LIBYE

LIBYE : L'APPUI AMERICAIN A AFTAR CLARIFIE LES CHOSES SUR LA POSITION US

Libye: Le soutien américain à Haftar clarifie le jeu

 Depuis 13 heures  20 avril 2019

haftar-trump

 Libye - Maghreb - Monde arabe

 

Le président américain Donald Trump s’est entretenu cette semaine avec Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen qui a lancé une offensive militaire sur Tripoli, d’une « vision commune » pour la Libye, a annoncé le vendredi 19 avril la Maison Blanche.

Trump et le maréchal ont discuté lundi « des efforts actuels contre le terrorisme et de la nécessité de parvenir à la paix et à la stabilité en Libye », selon l’exécutif américain.

Ce clair soutien américain à l’homme fort de l’est libyen, aux dépens de Fayez al-Sarraj pourtant reconnu comme la seule autorité légitime en Libye par la communauté internationale, s’est accompagné de l’éloge du « rôle significatif du maréchal Haftar dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des ressources pétrolières de Libye », indique un communiqué de la présidence américaine.

Lors de leur entretien téléphonique, les deux hommes ont aussi « discuté d’une vision commune pour la transition de la Libye vers un système politique démocratique et stable ».

La Maison Blanche n’a pas précisé pourquoi elle ne révélait l’existence de ce coup de fil que plusieurs jours après.

L’appui clair et net des Etats-Unis permet de mieux comprendre pourquoi « Haftar est dans une logique où il veut aller jusqu’au bout », selon les termes d’un diplomate s’exprimant sous couvert d’anonymat. Malgré ses difficultés militaires et un front qui s’est enlisé, il continue d’estimer qu’il « peut l’emporter » 15 jours après le début de son offensive, selon plusieurs diplomates.

Plongée dans le chaos depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye est dirigée par deux entités rivales: d’un côté le gouvernement d’union nationale (GNA) qui contrôle l’Ouest du pays, de l’autre un cabinet parallèle basé dans l’Est, soutenu par le maréchal Haftar.

Jeudi, lors d’une réunion du Conseil de sécurité, les Etats-Unis et la Russie se sont opposés à un projet de résolution britannique sur le conflit en Libye, texte qui réclame un cessez-le-feu et un accès humanitaire inconditionnel aux zones de combats près de Tripoli.

Vendredi, un diplomate a estimé que l’information sur l’entretien entre MM. Trump et Haftar « clarifiait les choses » sur la position américaine, une allusion implicite au soutien que semblent donc afficher les Etats-Unis au maréchal.

Dans le rapport de forces entre le maréchal Haftar et Fayez al-Sarraj, le premier bénéficie du soutien de l’Egypte, de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de la France, de la Russie et des Etats-Unis, ouvertement depuis vendredi. Le second, reconnu par la communauté internationale, est soutenu par le Qatar et la Turquie.

Selon diplomates et experts, l’offensive du maréchal Haftar n’a pas pu être déclenchée sans un feu vert de ses soutiens et la sortie de « l’impasse » actuelle dépendra beaucoup d’eux.

Source: Avec AFP

http://french.almanar.com.lb/1332124


 

TRIPOLI FRAPPEE : LA FAMILLE KADHAFI SE POSITIONNE

Fri Apr 19, 2019 2:24PM

L’Armée nationale libyenne, dirigée par le chef militaire Khalifa Haftar, en direction de Tripoli, le dimanche 14 avril 2019. ©Reuters

L’Armée nationale libyenne, dirigée par le chef militaire Khalifa Haftar, en direction de Tripoli, le dimanche 14 avril 2019. ©Reuters

Le porte-parole officiel de la famille de Mouammar Kadhafi, ancien dirigeant libyen, a participé à une conférence de presse concernant les récentes évolutions en Libye.

Le Dr Waleed Ben Zaied, porte-parole officiel de la famille de Kadhafi, a appelé les parties belligérantes à arrêter la guerre et à recourir au dialogue en vue de sortir de cette crise.

« Je suis avec beaucoup de regrets les événements sanglants de ces derniers jours en Libye et en particulier à Tripoli », a confié Waleed Ben Zaied.

Les drones français frappent Tripoli

Les drones français frappent Tripoli

Des drones français auraient lancé plusieurs raids aériens sur des positions appartenant aux forces fidèles au gouvernement d’union nationale.

« Assumant notre responsabilité morale envers le pays, nous demandons à toutes les personnalités et figures nationales ainsi qu’aux chefs de tribu de prendre toutes les mesures nécessaires en vue de mettre fin aux affrontements », a-t-il déclaré.  

Libye: des navires turcs débarquent

Libye : des navires turcs débarquent

Sur fond d’affrontements continus en Libye, des navires de guerre turcs sont arrivés dans les eaux territoriales libyennes.

« Nous condamnons fermement tout recours à la force et aux armes pour intimider le peuple innocent, ainsi que la destruction de biens publics et privés. Cette guerre à la lisière de Tripoli ne fait qu’aggraver les difficultés et serait une catastrophe pour nous tous », a déploré le porte-parole, qui a accusé l’OTAN d’implication directe dans la situation actuelle avant de demander à la délégation onusienne qui s’est déplacée en Libye et aux pays pour qui comptent la sécurité et la stabilité en Libye d’intervenir pour résoudre cette crise.

PressTV-Une 3ème guerre mondiale en Libye?

PressTV-Une 3e guerre mondiale en Libye ?

La Libye risque de faire face à une intervention militaire similaire à celle contre le Yémen.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/04/19/593815/Libye-partie-conflit-famille-Mouammar-Kadhafi-Tripoli-Waleed-Ben-Zaied