NASRALLAH MET EN GARDE CONTRE UNE ALLIANCE "ISRAEL"- MINORITES

 

La conférence de l'Union Mondiale des oulémas de la résistance a ouvert ses travaux à Beyrouth, en présence de 500 personnalités religieuses venues de plus de 65 pays arabo-islamiques, et des pays européens et africains. En cette occasion, le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah est intervenu par écran devant les participants réunis dans la salle de l'UNESCO à Beyrouth.

Voici les idées principales de son discours:

«Que la paix de Dieu soit sur vous, et que Dieu nous rappelle toujours nos obligations pour assumer nos responsabilités envers la Palestine et la nation.

Cette cause palestinienne est d'une clarté indubitable, c'est la cause la plus véridique. Si nous cherchons dans toutes les Sayed Nasrallah met en garde contre une alliance entre «Israël» et les minorités de la région contre le terrorismeguerres et les batailles du monde, la bataille de la Palestine est la plus véridique. De nos jours, le Vrai et le Faux se mêlent dans la plupart des batailles du monde. Mais la cause palestinienne ne prête point à confusion.

Pour évaluer une personne ou un gouvernement quelconque, il suffit de voir leurs positions de la cause palestinienne. Avant la création d'’Israël’, le monde entier faisait face au projet sioniste à travers le monde. Après l'usurpation de la Palestine, ce projet a pris forme à travers l'Entité sioniste. Le devoir qui incombe à nous tous est d'affronter le projet sioniste de par le monde.

Je voudrais m'arrêter sur la lutte contre le projet sioniste: nous sommes face à deux projets. Le projet sioniste agresseur, colonisateur, corrompu, et le projet de la résistance véridique, qui se base sur les valeurs du Vrai.

Le projet de la résistance a enregistré plusieurs exploits et victoires depuis le mandat britannique, mais les quatre dernières décennies ont permis la réalisation de plusieurs exploits majeurs.

Au Liban, la résistance a permis de libérer le pays du joug militaire et politique du projet sioniste. De plus, les mouvements de résistance palestiniens ont pu repousser plusieurs guerres sionistes contre Gaza, dont dernièrement la guerre des 51 jours l'an dernier.

Parmi les exploits, la cause palestinienne et le conflit avec ‘Israël’ ont été relégués au premier plan des préoccupations mondiales. Il suffit que les dirigeants sionistes parlent de la guerre existentielle pour comprendre l'ampleur des exploits de la résistance.

Mais les derniers développements dans la région ont porté atteinte au projet de la résistance, et le projet sioniste a pu réaliser de nouveaux exploits après être arrivé au point du danger existentiel.

L'axe de la résistance et ses dirigeants doivent se réunir ensemble pour dresser un bilan des pertes  encaissées ces dernières années et un autre des exploits sionistes, réalisés sans aucun effort de la part de l'ennemi. Ceci doit se faire dans l'objectif de limiter les pertes et de contrecarrer les exploits de l'ennemi.

Parmi les pertes les plus dangereuses: la Palestine ne figure plus à l'ordre du jour des grandes puissances et des pays de la région aussi.

Malheureusement, même les peuples de la région ont oublié la cause palestinienne. Ceci a augmenté l'isolement du peuple palestinien et a permis aux sionistes d'avoir la main haute sur al-Qods. Aujourd'hui, un rabbin sioniste prétend que celui qui détruit la mosquée d'al-Aqsa sera le véritable Messie.

Parmi les pertes, la Syrie qui a été affaiblie par la guerre imposée sur elle depuis des années. Tout comme en Irak et au Yémen.

L'animosité envers la République Islamique d'Iran a grandi.

Ce qui se passe en Egypte est aussi l'une des pertes de la force de la région.

Aujourd'hui, il est tout à fait normal d'envoyer des blessés pour se faire soigner en ‘Israël’. Les murs sont en train de tomber entre ‘Israël’ et le monde arabe. Le projet de la normalisation va bon train alors que la lutte contre la normalisation a été stoppée.

Le projet de la résistance possède d'importants atouts de force. Les manœuvres israéliens, le déploiement de militaires et les menaces que l'ennemi tente d'affronter, montrent que le projet de la résistance est fort et effraie l'ennemi.

Compte tenu des leçons du passé, nous devons réaliser quelle partie nous soutient réellement. Celui qui veut combattre le projet sioniste doit compter sur un soutien fort pour poursuivre le chemin jusqu'au bout.

Nous devons œuvrer pour confirmer le caractère idéologique de la cause palestinienne. Ce n'est pas une question politique. C'est une constante pour l'élite et les peuples de la nation. Quand nous parviendrons à réaliser cet objectif, les peuples de la région convergeront tous sur la Palestine quelles que soient leurs positions sur les autres dossiers controversés.

La Palestine doit rester la boussole et le point qui unit la nation. Le rôle des oulémas est crucial en ce sens.

