NASRALLAH MET EN GARDE CONTRE UNE GUERRE IMMINENTE CONTRE LE HEZBOLLAH

Pourquoi Nasrallah met-il en garde contre une guerre imminente ?

Mon Jun 6, 2016 3:57PM

Le secrétaire général du Hezbollah prévoit un "été chaud" au Proche-Orient. ©Al-Manar

Le secrétaire général du Hezbollah prévoit un "été chaud" au Proche-Orient. ©Al-Manar

Les grandes puissances semblent donner la priorité au combat contre le terrorisme dans la région, mais il y a aussi des signaux inquiétants d'une nouvelle guerre préparée par le régime israélien contre le Hezbollah au sud du Liban.

Comme les pays européens, la plupart des alliés de l'Arabie saoudite ont mis le nom du Hezbollah libanais sur leur liste d'organisations terroristes. Le nouveau cabinet de Benyamin Netanyahu est bel et bien un cabinet de guerre, avec Avigdor Lieberman au ministère de la Guerre.

En même temps, la commission des finances du Parlement israélien a décidé d'augmenter le budget militaire et sécuritaire de 3,4 milliards de dollars, en dépit de la mauvaise situation économique d'Israël.

C'est dans ce contexte particulier que le secrétaire général du Hezbollah a prévu "un été chaud au Proche-Orient". Dans son dernier discours, il a estimé que, dans le cadre de la campagne électorale aux Etats-Unis, l'establishment américain comptait sur une nouvelle guerre. Le gouvernement démocrate de Barack Obama n'hésitera pas à déclencher une guerre au Proche-Orient pour laisser la candidate démocrate gagner la présidentielle.

Le quotidien libanais As-Safir a écrit que le Hezbollah avait décidé d'installer ses lance-roquettes le long des frontières avec la Palestine occupée et observait avec attention tous les mouvements de l'armée israélienne. Selon le quotidien, le Hezbollah est également en train de développer son réseau de tunnels dans les zones frontalières.

D'après As-Safir, le Hezbollah serait vraisemblablement en train de se préparer pour une nouvelle confrontation avec le régime israélien. Le mouvement libanais est d'ailleurs beaucoup plus fort qu'en 2006.

De son côté, l'Arabie saoudite semble se résigner à accepter un compromis au Yémen, pour pouvoir se concentrer ensuite sur le Proche-Orient, où elle souhaite une défaite définitive de l'axe de la Résistance.

Pour les régimes israélien et saoudien, une victoire de la Résistance en Syrie serait le pire cauchemar. Le maintien du gouvernement du président Bachar al-Assad au pouvoir est totalement inadmissible pour eux. Riyad et Tel-Aviv sont donc prêts à tout faire pour soutenir les groupes terroristes pour que la Résistance ne sorte pas victorieuse de la guerre contre des organisations comme Daech ou le Front al-Nosra.

D'après les stratèges du régime israélien, si une nouvelle guerre n'était pas déclenchée dans la région, la puissance militaire de la Résistance au Liban et en Palestine occupée risquerait d'arriver à un point irréversible, de sorte qu'Israël n'aurait plus la capacité de la contenir.

En tout état de cause, il paraît que le régime israélien ne veut pas attendre que les groupes terroristes soutenus par plusieurs gouvernements de la région en finissent une fois pour toutes avec la Résistance en Syrie, puis au Liban. Le temps presse, et la perspective d'une victoire des terroristes sur la Syrie et la Résistance est de plus en plus incertaine. Dans ce contexte, il est donc tout à fait probable que le régime israélien, soutenu par ses complices régionaux, décide de déclencher lui-même la guerre contre la Résistance, malgré tout le danger d'une action militaire au sud du Liban face à un Hezbollah qui est plus fort que jamais.      

Avec Mashregh News

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/06/06/469223/Isral-prpare-la-guerre-contre-le-Liban


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau