Liens

FINALE DE LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL GAGNEE PAR LA FRANCE. SANS RETENUE, LE PRESIDENT DES RICHES, L'ENERGUMENE MACRON SE LACHE...

Emmanuel Macron

Ironie du sort: la meilleure photo de Macron au Mondial prise par Sputnik

© Sputnik . Alexei Nikolsky

FRANCE

URL courte

9203

Une des meilleures photos du Président français pendant la Coupe du Monde a été faite par Sputnik, relatent les médias français qui y voient une ironie du sort.

La photo d'Emmanuel Macron en train de fêter le premier but des Bleus marqué pendant la finale de la Coupe du Monde est devenue une des meilleures images du Président incarnant la joie et la fierté de son pays dont la sélection a depuis remporté le Mondial organisé en Russie.

Largement commenté dans plusieurs médias, le cliché a également inondé les réseaux sociaux en devenant un mème.​​

Cependant, l'image historique a été réalisée par… un photographe de Sputnik, Alexei Nikolsky, qui travaille souvent avec les plus hauts dirigeants russes (c'est à lui qu'appartiennent d'ailleurs les célèbres photos de Vladimir Poutine torse nu).

Sputnik ayant été un média accusé auparavant par Emmanuel Macron d'être un organe «d'influence et de propagande mensongère», plusieurs journaux français n'ont pas hésité à ironiser à ce sujet:

«Cette photo a été prise par Alexei Nikolsky, un photographe habitué du Kremlin et qui travaille principalement pour le site d'informations russe Sputnik. Un site qui, ironie du sort, est dans le viseur des autorités françaises», a écrit le Parisien.

«La photo a été prise par Alexei Nikolsky, un photographe de l'agence de presse russe Sputnik, un média proche du Kremlin», relate à son tour Europe 1 avant de poursuivre que M.Nikolsky «a d'ailleurs produit de nombreux clichés de propagande mettant en scène Vladimir Poutine dans diverses situations».

 

les Bleus

© SPUTNIK . VLADIMIR PESNYA

Cette chanson que les Bleus ont dédiée à Poutine après leur victoire (vidéo)

Le Mondial 2018 s'est déroulé du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes: Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Ekaterinbourg. C'était la première Coupe du Monde en Europe de l'Est et le premier tournoi international de ce niveau organisé à la fois en Europe et en Asie.

https://fr.sputniknews.com/france/201807161037228882-macron-photo-mondial-sputnik/



 

L'ARMEE SYRIENNE SECURISE LA FRONTIERE AVEC LA JORDANIE

L’armée syrienne déployée à la frontière entre la Syrie et la Jordanie

Sun Jul 8, 2018 5:12PM

Le point de passage de Nassib, dans le sud syrien. (Archives)

Le point de passage de Nassib, dans le sud syrien. (Archives)

Le commandant de la région militaire du nord du royaume de la Jordanie a affirmé que la présence des forces syriennes à la frontière syro-jordanienne jusqu’au point de passage de Nassib garantissait la sécurité des deux pays.

« La présence des forces syrienne à la frontière syro-jordanienne a des effets positifs sur les plans sécuritaires et économiques pour la Syrie et la Jordanie », a précisé le général Khaled al-Massaïd, commandant de la région militaire du nord de la Jordanie, a rapporté Fars News.

En ce qui concerne la réouverture officielle du poste frontalier de Nassib et le rétablissement de la coordination sécuritaire entre la Syrie et la Jordanie, le général al-Massaïd a indiqué au quotidien jordanien Al-Raïque tout dépendait du gouvernement jordanien et que si une décision était prise à ce propos des mesures sécuritaires seraient adoptées par la suite.

PressTV-A Nassib, USA/Israël ont tout perdu

Le groupe terroriste Tahrir al-Cham a promis des attaques contre les positions de l’armée syrienne dans le nord de la province de Hama, d’ici 48 heures.

« Plus de 90% des déplacés présents dans les régions frontalières sont rentrés chez eux tandis que des milliers d’autres ne sont toujours pas partis pour des raisons personnelles ou des problèmes avec le gouvernement syrien », a-t-il poursuivi.

« Les forces armées jordaniennes sont capables à 100% d’assurer la sécurité de la Jordanie en empêchant les terroristes de s’infiltrer dans ce pays », a-t-il assuré.

L’armée syrienne a repris il y a deux jours le contrôle du point de passage de Nassib à la frontière avec la Jordanie.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/07/08/567481/Larme-syrienne-dploye--la-frontire-entre-la-Syrie-et-la-Jordanie


 

L'ARMEE SYRIENNE LIBERE LE POINT DE PASSAGE DE NASSIB, A LA FRONTIERE JORDANIENNE

L’armée syrienne libère le point de passage de Nassib à la frontière avec la Jordanie

Fri Jul 6, 2018 5:34PM

Le point de passage clé de Nassib, à la frontière de la Jordanie, a été libéré le vendredi 6 juillet 2018 par l'armée syrienne. ©AFP

Le point de passage clé de Nassib, à la frontière de la Jordanie, a été libéré le vendredi 6 juillet 2018 par l'armée syrienne. ©AFP

Après des jours de progrès, l’armée syrienne est enfin parvenue, ce vendredi 6 juillet, à libérer le point de passage stratégique de Nassib, situé à la frontière jordanienne, et à y hisser le drapeau syrien.

L’armée syrienne a pris le contrôle du point de passage de Nassib, situé à la frontière jordanienne, l’un des principaux objectifs de l’offensive menée depuis une quinzaine de jours, a annoncé l’agence de presse iranienne Fars News.  

Les médias liés aux opposants armés au gouvernement syrien ont même reconnu la libération de ce point de passage stratégique, affirmant que l’armée syrienne y avait hissé le drapeau national.

Ce vendredi après-midi, l’armée syrienne a réussi à libérer huit postes de contrôle le long de la frontière entre la Syrie et la Jordanie et à arriver à 5 km du point de passage de Nassib.

Au cours de quelques jours d’opération le long de la frontière jordanienne, les militaires syriens ont libéré et nettoyé 20 km de la frontière syro-jordanienne.

L’offensive de l’armée syrienne contre les opposants et les terroristes armés a commencé le 22 juin et depuis elle a libéré plus de 50 localités et villages.

Source des photos : Fars News

Deraa : l’heure H sonnera à Nassib

Netanyahu se précipite à Amman pour s’entretenir avec le roi Abdallah II. Et si Israël perdait le contrôle du point de passage de Nassib ?

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/07/06/567265/Syrie-Nassib-Jordanie-point-de-passage-libration


 

L'ALGERIE FACE A LA VOLONTE DE DOMINATION DE LA SAOUDIE DANS LE MONDE ARABE

Alger

Alger face à la volonté de domination de Riyad dans le monde arabe

CC BY-SA 4.0 / Yelles Le Musée des Beaux-Arts d'Alger vu depuis le Jardin d'Essai

INTERNATIONAL

URL courte

21260

La Ligue arabe, l’Organisation de la coopération islamique et le Conseil de coopération du Golfe ayant soutenu la décision du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, l’Algérie reste l’un des rares pays du monde arabe à entretenir des rapports non conflictuels avec l’Iran. Mais que va-t-elle faire face à un «front arabe» de Riyad?

La Ligue arabe, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et le Conseil de coopération du Golfe (CCG) se sont félicités de la décision du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran accusé «d'ingérence dans les affaires intérieures des pays arabes».

 

Des soldats du Front Polisario en parade

© AP PHOTO / DANIEL OCHOA DE OLZA

Riyad et Tel Aviv seraient-ils derrière la décision du Maroc de rompre avec l’Iran?

Mahmoud Afifi, porte-parole du secrétaire général de la Ligue arabe, a déclaré au dernier sommet de l'organisation que la position arabe sur la question était «solide». Pourtant, estime le média algérien TSA, le sommet était presque exclusivement orienté vers l'objectif stratégique que s'est fixé l'Arabie saoudite: créer «un front arabe» contre l'Iran. Ainsi, Riyad veut s'imposer comme le leader du monde arabe et des musulmans sunnites et accuse l'Iran chiite de «soutenir le terrorisme».

 

Cette «Alliance sunnite» contre le terrorisme se veut être «un gage» de bonne volonté de l'Arabie Saoudite dans cette lutte après le drame du 11 septembre 2001. En effet, des familles américaines des victimes des attentats de septembre 2001 ont déposé plainte contre l'Arabie saoudite en mars 2017 pour «financement du terrorisme», ce qui pèse comme une épée de Damoclès sur le Royaume saoudien.

Riyad a ensuite déclenché une offensive militaire au Yémen contre les Houthis, accusés d'être proches de l'Iran, et imposé un blocus au Qatar, puissance énergétique, médiatique et diplomatique rivale.

 

Alger

CC0 / PIXABAY

Livraison d’armes au Polisario via Alger: l’Algérie commente les accusations du Maroc

L'un des grands objectifs de l'Arabie saoudite est également de se débarrasser de son image de pays fermé et conservateur, celle-ci ne devant coller qu'à l'Iran, «exportateur de déstabilisation» dans le Moyen-Orient, a poursuivi TSA.

 

Fort du soutien de son allié stratégique Washington, Riyad espère maintenant amener toutes les organisations multilatérales arabes et islamiques à s'aligner sur ses choix politiques. D'où l'appui à la démarche du Maroc contre l'Iran, démarche arrangeant les États-Unis qui tentent de remettre en cause l'accord sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015.

L'Algérie se retrouve ainsi presque isolée, le soutien d'organisations telles que la Ligue arabe et l'OCI à la décision du Maroc lui étant défavorable, notamment parce que l'Algérie entretient des relations avec Téhéran.

 

Logo d'Interpol

© AFP 2018 ROSLAN RAHMAN

Interpol évoque le rôle de l’Algérie dans la lutte antiterroriste

Toutefois, Alger a un avantage parce qu'il est en relations régulières avec tous les pays concernés: Arabie saoudite, Égypte, Émirats arabe unis, États-Unis, Iran et Qatar. Quant à ses différends avec le Maroc concernant le Sahara Occidental, ils pèsent depuis longtemps sur les rapports qu'ont ces deux pays voisins.

 

Mais l'Algérie, qui soutient «le renforcement de l'unité arabe sans ingérences étrangères» et «la réforme profonde» de la Ligue arabe, se retrouve ainsi devant un grand défi: elle devra désormais adapter sa politique étrangère aux nouvelles réalités sur la scène arabe sans abandonner ses valeurs et ses orientations.

https://fr.sputniknews.com/international/201805061036252866-algerie-arabie-saoudite-monde-arabe/


 

LA RUSSIE MET EN GARDE CONTRE UNE NOUVELLE GUERRE D'ENVERGURE EN SYRIE

Militaires US en Syrie

L’état-major russe met en garde contre une nouvelle guerre d’envergure

© REUTERS/ Rodi Said

INTERNATIONAL

URL courte

341462

La politique US en Syrie risque de provoquer tôt ou tard une nouvelle guerre «de tous contre tous» dans le pays, estime le colonel général de l'état-major interarmées russe Sergueï Roudskoï.

 

Tartous

© SPUTNIK. DMITRY VINOGRADOV

Un avion US surveille les bases militaires russes en Syrie

La politique de Washington visant à morceler la Syrie jette les bases d'une nouvelle guerre d'envergure dans ce pays, a déclaré le chef du Commandement opérationnel principal de l'état-major russe Sergueï Roudskoï dans le cadre de la conférence sur la sécurité organisée à Moscou.

 

«Les États-Unis se sont fixés pour objectif de diviser la Syrie, et alimentent aujourd'hui un potentiel de conflit qui engendrera, tôt ou tard, une nouvelle guerre de tous contre tous», a prévenu l'officier.

 

Drapeau syrien

© AP PHOTO/ ALEXANDER KOTS/KOMSOMOLSKAYA PRAVDA

La Syrie se dit confrontée à une triple agression étrangère

Dans le même temps, M.Roudskoï a estimé que les conditions étaient réunies aujourd'hui pour la «renaissance» de la Syrie «en tant qu'un État uni et indivisible».

 

Il a ainsi qualifié d'inacceptables les plans américains visant à créer un quasi-État sur la rive est de l'Euphrate. Selon l'officier, les États-Unis sont en train de créer dans la région des organes de pouvoir qui leur sont loyaux et qui seront dotés de leur propres forces armées.

Auparavant, le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov a accusé les États-Unis de chercher à isoler la rive est de l'Euphrate du reste de la Syrie en implantant leurs bases militaires dans la région.

https://fr.sputniknews.com/international/201804041035799098-syrie-guerre-russie-avertissement/


 

L'AXE RUSSIE-IRAN-CHINE SE RENFORCE POUR FAIRE FACE AUX BELLIQUEUX USA

"Posture nucléaire" des USA: l'axe Russie-Iran-Chine se renforce

Mon Feb 5, 2018 2:55PM

Les ambitions nucléaires des États-Unis font que la Russie et l'Iran se rapprochent de plus en plus. (Youtube)

Les ambitions nucléaires des États-Unis font que la Russie et l'Iran se rapprochent de plus en plus. (Youtube)

De nombreux pays ont fermement critiqué la nouvelle «Revue de la posture nucléaire» du Pentagone qui expose les ambitions nucléaires sous la présidence Trump et détaille ce qu’il perçoit comme les menaces nucléaires dans les décennies à venir. Bien qu’il se focalise essentiellement sur la Russie, le rapport évoque aussi un manque de transparence dans l’arsenal nucléaire chinois. Parmi les autres menaces potentielles, sont également cités la Corée du Nord et l'Iran.

Un projet qui n'a fait que se rapprocher l'Iran, la Russie et la Chine, qui ont toujours été des partenaires anciens et importants sur la scène internationale pour défendre des intérêts communs. Ces pays se sont fermement opposés au rapport du Pentagone, d’autant plus que son objectif va à l’encontre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Si les États-Unis, la première et la plus grande économie du monde, se retirent du Traité, le terrain sera propice au retrait d'autres pays. 

Outre l'accord sur le nucléaire iranien, la Russie et la Chine sont dans le collimateur américain. Dès le début de l'année 2017, Trump a entamé une « guerre commerciale » avec la Chine et foulé au pied un grand nombre des accords internationaux. 

Le journal anglais The Observer a rapporté dans une récente édition que les États-Unis étaient en passe de bouleverser la structure du droit international, laissant libre cours aux velléités de n’importe quel pays voulant développer son arsenal nucléaire pour diverses raisons. 

De ce fait, l’administration Trump ne se conforme à aucun cadre international : les traités internationaux, et les enjeux environnementaux et sécuritaires du monde la laissent de marbre. 

D'autre part, le site Russia Today a rapporté que Moscou répondrait à l’hostilité des États-Unis et ferait tout pour préserver sa sécurité. Évoquant la campagne anti-russe, il précise : « Trump a déclenché une guerre psychologique contre la Russie dont les conséquences se retourneront contre lui. »

L’union de l’axe Russie-Iran-Chine va inciter davantage de pays occidentaux à s'opposer au piétinement de l'accord sur le nucléaire iranien par les États-Unis. 

En substituant le dollar américain dans leurs échanges commerciaux, ces pays mettraient la pression sur l'économie des États-Unis. Cette initiative ferait chuter la valeur du dollar sur le marché mondial et engendrerait de nombreuses crises financières.

La Chine est devenue la deuxième puissance militaire mondiale et s'active à combler le fossé qui la sépare encore des États-Unis. Parallèlement à son essor économique, la Chine a développé une armée moderne qui pourrait devenir la première force mondiale à l'horizon 2050. Mais le développement des armes nucléaires ne figure pas dans ce plan. L'Iran a également parlé à plusieurs reprises du renforcement de sa puissance de défense.

Attendons donc de voir quelle sera la réponse de la Russie de Vladimir Poutine à la menace nucléaire des États-Unis.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/02/05/551362/Posture-nuclaire-des-USA-laxe-RussieIranChine-se-renforce


 

EN MATIERE DE NUCLEAIRE MILITAIRE, LA COREE DU NORD A PRESQUE ATTEINT L'EQUILIBRE AVEC LES USA, SELON UNE RESPONSABLE NORD-COREENNE

Des équipements militaires démontrés au cours du défilé en Corée du Nord

La Corée du Nord a «presque atteint» la parité nucléaire avec les USA

© REUTERS/ Damir Sagolj

INTERNATIONAL

URL courte

142880250

En matière de nucléaire militaire, la Corée du Nord a presque atteint l'équilibre avec les États-Unis, a déclaré Choi Sun-hee, directrice générale des affaires nord-américaines au ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

 

Donald Trump

© AP PHOTO/ EVAN VUCCI

Trump joue au «football nucléaire» et est «en mesure de détruire le monde»

Pour se protéger contre les menaces américaines, la Corée du Nord a augmenté sa capacité nucléaire jusqu'à atteindre la parité avec les États-Unis, a indiqué Choi Sun-hee, lors d'une conférence consacrée à la non-prolifération des armes nucléaires qui se tient à Moscou.

 

«Aujourd'hui, nous avons presque atteint l'équilibre avec les USA et notre objectif final est d'atteindre l'équilibre avec les USA pour qu'ils n'osent pas évoquer quelque action militaire contre la Corée du Nord que ce soit», a-t-elle souligné.

Elle a également précisé qu'aucun pays ne devait craindre les armes nucléaires de Pyongyang sauf les États-Unis, car c'étaient eux qui menaçaient la Corée du Nord d'une attaque nucléaire éventuelle.

«Nos armes nucléaires ciblent les Etats-Unis et nous pensons que l'attaque nucléaire peut provenir des Etats-Unis, mais d'aucun autre pays», a-t-elle souligné.

Corée du Nord

© SPUTNIK. ILYA PITALEV

Diplomatie nord-coréenne: l’arme nucléaire de Pyongyang vise les USA et pas d’autres pays

 

La Corée du Sud et les États-Unis ont entamé lundi des exercices navals d'une durée d'une semaine dans les eaux de la péninsule coréenne, sur fond de maintien des tensions liées au programme balistique et nucléaire de la Corée du Nord.

Environ 40 navires des deux pays, dont le porte-avion américain à propulsion nucléaire USS Ronald Reagan, prendront part jusqu'à vendredi aux exercices conjoints à l'ouest et à l'est de la péninsule, a annoncé lundi le ministère sud-coréen de la Défense.

La Corée du Nord qualifie ces exercices conjoints de «répétitions de guerre».

https://fr.sputniknews.com/international/201710201033542897-coree-du-nord-parite-nucleaire-usa/


 

ALEP EST : PHOTOS AFFLIGEANTES APRES SA LIBERATION

Photos affligeantes de l’Est d’Alep après sa libération

 Depuis 4 heures  29 décembre 2016

La mosquée omeyyade
La mosquée omeyyade

 Info en Image - Moyent-Orient - Syrie

 

 

liberee

liberee1

liberee2

liberee3

liberee4

liberee5

liberee6

liberee7

liberee9

liberee10

liberee11

liberee13

mosquee_omeyyade
La mosquée omeyyade
mosquee_omeyyade2
La mosquée omeyyade
mosquee_omeyyade3
La mosquée omeyyade
mosquee_omeyyade4
La mosquée omeyyade

mosquee_omeyyade5

 

http://french.almanar.com.lb/168936


 

S. NASRALLAH : LE HEZBOLLAH VA ACCROITRE SA PRESENCE EN SYRIE

S.Nasrallah:"Notre présence en Syrie s’accroitra après le martyre de S.Mostapha"
 


Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a déclaré que le Hezbollah renforcera sa présence en Syrie pour infliger une défaite cuisante aux groupes terroristes takfiristes qui complotent contre les causes de la nation arabo-islamique.

S'exprimant lors de la commémoration du martyre du dirigeant militaire du Hezbollah, Sayed Mostapha Badreddine, devant des milliers de partisans de la résistance rassemblés dans le complexe du maitre des martyrs dans la Banlieue Sud de Beyrouth, Sayed Nasrallah a expliqué que l'accusation faite aux groupes terroristes d'être responsables de l'assassinat de Sayed Mostapha est survenue suite à une vérification minutieuse du lieu de l'attaque.

Fustigeant les arabes pro-sionistes qui ont faussement prétendu que le Hezbollah a eu peur d'accuser Israël, le numéro un du Hezbollah a déploré que l'ennemi israélien soit plus juste envers la résistance, elle qui n'a jamais eu peur ni menti tout au long de son histoire.

Et d'appeler la population du Sud à une participation massive aux élections municipales qui se tiendront ce dimanche au Sud Liban.


Voici les idées principales de son discours:

"Que la paix de Dieu soit sur vous. Au début, je vous remercie pour votre participation qui traduit votre solidarité et votre amour. Je présente mes condoléances à la mère, à l'épouse, à la famille et aux compagnons du martyr. Je salue toutes les familles des martyrs qui ont exprimé leur fierté pour la mort en martyre de leurs fils.

Je remercie toutes les parties qui ont présenté leurs condoléances au Liban et à travers le monde.

Je répartirai mon discours en trois parties: la personnalité de Sayed Mostpaha, l'incident qui a provoqué son martyre et l'après-martyre.

Le parcours militaire du martyr

Sayed Mostapha fut parmi les premiers combattants de la résistance dès sa genèse. Il a combattu l'ennemi israélien dans les premiers rangs avec les groupes de la résistance regroupant le mouvement Amal et les Palestiniens à Khaldeh. Il a été blessé, et s'est vu sa jambe amputée suite à cette bataille. Il a participé activement à l'entrainement des cadres de la résistance ce qui a permis aux combattants de chasser l'ennemi du Liban.

Dans les années 90, il a assumé la responsabilité militaire centrale au Hezbollah. En 1996, il a avorté les objectifs de l'offensive sioniste Raisins de la colère grâce à la ténacité de la résistance.

