LIBAN : S. NASRALLAH MET EN GARDE CONTRE LA DEMISSION DU GOUVERNEMENT

 
 

A l'occasion de la promotion des fils et des filles des martyrs du Hezbollah, «génération du martyr Ali Ahmad Yehya», le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéo-conférence.

Voici les idées principales de son discours:

«Nous avons fêté l'Eid al-Fitr dans les différentes régions libanaises avec un sentiment de sécurité, de tranquillité mais aussi de fierté dans une région tourmentée par les guerres et les crimes terroristes. Vous êtes-vous demandés des raisons de ces sentiments? Tout simplement parce que les combattants qui se sont sacrifiés pour la patrie ont ramené la paix et avorté les projets des terroristes takfiristes. Parce que l'armée libanaise en coordination avec les autres services de sécurité a pourchassé et démantelé les réseaux sionistes et takfiristes.  

Les Libanais doivent être reconnaissants pour cette grâce.

«Israël» a toujours mis en garde contre les nouvelles générations des fils des martyrs parce qu'il est certain que ces fils sont engagés et attachés à la voie de la résistance. Ils croient en ce chemin grâce à la longue expérience de la résistance et à la croyance en Dieu.

Depuis toujours, les Etats-Unis tentent d'affaiblir la résistance et aujourd'hui, après l'accord nucléaire avec l'Iran, ils continueront de le faire. Obama, et John Kerry ont franchement parlé du Hezbollah. Ils ont de nouveau qualifié le parti de terrorisme et promis de ne pas permettre au Hezbollah de profiter des atouts de force après cet accord nucléaire.

Ceux-ci ont dépensé des sommes d'argent colossales et lancé plus d'une guerre pour nous éliminer, mais grâce à Dieu, nous sommes sortis toujours vainqueurs.

La dernière de ces guerres, celle de juillet 2006, visait à éradiquer la résistance et à démanteler son infrastructure.

Mais Dieu merci, nous sommes sortis toujours plus forts.

Les responsables américains ont de nouveau taxé le Hezbollah de terrorisme, et ajouté de nouveaux noms sur la liste de sanctions de responsables  du parti. Ceci a une portée morale et politique. Que le Grand Satan nous sanctionne parce que nous défendons notre pays face au projet sioniste ou takfiriste est un honneur dont nous jouissons.

Mais le fait de sanctionner des sociétés et des personnalités libanaises ici et ailleurs est un projet bien calculé. Je l'ai clairement dit par le passé: Nous ne nous dirigeons pas de telles sociétés commerciales, et nous réaffirmons que le soutien de l'Iran nous est suffisant.

Nous ne comptons pas sur les actions des sociétés pour ne pas porter préjudice aux grands commerçants dans le monde qui veulent nous soutenir. Malgré ceci, des services de renseignements arabes et occidentaux cherchent à nuire à de grandes sociétés libanaises dans le but d'affaiblir l'économie du pays. L'Etat libanais doit assumer ses responsabilités dans la protection des Libanais et de leurs intérêts, surtout dans la protection des hommes d'affaires.

Ils accusent le Hezbollah de vendre de la drogue via le monde, de blanchiment d'argent et de direction de réseaux de vols. Ça fait partie de la campagne de déformation de l'image du Hezbollah.

Par ailleurs, là où ils parviennent à liquider physiquement nos dirigeants, ils le font sans scrupules. La liste des martyrs s'allonge en ce sens. Mais ceux qui ne sont pas assassinés physiquement, sont assassinés moralement. Des sites israéliens sur le Web attribuent à nos dirigeants des accusations morales mensongères. Quand Israël n'arrive pas à agir contre nos dirigeants physiquement, il le fait moralement. Les familles de nos grands dirigeants et combattants doivent savoir que ceci fait partie de leur politique de guerre psychologique.

Les médias libanais doivent s'abstenir de divulguer ces mensonges pour ne pas promouvoir les idées sionistes.

La machine de promotion de mensonges contre le Hezbollah: on prétend depuis 2005 que le Hezbollah est dans une véritable crise, dans la confusion, qu'il rend son dernier soupir. Depuis 2005 ils répandent ces mensonges. Ils prétendent que la confusion règne dans les rangs des combattants et que les familles des martyrs nous appellent à restituer leurs fils. Voulez-vous que je vous montre les lettres que je reçois de la part des parents des martyrs qui nous sollicitent d'envoyer leurs fils sur les fronts de combat.

