SAYYED NASRALLAH : LE VOTE DE DIMANCHE SERA UN MESSAGE FORT AUX CONSPIRATEURS CONTRE LA RESISTANCE ET L'AVENIR DU LIBAN

tourtaux-jacques Par Le 14/05/2022 0

Dans LIBAN

Sayyed Hassan Nasrallah : Le vote de dimanche sera un message fort aux conspirateurs contre la résistance et l’avenir du Liban

 Depuis 1 jour  13 mai 2022

3cdc9f7b-2594-4b58-83e5-1a32fa6a179e

 Article traduit - Hezbollah - Liban - Moyent-Orient - Secrétaire général du Hezbollah - Spécial notre site

 

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a affirmé dans un discours prononcé lors du festival électoral organisé par le Hezbollah dans la Bekaa : « Votre présence aujourd’hui est un message clair, et l’objectif du festival est d’exprimer notre soutien à la liste « Espoir et Loyauté » dans le district de Baalbek-Hermel, la liste « Zahlé est le message » dans le district de Zahlé et à la liste « Des lendemains meilleurs » dans la Bekaa occidentale et Rashaya ».

Il a ajouté : « Ces listes sont composées de frères et sœurs qui nous sont chers. Nous espérons qu’ils parviendront au Parlement afin de servir leur pays et la Bekaa ».

 

Le meurtre de Shireen Abu Aqleh adresse un des plus forts messages au monde : cette femme opprimée qui est tombée en martyr était chrétienne.

Sayyed Hassan Nasrallah a condamné le crime de l’ennemi israélien soulignant que « la correspondante de la chaine satellitaire qatarie al-Jazeera Sherine Abu Aqleh a été le témoin des crimes de l’ennemi pendant de nombreuses années et le témoin de l’oppression du peuple palestinien, et aujourd’hui, elle est tombée en martyr, opprimée, victime de l’un des innombrables crimes israéliens. C’est la réalité de cet ennemi : tueur et criminel, et sa brutalité n’a pas changé et ne changera point, quand j’ai regardé les images de son martyr, j’ai imaginé son sang sur les visages de tous ceux qui ont normalisé avec l’entité sioniste, sur leurs fronts et leurs mains ».

Son éminence a souligné « Nul doute que cet incident porte des messages très forts pour le peuple palestinien, les peuples arabes et islamiques et les peuples du monde ».

Ajoutant « le message le plus fort dans le martyr de cette femme opprimée est qu’elle était chrétienne. Ce message affirme à tout le monde qu’Israël, cette entité temporaire, agresse, tue, opprime, arrête et torture des musulmans et des chrétiens, mais aussi, elle démoli les maisons des musulmans et des chrétiens, viole les lieux saints des musulmans et des chrétiens. »

Il a ajouté : « Nous espérons que son sang réveillera les consciences mortes et ravivera ce qui reste encore dans cette nation de bonté et d’honneur ».

D’autre part, Sayyed Hassan Nasrallah a tenu à présenter ses condoléances aux familles des martyrs de Nubl et Zahraa, qui ont été tués lors d’une attaque exécutée par des groupes terroristes armés dans le nord d’Alep en Syrie ».

 

La Bekaa et la résistance

Sayyed Hassan Nasrallah a déclaré : « Notre résistance a commencé à partir des collines de la Bekaa, de la vallée de la Bekaa, des camps de la Bekaa, dans les cœurs de son peuple, dans la perspicacité de leur esprit, dans leur amour et dans leur soutien.  C’est ici que la résistance islamique a été établie et le peuple l’a embrassé et en a supporté toutes les conséquences. »

Il a souligné : « Aucune voix dans la Bekaa et Baalbek-Hermel n’a retenti pour dire « Assez », au contraire ce peuple a soutenu, défendu voire étreint la résistance, et cela est le summum de la loyauté ».

 

Sayyed Nasrallah a expliqué : « Ce qu’ils veulent de vous aujourd’hui est ce qu’Israël a tenté de vous forcer de faire à travers ses bombardements : à savoir      renoncez à la résistance et aux armes de la résistance, sauf qu’aujourd’hui les bombardements sont politiques, médiatiques, économiques et financiers comme les sanctions, les accusations, les pressions et la diffamation dont le but est que vous renonciez à la résistance comme principal slogan électoral ».

 

La Bekaa et la lutte contre le terrorisme takfiriste

 

Sayyed Nasrallah a rappelé : « Face au terrorisme, vous étiez déterminés et loyaux vous vous êtes soulevé pour préserver la Bekaa et tout le pays, et avec vous la résistance ».

