S. NASRALLAH, SECRETAIRE GENERAL DU HEZBOLLAH LIBANAIS : « LA PALESTINE VAINCRA ISRAËL »

tourtaux-jacques Par Le 11/04/2022 0

Dans LIBAN

La Cisjordanie et Gaza suivent le même chemin que le Liban de 1996

Monday, 11 April 2022 6:34 PM  [ Last Update: Monday, 11 April 2022 6:34 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, lors d'un discours télévisé le 11 avril 2022. ©Al-Manar via Fars News

Lors d’un discours télévisé le lundi 11 avril, le secrétaire général du Hezbollah libanais a évoqué les récentes évolutions du Liban et de la région.

Le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, s’est particulièrement attardé sur les développements en cours en Palestine, appelant à soutenir les exploits des hommes, des femmes et de la jeune génération de la Palestine, ainsi que les fermes positions des familles des martyrs palestiniens, « et cela, en éprouvant un grand respect digne de leur grandeur ».

« Ce qui est en train de se produire à l’heure actuelle en Palestine est très significatif, par rapport à la lutte contre l’ennemi et surtout le sort du régime sioniste », a affirmé Nasrallah qui s’est par la suite adressé en ces termes aux ennemis : « Vous vivez dans l’illusion si vous comptez sur la déception ou une défaite du peuple palestinien. »

Nasrallah n’a pas manqué de parler du Liban et de la Résistance libanais, pour dire qu’« au cours de la guerre de 1996, la Résistance a su imposer à l’ennemi et à la communauté internationale une équation qui consiste à “protéger les civils au Liban tout en poursuivant la voie de résistance” ». « Dans les territoires occupés du Liban, c’était la Résistance qui a combattu l’ennemi sioniste et visé les soldats occupants », a rappelé Seyyed Hassan Nasrallah.

Il a ensuite fait allusion au massacre de Cana (bombardement israélien d’un village au sud du Liban causant la mort de centaines de Libanais) ; et d’ajouter qu’à l’époque, les États-Unis n’ont pas autorisé le Conseil de sécurité de l’ONU à adopter une résolution condamnant l’ennemi sioniste pour avoir commis ce massacre. Nasrallah a ainsi dénoncé la classique attitude américaine de soutenir les agresseurs, ceux-là mêmes qui commencent la guerre. « Ce n’est pas dans l’attitude américaine de les sanctionner, voire condamner », a-t-il ajouté.

(À suivre…)

http://french.presstv.ir/Detail/2022/04/11/680157/nasrallah-discours-palestine-liban

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire