SAYED NASRALLAH PROMET UNE GRANDE SURPRISE EN CAS DE GUERRE : RAMENER "ISRAËL" A L'AGE DE PIERRE !

«Le Hezbollah est capable de ramener Israël à l'âge de pierre» (Hassan Nasrallah)

Sat Jul 13, 2019 9:18AM

Le Hezbollah supervise les activités de l'armée israélienne à la frontière du Liban avec les territoires occupés. ©Harbi Press

Le Hezbollah supervise les activités de l'armée israélienne à la frontière du Liban avec les territoires occupés. ©Harbi Press

L’ex-chef d’état-major israélien avait demandé au mois d’avril l’ouverture d’une enquête après une série d’incidents survenus durant les entraînements des forces israéliennes, en août dernier. « Une fois formée, la commission d’enquête a fini par trouver des lacunes dans les « normes » de ces unités, que l’on peut voir dans certains entraînements et formations et qui émanent de la façon dont les chefs (de guerre) ont été formés dans ces unités ».

Ces failles structurelles se sont, pour le reste, manifestées au cours de plusieurs opérations, dont celle des commandos israéliens, au mois de novembre 2018 au nord de Gaza, opération visant à tuer les commandants palestiniens à Khan Younès, mais qui a fait flop, coûtant la vie au chef commandos israélien. Cette défaite est sans doute un pal remake de ce qui attend les Israéliens en Galilée, si une guerre venait à éclater entre Israël et le Hezbollah. S’exprimant lors d’un entretien accordé à al-Manar, Hassan Nasrallah a évoqué le sujet.

PressTV-L'usine de missiles du Hezbollah?

PressTV-L'usine de missiles du Hezbollah?

Les déclarations du secrétaire général du Hezbollah concernant la construction d’usines de missiles de précision ont mis en émoi et inquiété les services de renseignement du régime israélien.

Nasrallah s’exprimait à l’occasion de l'anniversaire de la victoire de la Résistance en 2006 face à un Israël qui subissait sa seconde défaite militaire en cinq ans, la première étant son retrait du sud du Liban en 2000.

« Israël a organisé et effectué divers grands exercices militaires pour compenser ses échecs et rehausser le moral de ses troupes. Mais Inutile. C’est Israël lui-même qui avoue désormais l’affaiblissement de son armée de terre. Quant à sa force aérienne, on sait que ce n’est pas une aviation aussi puissante soit-elle au point de décider du sort d’une guerre » a affirmé Nasrallah avant de revenir sur un poncif bien agaçant qui resurgit dans le discours des militaires israéliens. « J’exhorte les responsables israéliens à ne pas prétendre que les forces sionistes « ramèneront le Liban à l’âge de pierre ». C’est une insulte envers le Liban. J’ai déjà dit en 2000 à Bent Jabil, qu’Israël est aussi fragile qu’une toile d’araignée et depuis, la réalité ne cesse que de renforcer ma conviction. En effet, tout le nord de la Palestine occupée est à la portée de nos missiles », a ponctué le secrétaire général du Hezbollah.

Aussitôt après ces phrases, le secrétaire général du Hezbollah a mis sur la table un quasi plan de guerre qui détaille la « profondeur stratégique d’Israël » et qui prouve la totale maîtrise de la Résistance libanaise de ce qui constitue une banque de cibles stratégiques à atteindre. Ce plan de guerre devra donner des grains à moudre aux milliers d’Israéliens qui y vivent et qui se croient être à l’abri des attaques : « Le long de la ligne côtière, depuis la colonie de Netanya jusqu’à Ashdod, soit une bande de 70 km de longueur et de 20 km de largueur, où se trouve un grand nombre de colonies israéliennes qui est exposée. C’est une étendue de 1.200 km² qui abrite, aussi, tous les centres gouvernementaux, dont l’aéroport Ben Gourion, les dépôts d’armes, l’usine pétrochimique et les ports de Tel-Aviv et d’Ashdod. Imaginez alors que la Résistance, avec ses dizaines de milliers de missiles à sa disposition, vise cette région. Est-ce que le régime sioniste pourra tolérer les impacts d’une telle attaque ? Seulement quelques missiles suffisent pour le nord d’Israël, et nous pouvons aussi tirer quelques missiles sur la bande côtière. Qui peut alors ramener l’autre à l’Âge de pierre, Israël ou la Résistance ? »

Ces révélations devraient avoir l’effet de bombe en Israël. Alors que Tel-Aviv, aidé par Washington, croit pouvoir, comme le confirmait le président du Parlement libanais, se doter d’une sorte de « champ des Chebaa » maritime, propre à lui assurer le détournement des richesses gazières libanaises, l’avertissement de Nasrallah tombe à point nommé : le Hezbollah sait où se trouve le potentiel militaire, industriel et aéroportuaire et portuaire de l’adversaire et dans toutes guerres à venir, ses missiles ne l’épargneront pas. C’est en allusion aux impacts si fatals pour Israël d’une guerre à venir que Nasrallah ajoute :

« Le régime israélien n’est pas en mesure de déclencher une quelconque guerre contre le Liban. Il évite un raid aérien contre le Liban puisqu’il craint la riposte de la Résistance. Les Israéliens disent qu’il nous est interdit de nous procurer des missiles de haute précision, mais c’est déjà fait et nous en disposons à l’heure qu’il est. Le Hezbollah est capable de détruire Israël, une destruction indescriptible, un paysage inimaginable. Les Israéliens le savent très bien, a dit Nasrallah, qui est resté bien énigmatique quant à ce qu’il a qualifié de « secret », un secret qui aurait échappé aux services de renseignement US/Israël et qui s’avérerait fatal pour le régime sioniste : « Il y a un secret qu’Israël ne sait pas et que je ne révèle pas encore. »

Quel pourrait être ce secret ? Une nouvelle arme, une technologie inattendue, une tactique de guerre surprise, on ne sait pas. Nasrallah a bien prouvé que ce qu’il promet se réalise toujours. Les missiles de haute précision, la Résistance les a et les Israéliens le savent. Mais vu l’étendue du territoire à abattre que Nasrallah évoque en cas de guerre, ce secret pourrait bien concerner cette profondeur stratégique que le régime de Tel-Aviv tente de préserver soit avec des systèmes de THAAD soit avec d’autres armements », note un expert.

«Le Hezbollah entrera en Galilée»

«Le Hezbollah entrera en Galilée»

« Si les troupes israéliennes entrent dans le sud [du Liban], elles seront anéanties sous les yeux des médias du monde », a déclaré Seyyed Hassan Nasrallah.

Plus loin dans ses propos, le secrétaire général du Hezbollah est revenu sur les opérations d’infiltration du Hezbollah en Israël qui depuis la guerre en Syrie, pourraient ne plus être que de simple infiltration. Érigée au rang d’une armée régulière, une offensive terrestre du Hezbollah n’est plus inimaginable :

« Les Israéliens savent très bien qu’une guerre avec le Liban ou n’importe quelle nouvelle guerre aura des répercussions beaucoup plus importantes que celles de la guerre de 2006 et qu’elle entraînera ce régime au bout du gouffre. La Résistance a des plans et des scénarios divers à sa disposition, et comme exemple, en cas d’une éventuelle guerre, une entrée dans la Galilée est prévue. Le jour de la guerre, nous annoncerons lequel des plans sera à exécuter. »

« À vrai dire, le plan de guerre de la Résistance contre Israël pourrait être activé si l’une des composantes de l’axe de la Résistance, en l’occurrence l’Iran, venait à être attaqué, et ce plan serait trop complexe. Un volet balistique, un volet terrestre et un volet surprise. Tous ces volets sont réfléchis depuis longtemps et on en a le cœur net quand Nasrallah évoque une action organisée qui ne dépend guère de lui : « Le Hezbollah, depuis sa fondation, ne s’est appuyé sur personne ; c’est le sang des martyrs qui l’a fait avancer. Le Hezbollah agit comme une organisation et moi, je fais partie de cette organisation. C’est l’une des raisons de la puissance du Hezbollah ».

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/07/13/600793/liban-isral-hezbollah-rsistance-hassan-nasrallah-galile-palestine


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Bachra Smati
l'avenir nous le dira ......, nous le prouvera!

Ajouter un commentaire