Au début, la Palestine relevait du devoir de la nation entière. Aujourd'hui, nous disons que la Palestine est de la responsabilité du peuple palestinien et que nous devons simplement le soutenir. Mais, de nos jours, nous ne pouvons même pas soutenir ce peuple.

Quand nous insistons sur l'idée selon laquelle la Palestine n'est pas une affaire politique, mais qu'elle est une constante pour la nation, tout le monde va croire à la primauté de la cause palestinienne.

C'est ce que nous l'avons vu le dernier vendredi du mois béni de Ramadan, lorsque les peuples de la région sont descendus dans les rues pour manifester en faveur d'al-Qods.

Les oulémas sont appelés à répandre cette idée, et à renforcer tous les facteurs de l'unité et à réactiver la politique de la lutte contre la normalisation avec l'ennemi.

Certes, on n'a pas besoin de parler de l'impact dangereux de la normalisation avec l'ennemi sur l'avenir du conflit.

Notre devoir est de rappeler aux peuples de la région la nature criminelle de cet ennemi, parce qu'il semble que d'aucuns ont rapidement oublié les massacres sionistes.

Le terrorisme qui frappe notre région est très dangereux, mais le terrorisme sioniste prime toujours.

Gare à ceux qui tentent de présenter l'ennemi sioniste comme une partie modérée face au terrorisme!

Cette entité est un monstre qui usurpe la Palestine mais qui menace tous les pays et les ressources de la région. Malheureusement, certains ont effacé ‘Israël’ de leur liste de menaces. Mais le plus dangereux, c'est que certains peuples l'ont fait aussi.

Nous devons rappeler au monde arabo-islamique les crimes permanents commis par ‘Israël’ au Liban, en Syrie, en Egypte et en Jordanie.

De plus, il faut investir tout facteur de force pour soutenir la cause palestinienne loin des considérations religieuses et politiques.

Cette causse nécessite une très grande fidélité, un effacement des considérations partisanes voire personnelles. De très grands sacrifices ont été consentis sur la voie de la libération de la Palestine. Tous ceux qui prônent le slogan de la résistance  doivent soutenir les parties qui soutiennent la cause de la Palestine, loin de toute sensibilité et considération.

Le problème c'est que certaines parties ne soutiennent pas la Palestine et empêchent tout autre soutien. A tous les pays arabes: portez la bannière de la Palestine et nous sommes surs que l'Iran reculera et vous sera même reconnaissante. L'Iran paie d'importants prix stratégiques et renonce à ses intérêts nationaux au profit de la cause palestinienne.

La dernière question que je voudrais évoquer est non moins dangereuse: face aux crimes commis au nom de l'Islam par les mouvements takfiristes, certaines communautés minoritaires non musulmanes et ou musulmanes non sunnites, sentent qu'elles font face à un danger existentiel. Elles ont le droit de se défendre pour survivre.

De ce fait, ‘Israël’ est éliminé de la liste de leurs menaces existentielles parce que l'ennemi se contente d'observer le conflit en cours, et ces communautés commencent à trouver en ‘Israël’ un protecteur face au danger existentiel. 

Le plus dangereux qui menace la région c'est qu'il y ait une alliance avec l'ennemi sioniste pour combattre les takfiristes.

Face à cette situation, les oulémas musulmans et autres de la région ainsi que les élites sont appelés à avertir les populations à ne pas penser de la sorte, quelle que soit l'ampleur des menaces actuelles.

Il y a deux ans, j'avais parlé lors de la journée mondiale d'al-Qods des partisans de l'imam Ali Ibn Abi Taleb. J'avais dit que nous les chiites ne renoncerons jamais à la Palestine ni au peuple palestinien.

Sachez que dans les centres de décision mondiaux, on s'efforce jour et nuit d'éloigner les chiites du conflit avec ‘Israël’. Ce que nous ne devons pas tolérer. 

Ce qui m'a touché le plus dans les manifestations pro-palestiniennes c'est que les habitants encerclés à Nobbol et Zahraa en Syrie ont mené des processions en faveur de la cause palestinienne.

Les sunnites, majoritaires dans la région, doivent rassurer les autres populations minoritaires.

L'Union mondiale des oulémas de la résistance, dirigée par le cheikh valeureux, Maher Hammoud, peut en coopération avec les autres instances, corriger et rediriger tous les efforts en faveur d'al-Qods.

Nous sommes certains que la cause palestinienne triomphera et que l'ennemi sioniste disparaitra à jamais. Notre nation parviendra à surmonter cette épreuve et le jour viendra où nous allons régler les comptes avec l'ennemi sioniste et où nous allons prier à al-Qods.

La nation arabe et islamique sera inchallah à  la hauteur de la victoire de la Palestine.

Source : French.alahednews

 

28-07-2015 | 13:08
 
 
 
 

 

 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau