Mexique

Dans Mexique

LE MEXIQUE PROPOSE DE RETABLIR L'OEA AU SOMMET DES AMERIQUES

Par Le 11/06/2022

11 Juin 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-06-09 17:52:01

      

Los Angeles, 10 juin (RHC) Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, a exprimé ce mercredi au IXe Sommet des Amériques, qui se déroule à Los Angeles, en Californie, que le rôle joué par l’Organisation des États de l’Amérique (OEA) est épuisé, d’où, la nécessité d’une refonte de cet organisme.

Selon le chef de la diplomatie mexicaine, l’OEA a joué un rôle honteux dans le récent coup d’État en Bolivie, survenu en 2019. Il l’a également pointé du doigt en raison de l’imposition de sanctions aux pays de la région au milieu de la pandémie de Covid-19 et même pour ses actions précédant le Covid-19.

Pour le ministre des Affaires étrangères, il est incroyable que le blocus contre Cuba, l’une des nations exclues du sommet, soit toujours en place.

 « Il est évident que l’Organisation des États de l’Amérique et sa façon d’agir sont épuisées face à cette réalité », a-t-il déclaré, ajoutant que la proposition du Mexique consiste à la création d’un groupe de travail chargé de présenter « un projet de rétablissement de l’ordre interaméricain ».

Marcelo Ebrard a souligné la position du gouvernement du président Andrés Manuel López Obrador concernant l’exclusion du Venezuela et du Nicaragua du forum multilatéral.

Nous considérons qu’il s’agit d’une grave erreur et que personne n’a le droit d’exclure qui que ce soit. Nous n’acceptons pas le principe d’une intervention pour définir unilatéralement qui vient et qui ne vient pas » a-t-il ajouté.

Le diplomate mexicain a exprimé son espoir que la Maison Blanche s’achemine vers un autre type de relation avec la région.

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/290242-le-mexique-propose-de-retablir-loea-au-sommet-des-ameriques

Tag(s) : #Mexique#OEA

Dans Mexique

PARTI COMMUNISTE DU MEXIQUE : LE SOMMET DES AMERIQUES ET LES ALLIANCES INTER-IMPERIALISTES

Par Le 09/06/2022

8 Juin 2022

Parti communiste du Mexique : Le Sommet des Amériques et les alliances inter-impérialistes
6/8/22 3:09 PM
Le Sommet des Amériques et les alliances inter-impérialistes

 

Par : Ángel Chávez, directeur de El Machete, membre du Bureau politique du CC du PCM

 

La déclaration du président López Obrador concernant son refus de participer au Sommet des Amériques si celui-ci exclut des pays du continent pour des raisons politiques et idéologiques est récemment devenue controversée. Le sommet de cette année aura lieu du 6 au 10 juin à Los Angeles, en Californie, et le gouvernement américain a déjà exclu d'inviter Cuba, le Venezuela et le Nicaragua.

Afin d'analyser cette question, commençons par mentionner que le Sommet des Amériques est né en relation avec le projet d'intégration économique capitaliste, la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), qui visait l'intégration de tous les pays du continent à l'exception de Cuba. De même, d'autres années, le Sommet des Amériques a exclu d'autres pays, ce qui a conduit certains gouvernements latino-américains à critiquer le Sommet pour s'être arrogé la représentation ou la légitimité du continent dans son ensemble.

Dans ce contexte, la déclaration de López Obrador est interprétée comme un acte de critique du gouvernement américain, comme une attitude supposée de "dignité" des peuples latino-américains et comme une opposition aux projets du gouvernement américain. Face à ces idées, il faut préciser que, de toute façon, cette attitude prétendument critique n'est rien d'autre que de la démagogie, puisque l'éventuelle non-participation n'implique rien d'autre qu'un acte symbolique, mais à aucun moment il n'y a de rupture de relations d'aucune sorte avec le gouvernement américain, puisque Lopez Obrador affirme que si d'autres pays sont exclus du Sommet, il n'y ira pas. C'est-à-dire qu'il sera absent en tant que personne, mais il affirme qu'il enverra une représentation dirigée par le secrétaire aux affaires étrangères, c'est-à-dire que le gouvernement bourgeois mexicain continuera à être représenté au sommet.
En outre, la relation économique et politique entre les gouvernements du Mexique et des États-Unis ne changera pas, car ils sont en fait étroitement liés à l'avenir par le traité inter-impérialiste signé par Lopez Obrador : le T-MEC. En ce sens, la non-participation de Lopez Obrador au sommet n'implique pas un revirement de la politique anti-immigration dans laquelle il collabore avec les États-Unis, ni aucune des autres mesures anti-ouvrières du T-MEC.

Il est vrai que l'exclusion de Cuba du Sommet fait partie de la politique permanente du gouvernement américain contre le gouvernement révolutionnaire de Cuba. Cependant, même avec la participation de Cuba, dont l'économie n'est pas basée sur le capitalisme, les projets de coopération latino-américaine demandés par le Sommet des Amériques ne changeraient pas son essence de classe et ses intérêts impérialistes. Ainsi, tout projet d'intégration ou de "coopération" économique et politique régionale est la somme des économies capitalistes, de sorte que le résultat ne peut être qu'une intégration de caractère inter-impérialiste. Cela inclut le T-MEC ainsi que des projets tels que l'ALBA ou tout autre projet de coopération économique qui peut être exprimé par le biais du Sommet des Amériques.

Nous avons déjà dit que les déclarations d'AMLO sur le Sommet des Amériques ne font rien pour redresser la politique anti-ouvrière et anti-populaire de l'alliance inter-impérialiste du T-MEC. À cela s'ajoute le fait qu'AMLO est un promoteur du projet d'un lien économique continental bénéfique pour les États-Unis, comme l'était le projet de l'Alliance pour le progrès (1961). López Obrador a également exprimé cette position dans son discours à la CELAC, insistant sur une intégration américaine qui inclut également les États-Unis et Cuba. Cependant, cela n'implique rien d'autre que la continuité de la politique américaine qui a promu l'alliance pour le progrès avec laquelle les États-Unis ont cherché la coopération entre les pays capitalistes dans un affrontement contre l'avancée du socialisme ; mais maintenant, l'intégration latino-américaine n'est pas préparée à un ennemi de caractère idéologique et politique, mais à une confrontation inter-impérialiste où l'antagoniste est l'économie chinoise croissante et les États capitalistes qui lui sont liés. En fait, Lopez Obrador a souligné à plusieurs reprises combien la croissance de l'économie chinoise était "dangereuse", se montrant ainsi partisan du bloc ou de l'alliance inter-impérialiste dirigé par les États-Unis.

 

De tout cela, il devrait être clair que nous, communistes, critiquons toutes les unions capitalistes interétatiques, et que seule la lutte pour réaliser le socialisme dans chacun de nos pays constitue une véritable alternative aux alliances inter-impérialistes. En cela, nous nous différencions de la politique opportuniste de certaines organisations et dirigeants de "gauche" qui souhaitent l'échec du Sommet des Amériques et se réjouissent des contradictions au sein des États-Unis en ce qui concerne le Sommet, comme si cela impliquait une action anti-impérialiste. Ces mêmes forces opportunistes considèrent qu'une intégration latino-américaine qui exclut les Etats-Unis est souhaitable, et soutiennent comme proposition alternative l'intégration des pays latino-américains qui fonctionnent également avec une économie capitaliste.

Les communistes ne considèrent pas que l'alternative aux projets d'intégration politique et économique promus par les États-Unis sont des projets tels que l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), qui s'est d'ailleurs récemment réunie à Cuba et à laquelle ont participé Nicolás Maduro du Venezuela, Daniel Ortega du Nicaragua et Luis Arce de Bolivie. La seule opposition au système impérialiste est la bannière du pouvoir des travailleurs et de la construction d'une société socialiste, et non une autre alliance de pays dont la base économique est le capitalisme.
source : http://www.solidnet.org/article/CP-of-Mexico-La-Cumbre-de-las-Americas-y-las-alianzas-interimperialistas/

Tag(s) : #Mexique#Communiste#PCM

Dans Mexique

ELECTIONS AU MEXIQUE : LE PARTI MORENA, AU POUVOIR, EST LE GRAND GAGNANT DANS QUATRE DES SIX GOUVERNORATS DISPUTES

Par Le 07/06/2022

7 Juin 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-06-06 14:19:37

 

 

Mexico, 6 juin (RHC) Le Mouvement de Régénération Nationale  (Morena) du président Andrés López Obrador et les partis alliés ont remporté ce dimanche quatre des six gouvernorats disputés, selon les résultats préliminaires de l’Institut national électoral (INE).

Selon les rapports de l’INE, dans l’État Quintana Roo, la candidate de la coalition des secteurs du gouvernement, Maria Elena Hermelinda a obtenu 20025 voix (55,46 %), suivie de la candidate de droite Laura Lynn Fernandez, qui a obtenu 6251 voix (17,31 %).

Victoire encore à Tamaulipas pour le parti du président López Obrador avec Américo Villarreal Anaya, qui obtient 194450 voix (51,04 %), dépassant César Augusto Verástegui, qui n’obtient que 162893 voix (42,76 %).

Tandis qu’à Oaxaca, Morena remporte une victoire écrasante avec son candidat Salomon Jara Cruz qui obtient 324302 voix (60,13 %), suivi d’Alejandro Avilés Álvarez qui obtient 131593 suffrages (24,40 %).

De son côté, Julio Ramón Menchaca Salazar (coalition Morena, PT) remporte l’État Hidalgo en obtenant 104336 voix (soit 61,56 pour cent), tandis qu’Alma Carolina Viggiano Austria, candidate des partis traditionnels de droite, obtient 53204 voix (31,39 pour cent).

Dans le même temps, à Aguascalientes, 71.14 pour cent des actes ont été informatisés, où Maria Teresa Jiménez Esquivel est en tête avec 180.384 suffrages (53.38 pour cent), suivie de la candidate du Mouvement de Régénération Nationale (Morena) Nora Ruvalcaba Gámez, qui atteint 114235 voix (33,80 pour cent).

De même, à Durango, Esteban Alejandro Villegas Villarreal est à la tête des partis contestés du PRI et du PAN avec 45473 voix (55,10 pour cent), tandis qu’Alma Marina Vitela Rodriguez de la coalition (Morena, PT, Verde, PST) obtient 30,951 suffrages (37,50 points de pourcentage).

Selon les autorités électorales, la journée s’est déroulée dans la normalité et la paix, avec toutes les garanties afin que les citoyens exercent leur droit de vote. (Source/Telesur)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/289881-mexique-le-parti-morena-au-pouvoir-est-le-grand-gagnant-dans-quatre-des-six-gouvernorats-disputes

 

Tag(s) : #Mexique#Elections#MORENA

Dans Mexique

LE PRESIDENT MEXICAIN LOPEZ OBRADOR REVELE UN FAUX MONTAGE AU MEXIQUE CONTRE DES MEDECINS CUBAINS

Par Le 26/05/2022

26 Mai 2022

López Obrador révèle un faux montage au Mexique contre des médecins cubains
Édité par María Candela
2022-05-25 18:09:48

      

Fichier image/RHC

Mexico, 25 mai (RHC) Le président Andrés Manuel López Obrador a démenti mercredi un montage de presse sur des médecins cubains dans le cadre d'une campagne contre les décisions du gouvernement en matière de santé.

L'accusation a été portée dans la rubrique Who's Who in Lies, animée par la journaliste Ana Elizabeth García Vilchis, contre laquelle les médias grand public concentrent également leurs attaques.

Elle a dénoncé les critiques, les disqualifications, le racisme et la xénophobie à l'encontre des médecins cubains et a précisé qu'il s'agit uniquement de ce groupe, car les Mexicains comprennent et savent que d'autres pays les ont reconnus, comme l'Italie et Andorre, pour leurs qualités professionnelles et humaines.

García Vilchis, pour sa part, a donné des détails sur le photoreportage : un prétendu hôpital au Mexique où des médecins "mexicains" apparaissent contre des Cubains qui, en réalité, est une manifestation en Équateur où les médecins demandaient aux gens pendant la pandémie de Covid-19 "Ne sortez pas, restez à la maison !

Le président a déclaré que l'opposition politique mexicaine et certains groupes privés s'opposent à la gratuité des soins et des médicaments, ainsi qu'à la décision de combler une partie de la pénurie de spécialistes en engageant des étrangers.

Il a dénoncé le fait que ces médias, tels que le journal La Reforma - le plus radical de l'ultra-droite -, le magazine Impacto et d'autres ayant d'importants revenus publicitaires, n'écrivent pas une seule ligne en faveur du gouvernement et sont les principaux diffuseurs de fausses nouvelles.

Il a décrit ces campagnes de dénigrement comme une "sale guerre" contre son gouvernement.

Le président a déclaré que "ces médias réactionnaires se présentent maintenant comme s'ils étaient les champions de la démocratie et de la vérité, mais tout le monde les connaît et sait qui ils sont".

À de nombreuses reprises, Lopez Obrador a révélé les revenus que des journaux tels que Reforma, El Financiero, El Universal, le magazine Proceso et bien d'autres ont reçu d'autres gouvernements.

Il a cité des journalistes qui sont devenus millionnaires grâce à leurs mensonges, comme Luis Loret de Mola et Jorge Ramos, qui gagnent jusqu'à 20 millions de pesos par mois (un million de dollars), avec de grandes propriétés immobilières au Mexique et aux États-Unis.

Il a inclus des intellectuels liés à la presse comme chroniqueurs, comme Enrique Krauze, historien et éditeur.

Le chef de l'État a dénoncé le caractère mercantile de ces médias, dont la prétendue liberté d'expression est un commerce. Mais ces attitudes et intérêts doivent être mis de côté et le droit à la libre expression des idées et, surtout, le droit de réponse doivent être garantis, a-t-il déclaré.

Il a comparé certains médias au soi-disant Sommet des Amériques, où il y a des pays qu'on ne veut pas inviter, on ne sait pas de quel continent ils sont. C'est quelque chose comme ça, similaire, parce que c'est peut-être un journal de droite, mais il y a aussi des citoyens de gauche et, même avec un pourcentage minimum, ils devraient s'en occuper.

Il est important de ne pas "impérialiser" les histoires ou de manipuler l'information, a-t-il insisté. (Source:PL)

 

source : https://www.radiohc.cu/noticias/internacionales/288868-lopez-obrador-revela-montaje-falso-en-mexico-contra-medicos-cubanos

Tag(s) : #Cuba#Mexique

Dans Mexique

LOPEZ OBRADOR, PRESIDENT DU MEXIQUE : "IL EST TEMPS DE FRATERNITE ET NON DE CONFRONTATION"

Par Le 13/05/2022

12 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-11 22:49:19

      


Par Roberto Morejón


 

La dernière étape du plus récent périple international du président mexicain Andrés Manuel López Obrador, a été Cuba, où il a récolté de l’admiration.

L’échelle sur l’île caribéenne s’est fait un espace dans son habituelle conférence matinale, le lendemain de son retour à Mexico

 C’est le chef d’État lui-même qui a offert les détails des accords signés avec Cuba.

López Obrador a révélé la signature d’un contrat pour l’envoi de médecins cubains au Mexique, dans le but de résoudre ce qu’il a décrit comme un déficit de ces professionnels, notamment dans les zones les plus vulnérables.

Outre l’envoi de professionnels mexicains de la santé sur Cuba pour l’étude de spécialités, le président a annoncé l’importation de vaccins cubains anti-Covid-19 à appliquer aux enfants.

Il ne s’agit pas de détails d’une opération commerciale commune, car les accords s’inscrivent dans le cadre de ce que les analystes qualifient d’une nouvelle étape dans les relations entre Cuba et le Mexique, qui ont déjà un profil historique.

 C’est ainsi que le président mexicain lui-même l’a confirmé à La Havane, lorsqu’il a exprimé sa gratitude pour la décoration de l’ordre José Martí, le nom du plus universel des Cubains, que le politicien originaire de Tabasco a qualifié de géant.

Une affirmation issue d’un connaisseur de l’histoire de l’Amérique, comme on a pu le constater à La Havane, lorsqu’il a raconté des passages des expériences de sa nation.

Suffisantes pour qu’Andrés Manuel López Obrador insiste tout d’abord à La Havane, et plus tard, lorsqu’il était de retour dans son pays, sur l’intégration et l’unité de l’ensemble du continent. 

Tel qu’on s’y attendait, le visiteur a profité de l’occasion pour réitérer l’un des énoncés politiques les plus mentionnés de ces derniers temps.

Il s’agit de ses références de ce qu’il qualifie désormais de stratégie perverse du blocus états-unien, utilisé, de son avis, pour entraver le bien-être du peuple de la nation caribéenne.

Tout en rejetant cette politique, López Obrador s’est engagé à La Havane à insister pour que l’administration démocrate états-unienne mette fin au blocus et inclue tous les pays de l’hémisphère au Sommet des Amériques, prévu à Los Angeles en juin.

Pour les adversaires de l’intégration de l’Amérique latine et des Caraïbes et du renforcement des relations entre Cuba et le Mexique, les positions de López Obrador sont pour le moins gênantes.

Cependant, les peuples au Sud du Río Bravo, et en particulier ceux du Mexique et de Cuba, saluent le leader qui prône  « qu’il est temps de fraternité et non de confrontation».

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/287534-il-est-temps-de-fraternite-et-non-de-confrontation

Tag(s) : #Cuba#Mexique

Dans Mexique

MEXIQUE : LES DEPUTES REJETTENT LA REFORME DE L'ELECTRICITE PROPOSEE PAR AMLO

Par Le 19/04/2022

19 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-18 18:12:58

 


 

Photo: Prensa Latina

La Havane, 18 avril, (RHC)- La réforme de la loi sur l'électricité proposée par le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, n'a pas obtenu ce lundi les deux tiers des votes requis par les députés.

Le seuil de la majorité qualifiée se situait à 334 députés pour 498 présents (sur 500 au total). Après plus de douze heures de débat, 275 députés ont voté pour et 223 contre ce projet de réforme de trois articles de la Constitution (25, 27 et 28) sur « la propriété des terres et des eaux» et l’interdiction des monopoles.

On savait à l'avance ce qui allait se passer, car sur les 334 voix nécessaires à son adoption, la coalition gouvernementale n'en avait que 277 et devait donc arracher 54 bulletins à l'opposition, qu'elle a refusé de fournir.

L'âpreté et la passion du débat ont corroboré le fait qu'il ne s'agit pas de simples désaccords sur la modification d’articles d'une loi, mais de quelque chose de beaucoup plus profond et durable, l'affrontement de deux forces politiques sur l'interprétation de la souveraineté nationale et ses importantes répercussions sur l'avenir immédiat du pays.