L'embuscade d'Ansariya fut l'un des exploits les plus importants planifiés par Sayed Mostapha avec le leader martyr Imad Moghniyeh. Il avait une vision avancée dans le cadre de la guerre psychologique et médiatique.

Début l'an 2000, l'action de la résistance a connu un essor remarquable, ce qui qui a favorisé le retrait israélien du Sud Liban le 25 mai 2000.

En juillet 2006, il a joué un rôle majeur sur le terrain, ce qui pavé la voie à la victoire de la résistance.

En Syrie, il a assumé la responsabilité de la direction des groupes de la résistance. Au début, je lui interdisais d'aller en Syrie pour sa protection, mais il m'a expliqué qu'il lui est impossible de diriger la guerre à partir du Liban. Il est donc parti en Syrie, et c'est grâce au sang de nos martyrs et de nos blessés, notre résistance a pu contribuer à réaliser les exploits en Syrie à côté de l'armée syrienne.

Parmi les exploits majeurs, c'est que la Syrie n'est pas tombée aux mains des Américains et des takfiristes. Il a largement contribué à avorter les projets d'attentats terroristes au Liban et à assurer la sécurité du pays.
Voici quelques-uns de ses exploits. Sayed Mostapha est connu pour sa bravoure, son expertise, son enthousiasme, sa tendresse… je le félicite pour son martyre qu'il a tant attendu.

2- A l'époque des débats sur son départ en Syrie, j'ai accepté qu'il aille juste à la frontière. Je lui ai dit franchement que tu es distingué des autres dirigeants de la résistance. Tu es une personnalité controversée en raison de la propagande des médias occidentaux, et si tu tombes en martyre, ceci fera couler beaucoup d'encre et de salive. Il m'a dit que s'il tombe en martyre au Liban, on sera face à la même situation. Donc, le fait d'aller en Syrie ne devra pas être entravé par des considérations pareilles.

En effet, certains de nos dirigeants comme Mohammad Salmane ont participé à la guerre en Syrie et est allé en Irak, où il est tombé en martyre. Ceci n'a pas suscité de controverse parce que le martyr Mohammad n'est pas une personne controversé. Tout comme le cas des martyrs Alaa al-Bosna, Hassan Laqqis, et autres.

Ce que nous avons entendu et lu la semaine dernière dans les médias se poursuivra, en fait, ça fait désormais partie de la machine médiatique adverse. Je voudrai dire à propos:

1- pour nous, les martyrs sont ceux qui meurent dans les combats contre l'ennemi et au cours de la défense de leurs terres, de leurs lieux saints et de leurs peuples. Qu'ils soient tués par les Israéliens, les Américains, les takfiristes ou tout autre traitre qui se tient dans le camp ennemi. Les martyrs de la résistance sont des martyrs que ce soit au sud Liban, en Syrie, en Irak, en Palestine et dans tout autre endroit face aux projets hégémoniques. 

2- Malheureusement, l'ennemi israélien rancunier était plus juste envers nous. Ce sont les Arabes pro-sionistes qui ont écrit que le Hezbollah n'a pas accusé Israël parce qu'il a eu peur d'une guerre à laquelle il n'est pas prêt. Les Israéliens ont dit par contre que le Hezbollah dit la vérité à propos du martyre de sayed Mostapha. Tout au long du combat avec l'ennemi, nous n'avons jamais menti. C'est ce que le réalisent bien les Israéliens.24 heures après le martyre, la piste de la responsabilité israélienne était l'une des hypothèses. Nous avons bien étudié et consulté l'endroit de l'attaque.

Aucun indice n'implique l'ennemi israélien. Nous ne sommes pas comme ceux qui adoptent une accusation politique même contre l'ennemi. Nous pratiquons une guerre psychologique différente de celle de tout le monde. Dans cette guerre, on ne ment jamais. On n'accuse pas politiquement. Les données nous ont conduits à la piste des groupes terroristes. Comment allons-nous mentir à la famille du martyr.

Nous accusons Israël lorsque les indices existent sur  son implication. Nous avons toujours pointé d'un doigt accusateur Israël dans l'assassinat de nos dirigeants. Nous n'avons jamais eu peur. La riposte au martyre de Samir Qintar aurait provoqué une guerre d'envergure. Nous avons riposté malgré les avertissements israéliens.

Suite au martyre de Samir Qintar, nous avons mis en garde Israël de riposter fermement contre tout assassinat de quelque combattant qu'il soit. Je le redis: Notre riposte sera dure et très ferme à toute attaque israélienne contre nos combattants, hors des fermes de Chebaa, et quelle que soit l'ampleur de l'escalade. 

Je voudrai aussi commenter le niveau de la décadence morale de certains libanais, eux qui se présentent comme des hommes de droit. Comment tenez-vous des propos pareils, dénudés de tout sentiment humain. J'appelle nos partisans à faire la sourde oreille face à ces propos. Sachez que celui qui a de l'honneur, prononcera des propos honorables, mais celui qui manque d'honneur, nous pourra tenir que des propos similaires à ce que nous avons entendu.

Au sujet du Tribunal International, nous assurons au monde entier que tout ce qui est dit contre nous ne nous concerne pas. Pour nous, ce tribunal n'existe pas et tout ce qui est ne nous intéresse. Ce dossier n'existe pas dans notre agenda. 
Nous avons entendu certains parler de la défaite et de l'ébranlement du Hezbollah après cet incident.

Depuis de longues années, le Hezbollah est devenu une institution à part entière, dont la survie et la persévérance ne dépend pas de telle ou telle personne. Dans la branche militaire djihadiste du Hezbollah, les expertises se transmettent d'une génération à une autre. Nous possédons une génération de leaders, ayant la quarantaine, d'autres la trentaine…

Comment alors le Hezbollah est-il capable de travailler sur tous les fronts?  
Lorsqu'un commandant tombe en martyre, il est immédiatement remplacé par un autre commandant de même âge. Le martyre de nos dirigeants insuffle un nouvel élan dans les rangs des combattants.

Après le martyre de Hajj Imad, beaucoup ont supposé que l'infrastructure du Hezbollah s'ébranlera. Mais bien au contraire, depuis 2008, la force du Hezbollah a considérablement grandi, et est devenu une force régionale grâce aux potentiels militaires.

Oui, celui qui reste dans sa maison, mourra sur son lit. Or, celui qui participe aux combats et reste sur les champs de bataille, aura beaucoup plus de chances de tomber en martyre.

Donc, Sayed Mostapha n'est pas le dernier martyr. Tant que les dirigeants du Hezbollah insistent à participer aux batailles, il y aura encore de martyrs.

3- lorsque nous sommes allés participer à la guerre en Syrie, ceci a eu lieu suite à des calculs et une longue observation. Chaque jour, la vérité s'éclaircit encore plus: qui a cherché ces groupes terroristes? Qui a financé le terrorisme? Quel est le rôle des Etats-Unis et de l'Occident?

Je vous appelle, vous récalcitrants à cette participation à la guerre, à suivre les propos des hauts dirigeants, des journalistes, des politiciens américains dans les médias américains. Pourquoi admettent-ils la vérité? Parce qu'ils regrettent leurs actes. Parce qu'ils encaissent les défaites. Parce que le terrorisme les frappe.
Prenons comme exemple l'implication saoudienne en Syrie. Le vice-président US Joe Biden a dit que l'Arabie Saoudite a dépensé des milliards de dollars pour soutenir le terrorisme, qu'elle dirige la chambre d'opérations des groupes terroristes depuis la Jordanie, qu'elle dirige le groupe de l'opposition pour avorter tout consensus politique. 
L'Arabie Saoudite veut une constitution et des élections parlementaires en Syrie.

Est-ce dans toute l'histoire de l'Arabie y a-t-il eu d'élections, de réformes, de diversité partisane… toutes les paroles saoudiennes et Cie ne sont que mensonges et hypocrisie. Toutes les données et les aveux montrent que la guerre contre la Syrie est survenue pour détruire ce pays autonome, indépendant de la volonté américaine, ce pays attaché à son arabité, à la Palestine. Si maintenant le président Bachar el-Assad déclare sa disposition à servir les Etats-Unis, la guerre en Syrie se terminera immédiatement.

Malheureusement, les Etats-Unis ont trouvé dans la région des outils pour combattre l'axe de la résistance et les intifadas des peuples arabes. Ce sont les groupes terroristes, Daech, al-Nosra et autres. Ces groupes idéologiques financés par l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats et la Turquie, sont capables de détruire une société civile. Ils sont tous prêts à combattre les chrétiens, les yazidis, les sunnites, les chiites.

Israël et les Etats-Unis ont trouvé des groupes programmés pour détruire tout sur leur chemin, au service de leurs projets. Leur mission est de combattre les mouvements de résistance et de détruire les pays de l'axe de la résistance. Une armée noire israélienne brandissant la bannière de l'Islam est mise en place pour combattre les peuples de la région.

Les Américains cherchent des prétextes pour retourner à leurs bases militaires au Yémen, en Irak, et pour détruire la Syrie.

Nous sommes partis en Syrie pour défendre le Liban, la Syrie, la Palestine, l'axe de la résistance. Dès le début, nous avons réalisé l'ampleur des pertes, mais ces pertes sont faites pour vaincre Israël et le projet américain.

Face à toutes ces réalités je vous le rappelle et je vous le dis en toute confiance. Aujourd'hui, notre posture est de loin meilleure que par le passé. Nous allons surmonter cette épreuve grâce à notre patience et notre combat. Sachez que nous avançons et nous réalisons des exploits majeurs en Syrie. Le sang du martyr de Sayed Mostapaha et des autres combattants est le combustible qui permettra la réalisation de la victoire en Syrie et la protection des peuples de la région.

D'aucuns se sont demandés si le Hezbollah va se retirer de la Syrie après cet incident.

Ma réponse est claire: jamais le martyre de l'un de nos dirigeants ne nous a poussés à se retirer. Au contraire, ce sang nous donne plus de confiance en la victoire  finale. Des dirigeants supplémentaires iront en Syrie pour poursuivre la bataille. Nous sommes certains que notre contribution mettra en échec le projet hégémonique américain. Tout le projet dressé pour la région échouera en Syrie.

Dans la région de la Ghouta, Sayed Mostapha avait préparé les plans nécessaires pour la bataille en question. L'armée syrienne a repris aux groupes terroristes plusieurs villages dans cette zone. Ce qui assurera la protection à l'aéroport international de Damas, où Sayed Mostapaha est tombé en martyre.

Avant de poursuivre mon discours, je voudrai appeler les habitants du Sud à une forte participation au scrutin électoral municipal. Les ennemis hypocrites et menteurs diront que la  faible participation des gens est un indice sur la démarcation de la population du Hezbollah. Pour cette raison, nous appelons à une plus forte participation, même les blessés qu'ils aillent participer et montrer au monde leur volonté. Je vous appelle à voter pour les listes de l'alliance entre Amal et Hezbollah.

En ce jour du leader martyr, la grande vengeance du Hezbollah est de participer massivement en Syrie et d'asséner une défaite cuisante à ces groupes terroristes takfiristes qui complotent contre les causes de la nation.

Deuxièmement, nous devons préserver cette résistance et travailler pour développer ses potentiels, comme l'a toujours fait Sayed Mostapha, et que la paix de Dieu soit sur vous.

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=304127&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1


 

   

 

Source: Spécial notre site

20-05-2016 - 19:19 Dernière mise à jour 20-05-2016 - 19:35 | 588 vus

ALEP : ATTAQUE DES TERRORISTES D'AL NOSRA CONTRE LE CONSULAT DE RUSSIE

La ville d'Alep. Photo d'illustration

Le consulat de Russie à Alep attaqué par le Front al-Nosra

© Sputnik. Mikhail Voskresensky
International
URL courte
Situation en Syrie (881)
544011158

Le siège du consulat russe dans la ville syrienne d'Alep a essuyé des tirs de l'organisation terroriste Front al-Nosra. L'attaque n'a pas fait de victimes, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères.

"Le 28 avril, à environ 15h00, heure de Moscou, le siège du consulat de Russie à Alep a été attaqué aux mortiers. Un obus est tombé dans l'enceinte de la représentation russe, deux autres ayant explosé à l'extérieur de l’enceinte. Il n'y a pas de victimes", a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé vendredi.

Et de rappeler que pour des raisons de sécurité, le consulat général russe à Alep avait suspendu son fonctionnement en janvier 2013. Quant aux employés, ils ont été rapatriés ou transférés à Damas. "L'ordre sur le territoire de la mission diplomatique est actuellement maintenu par le personnel technique composé de citoyens syriens".

"Le pilonnage du consulat a été effectué par le Front al-Nosra et des groupuscules alliés (…) et revêt un caractère intentionnel", souligne la source diplomatique.

"Nous condamnons résolument cette attaque terroriste en attirons à nouveau l'attention sur les tentatives des djihadistes et des forces alliés de torpiller le régime de cessez-le-feu en vigueur en Syrie", stipule le communiqué ministériel.

https://fr.sputniknews.com/international/201604291024631602-alep-consulat-terrorisme/