Dans le même temps, ces mêmes parties accusent le Hezbollah de vouloir mettre la main sur le Liban… quelle contradiction!  

Ils cherchent à minimiser nos exploits et considèrent que nos pertes sont sans aucune valeur, et sont sans vain. Qui a mis les régions libanaises à l'abri des groupes terroristes takfiristes.

Ceci émane de leur rancœur, de leur haine et de l'animosité envers le Hezbollah, ce qui les rend aveugles. Alors que l'ennemi  israélien reconnait nos exploits.

Ils ont prétendu faussement que l'Iran va renoncer au Hezbollah, considéré comme un outil iranien dans les pourparlers nucléaires. Nous avons toujours dit que la relation de l'Iran avec ses alliés est une relation religieuse et dogmatique. Aujourd'hui, quelle est la réalité? Qui est le menteur? Kerry l'a bien dit que l'Iran a refusé de parler de ses alliés. Mais vous, pauvres gens, les Etats-Unis vous ont vendus ou non?

Le jour de l'Eid Sayed Ali Khamenei a réitéré dans son discours l'attachement inébranlable de la République islamique aux mouvements de résistance et surtout au Hezbollah.

De votre côté, combien de fois les Etats-Unis vous ont déçus?  Combien de fois ils vous ont vendus?

Sachez que rien n'affaiblira le Hezbollah: ni les assassinats physiques ou moraux, ni les mensonges, ni toutes formes de guerre psychologique, rien ne nous entamera.

Malgré toutes les épreuves, la résistance et le Hezbollah deviennent plus forts, plus populaires. L'administration US nous prend tout le temps en compte dans sa politique, Israël ne cesse de mettre en garde contre l'amplification de notre force, et les multiples sondages menés dans la rue des partisans de la résistance montrent que la popularité de la résistance ne cesse de grandir.

Rappelons-nous qu'au début du conflit syrien, j'ai dit que les grandes puissances ont convoqué les terroristes des quatre coins du monde et j'ai averti que ce serpent va avaler ses soutiens. Ils ont assuré toute sorte de couverture à ces terroristes, et aujourd'hui ces pays ont commencé à payer le prix. Ils ont perdu le contrôle sur ces groupes qui se sont retournés contre eux en France, en Grande-Bretagne, en Turquie, dans les pays du Golfe.

Ceux qui pensent pouvoir contrôler ces groupes ont tort. Entendez-moi bien. Vous pouvez les exploiter, mais ils profitent de votre soutien pour se retourner contre vous.

Le FBI américain admet dans un rapport sécuritaire que Daech est plus dangereux que l'organisation d'al-Qaïda, alors que d'aucuns au Liban considèrent que Daech est un groupe de rebelles et qu'il ne constitue pas de danger pour ce pays.

Passons à la question politique libanaise: j'ai honte de parler du dossier des déchets qui jonchent les rues du pays. Les gouvernements qui n'arrivent pas à régler une affaire pareille sont des gouvernements inefficaces, dans la faillite.

Je rappelle l'importance du trio armée-résistance-peuple pour protéger le pays. Et j'appelle les Libanais à s'unir pour affronter le danger takfiriste et à protéger la structure du pays.

Sur le plan gouvernemental, j'appelle à régler la crise et à s'entendre sur une procédure unique pour la bonne action du gouvernement. On vous a toujours appelé à ne pas miser sur des changements régionaux et internationaux, sinon, le Liban sombrera dans le vide.

Nous avons dit plus d'une fois que le Courant Patriotique Libre a des revendications, et nous avons demandé au Courant du Futur à venir s'asseoir avec le CPL pour régler cette crise. Mais nos appels étaient vains.

Au contraire, le Premier ministre menace de démissionner. Quel en est l'objectif? Venons appliquer un véritable partenariat.

Menacer de démissionner porte préjudice au Liban. La solution unique est de dialoguer ensemble. Nous ne sommes pas de médiateurs, et personne ne doit attendre notre médiation. Le Futur doit rencontrer le CPL pour mener un dialogue direct. Nous mettons en garde contre le vide institutionnel, parce que ceci mène le Liban vers l'inconnu. C'est une mesure dangereuse que nous ne tolèrerons pas.

Enfin, je vous assure une fois de plus: le temps des défaites est révolu, c'est le temps des victoires. 

Source : French.alahednews

 

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau