SAYYED NASRALLAH ETABLIT L'EQUATION D'AU-DELA DE KARISH : LES DRONES DU HEZBOLLAH NE SONT QU'UN MODESTE DEBUT

tourtaux-jacques Par Le 14/07/2022 1

Dans LIBAN

Sayyed Nasrallah établit l’équation d’au-delà de Karish: les drones du Hezbollah ne sont qu’un modeste début

 Sayyed Nasrallah établit l’équation d’au-delà de Karish: les drones du Hezbollah ne sont qu’un modeste début

folder_openRésumés des discours access_timedepuis 17 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed

Le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, a tenu mercredi soir une allocution au cours de laquelle il a abordé les derniers développements au Liban et dans la région.

Sayyed Nasrallah a affirmé que «le renversement du projet US dans le nouveau Moyen-Orient est l’une des réalisations de la résistance lors de la guerre israélienne contre le Liban en juillet 2006». «La fermeté de la résistance et du Liban dans la guerre de juillet a contrecarré les objectifs de la guerre et a asséné un coup très dur au projet du nouveau Moyen-Orient», a-t-il déclaré.

«L’Amérique d’aujourd’hui se diffère de celle de 2003 et 2006, le président américain âgé est une image de l’Amérique qui entre dans la vieillesse.

La position des USA dans le monde aujourd’hui est différente de ce qu’elle était dans le passé, le rejet des diktats US est récurrent dans de nombreuses régions du monde», a-t-il ajouté.

Abordant le déplacement du président américain Joe Biden dans la région, sayyed Nasrallah a indiqué que «Biden, vise via sa visite au Moyen-Orient, persuader les pays du Golfe d’exporter du pétrole et du gaz, qui est plus important que la question d’Israël», ajoutant que «Biden n’a absolument rien à offrir au peuple palestinien».

«Biden a annoncé depuis son arrivée à la présidence qu’il est sioniste, tout ce qu’il a dit aujourd’hui à son arrivée sur la «solution des deux États» n’est que des compliments», a-t-il expliqué.

Selon sayyed Nasrallah, les États-Unis ont assumé la responsabilité de garantir l’alternative pour l’Europe alors que le temps presse pour eux car l’hiver approche et ils doivent stocker l’alternative pendant l’été.

Evoquant la question de la démarcation des frontières maritimes entre le Liban et la Palestine occupée et l’envoi par le Hezbollah trois drones vers le champ gazier offshore controversé de Karsih, sayyed Nasrallah a affirmé que certains ministres israéliens ont menacé le Liban.

 

 

«Le ministre israélien de la Guerre, Benny Gantz, qui a dit qu’il marcherait à nouveau vers Beyrouth, il se ment à lui-même et à son peuple. Tous les Israéliens sont conscients que les remarques de Gantz concernant l'intrusion au Liban sont vides de sens. Lorsqu'Israël fait les calculs pour le déclenchement d'une guerre, il doit tenir compte de l'environnement, des capacités et de la géographie. Gantz n’ose pas faire des pas vers Gaza, nous lui conseillons de se souvenir de la guerre de juillet, notamment leur tentative d’entrer à Bint Jbeil», a poursuivi le secrétaire général du Hezbollah.

Pour sayyed Nasrallah, la résistance est la seule force que possède le Liban pour obtenir son droit au pétrole et au gaz pour les extraire et les vendre.

«Toutes les parties au Liban sont d’accord sur le fait que le pétrole et le gaz sont le seul moyen pour sortir de la crise que souffre le pays. Le Liban se trouve dans une situation très difficile, l’argent de la Banque mondiale ne résoudra pas la crise. La solution réside dans les centaines de milliards qui sont les nôtres», a-t-il insisté.

 

 

«Le Liban peut entraver l’extraction de pétrole et de gaz des terres palestiniennes occupées et ainsi l’empêcher de les importer vers l’Europe», a-t-il dit, soulignant qu’«il ne nous reste que deux mois car les autorités d’occupation parlent d’extraire le pétrole en septembre».

«Si nous n’agissons pas pour délimiter les frontières le plus tôt possible avant septembre, les choses seront difficiles et à un coût élevé. Si nous ne prouvns pas nos droits avant septembre, les choses vont coûter cher après cette période», a-t-il mis en garde.

Sayyed Nasrallah a affirmé que le Hezbollah ne considère pas le médiateur américain Amos Hochstein comme un médiateur, mais plutôt comme un parti qui travaille dans l’intérêt d’«Israël» et qui fait pression sur la partie libanaise.

S’adressant aux responsables libanais, sayyed Nasrallah les a appelé à ne laissez pas les Américains les tromper et perdre du temps. «La résistance est votre seul point de force dans les négociations de démarcation des frontières, profitez-en et exploitez-la», a-t-il indiqué.

 

«Nous n’avons convenu ni promis à personne que nous ne ferons aucune démarche et que nous attendons des négociations, quiconque donne des promesses aux Américains les trompe», a-t-il averti.

Concernant le lancement par le Hezbollah de 3 drones non armées en direction de la zone contestée sur le champ de Karish au début de ce mois, le numéro un du Hezbollah a annoncé que «c’est la première fois dans l’histoire de l’entité sioniste, que trois drones sont lancés simultanément à son encontre et sur une seule cible».

«Les drones ont été envoyés après la réponse trompeuse des Américains et leur perte de temps», a-t-il expliqué.

«Le Hezbollah a intentionnellement lancé 3 drones de reconnaissance pour qu’ils soient abattus par les Israéliens. Nous avons voulu que des missiles israéliens soient tirés sur ces drones pour que les personnes opérant sur ce champ sachent que cette zone n’est pas sûre», a-t-il précisé.

Et d’ajouter: « le message derrière l’envoi de ces drones est de confirmer que nous sommes sérieux et nos actes seront progressifs, et ce message a été compris par les Israéliens et les Américains».

«Nous détenons une variété de capacités sur terre, sur mer et dans les airs, et toutes ces options sont ouvertes. Nous ferons, au bon moment, tout ce qui servira le dossier des négociations», a-t-il dit.

De même, Sayed Nasrallah s’est adressé à l’ennemi et ami, affirmant que « la question de la démarcation des frontières est cruciale, et c’est le seul moyen pour sauver le Liban et son peuple, et nous ne mènerons pas de guerre psychologique là-dessus».

Il a appelé les Libanais à s’unir sur une même position, pour la faire entendre aux Israéliens. Le numéro un du Hezbollah a prévenu que «si la décision est de ne pas aider le Liban, de le pousser vers l’effondrement et de l’interdire d’extraire le gaz, alors là, les menaces de guerre et même y aller sera beaucoup plus honorable».

«Je dis à l’ennemi et aux Américains que le message des drones n’est qu’un début modeste sur ce vers quoi nous pouvons aller», a-t-il menacé.

Et le chef du Hezbollah de lancer : «Il y a ceux qui veulent que notre peuple meure de faim et s’entretue aux portes des boulangeries et des stations-service. Si les choses atteignent un point négatif, nous ne nous limiterons pas face à Karish. Inscrivez cette équation. Nous irons à Karish et au-delà de Karish.»

Il a révélé que le Hezbollah «suit de près tous les champs, puits et plates-formes le long des frontières palestiniennes et possède toutes les coordonnées».

«Nous disons aux Américains et aux Israéliens, si vous voulez interdire le Liban d’exploiter ses droits pour sortir de sa crise, alors personne ne pourra extraire ou vendre du pétrole et du gaz !», a-t-il conclu.

https://french.alahednews.com.lb/44843/342

israel petrole europe hassan nasrallah liban gaz

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Tourtaux

    1 Tourtaux Le 16/07/2022

    4 commentaires
    Mohammed Ghouti Terki
    Je ne sais pas grand chose sur le leader de Hezbollah Sayyed Nasrallah mais au delà de tout facteur idéologique ou politique et de toute configuration géopolitique ou rapport de force militaire ,il a un comportement tout à fait humain nonobstant la légalité internationale enfreinte par l'entité sioniste depuis 1948,il défend la survie de son peuple et le droit à l'existence de son pays menacès par une force machiavélique censée se protéger contre les hostilités universelles vis à vis de son foyer national mais tel "Le Leviathan" il a apporté la désolation ,la destruction et la déperdition de tous les peuples de la région. Pourtant historiquement ,les libanais et iraniens avaient le plus d'intérêt à maintenir des rapports étroits et intéressés avec Israël mais ils sont devenus ses principaux cauchemars alors que les Arabes sunnites ce sont ceux qui courent le plus à la normalisation avec l 'État
    hebreux . C'est incompréhensible ! On assiste à la naissance d'un nouveau monde sur probablement les décombres de l'ancien .

    Jacques Tourtaux
    Je suis athée et cela ne me gène pas de publier très souvent sur le hezbollah libanais et son leader S. Nasrallah dont je soutiens ses combats pour les justes causes. On assiste à la naissance d'un nouveau monde, un monde sans guerres. L'avenir des peuples est à l'Est, que l'on croit au ciel ou que l'on n'y croit pas.

    Brice Goyi
    Jacques Tourtaux

    Gomarro Genarro
    Jacques Tourtaux respect

Ajouter un commentaire