Ignacio Mier, le coordinateur de Morena, a déclaré aux dirigeants de l'opposition qu'ils représentaient des sociétés transnationales étrangères et non les intérêts des Mexicains, ce que ces derniers ont vivement réfuté et ont tenté de démentir les accusations selon lesquelles ils étaient dominés par des hommes d'affaires liés au secteur.

Le caractère historique du débat, selon les porte-parole de Morena, réside dans l'essence historique de la réforme proposée, qui a conduit les deux parties, dans le vieux style libéral et conservateur, à s'engager dans une discussion de fond dans laquelle il est impossible de garder son masque.

Selon certains médias, ce qui se passe désormais dans le secteur de l'énergie dans son ensemble, y compris le pétrole et le lithium, sera au centre des événements politiques et économiques, pour le meilleur ou pour le pire des groupes opposés.

Selon des observateurs proches du Congrès, il existe une réalité que l'on ne peut ignorer: ce gouvernement, ratifié lors du récent référendum révocatoire, dispose encore de deux ans et demi pour atteindre les objectifs de la réforme de l'électricité.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/292287-la-chambre-des-deputes-du-mexique-rejette-la-reforme-de-lelectricite-proposee-par-amlo

Tag(s) : #Mexique

Dans Mexique

MEXIQUE : LE PRESIDENT LOPEZ OBRADOR SIGNE UNE INITIATIVE VISANT A NATIONALISER LE LITHIUM

Par Le 18/04/2022

L

18 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-14 17:53:09

      

La Havane, 14 avril, (RHC)- Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, a assuré mercredi qu'il avait déjà préparé une réforme de la loi minière pour faire du lithium la propriété de la nation. Il a évoqué cette initiative comme une possible contre-mesure si le bloc d'opposition ne parvient pas à faire passer la loi sur la réforme de l'électricité dimanche prochain.

"Ils ne vont pas nous mettre au pied du mur ; la question du lithium est incluse dans la réforme constitutionnelle. Et je viens de signer ce matin l'initiative visant à réformer la loi sur les mines afin que le lithium reste la propriété de la nation" a souligné le président mexicain.

Il a ajouté que "le lithium que les entreprises, comme les gouvernements d'autres pays, veulent, ne sera pas à eux, il appartiendra au Mexique", comme ce fut le cas au milieu du 20e siècle avec le pétrole.

La prise de position du président mexicain intervient alors que l'on attend le vote de la réforme de l'électricité, sur laquelle le bloc d'opposition au pouvoir législatif devrait voter contre.

À cette position de l'opposition, qualifiée de "trahison" par le président mexicain, répondrait cette initiative de réforme de la loi minière, dans le but de garantir que le lithium, minéral stratégique, ne soit pas cédé à des entreprises privées, nationales ou étrangères.

Le président a réaffirmé que l'objectif de la réforme de l'électricité est de garantir que les prix de l'électricité n'augmentent pas, ainsi que d'annuler les contrats d'auto-approvisionnement, qu'il a qualifiés de "simulation autorisée" par les gouvernements précédents.

Source: TeleSur

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/291962-lopez-obrador-signe-une-initiative-visant-a-nationaliser-le-lithium-au-mexique

Tag(s) : #AMLO#Mexique

Dans Mexique

ASSASSINAT D'UN JOURNALISTE MEXICAIN, LE HUITIEME DEPUIS LE DEBUT DE L'ANNEE

Par Le 17/03/2022

16 Mars 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-03-16 10:32:03

      

Mexico, 16 mars (RHC) Les autorités mexicaines ont rapporté mardi le meurtre du communicateur Armando Linares dans l’État du Michoacán,  le huitième journaliste assassiné en 2022.

Le ministère public de l’État du Michoacán a rapporté dans un communiqué que le crime contre le journaliste Linares López s’était produit dans l’après-midi dans la municipalité de Zitácuaro.

Armando Linares était le directeur du portail d’information Monitor Michoacán et avait dénoncé des menaces après avoir exercé un journalisme critique à Zitácuaro.

Selon les autorités locales, le journaliste Linares a été assassiné par des inconnus alors qu’il se trouvait dans un domicile privé.

L’assassinat de Linares a eu lieu à peine un mois et demi après l’assassinat de Roberto Toledo, collaborateur du même média.

Après le crime de Toledo, le 31 janvier dernier, Linares a dénoncé des menaces contre lui et son équipe pour avoir exposé des allégations de corruption.

Outre Armando Linares au Mexique, les journalistes Juan Carlos Muñiz, Heber López, Lourdes Maldonado, Margarito Martinez, Roberto Toledo, José Luis Gamboa et Jorge Luis Camero ont été assassinés le 24 février. (Source/Telesur)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/289349-un-journaliste-mexicain-est-assassine-le-huitieme-depuis-le-debut-de-lannee

Tag(s) : #Mexique

Dans Mexique

LE PRESIDENT MEXICAIN AMLO PLAIDE POUR UNE ALLIANCE STRATEGIQUE DANS TOUTE L'AMERIQUE

Par Le 15/03/2022

15 Mars 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-03-14 17:40:33

 

Mexico, 14 mars (RHC) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador (AMLO) a insisté ce lundi dans son pays sur le fait qu’une alliance stratégique doit englober toute l’Amérique non seulement au nord comme l’Union européenne, en consolidant celle existante avec le Canada et les États-Unis.

Il a expliqué que la question migratoire doit être très présente, et a insisté sur le soutien à l’Amérique centrale de manière conjointe pour en finir avec ce phénomène en s’attaquant à ses causes.

"L’intégration doit venir de l’ensemble du continent, car c’est une région aux multiples potentialités, celle qui possède le plus de ressources naturelles dans le monde", a-t-il déclaré.

"C’est aussi pour cela qu’elle est la plus projetée économiquement, commercialement et financièrement parce qu’elle possède de nombreuses ressources, une main-d’œuvre jeune et qualifiée, des progrès technologiques et une forte capacité de consommation, d’achat des habitants, en plus d’être une région à revenu élevé par personne", a ajouté AMLO.

Le président a fait ce commentaire à la suite d’une lettre de réponse de son collègue argentin, Alberto Fernández, à qui il recommandait d’essayer de ne pas tomber en défaut pour la dette héritée du Fonds monétaire international, contractée par le Gouvernement de Mauricio Macri au moment des élections pour tenter de se faire réélire.

Il a qualifié de très bonne la réponse de Fernandez, dont il a lu la lettre et commenté que l’Argentine fait face aux mêmes problèmes que le Mexique a hérités d’une minorité rapace habituée à voler et piller les richesses du pays.

Il a averti qu’en Argentine, comme au Mexique, ses adversaires contrôlent les médias qui agissent de manière hypocrite en faveur des gouvernements étrangers.

Il a dénoncé le fait qu’ils mènent une campagne contre ceux qui héritent de cette énorme dette et non contre ceux qui l’ont contractée en sachant qu’ils dépassaient la capacité de paiement de la nation.

"Heureusement, un accord a déjà été conclu, le FMI a accepté ses propositions et c’est un répit comme le dit Fernandez, et déjà l’année dernière, ils ont eu une croissance de 10,5% et j’espère qu’ils continueront ainsi et s’en sortiront", a déclaré López Obrador.

Il a réaffirmé qu’il se rendrait en El Salvador, au Honduras, au Guatemala, au Belize et à Cuba en mai et qu’il souhaitait aussi faire une tournée en Amérique du Sud, mais que ce n’était pas prévu pour l’instant. (Source : PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/289190-president-amlo-plaide-pour-une-alliance-strategique-dans-toute-lamerique

Tag(s) : #Mexique#AMLO

Dans Mexique

MEXIQUE : AMLO ANNONCE UNE TOURNEE EN AMERIQUE CENTRALE ET A CUBA

Par Le 13/03/2022

13 Mars 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-03-11 17:57:47

      

Le président Lopez Obrador a annoncé la tournée en Amérique Centrale et Cuba au cours de sa conférence de presse quotidienne.

La Havane, 11 mars (RHC)- Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador a annoncé ce vendredi une tournée diplomatique en Amérique Centrale et à Cuba en mai prochain.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, le président mexicain que les visites avaient pour but de renforcer les liens avec le Guatemala, le Salvador, le Honduras, Belize et Cuba et d’aborder la question de la migration, entre autres.

Le président a insisté sur l'importance du dialogue sur la question des migrants, qui cherchent à entrer aux États-Unis par le territoire mexicain.

Il a souligné l'importance de promouvoir des programmes visant à contrôler les causes de la migration, telles que l'insécurité économique et le manque d'emplois.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/288941-amlo-annonce-une-tournee-en-amerique-centrale-et-a-cuba

Tag(s) : #AMLO#Mexique

Dans Mexique

LE MEXIQUE NE PRENDRA PAS DE SANCTION ECONOMIQUE CONTRE LA RUSSIE

Par Le 03/03/2022

2 Mars 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-03-02 16:11:47

      

Image d'illustration

La Havane, 2 mars, (RHC)- Le président Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré ce mercredi qu'à rebours des Occidentaux, le Mexique n'allait prendre aucune sanction économique contre Moscou.

«Nous n'allons prendre aucune représailles de type économique, parce que nous devons maintenir de bonnes relations avec tous les gouvernements du monde. Et nous voulons être en mesure de pouvoir parler avec les parties en conflit», a souligné le président mexicain lors de sa traditionnelle conférence de presse quotidienne.

Il a d’autre part exprimé son désaccord avec la censure des médias russes. «Nous devons faire valoir la liberté d’expression» a-t-il ajouté alors que l’Union Européenne venait d’interdire Russia Today et Sputnik et que de nombreux réseaux sociaux avaient déjà bloqué les comptes de ces médias sur le territoire européen.

Sources: Prensa Latina, AFP et Russia Today

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/287897-le-mexique-ne-prendra-pas-de-sanction-economique-contre-la-russie

Tag(s) : #Mexique#Russie

Dans Mexique

LE MEXIQUE REJETTE TOUTE INTERVENTION MILITAIRE DE L'OCCIDENT EN RUSSIE

Par Le 25/02/2022

24 Février 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-02-24 15:16:25

      

Mexique, 24 février (RHC) Le gouvernement mexicain ne soutiendra pas une riposte militaire de l’Occident à la Russie après l’opération militaire spéciale en Ukraine, a déclaré le secrétaire aux Affaires étrangères, Marcelo Ebrard.

Lors d’une conférence de presse, le secrétaire aux Affaires étrangères a indiqué que le gouvernement mexicain serait en attente de la résolution du conflit au Conseil de sécurité des Nations unies, dont le Mexique est membre non permanent, qui se réunira jeudi pour faire une déclaration.

Ebrard a fait des déclarations lors d’une conférence de presse virtuelle organisée à la dernière minute pour donner des détails sur la position du Mexique, le statut des relations diplomatiques avec Moscou et la condition dans laquelle se trouvent les familles composées de Mexicains résidant en Ukraine.

Il a réitéré que le gouvernement se prononce pour le dialogue et la diplomatie comme une issue à tout conflit, comme l’avait déclaré précédemment le président Andrés Manuel López Obrador.

L’ambassadrice du Mexique en Ukraine, Olga Garcia Guillén, a précisé que des familles composées de Mexicains étaient enregistrées dans ce pays, regroupant un total de 225 personnes (y compris des couples de nationalité ukrainienne et des enfants).

Il a déclaré que 50 compatriotes ont demandé que l’ambassade les aide à quitter Kiev et d’autres régions avec leurs familles, ce qui constituerait un second déplacement; alors que 32 Mexicains et leurs familles qui se trouvent déjà dans le sud-ouest du pays, par le premier transfert effectué par l’ambassade la semaine dernière, seront transférés vers la Roumanie.

Marcelo Ebrard  a déclaré que le Mexique maintiendra des relations diplomatiques avec la Russie et le dialogue avec les différents acteurs qui font partie du conflit.

Il a fait remarquer que, pour l’instant, ni au Conseil de sécurité de l’ONU, ni ailleurs, la possibilité d’une riposte militaire de l’Occident n’a été évoquée et que le Mexique ne s’engagerait pas dans cette voie comme mesure de solution.

Ebrard a assuré que l’administration mexicaine sera attentive à la résolution émise par le Conseil et dès qu’elle sera connue, la position sera mise à jour et fixée.

Il a estimé que l’ONU est l’instrument le plus perfectionné dont nous disposons aujourd’hui pour la gouvernance mondiale, avec une série de principes et de valeurs, il n’y a pas d’alternative, nous devons soutenir et renforcer l’ONU, car l’autre option serait le recours à la force.

L’ambassadeur Juan Ramón de la Fuente, représentant de la Mission permanente du Mexique auprès de l’Organisation des Nations Unies, était également présent à la conférence de New York et a déclaré que jeudi, le Conseil discuterait du conflit et ferait une déclaration. (Source : PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/287333-le-mexique-rejette-toute-intervention-militaire-de-loccident-en-russie

Tag(s) : #Mexique#Russie

Dans Mexique

MEXIQUE : UN 5e JOURNALISTE ASSASSINE DEPUIS LE DEBUT DE L'ANNEE

Par Le 12/02/2022

11 Février 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-02-11 11:15:31

      

La Havane, 11 février (RHC) Un autre journaliste a été assassiné jeudi dernier au Mexique, le cinquième depuis le début de l’année, selon des sources du secteur de Puerto de Salina Cruz, Oaxaca, où le crime a eu lieu.

Il s’agit d’ Heber López Vásquez, 39 ans, qui était directeur du portail Nouvelles Web de cette ville, qui a été abattu dans son propre bureau situé au centre-ville, tout en diffusant.

Selon les sources, le mobile du crime est inconnu à ce jour, mais selon des rapports officieux de la police municipale de Salina Cruz, deux personnes sont en détention, bien qu’il n’y ait pas de confirmation à ce sujet.

La zone est toujours gardée par des éléments de la Garde nationale et, une heure après l’incident, le Bureau du Procureur de Oaxaca n’avait pas rendu compte des faits.

Parmi les trois journalistes tués figurait Lourdes Maldonado, qui enquêtait sur les violations commises par des hommes d’affaires à Tijuana, en Basse-Californie, principalement dans les maquiladoras.

Ces assassinats ont obligé l’exécutif fédéral à prendre des mesures de protection plus sévères, mais la violence contre ces professionnels persiste. (Source : PL)    

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/285865-mexique-un-autre-journaliste-assassine-le-cinquieme-depuis-le-debut-de-lannee

Tag(s) : #Mexique

Dans Mexique

LE PARTI COMMUNISTE DU MEXIQUE SOLIDAIRE DE LA LUTTE DES TRAVAILLEURS DU KAZAKHSTAN

Par Le 08/01/2022

8 Janvier 2022

Vendredi 7 janvier 2022
Parti communiste du Mexique : Solidarité avec la lutte des travailleurs du Kazakhstan


Dans une déclaration concernant les mobilisations populaires en cours au Kazakhstan, le Comité central du Parti communiste du Mexique (PCM) exprime sa solidarité à la lutte de la classe ouvrière du pays d'Asie centrale. 
Plus précisément, le CC du PCM souligne :

"Le Parti communiste du Mexique exprime sa solidarité avec la classe ouvrière et le peuple du Kazakhstan dans leur juste lutte contre l'exploitation, l'oppression et l'atroce misère. 


Nous condamnons les mesures répressives du gouvernement et nous exigeons la libération immédiate de tous ceux qui ont été détenus. 

Nous demandons la fin des mesures anticommunistes et la fin immédiate de l'interdiction des activités du Parti communiste du Kazakhstan et du Mouvement socialiste du Kazakhstan. 

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !".

 

via elmachete.mx

source : https://www.idcommunism.com/2022/01/communist-party-of-mexico-solidarity.html

Tag(s) : #Kazakhstan#Mexique#Communiste#PCM

Dans Mexique

LE SECRETAIRE MEXICAIN A LA SANTE CONFIRME LA QUALITE DU VACCIN CUBAIN ABDALA

Par Le 07/01/2022

6 Janvier 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-01-05 17:03:31

      

Le secrétaire mexicain à la santé a attesté de l'efficacité du vaccin cubain Abdala contre le Covid-19 durant la conférence matinale du président Lopez Obrador.

La Havane, 5 janvier, (RHC)- Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, a rejeté la politisation des questions de santé et les critiques à l'encontre du vaccin cubain Abdala contre le Covid-19 lors de sa conférence de presse habituelle.

La commission fédérale de protection contre les risques sanitaires,(Cofepris), a récemment autorisé l’utilisation d’urgence du vaccin Abdala.

A ce sujet, le président mexicain a souligné que que la santé devait être au-dessus de toute idéologie et que la certification du vaccin par l'autorité de régulation était due à des processus de recherche sérieux, basés sur des données scientifiques.

Il a rappelé que Cuba possède des niveaux de qualité élevés en matière de formation et de recherche médicales, et que la Cofepris est une institution dirigée par des scientifiques professionnels.

Le secrétaire à la Santé, Jorge Alcocer, a également a déclaré lors de la conférence que le vaccin Abdala répondait aux paramètres de qualité requis.

Il a ajouté qu'Abdala a passé tous les tests de qualité et que le Mexique l'a certifié et approuvé, comme d'autres pays l'ont fait.

Selon l'autorité réglementaire cubaine, le Centre de contrôle des médicaments et des dispositifs médicaux (Cecmed), ce vaccin anti- covid a démontré une efficacité de 92,28 % dans la prévention de la maladie symptomatique causée par le coronavirus au cours de son essai clinique de phase III, avec un schéma complet de vaccination, auquel 48 000 volontaires ont participé.

Par la suite, l'étude a également montré une efficacité à 100% dans la prévention de la maladie symptomatique grave et dans la prévention des décès, puisqu'il n'y a eu aucun décès dans le groupe vacciné.

Source: Cubadebate

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/281897-le-secretaire-mexicain-a-la-sante-confirme-la-qualite-du-vaccin-cubain-abdala

Tag(s) : #Mexique#Cuba

Dans Mexique

LE MEXIQUE OFFRE L'ASILE A ASSANGE ET EXHORTE LES ETATS-UNIS A "AGIR AVEC HUMANISME"

Par Le 05/01/2022

4 Janvier 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-01-04 10:01:42

      

Mexique 4 janvier (RHC) Le gouvernement mexicain a offert l’asile au fondateur de Wikileaks, Julian Assange, qui est détenu à Londres en attendant son éventuelle extradition vers les États-Unis.

"Nous sommes prêts à offrir l’asile à Assange. Nous pensons que le gouvernement des États-Unis doit agir avec humanisme. Assange est malade et ce serait une preuve de solidarité, de fraternité de lui permettre de recevoir l’asile dans le pays", a annoncé ce lundi le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, lors de sa conférence de presse du matin.