Sayyed Nasrallah a déclaré que « les dirigeants chrétiens antisyriens et qui sont contre la résistance ne pensaient pas aux chrétiens dans les villages du front, ils les considéraient comme des pertes collatérales. Je vous demande : « Êtes-vous avec le fusil qui a défendu la vallée de la Bekaa, ou avec celui qui a fourni l’arme aux groupes terroristes pour attaquer vos maisons ? »

 

La Résistance et les projets de développements dans la Bekaa

Et de poursuivre : « Notre présence dans l’État a pour but de fournir des services aux défavorisés, et donc nous ne prenons pas de l’argent des ministères que nous gérons, mais plutôt nous dépensons de l’argent pour ces ministères. Parmi les projets de développement que nous comptons défendre et réaliser après ses législatives, celui de la construction d’un tunnel reliant la capitale Beyrouth à la Bekaa. Il s’agit d’un projet stratégique et le ministre des Travaux publics a commencé ses contacts et il compte poursuivre ce projet avec les députés de la Bekaa. Autre projet que nous comptons mettre en œuvre celui de la décentralisation administrative et enfin clore le dossier des relations libano-syriennes ».

Sayyed Hassan Nasrallah a demandé : « Cette campagne électorale s’est malheureusement caractérisée chez un certain nombre des forces politiques adverses par un discours haineux, confessionnel, dominé par un seul slogan censé résumer leur programme électoral pour résoudre la crise économique et sociale du pays, désarmer la résistance. Certains sont allées tellement loin dans leur racisme et leur fascisme en demander les libanais de voter pour éradiquer le Hezbollah, voire les chiites. Je leur demande : Les armes de la résistance ont-elles empêché la mise en œuvre d’un plan pour résoudre l’électricité au Liban ou pour la construction de barrages, ou pour la réparation des routes ou pour ouvrir la porte aux entreprises étrangères pour investir au Liban ? Les armes de la résistance ont-elles protégé les politiques financières corrompues ou le vol de milliards de dollars des dépositaires libanais ? »

Sayyed Nasrallah a appelé « ceux qui ont dressé leurs listes électorales à l’ambassade américaine d’exiger de Washington de restituer l’argent des dépositaires qui ont été transférés à l’extérieur en contrebande.  Et surtout ne me dites pas que les USA ne surveillent pas chaque transfert d’argent dans le monde, ils sont au courant d’où sort et d’où vient et vers ou chaque dollar est transféré ».

 

Certaines campagnes électorales ont atteint le summum du ridicule au point que mon doigt menaçant est devenu un titre de leur programme électoral   

 

Concernant certaines campagnes électorales qui ont eu lieu, Sayyed Nasrallah a déclaré : « Dans les campagnes électorales, nous avons entendu beaucoup de choses amusantes, et nous avons été témoins d’un phénomène étrange de propagation de la haine et de la rancœur au Liban, atteignant un niveau de légèreté et de décadence morale et intellectuelle de la part de certains qui se présentent comme des leaders qui veulent résoudre les crises. Ils résument leur programme électoral dans leur volonté de permettre aux gens de boire, d’aller à la plage, de danser, de se promener dans la rue en short ! Je vous demande quand le Hezbollah vous a empêché de tout cela ? Même dans la banlieue vous avez des femmes qui ne portent pas le voile.

Et de poursuivre : « Puis, ils se sont concentres sur mon doigt que je lève pour menacer l’ennemi israélien ou le terrorisme takfiriste. Je sais que ce doigt enrage les USA, les takfiris et les ennemis du Liban. Mais pourquoi mon doigt  gêne autant nos adversaires politiques?  La valeur du doigt qu’ils se battent pour briser représente vos doigts pressés contre la gâchette et vos choix qui refusent l’humiliation, ce doigt levé est vos doigts entachés d’encre le 15 mai, mais le sang des martyrs continuera à protéger la patrie ».

Il a noté : « L’un d’eux est responsable de la disparition de 11 milliards de dollars et des politiques économiques qui ont conduit aux crises actuelles, et il ose dire que le chemin du salut commence par la libération de l’État du Hezbollah ».

Il a souligné que « Washington, avec son groupe d’agents locaux, a aidé pour transférer l’argent des dépositaires libanais à l’étranger. C’est l’Amérique qui empêche les investissements au Liban, dissimule les vols et travaille à affamer les Libanais ».

Et de conclure : «  Le jour des élections sera un message à tous ceux qui conspirent contre la résistance, ses armes et l’avenir des Libanais ».

FIN

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/2326062

             

Commentaires

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire