Liens

Dans IRAN

L'IRAN PREPARE DE NOUVEAUX LANCEMENTS DE SATELLITES

Par Le 17/06/2022

L’Iran prépare de nouveaux lancements de satellites

L’Iran prépare de nouveaux lancements de satellites

folder_openIran access_timedepuis 11 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec PressTV

Un porte-parole du ministère iranien de la Défense, Ahmad Hosseini, a déclaré que la République islamique d’Iran prévoyait d’effectuer deux autres lancements de sa fusée porteuse de satellites à propergol hybride développée localement appelée Zoljanah.

Ahmad Hosseini a déclaré que trois lancements du porte-satellites Zoljanah étaient à l’ordre du jour du ministère de la Défense. Alors qu’un lancement a déjà eu lieu, deux autres lancements s’effectueront prochainement, a-t-il précisé.

Zoljanah est un porte-satellite triphasé, qui fonctionne au carburant hybride et les performances des différents étages sont examinées et évaluées lors de chaque lancement, a expliqué le responsable.

Suite à l’incorporation de la technologie requise et à un fonctionnement réussi, le porte-satellites Zoljenah sera capable de mettre «des charges utiles pesant jusqu’à 220 kilogrammes sur l’orbite à une altitude de 500 kilomètres», a souligné M. Hosseini.

Le ministère iranien de la Défense a lancé le porte-satellites Zoljanah dans l’espace pour la première fois en février 2021, qui a été diffusé en direct sur la télévision d’État.

Le porte-satellite mesure 25,5 mètres de long et pèse environ 52 tonnes. Il utilise un moteur à combustible solide de 1,5 mètre de diamètre avec 74 tonnes de poussée.

Plus tôt cette année, le commandant en chef de la l’unité aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a déclaré que le pays maîtrisait la technologie des porte-satellites et avait testé son premier porte-satellite utilisant du combustible solide.

«À partir de maintenant, l’Iran sera en mesure de lancer un grand nombre de satellites utilisant des moteurs à bas prix», a déclaré le général de brigade Amir-Ali Hajizadeh lors d’un rassemblement dans la ville iranienne de Qom le 13 janvier.

«Au cours des deux dernières années, tous les porte-satellites iraniens, qui ont été testés, ont fonctionné au carburant liquide. Mais dans ce test, nous avons réussi à utiliser le moteur à combustible solide avec une poussée de 66 tonnes», a-t-il souligné.

Fin décembre 2020, le ministère iranien de la Défense a annoncé qu’il avait lancé avec succès une fusée porteuse satellite de construction nationale nommée Simorgh, envoyant trois appareils de recherche dans l’espace.

«Dans cette mission de recherche spatiale, pour la première fois, trois appareils de recherche ont été lancés simultanément à une altitude de 470 kilomètres et à une vitesse de 7 350 mètres par seconde», a précisé M. Hosseini.

https://french.alahednews.com.lb/44555/337

iran defense satellite