Les déclarations du président ont eu lieu alors que l’Australien de 50 ans est détenu dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud-est de Londres, la capitale du Royaume-Uni, inculpé par les États-Unis de publier sur son portail Wikileaks des milliers de pages contenant des documents militaires secrets et des câbles diplomatiques confidentiels sur les activités du pays américain dans les guerres en Irak et en Afghanistan.

En fait, le président mexicain a admis que, pendant les derniers jours de l’administration de l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, il a envoyé à celui-ci une lettre demandant la grâce d’Assange, mais il n’a reçu aucune réponse du gouvernement américain.

Assange était réfugié depuis plus de sept ans à l’ambassade de l’Équateur à Londres depuis juin 2012, date à laquelle le gouvernement du président sud-américain de l’époque, Rafael Correa, lui a accordé l’asile politique pour empêcher son extradition vers la Suède, en vertu d’un mandat d’arrêt délivré contre lui pour violence sexuelle présumée.

Par ailleurs, en décembre 2021, deux juges britanniques ont donné leur feu vert au recours des États-Unis devant la Cour d’appel de Londres pour annuler un verdict de janvier 2021 qui avait refusé l’extradition du fondateur de Wikileaks vers les États-Unis pour risque de suicide.

 

Source Hispan TV

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/281720-le-mexique-offre-lasile-a-assange-et-exhorte-les-etats-unis-a-agir-avec-humanisme

Tag(s) : #Mexique#Assange

Dans Mexique

MEXIQUE : BIDEN NE TIENT PAS SA PROMESSE A L'EGARD DE CUBA

Par Le 18/12/2021

18 Décembre 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-12-17 16:35:13

 

Mexico, 17 déc (RHC) Des législateurs des États-Unis ont accusé le président Joe Biden de ne pas tenir sa promesse d’améliorer les relations avec Cuba, a récemment informé le quotidien mexicain La Jornada dans un artcile.

Le journal insère un rapport de son correspondant à New York, David Brooks, qui décrit que face à cette situation, un nombre croissant de législateurs démocrates ainsi que d’anciens fonctionnaires et d’experts, exhortent la Maison Blanche à renouveler la normalisation des relations avec la Havane.

Ils lui rappellent que cette promotion a été faite lorsqu’il était vice-président lors du mandat de Barack Obama.

Il souligne que 114 législateurs démocrates-plus d’un quart de la Chambre Basse- ont envoyé une lettre à l’intention de Biden dans laquelle ils déclarent : « Nous soutenons une politique d’engagement diplomatique avec Cuba qui permette avancer vers la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba ».

« Nous vous exhortons à prendre des mesures humanitaires immédiates- tel que demandé par les Nations Unies à plusieurs reprises- pour suspendre les régulations états-uniennes  empêchant l’arrivée d’aliments, de médicaments et d’autre type d’aide humanitaire au peuple cubain » ont-ils-ajouté.

Brooks note que le groupe de législateurs dirigé par quatre présidents influents de commissions ou de sous-commissions – James McGovern de la commission des règles, Gregory Meeks de la commission des Affaires Ètrangères, Barbara Lee d’une sous-commission des crédits et Bobby Rush d’une sous-commission de l’Énergie et du Commerce, ont également demandé la suppression d’un large éventail de restrictions contre Cuba.

Parmi les restrictions ils citent celles liées à l’envoi d’assistance, de médicaments, au transfert de fonds, celles limitant les voyages à Cuba et d’autres imposées ou ajustées par l’ancien gouvernement de Donald Trump.

Ils ont également demandé que Cuba soit retirée de « la liste d’États, parrainant le terrorisme », comme l’avait fait Obama à l’époque. Brooks ajoute qu’ils ont insisté sur le fait qu’une politique d’engagement avec Cuba sert les intérêts des États-Unis et du peuple cubain. 

Il a précisé qu’elle devrait conduire à un effort plus large visant à la normalisation des relations entre les deux pays, y compris le rétablissement du dialogue diplomatique à un niveau plus élevé, ainsi que la réaffectation du personnel des deux ambassades.

Parmi les signataires de la lettre figurent les Mexicains-Américains Raúl Grijalva, Jesús Chuy García, Verónica Escobar et Joaquín Castro.

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/280152-mexique-biden-ne-tient-pas-sa-promesse-a-legard-de-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans Mexique

LE PRESIDENT DU MEXIQUE REMERCIE LA CHINE POUR SON SOUTIEN CONTRE LA PANDEMIE DE COVID-19

Par Le 04/12/2021

3 Décembre 2021

López Obrador remercie la Chine pour son soutien contre la pandémie de Covid-19


Mexico, 3 déc. (Prensa Latina) Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a remercié aujourd'hui son homologue chinois, Xi Jinping, pour le soutien de son gouvernement et sa collaboration avec les vaccins pour combattre le Covid-19.


    3 décembre 2021
    CST11:54 (GMT) -0500

Dans un message prononcé à l'ouverture de la troisième réunion des ministres du Forum Chine-Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), qui s'est tenue virtuellement, le président a également reconnu le soutien apporté par le géant asiatique à la région dans la lutte contre la pandémie causée par le coronavirus SARS-CoV-2.

Pour sa part, le président chinois a adressé un message vidéo aux membres de la Celac dans lequel il a souligné l'importance de la coopération et souhaité le succès de la réunion, a rapporté le journal La Jornada.

L'objectif de la réunion est d'approfondir la coopération entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes.

Une déclaration ministérielle et un plan d'action conjoint pour la coopération (2022-2024) seront publiés à l'issue de la réunion.

gaz/dla

source : https://www.prensa-latina.cu/2021/12/03/lopez-obrador-agradece-a-china-apoyo-contra-pandemia-de-covid-19

 

Dans Mexique

MEXIQUE : AMLO ACCUSE LE FMI ET LES GOUVERNEMENTS NEOLIBERAUX DE LA PROFONDE CRISE ECONOMIQUE MONDIALE

Par Le 27/10/2021

27 Octobre 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-10-26 15:58:18

 

 

Mexique, 26 octobre (RHC) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a exprimé son rejet des politiques dictées par le Fonds monétaire international (FMI), qui, à son avis, sont responsables de la "crise mondiale" avec les gouvernements néolibéraux qui ont mis en œuvre les recettes dictées par l’organisme.

Lors de sa conférence matinale, le chef d’état mexicain a répondu aux questions des journalistes des médias locaux sur la récente remarque faite par le FMI au sujet des pertes accusées par Pemex, la Compagnie Publique des Pétroles du Mexique et sur le nécessaire "ajournement des plans de construction de nouvelles raffineries" pour utiliser ces ressources à des fins plus productives.

"Je ne crois pas en leurs politiques, elles ont causé le déclin économique social dans le monde. Ils sont responsables de la crise mondiale, ceux du Fonds monétaire international et d’autres organismes financiers internationaux", a répondu López Obrador.

Le président mexicain a souligné que la responsabilité la plus lourde incombe aux gouvernements néolibéraux qui se sont soumis à ces politiques, parce que le FMI envoyait ses recommandations et que celles-ci "étaient appliquées à la lettre dans les pays", a expliqué le chef de l’exécutif.

Après les critiques de López-Obrador contre le FMI, la Ministre de l’Energie (Sener) du Mexique, Rocío Nahle, s’est jointe à la discussion sur son compte Twitter.

"Aujourd’hui, le Mexique ne se soumet pas à des politiques comme celles du FMI, ces recettes ou recommandations ont entraîné la pauvreté, le retard et le déclin de l’économie dans de nombreux pays", a déclaré Mme Nahle.

La secrétaire d’État à l’énergie a exprimé son soutien au projet de raffinerie de Dos Bocas (Veracruz), qui, une fois achevé en juin 2022, pourrait traiter environ 340 000 barils de brut par jour, selon les estimations du gouvernement de López Obrador.

 

(Russia Today)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/275108-amlo-accuse-le-fmi-et-les-gouvernements-neoliberaux-de-la-profonde-crise-economique-mondiale

 

Tag(s) : #AMLO#Mexique

Dans Mexique

EVO MORALES FAIT L’ELOGE DU SEMINAIRE DES PARTIS DE GAUCHE AU MEXIQUE

Par Le 25/10/2021

25 Octobre 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-10-24 17:21:04

 

 

La Paz, 24 octobre (RHC) Le leader du Mouvement vers le Socialisme (MAS), de Bolivie, Evo Morales, a trouvé aujourd’hui excellent le Séminaire international des partis politiques de gauche, qui s’est tenu au Mexique.

'Excellent 'Séminaire international Partis et nouvelle Société' avec 70 partis de 40 pays, organisé par le Parti du Travail du Mexique', a écrit l’ancien président sur son compte Twitter.

Morales, évincé par la force du pouvoir après un coup d’État promu par la droite dans son pays il y a deux ans, a souligné le 'grand débat' sur la situation politique en Amérique latine et la lutte du Venezuela et de Cuba 'qui ont réussi à se libérer de l’empire'•

Le chef du MAS a indiqué dans un autre de ses tweets :  ’à ma modeste compréhension, Je crois que si les fronts et les mouvements politiques de gauche d’Amérique latine intègrent des organisations sociales dans leurs structures, ils sortiront mieux renforcés pour affronter la droite dans la lutte électorale et quotidienne comme ils l’ont fait dans leur pays.

À cet égard, il a déclaré qu’en Bolivie, les peuples autochtones 'luttent pour leur dignité et leur souveraineté politique et économique, convaincus que notre diversité culturelle, ainsi que notre sagesse ancestrale, sont la richesse de notre identité', qui a permis de fonder l’État plurinational.

L’ancien mandataire a fait l’éloge du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, en indiquant que 'j’ai été très impressionné parce que je l’ai vu solidaire, humain, progressiste, avec de nombreux programmes sociaux au Mexique, dont le peuple le soutient'.

Il a également qualifié les Mexicains de 'peuple noble, de grande dignité et, je crois, pour la plupart, anti-impérialiste parce que leur voisin, les Etats-Unis, leur a pris beaucoup de territoire'

               

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/274869-evo-morales-fait-leloge-du-seminaire-des-partis-de-gauche-au-mexique

 

Tag(s) : #Evo#Mexique

Dans Mexique

MEXIQUE : SUCCES DE LA MARCHE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE TLATELOLCO

Par Le 03/10/2021

3 Octobre 2021

Succès de la marche au Mexique en hommage aux victimes de Tlatelolco


Mexico, 3 oct (Prensa Latina) Des milliers de personnes ont participé à la marche marquant le 53e anniversaire du massacre de Tlatelolco, au Mexique, en 1968, réclamant vérité et justice pour ces événements, a rapporté aujourd'hui la presse nationale.

De longs reportages avec des photos en première page remplissent les principaux espaces des journaux avec l'hommage rendu aux martyrs de Tlatelolco au monument La Estela sur la Plaza de las Tres Culturas où sont tombées la plupart des victimes du massacre.

Après l'hommage, une assemblée s'est tenue au cours de laquelle diverses organisations sociales, étudiantes et populaires ont présenté une série de propositions pour faire face au scénario de marginalité, de violence et de précarité qui existe actuellement dans le pays.

Les différents contingents qui ont participé à la marche, emmenés par le Comité del 68, ont pris position sur l'Eje Central et ont entamé la marche traditionnelle pour élever la voix une fois de plus afin d'exiger le châtiment des responsables des actes de violence à Tlatelolco.

Ils en ont également profité pour dénoncer d'autres griefs historiques, notamment la disparition des 43 étudiants d'Ayotzinapa.

Des journaux nationaux tels que La Jornada et Milenio ont souligné la participation de groupes d'étudiants de diverses écoles normales rurales du pays, ainsi que de diverses universités et institutions publiques d'enseignement supérieur.

A leurs côtés, des organisations syndicales, de quartier et populaires ont également fait valoir leurs revendications. Selon les rapports, la marche s'est déroulée dans le calme, tout comme le rassemblement central qui a eu lieu le soir au Zócalo.

jcm/lma/cvl

dource : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=479525&SEO=exitosa-marcha-en-mexico-en-homenaje-a-victimas-de-tlatelolco

Tag(s) : #Mexique

Dans Mexique

MEXIQUE : « LE CHIAPAS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE »

Par Le 24/09/2021

 

« LE CHIAPAS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE » - COMMUNIQUÉ DU COMITÉ CLANDESTIN RÉVOLUTIONNAIRE INDIGÈNE – COMMANDEMENT GÉNÉRAL DE L’EZLN - 19/09/21

publiée le 23/09/2021 par CSIA-Nitassinan

« LE CHIAPAS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE ».

COMMUNIQUÉ DU COMITÉ CLANDESTIN RÉVOLUTIONNAIRE INDIGÈNE – COMMANDEMENT GÉNÉRAL DE L’ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE.
MEXIQUE.

19 SEPTEMBRE 2021.

AU PEUPLE DU MEXIQUE,
AUX PEUPLES DU MONDE,
À LA SEXTA NATIONALE ET INTERNATIONALE,
À L’EUROPE D’EN BAS À GAUCHE,

PREMIÈREMENT.- LE 11 SEPTEMBRE 2021, LE MATIN ET ALORS QUE LA DÉLÉGATION ZAPATISTE AÉRIENNE SE TROUVAIT DANS LA VILLE DE MEXICO, DES MEMBRES DE L’ORCAO, ORGANISATION PARAMILITAIRE AU SERVICE DU GOUVERNEMENT DE L’ÉTAT DU CHIAPAS, ONT SÉQUESTRÉ LES COMPAÑEROS SEBASTÍAN NUÑEZ PEREZ ET JOSE ANTONIO SANCHEZ JUAREZ, AUTORITÉS AUTONOMES DU CONSEIL DE BON GOUVERNEMENT DE PATRIA NUEVA, CHIAPAS.

L’ORCAO EST UNE ORGANISATION POLITICO-MILITAIRE À CARACTÈRE PARAMILITAIRE ; ELLE A DES UNIFORMES, DES ÉQUIPEMENTS, DES ARMES ET DES MUNITIONS ACQUISES AVEC L’ARGENT QU’ELLE REÇOIT DES PROGRAMMES SOCIAUX. ELLE EN GARDE UNE PARTIE ET DONNE L’AUTRE AUX FONCTIONNAIRES POUR QU’ILS COMMUNIQUENT SUR LE FAIT QUE LA POLITIQUE D’ASSISTANAT SE RÉALISE BIEN. AVEC CES ARMES, ELLE TIRE TOUTES LES NUITS SUR LA COMMUNAUTÉ ZAPATISTE DE MOISÉS Y GANDHI.

L’EZLN A ATTENDU AVEC PATIENCE JUSQU’À CE QUE S’ÉPUISENT TOUTES LES VOIES POSSIBLES VERS LA SOLUTION. PENDANT QUE LE GOUVERNEMENT DE L’ÉTAT DU CHIAPAS SABOTAIT ET ENTRAVAIT LA LIBÉRATION, CE SONT DES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DES DROITS HUMAINS ET L’ÉGLISE CATHOLIQUE PROGRESSISTE QUI ONT ÉVALUÉ AVEC JUSTESSE CE QU’IL POURRAIT SE PASSER.

DEUXIÈMEMENT.- LOS COMPAÑEROS ONT ÉTÉ PRIVÉS DE LEUR LIBERTÉ PENDANT 8 JOURS ET ONT ÉTÉ LIBÉRÉS AUJOURD’HUI, LE 19 SEPTEMBRE 2021, GRÂCE À L’INTERVENTION DES PRÊTRES DE SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS ET D’OXCHUC, QUI FONT PARTIE DU DIOCÈSE DE SAN CRISTÓBAL DE LAS CASAS. LES COMPAÑEROS ONT ÉTÉ DÉPOUILLÉS D’UNE RADIO DE COMMUNICATION ET DE 6000 PESOS EN LIQUIDE QUI APPARTIENNENT AU CONSEIL DE BON GOUVERNEMENT.

TROISIÈMEMENT.- LE DÉLIT DE SÉQUESTRATION EST PUNI PAR LES LOIS DU MAUVAIS GOUVERNEMENT ET PAR LES LOIS ZAPATISTES. PENDANT QUE LE GOUVERNEMENT DE L’ÉTAT DU CHIAPAS COUVRE ET ENCOURAGE CES CRIMES, ET NE FAIT RIEN, L’ARMÉE ZAPATISTE DE LIBÉRATION NATIONALE A PROCÉDÉ À LA PRISE DES MESURES NÉCESSAIRES POUR LIBÉRER LES SÉQUESTRÉS ET ARRÊTER ET SANCTIONNER LES RESPONSABLES DU CRIME.

QUATRIÈMEMENT.- SI L’ESCALADE DU CONFLIT N’A PAS DÉBOUCHÉ SUR UNE TRAGÉDIE, C’EST GRÂCE À L’INTERVENTION DES PRÊTRES MENTIONNÉS, DES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DES DROITS HUMAINS ET GRÂCE AUX MOBILISATIONS ET AUX DÉNONCIATIONS RÉALISÉES AU MEXIQUE, ET SURTOUT EN EUROPE.

CINQUIÈMEMENT.- LA MAUVAISE ADMINISTRATION DE RUTILIO ESCANDÓN EST EN TRAIN DE FAIRE TOUT SON POSSIBLE POUR DÉSTABILISER LE SUD-ORIENTAL ÉTAT MEXICAIN DU CHIAPAS :

ELLE RÉPRIME AVEC LUXE DE VIOLENCES LA COMMUNAUTÉ DES ÉCOLES NORMALES RURALES ;

ELLE SABOTE LES ACCORDS PRIS ENTRE LE PROFESSORAT DÉMOCRATIQUE ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL, POUSSANT LES INSTITUTEURS À SE MOBILISER RADICALEMENT POUR QUE SOIENT RESPECTÉS LES DITS ACCORDS ;

SES ALLIANCES AVEC LE NARCOTRAFIC FONT QUE LES COMMUNAUTÉS ORIGINELLES SE VOIENT OBLIGÉES DE FORMER DES GROUPES D’AUTODÉFENSE, PARCE QUE LE GOUVERNEMENT NE FAIT RIEN POUR PRÉSERVER LA VIE, LA LIBERTÉ ET LES BIENS DES HABITANTS. NON SEULEMENT LE GOUVERNEMENT DU CHIAPAS COUVRE LES GANGS DE NARCOTRAFIQUANTS, MAIS IL ENCOURAGE, PROMEUT ET FINANCE AUSSI DES GROUPES PARAMILITAIRES COMME CEUX QUI ATTAQUENT CONTINUELLEMENT DES COMMUNAUTÉS À ALDAMA ET À SANTA MARTHA.

