LIBAN : L'INQUIETUDE DE L'ENNEMI ISRAELIEN AUGMENTE

 

«Chef des deux victoires» un surnom gravé dans les cœurs et les esprits. Comment ne pas l’être, alors que cet homme a passé la grande partie de sa vie aux fronts ? Il semait l’esprit du djihâd dans les champs de blé et les rameaux d’olivier, préparait les champs de bataille et enflammait les canons. Mettant en place une nouvelle ère qui ne connait pas la défaite : c’est le grand chef militaire hajj Imad Moghniyeh.

La vie du leader Imad Moghniyeh est une série de succès, porteuse de victoires. Le trajet de la vie de hajj Imad comprend un nombre important de réalisations qui dissimulent plus de victoires dans l’avenir. C’est ce qu’a déclaré, à la radio an-Nour, le député Nawaf Al Moussawi membre du bloc parlementaire la fidélité à la résistance. Moussawi a prévu l’avènement d’une époque où l’on témoignera de victoires semblables aux deux victoires des années 2000 et 2006.

Les déclarations des services des renseignements israéliens dévoilant leur responsabilité de l’assassinat reflète le statut de hajj Redwan, devenu une obsession pour eux. Moussawi a noté que cela n’était pas exagéré car la grandeur de hajj Imad se révèle à travers les déclarations de ses ennemis qui voulaient lui porter atteinte. Hajj imad et ses compagnons ont réussi à travers les années à construire une institution militaire et sécuritaire capable de réaliser ce que personne n’a pu faire.

Huit année se sont écoulées depuis le martyre de Moghniyeh, malgré cela personne n’a pu dévoiler l’ombre de cet homme, toujours présente dans les champs de bataille et contribue à la réalisation des victoires successives.

«Le cerveau créateur», «l’excellent planificateur», «la légende», «le fantôme», durant sa vie et même après son assassinat de nombreux surnoms ont été lancés par des politiciens et des chefs militaires et sécuritaires sionistes pour désigner le grand chef Imad Moghniyeh.

D’après l’expert en questions israéliennes, Fouad Allaham, les déclarations les plus significatives sont celles faites par certains responsables du «Mossad» israélien désignant Moghniyeh comme l’ennemie redoutable d’«Israël», «le plus intelligent», et «le plus dur».

Allaham a noté que l’ancien chef du «Mossad israélien» Mayir Dagan a décrit l’assassinat du chef Imad Moghniyeh «de meilleur prix reçu par les services des renseignements israéliens durant des décennies». Il a par ailleurs déclaré que Moghniyeh était «la personne la plus dangereuse pour Israël, il a réussi à transformer le Hezbollah d’une organisation de guérillas en une organisation paramilitaire, capable de mener des guerres hybrides».

L’expert a rapporté les paroles du chef d’état-major israélien Benny Gantz qui a affirmé que le commandant Imad Moghniyeh «a réalisé une évolution remarquable et a changé les règles de jeux au Moyen Orient. Il a pu insérer des théories, des tactiques, des idées  et des doctrines militaires nouvelles dans les combats du Hezbollah».

Toujours selon Allaham, les divers médias israéliens ont adopté le même point de vue dans leur approche du sujet du martyr Moghniyeh. Le jour de son assassinat la deuxième chaîne israélienne a décrit le chef Imad comme étant «le terroriste le plus dangereux connu par Israël durant trente années passées», ce qui signifie que le martyr Moghniyeh est le combattant le plus redoutable qui a résisté à «Israël».

Un journaliste israélien a déclaré que le chef Moghniyeh était «le meilleur homme pour la coordination et la médiation»  entre Hezbollah et la république islamique d’Iran. De plus une émission diffusée sur une chaîne israélienne a considéré Moghniyeh comme «l’homme qui a transformé le Hezbollah en une organisation la plus dangereuse au monde et qui a modifié les règles de jeux au Moyen Orient».

Les médias… les politiciens…les militaires et le Mossad israéliens… tous ont reconnu une seule réalité… hajj Imad Moghniyeh, ses performances et sa créativité hantent les esprits de l’armée israélienne et préoccupent l’entité sioniste et ses chefs sécuritaires et militaires. La preuve se faufile dans les témoignages prononcés par ses pires ennemis. C’est à nous alors d’imaginer l’ampleur réelle de ce chef grandiose.

Traduit par l’équipe du site

16-02-2016 | 07:32

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=17539&cid=331#.VsM0HubXqSo


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau