entre autres, à Hong Kong et au Vénezuela, ce sont les fascistes faucons US qui tirent les ficelles et arrivent à entraîner les foules derrière eux.
Ce qui est très grave, c'est que les médias menteurs et leurs journaleux diffusent leurs mensonges qui sont repris par nombre d'internautes qui croient que les Samir Geagea et autre Walid Joumblatt, sont des révolutionnaires.
Ce que veulent Trump et ces semblables au Liban, c'est manipuler ces foules de braves gens pour une sorte de “printemps arabe” qui n'est autre qu'une contre-révolution comme ce fut le cas en Tunisie et en Egypte.

Ajouter un commentaire