IL MÈNE UNE POLITIQUE VACCINALE INTENTIONNELLEMENT LENTE ET DÉSORDONNÉE QUI EST EN TRAIN DE PROVOQUER DES DÉSACCORDS PARMI LA POPULATION RURALE ET QUI NE TARDERA PAS À EXPLOSER. PENDANT CE TEMPS, LE NOMBRE DE MORTS DUES À LA COVID AUGMENTE DANS LES COMMUNAUTÉS SANS QU’ELLES SOIENT PRISES EN COMPTE.

SES FONCTIONNAIRES SONT EN TRAIN DE VOLER TOUT CE QU’ILS PEUVENT DU BUDGET DE L’ÉTAT DU CHIAPAS, SE PRÉPARANT PEUT-ÊTRE À UN EFFONDREMENT DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL OU PARIANT SUR UN CHANGEMENT DE PARTI AU POUVOIR.

IL A MAINTENANT ESSAYÉ DE SABOTER LA SORTIE DE LA DÉLÉGATION ZAPATISTE QUI PARTICIPE À LA TRAVERSÉE POUR LA VIE, CHAPITRE EUROPE, EN ORDONNANT À SES PARAMILITAIRES DE L’ORCAO L’ENLÈVEMENT DE NOS COMPAGNONS, LAISSANT LE CRIME IMPUNI ET ESSAYANT DE PROVOQUER UNE RÉACTION DE L’EZLN DANS LE BUT DE DÉSTABILISER UN ÉTAT DONT LA GOUVERNANCE NE TIENT QU’À UN FIL.

SIXIÈMEMENT.- SI L’OBJECTIF DU PARTI VERT ÉCOLOGISTE DU MEXIQUE (PVEM) EST DE PROVOQUER UN PROBLÈME QUI AURA DES RÉPERCUSSIONS INTERNATIONALES, AINSI QUE DE DÉSTABILISER LE RÉGIME AU POUVOIR, IL FERAIT MIEUX DE RECOURIR À LA CONSULTATION DE RÉVOCATION DE MANDAT.

LE PVEM EST UN DES NOMS QUE LE VIEUX PRI UTILISE SUR CES TERRES. PARFOIS C’EST LE PAN, PARFOIS LE PRD, MAINTENANT C’EST LE PVEM, MAL DÉGUISÉ EN PARTI DE MOUVEMENT DE RÉGÉNÉRATION NATIONALE. CE SONT LES MÊMES DÉLINQUANTS D’HIER ET MAINTENANT ILS FONT PARTIE DU MAL NOMMÉ MOUVEMENT « D’OPPOSITION », COMME « CINQUIÈME COLONNE » DANS LA 4T.

LES RESPONSABLES SONT : Rutilio Escandón et Victoria Cecilia Flores Pérez.

SI CE QUE VOUS VOULEZ C’EST FAIRE TOMBER L’ACTUEL GOUVERNEMENT FÉDÉRAL, OU LUI CAUSER DES DIFFICULTÉS EN REPRÉSAILLES DES INVESTIGATIONS PÉNALES À VOTRE ENCONTRE, OU QUE VOUS ÊTES EN TRAIN DE JOUER DANS L’UNE DES FACTIONS QUI SE DISPUTENT LA SUCCESSION DE 2024, UTILISEZ LES CANAUX LÉGAUX AUXQUELS VOUS AVEZ ACCÈS ET CESSEZ DE JOUER AVEC LA VIE, LA LIBERTÉ ET LES BIENS DES CHIAPANÈQUES. VOTEZ ET APPELEZ À VOTER POUR LA RÉVOCATION DU MANDAT ET CESSEZ DE JOUER AVEC LE FEU CAR VOUS ALLEZ VOUS BRÛLER.

SEPTIÈMEMENT.- NOUS APPELONS L’EUROPE D’EN BAS ET À GAUCHE ET LA SEXTA NATIONALE ET INTERNATIONALE À MANIFESTER DEVANT LES AMBASSADES ET CONSULATS DU MEXIQUE, ET LES CASAS DEL GOBIERNO DE L’ÉTAT DU CHIAPAS, POUR EXIGER QU’ILS CESSENT DÈS MAINTENANT LES PROVOCATIONS ET QU’ILS ABANDONNENT LE CULTE DE LA MORT QU’ILS PROFESSENT. LA DATE FIXÉE EST LE VENDREDI 24 SEPTEMBRE 2021.

DEVANT L’ACTION ET L’OMISSION DES AUTORITÉS D’ÉTAT ET FÉDÉRALES FACE AU CRIME ACTUEL ET AUX CRIMES ANTÉRIEURS, NOUS PRENDRONS LES MESURES PERTINENTES POUR QUE LA JUSTICE SOIT APPLIQUÉE AUX CRIMINELS DE L’ORCAO ET AUX FONCTIONNAIRES QUI LES PARRAINENT.

C’EST TOUT. LA PROCHAINE FOIS IL N’Y AURA PLUS DE COMMUNIQUÉ. C’EST-À-DIRE, IL N’Y AURA PAS DE MOTS, MAIS DES ACTES.

Depuis les montagnes du Sud-est mexicain
Au nom du CCRI-CG de l’EZLN

Sous-commandant insurgé Galeano
Mexique, 19 septembre 2021.

 

 

http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2021/09/19/chiapas-al-borde-de-la-guerra-civil/

https://www.csia-nitassinan.org/spip.php?article1208

Dans Mexique

MESSAGE DE BIENVENUE DU PARTI COMMUNISTE DU MEXIQUE AU PRESIDENT CUBAIN DIAZ-CANEL

Par Le 17/09/2021

16 Septembre 2021

Message de bienvenue du Parti communiste du Mexique au Président Díaz-Canel
16/09/21 15:34 PM
Camarade Miguel Díaz-Canel

Président de Cuba,

Premier secrétaire du parti communiste de Cuba :

 

Le Parti communiste du Mexique vous souhaite la bienvenue dans notre pays, saluant votre présence comme un renforcement du lien des travailleurs de Cuba et du Mexique, jumelés dans la lutte contre le capitalisme, l'impérialisme et en faveur de la révolution socialiste. 

Les liens de fraternité entre les deux peuples sont nés précisément dans le combat, et tout au long du XXe siècle et jusqu'à présent au XXIe siècle, ils ont été constamment renforcés par l'activité des communistes, et un exemple en est Julio Antonio Mella, communiste cubain et mexicain, dirigeant du PCC et du PCM, combattant en faveur des intérêts de la classe ouvrière cubaine et mexicaine. 

Cuba, sa révolution et son parti communiste ont été un exemple pour les travailleurs mexicains. C'est pourquoi, face à toute agression ou provocation de l'impérialisme, qu'il s'agisse des États-Unis, de l'UE ou de l'une de leurs marionnettes, de profondes expressions de solidarité se manifesteront, surtout pour défendre les conquêtes socialistes. 

Vous devez savoir que ce Mexique, sur lequel la Révolution cubaine comptera toujours, n'a rien à voir avec les raids anti-immigrants contre nos frères et sœurs haïtiens ou centraméricains ; il n'a rien à voir non plus avec les dangereuses politiques de militarisation de ce pays, ni avec le fait de dépouiller les peuples indigènes de leurs terres et territoires au profit de l'expansion capitaliste des monopoles ; Cela n'a rien à voir non plus avec la signature d'accords inter-impérialistes, comme l'ALENA et le T-MEC d'aujourd'hui, signés par de mauvais gouvernements qui ne sont fonctionnels que du pouvoir des monopoles. Le Mexique solidaire de la Révolution cubaine est le Mexique des exploités, des humbles, de ceux qui sont en bas de l'échelle, et c'est là que le Parti communiste du Mexique forme ses rangs. 

Conscients que l'expérience de Cuba est un tremplin pour que l'action générale du prolétariat prenne d'assaut le ciel, les communistes du Mexique saluent votre visite sur notre territoire, où tôt ou tard nous avancerons vers l'avenir.

 

Vive l'amitié du prolétariat cubain et mexicain !

Vive la révolution cubaine !

 

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

 

Le Comité central du Parti communiste du Mexique

source : http://www.solidnet.org/article/CP-of-Mexico-Mensaje-de-bienvenida-del-PCM-al-Presidente-Diaz-Canel/

Tag(s) : #Mexique#Cuba#Communiste#PCM

Dans Mexique

LE PRESIDENT DU MEXIQUE, LOPEZ OBRADOR EXHORTE LE PRESIDENT US, JOE BIDEN A LEVER LE BLOCUS CONTRE CUBA

Par Le 17/09/2021

17 Septembre 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-09-16 14:34:10

      

Mexique, 16 septembre (RHC) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a appelé aujourd’hui son homologue des États-Unis, Joe Biden, à agir avec grandeur et à mettre fin pour toujours au blocus et à la politique d’injustice contre Cuba.

Dans un discours à l’occasion du 211e anniversaire de l’indépendance du Mexique, par lequel il a ouvert le traditionnel défilé militaire commémorant l’entrée de l’armée Trigarante à Mexico en 1821, le président a réitéré son avis exprimé en juin dernier au château de Chapultepec sur la grandeur du peuple cubain.

Devant le président Miguel Diaz-Canel, invité spécial, qui a partagé la tribune avec lui et qui a également prononcé un discours, López Obrador a réaffirmé que Cuba représente un peuple qui a su, comme peu de personnes dans le monde, être fidèle à sa continuité historique et faire valoir son droit de vivre libre, sans permettre l’ingérence d’aucune puissance étrangère.

J’ai dit et je répète que nous pouvons être d’accord ou non avec la Révolution cubaine et son gouvernement, mais avoir résisté 62 ans sans se soumettre est un exploit historique incontestable.

Pour sa lutte pour la défense de la souveraineté, le peuple cubain mérite le prix de la dignité et l’île d’être reconnue comme la nouvelle Numance pour son exemple de résistance, et je pense que pour cette même raison elle devrait être déclarée patrimoine de l’humanité, a-t-il dit.

J’ajoute maintenant que le gouvernement que je représente appelle respectueusement les États-Unis à lever le blocus contre Cuba parce qu’aucun État n’a le droit de soumettre un autre peuple, un autre pays.

Il faut rappeler ce que disait Georges Washington : les nations ne doivent pas profiter du malheur des autres peuples. En d’autres termes, il est déplorable que le Gouvernement des États-Unis utilise le blocus pour empêcher le bien-être du peuple cubain afin que celui-ci, contraint par le besoin, affronte son propre gouvernement.

Si cette stratégie perverse, a-t-il dit, réussissait, ce qui ne semble pas probable, elle se transformerait en une victoire à la Pyrrhus, vile et ignoble, en une tache de  celles qui ne s’effacent même pas avec toute l’eau de l’océan. La compréhension, le respect mutuel et la liberté sans condition et sans arrogance sont meilleurs.

Il a cité en exemple l’attitude de l’ancien président américain Jimmy Carter, qui a su s’entendre avec le général Omar Torrijos pour rendre au Panama sa souveraineté sur le canal.

Puisse Biden, qui possède suffisamment de sensibilité politique, agir avec la grandeur qui lui sied et mettre fin pour toujours à la politique d’injustice envers Cuba, a déclaré López Obrador.

L’heure est à l’amitié, pas à la confrontation. Le choc peut être évité et l’intérêt pour la souveraineté et l’amour doit prévaloir, et il a terminé son discours en poussant des vivats au Mexique et à Cuba.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/270459-lopez-obrador-exhorte-le-president-joe-biden-a-lever-le-blocus-contre-cuba

Tag(s) : #Mexique#Cuba#Blocus

Dans Mexique

PARTI COMMUNISTE DU MEXIQUE : NOUS EXIGEONS LA FIN DU BLOCUS DE CUBA

Par Le 23/06/2021

23 Juin 2021

 

 Parti communiste du Mexique : Nous exigeons la fin du blocus de Cuba
6/23/21 10:40 AM
Mexico, 21 juin 2021

 

Le 23 juin, la question du blocus injuste des États-Unis et de l'Union européenne contre Cuba sera à nouveau discutée aux Nations unies.

Depuis plusieurs années, la majorité des pays condamnent ce blocus et demandent qu'il y soit mis fin. Mais la clameur des peuples et des travailleurs du monde en solidarité avec le droit souverain des travailleurs et du peuple de Cuba, qui ont choisi une voie, est plus grande.

Au sein de cette immense majorité qui soutient le peuple cubain et sa révolution se trouve le Parti communiste du Mexique, qui prend une nouvelle fois position contre le blocus, renforçant sa lutte contre l'impérialisme, contre l'administration Biden-Harris.

Travailleurs de tous les pays, unissez-vous !

Le Comité central du Parti communiste du Mexique

source : http://www.solidnet.org/article/CP-of-Mexico-Exigimos-el-fin-del-bloqueo-a-Cuba/

Tag(s) : #PCM#Mexique#Communiste#Cuba#Blocus

Dans Mexique

AU MEXIQUE, UNE FEMME MEDECIN HOSPITALISEE PRISE DE CONVULSIONS APRES AVOIR RECUE LE VACCIN PFIZER QUE VEUT IMPOSER MACRON AU PEUPLE FRANCAIS

Par Le 02/01/2021

 

Un hôpital

Une médecin hospitalisée prise de convulsions après avoir reçu le vaccin Pfizer au Mexique

© CC0 / WFlore

SANTÉ

20:53 02.01.2021(mis à jour 20:55 02.01.2021)URL courte

Par 

5110

S'abonner

Après qu’il lui a été administré le vaccin Pfizer contre le Covid, une médecin mexicaine âgée de 32 ans a été hospitalisée en soins intensifs suite à des difficultés respiratoires et des convulsions, fait savoir le ministère de la Santé du pays.

Une médecin mexicaine ayant reçu le vaccin Pfizer a été admise dans une unité de soins intensifs avec des convulsions, des difficultés respiratoires et une possible inflammation cérébrale, a indiqué le ministère de la Santé du pays.

«Une médecin de 32 ans, qui a reçu le vaccin contre le Covid-19 produit par Pfizer, est hospitalisée aux soins intensifs après que, une demi-heure après avoir été vaccinée, elle a subi une éruption cutanée, des convulsions, des faiblesses musculaires et des difficultés respiratoires», indique le rapport.

Les raisons de cette réaction sont actuellement à l’étude. Le diagnostic préliminaire constate une encéphalomyélite, une inflammation dans le cerveau.

La patiente est stable, elle reçoit des médicaments pour réduire les processus inflammatoires. Elle avait déjà eu des réactions allergiques à certains médicaments, précise le message du ministère.

Le vaccin produit par Pfizer et BioNTech

Le vaccin développé conjointement par les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech est le premier à avoir été approuvé dans un certain nombre de pays occidentaux, dont le Royaume-Uni et les États-Unis, où les premières injections ont déjà eu lieu, mais également dans de nombreux autres États comme le Mexique et l’Arabie saoudite.

https://fr.sputniknews.com/sante/202101021045012581-une-medecin-hospitalisee-prise-de-convulsions-apres-avoir-recu-le-vaccin-pfizer-au-mexique/

 

Dans Mexique

MEXIQUE : LES PEUPLES INDIGENES FACE A LA CATASTROPHE EN RAISON DU COVID-19

Par Le 12/10/2020

Les peuples indigènes du Mexique face à la catastrophe en raison du Covid-19

 

Mexique, 11 octobre (Prensa Latina) Les peuples originaires du Mexique marchent vers la catastrophe en raison de la pandémie de Covid-19 et du manque d’information et de mesures de la part de l’État pour faire face à la maladie, prévient aujourd’hui une étude.

Le quotidien La Jornada cite l´étude menée par diverses organisations civiles dans laquelle elles avertissent que la pandémie ne fera qu’aggraver les problèmes et les inégalités dans ces peuples.

Il est signalé que dans le rapport intitulé Situation des communautés indigènes et comparables face à l’urgence sanitaire causée par le virus SARS-Cov-2, des groupes tels que Fundar, Serapaz et le Centre des droits de l’Homme de la montagne Tlachinollan, entre autres, ont mis en garde contre les conséquences de l’absence de stratégies globales visant à prévenir et à combattre les foyers de l´épidémie de Covid-19 dans les localités autochtones.

L’étude a porté sur 56 communautés dans 12 États et les auteurs de l’analyse ont documenté que, sur l’ensemble des indigènes infectés par le coronavirus, 35 pour cent ont été hospitalisés pour des comorbidités telles que l’hypertension, diabète, obésité, maladie pulmonaire obstructive chronique et tabagisme, ce qui montre que ce secteur vit dans des conditions de santé défavorables.

Les chercheurs soulignent que 40 pour cent des personnes vivant dans les zones rurales, dont beaucoup sont imdigènes, ont plus de 60 ans et que 17 pour cent vivent dans l’extrême pauvreté.

peo/agp/Lma

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=884979:les-peuples-indigenes-du-mexique-face-a-la-catastrophe-en-raison-du-covid-19&opcion=pl-ver-noticia&catid=39&Itemid=101


 

Dans Mexique

LE PRESIDENT DU MEXIQUE AFFIRME QUE LE VACCIN CONTRE LE COVID-19 QUE PRODUIRA SON PAYS AVEC L'ARGENTINE SERA GRATUIT ET D’ACCÈS UNIVERSEL

Par Le 18/08/2020

Mexico, 17 août (RHC)- Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, AMLO, a affirmé que le vaccin contre le Covid-19 que produira son pays avec l’Argentine sera gratuit et d’accès universel.

Dans un message posté sur ses réseaux sociaux, le président mexicain a pronostiqué que le vaccin que mettent au point l’Université d’Oxford et le laboratoire AstraZeneca, pourrait être prêt pour le premier trimestre de 2021.

« L’on estime qu’il peut coûter quatre dollars, mais les gens ne vont pas le payer de façon directe ici, au Mexique, le gouvernement va les financer avec le budget public qui est l’argent du peuple, a signalé le gouvernant mexicain.

Le vaccin sera appliqué de façon gratuite à tout le peuple du Mexique a déclaré AMLO depuis le Palais National.

Il a signalé que c’est donc un espoir, c’est avoir de la certitude, de la confiance que nous allons sortir de cette pandémie et que ce cauchemar va terminer.

Dans un autre message, López Obrador a fait savoir que l’on a récupéré 52 mille 455 emplois formels depuis le début du mois d’août.

« C’est une petite lumière qui indique que nous allons sortir du tunnel en matière économique, a dit le président de ce pays latino-américain affecté par une sévère crise économique causée par la pandémie de Covid-19.

Edité par Reynaldo Henquen

 

source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/231794-amlo-assure-que-le-vaccin-que-produira-le-mexique-avec-l%E2%80%99argentine-contre-le-covid-sera-gratuit