QUATRE CELLULES TERRORISTES DEMANTELEES. SAISIE D’UN DRONE EXPLOSIF

Liban: quatre cellules terroristes démantelées et saisie d’un drone explosif

 14 Oct, 2016 20:29  14 octobre 2016

amn-lobnani

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

Rédaction du site

Durant ces dix jours du mois de Muharram, période au cours de laquelle les chiites du monde entier commémorent la tragédie de Achoura, les forces de sécurité et l’armée libanaises étaient en état d’alert maximum, à l’affut du moindre mouvement terroriste suspect.  Toutes les institutions militaires et de sécurité ont collaboré ensemble : leurs efforts  ont permis l’arrestation d’une dizaine de terroristes appartenant à des cellules takfiristes.

La Direction générale de la sureté générale et les services de renseignements militaires  ont arrêté deux terroristes qui étaient sur le point de commettre deux opérations suicidaires dans deux centres religieux, dans la banlieue-sud de Beyrouth.

Autrement dit,  la banlieue sud de Beyrouth a été épargnée d’un carnage évident, sachant que l’un des terrroistes,  arrêté le mercredi 5 Octobre dernier à Beyrouth, dans le quartier Cola, a avoué  qu’il se préparait à se faire exploser au cours de la prière de vendredi -soit deux jours apréson arrestation-  dans l’une des plus grandes mosquées de la banlieue-sud de Beyrouth .

Selon des sources citées par le quotidien asSafir,  l’enquête confirme que le recruteur de ces deux  kamikazes (un émir de Daesh à Raqqa ) les a envoyés durant la même période, alors que les deux kamikazes ne se connaissent pas mais ont reçu les mêmes ordres du même recruteur.

Mais encore, l’enquête a  révélé que  deux groupes logistiques fournissaient à ces deux terroristes tout ce dont ils avaient besoin, notamment: lieu de résidence, moyens de transport, informations sur les lieux ciblés, ceintures d’explosifs et ce jusqu’à la date fatidique  de l’attentat.

A noter que les deux groupes ne se connaissaient pas mais  reçoivaient leurs odres du même recruteur de Daech, à Raqqa .

Autre exploit antiterroriste réalisé par la SG  à l’aube hier, dans la région de Bhamdoun (montagne ): l’arrestation de huit personnes, à l’intérieur d’un entrepôt, rempli de munitions et d’explosifs. Cet entrepôt  appartient  à une personne liée au front alNosra , un commerçant d’armes.L’homme n’a pas laissé une organisation terroriste à qui il n’a pas  vendu des armes.

Sauf que dans son entrepôt, les forces de sécurité ont fait une découverte important: en plus des grenades et des roquettes, elles ont confisqué  une  «Fly Cam» (une petite caméra  placé sur un drone de basse altitude) , capable de transporter une petite charge d’explosifs.

Durant l’enquête, le propriétaire de l’entrepôt a avoué  avoir vendu des explosifs pour plus d’une organisation, y compris Daesh. Mais surtout il a affirmé aux enquêteurs : «Si vous êtiez venu hier, vous aurez trouvé six FlyCam». L’homme en a vendu cinq pour alNosra!

Parallèlement , la SG a arrêté un autre suspect dans la région de Tyr.Il était mis sous surveillance et il vait reçu récemment des sommes d’argent, transférées en son nom depuis Raqqa. En effet, une fois qu’il a été arrêté jusqu’à ce queDurant son interrogatoire,  l’homme a avoué qu’il était venu au Liban récemment,  après avoir reçu plusieurs formations dans le domaine des explosifs .

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/48798


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau