LIBAN : LE HEZBOLLAH TUE UN CHEF TERRORISTE D'AL-NOSRA A ERSAL

Hezbollah vise les groupes takfiristes à Ersal:un chef d’alNosra tué..
L’équipe du site

Un chef du groupe takfiriste Front alNosra a été visé par les feux de la Résistance islamique du Hezbollah, dans la région de Wadi alKheil, située dans la province d’Ersal. au Nord du Liban, ont rapporté des sources propres à alManar.

Les sources  ont indiqué qu’"une voiture blindée  de type 4/4 , appartenant à l'un des commandants en chef du front alNosra , un dénommé Abou Firas alJebba a été détruite, tuant ce dernier ainsi que trois de ces gardes du corps . Les missiles des combattants du Hezbollah ont visé un convoi du front alNosra composée de trois voitures dans la région de Wadi alKheil, dans la province de Ersal".

Dans les détails, l'opération du Hezbollah a eu lieu à 8:45 le matin heure locale, quand les moujahidines de la Résistance ont visé le cortège du responsable du front alNosra Abou Firas AlJebba, surnommé alAsmar, alors qu'il effectuait sa mission quotidienne d'inspection du déploiement de ses forces dans la région montagneuse de Wadi alKheil  ".

Et donc l'opération a réussi suite à une surveillance précise du mouvement de déplacement d'Abou Firas . Quelques minutes après l'opération,  les hommes armés d'alNosra ont tenté de retirer les corps de leurs morts, quand  les hommes de la Résistance ont visé à nouveau le convoi par des tirs de mitraillettes et des missiles tuant cinq autres terroristes.

Il s'en est suivi de violents  affrontements  entre la résistance islamique et alNosra dans lesquelles des mitrailleuses lourdes et des obus d'artillerie directs ont été utilisés au milieu de tentatives répétées par alNosra pour retirer le dernier  corps de leurs morts.

Abu Firas dirigeait la brigade Ahrar alQalamoun, puis il a prêté allégeance à AlNosra où on lui a confié une unité de 70 terroristes.

Parallèlement, l'armée libanaise a poursuivi ce  mercredi, en début d'après-midi, ses bombardements contre la province d’Ersal, où sévissent les groupuscules takfiristes, faisant plusieurs nouvelles victimes.

Ersal a été le théâtre de violents affrontements en 2014 entre l'armée et les takfiristes, venus principalement de Syrie. Ces derniers avaient enlevé une trentaine de militaires. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, seize ont été libérés le 1er décembre par le Front alNosra, et neuf autres sont toujours otages du groupe takfiriste Daech.

Dans le village chrétien de Qaa, non loin de Ersal, deux ressortissants syriens ont été arrêtés par les services de renseignement de l'armée. Ils sont soupçonnés d'appartenir à des groupes armés.
 

 

Source: Divers

09-12-2015 - 17:44 Dernière mise à jour 09-12-2015 - 17:44 | 250 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=272380&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

 


 

 


 

 
 
   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau