LIBAN : LE HEZBOLLAH EN DEHORS DU SYSTEME DE CORRUPTION

Hezbollah: Nous sommes en dehors du système de la corruption
L’équipe du site

Le Secrétaire général adjoint du Hezbollah cheikh Naim Qassem a souligné que « le Hezbollah ne peut pas résoudre la crise sociale au Liban, car cela relève de la responsabilité de l'Etat et affecte  les intérêts des citoyens et derrière se cache des corrompus".

S’exprimant au cours de la réunion annuelle du comité des relations du parti à Nabatiyeh, au Liban-sud, Cheikh Qassem a ajouté que "quand un projet est présenté aux  politiciens , ces derniers sont confrontés à deux choix, soit le projet est adopté en vue de  servir les gens mais il est  entaché de corruption soit  il ne l'est pas. Cela prouve que l'Etat souffre d' un problème structurel ".

Et de noter : " le Hezbollah assume une certaine part de  responsabilité en tant que partenaire au pouvoir, mais sa participation a deux objectifs: garantir le projet de résistance à savoir  la libération et empêcher toute agression de la part d’Israël et  deuxième chose servir le peuple autant que nous le pouvons tout en tenant compte de la composition diversifiée du Liban ".

Et de poursuivre :  "c’est très facile de démissionner et d'exiger des  autres de faire tout le boulot,  mais nous savons que notre présence au sein du pouvoir est plus bénéfique  que d'être à l'extérieur", ajoutant  que "tout le monde sait que nous sommes en dehors du système de corruption quelle que soit sa forme et sa variété, mais il y a des gens  qui veulent salir le nom du parti et ils sont connus, leurs mensonges ont été dénoncés, et si nous voulions déterminer qui sont les corrompus et où est la  corruption , nous n’avons pas besoin de demander à quiconque car les choses sont claires ".

Et à propos des manifestations au Liban, cheikh Qassem a souligné "le droit des gens à manifester," tout en indiquant : "le Hezbollah a décidé de ne pas faire partie de ces événements qui sont intervenus sous le titre de la crise des déchets . Nous avons notre vision et notre opposition se traduit à travers les moyens que nous estimons plus efficaces  pour garantir  les intérêts du peuple ", ajoutant que" le parti ne peut pas remplacer l'Etat dans les crises de l'électricité et des déchets. "

 

Source: Médias

05-09-2015 - 18:13 Dernière mise à jour 05-09-2015 - 18:13 | 886 vus
 
 
 
 
LIBAN : LE HEZBOLLAH EXIGE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
 
 
 

 

IRIB- Le chef du Conseil exécutif du Hezbollah libanais a annoncé que la Résistance soutient les revendications populaires concernant la nécessité de la lutte contre la corruption au Liban.

Hachem Safiyeddin, chef du Conseil exécutif du Hezbollah a déclaré que le taux actuel de la corruption dans les services publics est inadmissible, et que le Hezbollah soutient les demandes populaires pour la lutte anti-corruption.
Evoquant la crise institutionnelle au Liban en raison de la vacance du poste présidentiel, Hachem Safiyeddin a déclaré que certains groupes et partis disent que pour sortir de cette crise, il faut amender la loi électorale, alors que le Hezbollah avait demandé, dès le début de la crise, l’amendement de cette loi. Par ailleurs, le cheikh Suhaïb Habli, membre de l’Association des oulémas libanais, a demandé aux responsables et aux personnalités politiques du pays de faciliter l’application du plan proposé par le président du Parlement, Nabih Berri, pour la reprise du dialogue politique au Liban pour mettre fin à la crise actuelle.
Evoquant les protestations des habitants de Beyrouth et d’autres villes libanaises, Suhaïb Habli a soutenu les revendications populaires, mais a appelé toutes les parties à la vigilance pour ne pas permettre aux fauteurs de troubles de dévier les demandes populaires vers l’instabilité intérieure au Liban.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau